Jouets de Collection n°12 oct/nov 2006
Jouets de Collection n°12 oct/nov 2006
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°12 de oct/nov 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 36,4 Mo

  • Dans ce numéro : les motos Arnold... innovation et animation sur deux roues.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Ci-contre  : La vedette lance torpilles U 25, le premier modèle, est très simple et presque sans accastillage. Réalisé en tôle pliée, le tableau arrière est soudé et le gouvernail ovoïde. La commande du moteur électrique se situe à droite de la barre à roue, devant le canon. Le logo Gil est placé à l’arrière et l’étoile filante, symbole de vitesse est apposé à la proue. Cette vedette a été plus rapide que le « Ruban Bleu » de Jep, sur le bassin du Luxembourg. Collection particulière. L 48 x l 14 x H 17 cm. La vedette lance torpille U 25 Née sous le manteau en 1946, la vedette lance torpille U 25 se verra apposée pour la première le fois le logo Gil tricolore, en 1947, lors de la naissance officielle de la marque, qui fera l’orgueil des petits marins du bassin du Luxembourg, jusqu’en 1978. La coque, si aérodynamique, sera la même pour toutes les vedettes, civiles ou militaires, seules les superstructures seront aménagées différemment, et la polychromie variera. C’est en tôle pliée que furent réalisés les premiers modèles avec cet élégant tableau arrière positionné en oblique, soudé aux flancs, tandis qu’un safran, long et ovoïde prolongeait la coque. Cette plage arrière, aux flancs pincés, était conforme à la vedette anglaise qui fut l’inspiratrice de Gilbert Dutrou. Les vedettes ont une propulsion mécanique, en 1947 et 1948, puis électrique et ensuite télécommandée. Avec un parfait dessin de coque, cette vedette battit de vitesse le célèbre canot Jep, le « Ruban Bleu », sur les eaux calmes d’un grand bassin de jardin public parisien. Cette vedette U 25 subit au fil des ans des modifications sensibles, afin de mettre du piment dans les recherches des collectionneurs. Sur le panneau arrière qui ferme la cabine, la barre à roue se tient sur la gauche, tandis que sur le côté droit se place le levier de commande du moteur. Si le moteur est électrique, un bouton en bakélite moleté, sera tantôt de couleur noire, tantôt de couleur blanche, et il suffira de le tourner pour faire démarrer le bateau. Il sera situé sur la plage avant. S’il est invisible, il suffira de faire coulisser le panneau arrière le long des guides de bronze, pour faire apparaître le contacteur, ainsi totalement protégé des risques d’embarquement d’eau. Pour accéder au moteur, ou aux piles électriques, situées à fond de cale, il suffira de dévisser les écrous ronds en bronze. Cette protection enlevée, un rebord en tôle, doublé d’un joint en caoutchouc, assurera l’étanchéité. La vedette U 25 modifiée. La cabine a été reculée et présente 2 tourelles avec canons antiaériens. L’accastillage est plus présent  : un balcon, des bastingages avant et arrière. Le contacteur en aluminium est situé juste sous la manche à air. La coque est emboutie et la poupe rectiligne, le gouvernail est réduit et en forme de trapèze. Le logo Gil est apposé sur l’arrière. Cette photo montre les différences entre la vedette de gauche, réalisée avec de la tôle pliée, et la vedette de droite, réalisée en tôle emboutie, ainsi que les améliorations de l’accastillage. L 48 x l 14 x H 17 cm. Collection particulière. Ci-contre  : Encore une variante de la coque U 25, qui est faite en tôle pliée, avec le tableau arrière soudé et le safran de forme ovoïde. Ce modèle a la particularité d’avoir à la proue l’ancre à poste dans son chaumard estampé, tout comme les 3 hublots à l’arrière. La cabine couverte est placée plus en avant, l’accastillage est très simplifié, et le contacteur se situe sous le panneau coulissant de la cale arrière, qui coulisse sur des rampes en laiton. L 48 x l14 x H 16 cm. Collection particulière. 16 - Bateaux - Jouets de collection nº12
Ci-contre  : La vedette lance-torpilles U 52, inspirée des vedettes de Cherbourg, qui quittèrent la France pour Israël en décembre 1969, fut conçue en une semaine et commercialisée en 1970. Plus longue que la U 25, elle mesure 64 cm de Long x 17 x H 40 cm., est faite en tôle emboutie, avec 3 hublots estampés et 3 canons. Les tubes lance-torpilles sont plus importants et surtout un mat en tôle pliée, démontable, porte radar, sirène, et antennes radio. Moteur électrique, entraînant un double arbre d’hélices. Collection particulière. De part et d’autre de la cabine, vers l’avant sont placés deux manches à air en bronze poli, auxquelles s’ajoutent deux paires de bittes d’amarrage, fixées sur les plages avant et arrière. La marque Gil sera apposée à plat devant la commande du gouvernail. Une version U 25 sera proposée avec un mat en tôle pliée, placé dans le poste de pilotage et les canons anti-aériens seront positionnés sur la plage arrière dans une tourelle circulaire. La vedette lance torpille U 52 En décembre 1969, cinq vedettes Françaises quittent clandestinement le port de Cherbourg, en France pour la secrète destination d’Israël. Une affaire qui fit grand bruit à cette époque. Gilbert Dutrou, puisant dans l’actualité, modifie la coque de la vedette U 25, la rallonge de 16 cm, rehausse la cabine d’un poste de tir et d’un double canon anti-aérien, place un mat en tôle pliée, grossit le diamètre des tubes lance-torpilles, place un canon double sur l’avant, un canon simple à l’arrière, et ajoute un autre arbre d’hélice. Il ne lui faudra qu’une semaine pour parachever son prototype. La coque sera emboutie et le tableau arrière, chutera à la verticale. Le gouvernail sera de forme trapézoïdale et de taille plus réduite que dans la version U 25. L’accastillage sera enrichi de mains courantes vers l’arrière de la cabine, et l’avant rectiligne. Il portera au total 6 hublots faits avec des œillets en laiton, une rambarde à l’avant et deux mains courantes vers l’arrière. Un mat en tôle pliée, haut de plus de 20 cm, portera haut parleur, radar, feux de positions, antennes et drapeau. Afin de varier les plaisirs, il sera proposé une autre version plus simple, avec un seul arbre d’hélice. Ci-dessous  : Vue de la salle des machines de la vedette U 52. La superstructure s’enlève d’un seul bloc. Deux piles Wonder alimentent le moteur. L’arbre de transmission de gauche porte un engrenage, qui actionne celui de droite. Les bordures de la cale légèrement relevées portent un joint d’étanchéité en caoutchouc. Collection particulière. Ci-dessous  : Présenté sur sa boite d’origine, voici une version simplifiée, sans mat, avec un seul arbre d’hélice. Le contacteur en aluminium moleté est situé à la naissance du balcon, sur l’avant. Collection particulière. Jouets de collection nº12 - Bateaux - 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 1Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 2-3Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 4-5Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 6-7Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 8-9Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 10-11Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 12-13Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 14-15Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 16-17Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 18-19Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 20-21Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 22-23Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 24-25Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 26-27Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 28-29Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 30-31Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 32-33Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 34-35Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 36-37Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 38-39Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 40-41Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 42-43Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 44-45Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 46-47Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 48-49Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 50-51Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 52-53Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 54-55Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 56-57Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 58-59Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 60-61Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 62-63Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 64-65Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 66-67Jouets de Collection numéro 12 oct/nov 2006 Page 68