Jouets de Collection n°12 oct/nov 2006
Jouets de Collection n°12 oct/nov 2006
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°12 de oct/nov 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 36,4 Mo

  • Dans ce numéro : les motos Arnold... innovation et animation sur deux roues.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Automobiles et camions (1 ère Partie) Histoire des E textes & illustrations  : Louis Chavannes Les Matchbox ont un charme et une personnalité qui les font reconnaître immédiatement et les font ranger dans les classiques comme les Dinky-Toys ou d’autres jouets entrés en légende. Le succès et le fait que les productions de Matchbox soient devenues des objets de collection sont dus à 3 facteurs. La première raison de leur succès, c’est leur robustesse. On est toujours étonné de trouver dans des brocantes des modèles qui ont conservé leur jeunesse bien qu’ils aient subi de nombreuses manipulations sans précaution. Cela vient de la robustesse de leur construction et de leur conception générale, étudiée pour résister aux mains des enfants. Car, à l’origine et dans l’esprit des constructeurs, il s’agissait bien de jouets destinés aux enfants et non des objets pour les collectionneurs, ce qu’ils sont devenus plus tard. Aux débuts exclusivement métalliques, moulés dans un zamac épais et de bonne qualité avec peu de pièces rapportées, soigneusement serties, et ensuite émaillés avec de belles couleurs, ils ont gardé avec le temps toute leur fraîcheur. Ils sont faits pour durer encore pendant de nombreuses générations. Plus tard, si le plastique a fait son apparition dans leur structure, il est resté discret. Cette robustesse de bon aloi fait qu’il est rare de retrouver des Matchbox sans roues ou sans pneus. Les parties manquantes sont toujours les pièces détachables (capotes et sièges). Si on examine en détail le mode de construction des modèles courants, on retrouve cette philosophie de faire simple et robuste en standardisant les méthodes de fabrication des pièces rapportées à la carrosserie, calandres et phares, pares-brise et pares-chocs. La deuxième raison de leur succès, c’est leur charme. Les séries de Matchbox représentent aussi bien modèles de voitures mythiques, Ford T, Rolls Royce, Bugatti, que des camions et des véhicules de transport, des engins à vapeur, des autobus, des locomotives, des avions ou des bateaux. Les concepteurs se sont écartés donc volontairement de la reproduction exclusive des véhicules contemporains, et l’on trouve dans cette série toute l’évolution de l’automobile depuis ses débuts jusqu’à notre époque. La troisième raison de leur succès, c’est leur diffusion. Les Matchbox, ayant été fabriqués à des millions d’exemplaires et vendus dans tous les pays du monde, ont un caractère universel. Aux 75 modèles de la première série au 1/75 se sont ajoutés 75 modèles de « regular wheels », puis 75 modèles de « superfast wheels ». Parallèlement ont été produits les « Major packs » et les « King et Superking size », les « Dinky-Matchbox » et enfin et surtout les « Models of Yesteryear » et les « Matchbox collectibles ». Plus de 2000 modèles ont vu le jour pendant 45 années de production, dépassant de loin toutes les autres productions concurrentes. De ce fait, Ils sont encore faciles à trouver sur le marché d’occasion, à des prix très raisonnables. Actuellement vous trouvez sur Internet 428 pages consacrés aux Matchbox avec 41174 objets mis en vente de tous les pays du monde. Un volume d’échange considérable. La plupart des miniatures mises en vente en bon état, le sont à moins de 10 euros. Histoire des lesney productions. une passionnante aventure industrielle et commerciale  : 1948-1980. La saga des Matchbox commence en Janvier I947, en Angleterre, à la fin de la guerre, lorsque deux amis d’enfance décident d’entrer dans les affaires. Lesly et Rodney ont le même nom de famille SMITH, mais aucune parenté. Le premier est un ingénieur spécialisé dans le moulage des pièces métalliques, le deuxième marchand de tissus. Ils utilisèrent leur prime de démobilisation pour acheter une machine à mouler les pièces métalliques. Puis Lesly et Rodney lancent leur propre marque Lesney-Products (association de leurs deux prénoms). 48 - Automobiles et camions - Jouets de collection nº 12
Après avoir fabriqué différents produits, les deux associés pensèrent qu’il serait utile de s ‘ adjoindre un spécialiste de la fabrication des moules, Jack Odell. Ils commencèrent dans un garage qu’ils avaient loué à Londres la production de jouets en métal moulé en zamac, qui étaient diffusés par des « Toys factors ». Ainsi le Rouleau compresseur Aveling Barford au 1/43 (photo ci-dessous) fut vendu par Moise Kohnstan (MOKO) toy factor connu, ce qui explique le nom de « MOKO - LESNEY ». R Une bonne fee se penche sur lesney. Un million de petits carrosses vendus. Matchbox inspiré par la fierté d’une nation. En 1948, Lesney réalise pour le festival de Grande-Bretagne le moule du carrosse des souverains Britanniques (le roi Georges VI), mais la guerre de Corée, avec l’embargo sur les métaux (zinc), empêcha la production du modèle. En Q 1952, le roi Georges VI meurt, et Elisabeth II est couronnée en 1953. La guerre de Corée étant terminée, rien ne s’opposait à utiliser le moule pour le couronnement de cette dernière. Ce fut un succès fulgurant, en 4 mois, 500.000 exemplaires furent vendus et, à la fin de l’année 1953, 1 million ! Le capital réalisé par la vente providentielle du petit carrosse permit à « Lesney Products » d’investir dans la fabrication d’autres jouets. Photo N°1, le petit carrosse de 16 cm de long est un modèle encore assez sommaire. Il fut repris en 1992 sous la référence Y.Y. 66 mieux fini que l’original. (Photo N°2). La photo N°3 montre les deux modèles. 45 ANS SEPARENT CES DEUX MODELES, toute la période de production des Matchbox ! Comme si la boucle se refermait sur le point de départ. Role des objets commemoratifs. Les événements nationaux sont toujours des occasions de création d’objets commémoratifs de diffusion massive. Le succès du petit carrosse est à rechercher dans l’inconscient collectif d’un peuple entier très attaché aux traditions, très fidèles à la famille Royale et très fiers d’êtres Britanniques. Lesney Products ne fut pas le seul à profiter de cet engouement patriotique. Voici (photo N°4) le carrosse des souverains décliné par Britain’s. La naissance des match boxes. Une idée géniale et son exploitation commerciale. Odell expérimenta plusieurs modèles de jouets, et s’étant aperçu que sa fille essayait d’introduire le carrosse miniature dans une boite d’allumettes (match box en Anglais) pour le montrer à ses camarades d’école, il pensa que l’idée était bonne et qu’il fallait réaliser des modèles suffisamment petits pour rentrer dans ces boites. Les « MATCHBOX SERIES » étaient nées. La serie des matchbox au 1/75 eme. La première série des Matchbox fut une série de modèles réalisés au 1/75, soit de très petits jouets destinés aux enfants qui étaient vendus dans ces fameuses boites d’allumettes, pour le prix dérisoire de l’équivalent de 5 francs français, soit 76 centimes d’euros. La diffusion se faisait dans les kiosques à journaux, les magasins de presse, les librairies et les cafés–débits de tabac, plutôt que dans les boutiques de jouets comme les Dinky-Toys. Dans les années 60, il était habituel d’offrir une Matchbox à un petit garçon qui n’avait pas pleuré chez le dentiste ou au W Jouets de collection nº 12 - Automobiles et camions - 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 1Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 2-3Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 4-5Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 6-7Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 8-9Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 10-11Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 12-13Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 14-15Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 16-17Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 18-19Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 20-21Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 22-23Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 24-25Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 26-27Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 28-29Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 30-31Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 32-33Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 34-35Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 36-37Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 38-39Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 40-41Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 42-43Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 44-45Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 46-47Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 48-49Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 50-51Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 52-53Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 54-55Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 56-57Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 58-59Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 60-61Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 62-63Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 64-65Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 66-67Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 68