Jouets de Collection n°12 oct/nov 2006
Jouets de Collection n°12 oct/nov 2006
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°12 de oct/nov 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 36,4 Mo

  • Dans ce numéro : les motos Arnold... innovation et animation sur deux roues.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Ci-dessus  : Une rare publicité de Richard et Cie, autrement dit R.C.P., datant de 1951. En haut, au centre, le logotype français « au clown jongleur » et, à droite, l’auto-stop Rico. ces lettres furent disposées dans un cercle. En dehors de la lettre N (Nuremberg) qui fut logiquement remplacée par la lettre P (Paris), il est bien possible que Richard profita de ce changement pour modifier par la même occasion l’appellation RIC° en RCP. En effet, il existait déjà une marque de jouets Rico en Espagne depuis 1916, installée à Ibi, près d’Alicante et il n’est pas impossible que le dépôt des marques conseilla aux Etablissements Richard & Cie de modifier leur sigle pour cause d’antériorité chez Rico. Un changement qui n’empêcha point ce fabricant de poursuivre la fabrication d’une petite auto non-stop (Richard préférait la définition « auto-stop » !) qu’il dénomma… Rico. Tout simplement ! Pour parachever la décoration de cette reproduction de Simca 5 proposée en diverses couleurs, R.C.P. l’a doté d’éléments étamés présentés sous la forme de phares rapportés sur les ailes, de pare-chocs avant et arrière, ainsi que d’une calandre en forme de cœur. Un cœur gros comme ça qui fait aimer cette Simca 5. Réalisme sur la Simca 8 Sport 1200 de J.M.F. La deuxième Simca que reproduira Dinky Toys après la Simca 5 est le cabriolet Simca 8 Sport 1200. Nous sommes quelques mois après la Libération. La petite Simca au 1/43e va encore rencontrer de la concurrence sur son chemin, toujours sous la forme d’une auto en tôle, mais cette fois, d’une échelle procurant un jouet beaucoup plus volumineux que la Simca 5 de R.C.P. La Simca 8 Sport 1200 en question, dont la reproduction des éléments essentiels est des plus réussies, se trouve être de belle taille puisque sa longueur atteint les 360 mm. Il s’agit d’une réalisation à porter au crédit de la marque J.M.F. Selon des informations communiquées par Max Morganti dans son ouvrage « Le Jouet de Marseille », on apprend que c’est un nommé Henri Fauvel qui, à dater de 1946, participera à la mise sur pied de la marque France Jouets Mécaniques et qu’à dater de 1951, il produira la Simca 8 Sport 1200 dans ses nouveaux ateliers du 38 boulevard Banon à Marseille, sous la marque J.M.F., abréviation de… Jouets Mécaniques de France. Le lecteur aura remarqué la nuance entre les deux marques France Jouets Mécaniques et Jouets Mécaniques de France… La Simca 8 Sport 1200 de J.M.F. dispose, en particulier, d’un aménagement intérieur des plus soignés comprenant des sièges souples et une décoration interne en tôle qui sera imprimée par les Etablissements G. de Andreïs, également installés à Marseille. Sa propulsion se fait avec l’aide d’un moteur mécanique comportant une marche avant et une marche arrière que l’on peut enclencher par l’intermédiaire d’un réaliste levier de vitesses disposé sur le plancher. La direction est à crémaillère et lorsque l’on ouvre le capot moteur, il est possible de positionner des piles dans leur logement, de façon à alimenter les phares en courant électrique dont la mise sous tension s’effectue à partir d’un interrupteur logé sur le tableau de bord. Pour parachever le réalisme de cette Simca 8 Sport éternellement décapotée puisqu’il n’existe pas de capote, J.M.F. la livra dans des coloris de peinture tout à fait conforme au modèle, s’harmonisant avec les éléments nickelés (pare-chocs, enjoliveurs de roues, entourage des phares et baguette décorative du sommet de la calandre sur lequel trône l’écusson Simca (2), en particulier un gris souris et un vert pomme. (2) Simca utilisa les lignes affinées d’un oiseau éminemment rapide, en l’occurrence celui de l’hirondelle, pour obtenir son image de marque. A cette image, elle lia la définition publicitaire « Un appétit d’oiseau » pour justifier la modestie de consommation de ses véhicules. L’ancienne appellation « aronde » pour « hirondelle » prêtera son nom, plus tard, à un type de Simca. Ci-dessous  : Un exemplaire de Simca 8 Sport 1200 de couleurs gris avec sièges rouge en harmonie produit par la marque J.M.F. Le moteur à ressort dispose d’une marche avant et d’une marche arrière. Ici, les ampoules type œil de chat n’ont pas été disposé dans les emplacements qui leur sont réservés dans les phares. 28 - Automobiles et camions - Jouets de collection nº 12
Ci-dessous  : Voici un bel exemplaire de couleur vert clair avec sièges vert foncé de la Simca 8 Sport 1200 de J.M.F. Ouvert, le capot moteur permet d’installer les piles nécessaires à l’alimentation en électricité des phares. Ci-dessus  : Le contenant destiné à contenir le contenu Simca 8 Sport 1200 de J.M.F., sigle de la marque marseillaise Les Jouets Mécaniques de France. Un revolver pour tirer sur la Simca 8 Sport de Selic Rapidement, les coûts de réalisation de cette auto vont se révéler trop élevés et sa production sera rapidement stoppée quelques mois seulement après la fabrication des premiers exemplaires. Avant la fin de l’année 1951, la maison Selic rachète l’outillage de la Simca 8 Sport 1200 à Henri Fauvel. C’est au cours de cette même année 1951 que François Lembo se retrouve à la tête de la Société Selic de Marseille (boulevard de la Cartonnerie) et décide de poursuivre la fabrication de la Simca 8 Sport 1200. Si cette dernière est en tout point identique à la réalisation précédente de J.M.F., en revanche, elle hérite d’un filoguidage par poignée revolver interposée en lieu et place du moteur mécanique. Quand l’enfant tient en main le revolver-propulseur, il donne l’impression de tirer sur la Simca. C’est bien connu, on ne tire pas sur l’ambulance. Mais comme la Simca 8 n’est pas une ambulance, mais une voiture de sport… Il existe donc deux Simca 8 Sport fabriquées Ci-dessus  : Cette Simca 8 Sport fut fabriquée par la marque marseillaise Celic à partir de l’outillage racheté à J.M.F. La couleur verte de sa carrosserie est différente de celle des J.M.F. Cette Simca est filoguidée à l’aide d’un revolver ! à Marseille, toutefois portant deux marques de fabriques différentes. L’appétit d’oiseau vient en mangeant… dans une caravane L’autre Simca 8 Sport présentant un intérêt comparable aux précédentes est une réalisation de longueur identique. La s’arrête la comparaison, car la Simca 8 Sport des Jouets de luxe Libor est un véhicule qui fut commercialisé uniquement dans une composition dans laquelle elle tracte une caravane et que l’un et l’autre de ces deux éléments ne sont pas en métal mais en bois. L’association de l’auto tractrice et de la caravane forme un ensemble d’une longueur de 800 mm. Pas moins que cela ! La composition de la sportive voiture Simca est des plus strictes  : il n’existe ni parebrise, ni direction, ni moteur et le tableau de bord fait pauvre avec son volant fixe et son instrumentation chiche. Il n’empêche que sa physionomie générale n’en demeure pas moins empreinte de réalisme. Pour un enfant, l’intérêt de cet attelage résidait beaucoup plus dans la possibilité d’accrocher et de décrocher le timon sur l’attelle et, surtout, de s’inventer des scènes de campeur évoluant dans sa caravane à toit intégralement démontable et à porte réellement ouvrante, contrairement à la Simca 8 Sport dont les portes sont simplement symbolisées par apport de peinture à travers un pochoir. Un toit démontable et une porte ouvrante  : rien de tel pour faciliter le changement des draps, le déplacement des oreillers ou pour procéder à la cuisson des aliments. Les fenêtres sont équipées de vitrages transparents, probablement en Rhodoïd, derrière lesquels sont disposés des rideaux. Les plaques arrières respectives de la tractrice et de la caravane reçoivent une même immatriculation 2083 A 75 avec en plus, sur le panneau arrière de la remorque, le célèbre triangle de signalisation bleu et jaune qu’ont connu nos grands-parents et parents. La caravane-jouet Libor, dans le goût des réalisations Albuet ou l’Escargot de l’époque, repose sur deux grandes roues métalliques chaussées de pneus en caoutchouc (identiques à celles de la Simca 8 Sport) et de deux plus petites en bois disposées en lo- Jouets de collection nº 12 - Automobiles et camions - 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 1Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 2-3Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 4-5Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 6-7Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 8-9Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 10-11Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 12-13Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 14-15Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 16-17Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 18-19Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 20-21Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 22-23Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 24-25Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 26-27Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 28-29Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 30-31Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 32-33Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 34-35Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 36-37Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 38-39Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 40-41Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 42-43Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 44-45Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 46-47Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 48-49Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 50-51Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 52-53Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 54-55Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 56-57Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 58-59Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 60-61Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 62-63Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 64-65Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 66-67Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 68