Jouets de Collection n°10 jun/jui 2006
Jouets de Collection n°10 jun/jui 2006
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°10 de jun/jui 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 39,4 Mo

  • Dans ce numéro : les boîtes Rowntree... confiseries et ferblanterie à l'anglaise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
rait investi d’une mission de sauvetage de l’humanité devant tant d’impudence commerciale, tant d’insouciance aussi. C’est pourquoi les fabricants de jouets ne sont pas plus obligés de décrire, sur les catalogues et les emballages, le contenu exact que l’enfant trouvera à l’intérieur. Il faut pousser l’acheteur à acheter, quitte à laisser ce dernier digérer sa déception. Même les dangers des jouets sont réduits, comme, pour les trains électriques J. de P.à rhéostat des années 1930 dont les décharges électriques, toujours possibles en milieu humide ou toujours certaines quand l’enfant pose la main sur la voie alors que le train roule, sont décrits comme des « picotements ». Et, comme nous l’avons vu dans un « Jouets de Collection » précédent, l’Autoroute LR fait l’apologie du 200 km/h au volant et sur route nationale. 58 - Vieux papiers - Jouets de collection nº10 Les degrés dans l’inexactitude En fait, tous les fabricants ne sont pas égaux dans cette pratique, certains l’ayant même refusée, notamment en Allemagne où il semble que les lois ne permettent pas, dès le XIX e siècle, de s’aventurer trop loin dans le boniment publicitaire ou graphique. En France, il semble que toute latitude ait été laissée aux fabricants de jouets jusque durant les années 1960, et certains en feront bon usage. Par ailleurs, il nous faut distinguer ce qui est une erreur de dessin ou une légère approximation, chose que Hornby a souvent faite sur ses catalogues, et une affabulation complète comme montrer une Pacific 231 sur le couvercle d’un coffret, alors que le train contenu dans la boîte a une locomotive du type 221 ou 040, chose dont Hornby, ici encore, s’est fait le spécialiste. A gauche  : Beaucoup de charme pour cette gravure anglaise de 1938, le seul marché en « O » sur lequel Hornby ne fait pas de faute en représentant une 231, puisque la « Princess Elizabeth » est là pour l’honneur. Toutefois il semble que le dessinateur s’est laissé aller à grossir quelque peu le train. En bas à droite  : Hornby, sur cette publicité anglaise des dernières années 1920, n’y va pas de main morte pour grossir le train qui semble, ici, être plutôt en écartement de 5 pouces qu’en « O » (ou 1 ¼ pouce). C’est le genre de mystifi cation dont Hornby fera ses habitudes jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Ci-contre à gauche  : Ici aussi, l’agrandisseur fou a encore frappé. Nous sommes à la fin des années 1920, sur Meccano Magazine, et il faut promouvoir le « Metropolitan ». Le dessinateur est honnête (ou peu informé sur la motrice électrique réelle)  : il a reproduit le jouet tel qu’il est, sur ses 4 roues, alors qu’en réalité c’est une BB, et il aurait pu en profi ter pour améliorer le jouet. De son côté, Hornby fait de son possible, sur le jouet, pour cacher cette absence de bogies par une jupe descendant jusqu’aux rails. Hornby et son symptôme endémique de la « fausse Pacific ». C’est bien une endémie (c’est-à-dire une maladie locale) pour Hornby que celle des fausses Pacific qui fondent toute l’iconographie commerciale de la grande marque - du moins en France car, au Royaume-Uni, il y eut la « Princess Elizabeth » pour sauver l’honneur national de la firme. Lorsque, au début des années 1920, Hornby fait le choix de platines à quatre roues pour ses locomotives, la firme se condamne aux types 020, 220 et 221. Notons qu’en théorie il y a aussi les types 120 et 121, mais que Hornby n’a jamais pratiqués. Jamais, du moins en France, Hornby ne fera le bond nécessaire pour passer à la platine à 6 roues, ce qui lui interdit tout espoir de faire une Pacific, ou, au moins, une 230. Les deux rivaux directs de la firme le feront, en 1926 pour LR et en 1928 pour JEP. C’est un grand malheur pour Hornby à qui la maison mère anglaise refuse, sans doute, cet investissement, et Hornby passera son temps à dessiner des 231 sur ses couvercles de coffrets, mais à mettre des 221, tout au plus, à l’intérieur. Ceci durera jusqu’à l’Etoile du Nord y compris, dont la version verte est dessinée sous la forme d’une Pacific vraie sur le catalogue 1953. En « HO », par contre, Hornby aura un châssis moulé avec trois essieux moteurs, mais la firme ne fera pas de Pacific pour autant, se contentant d’une 131T et d’une 030T. C’était l’histoire d’un beau ratage.
Ci-dessous  : L’agrandissement des trains devient, pendant les années 1930, une technique publicitaire permanente chez Hornby. Il est vrai que ces trains agrandis, fort bien dessinés, montrent mieux leurs détails. Ci-dessous  : Un bel exemple du mal endémique chez Hornby  : la dissimulation de ce qui différencie une 231 réelle d’une 221 Hornby qui veut la représenter… L’essieu de trop, sur la locomotive réelle, est pudiquement caché par un jet de vapeur. Le dessinateur est sympa. Le dessin, comme il est de tradition chez Hornby, est magnifique. Ci-dessus  : Hornby et ses dessins fantaisistes  : le catalogue de 1935-1936, page 19 comporte, pour le train de voyageurs « 1-S », des voitures avec les supports d’essieu ajourés, peut-être initialement prévus avant la fabrication effective du train. Le catalogue comporte cette erreur depuis 1931… Par ailleurs, la locomotive 221 de la Flèche d’or, en bas de la page, a un curieux corps cylindrique avec un foyer classique  : le foyer Belpaire, à angles saillants, a été oublié par le dessinateur – à moins qu’une série de locomotives ait effectivement été produite ainsi ? Ci-dessus  : Une publicité parue dans Meccano-Magazine  : la 2BB2 PLM, devenue dans l’esprit des commerciaux de Hornby une « PO » beaucoup plus vendable, apparaît avec des attelages à choquelles. Ceci montre l’ancienneté de la conception de la locomotive qui pourrait remonter jusqu’à 1929, année où la 2BB2 PLM réelle est mise en service ? Hornby, le roi du dessin, disons… d’art ! En France comme au Royaume-Uni, Hornby ne s’embarrasse pas de scrupules, pour le moins que l’on puisse dire, pour illustrer ses coffrets. Pratiquement aucune vignette de couvercle ne correspond à ce que l’enfant trouvera dessous ! Les Pacific, Mountain, et autres belles locomotives dessinées – et magnifiquement – annoncent, sans le savoir, une déception, puisque, dessous, on trouvera une locomotive type 220 ou 221 dans le meilleur des cas, et très souvent une piètre 020. Le mensonge devient « standard » avec une locomotive carénée, inspirée de celle du train PLM de 1937, utilisée pour l’ensemble des coffrets des dernières productions de trains à locomotive type vapeur, y compris pour la série M. Par ailleurs, la grande firme de Bobigny, sur le marché français 1, est souvent imprécise dans ses dessins de catalogues, en particulier par la reconduction, d’année en année, de dessins représentant le modèle d’origine et ne correspondant plus au modèle en cours par suite de modifications. C’est ainsi que, dans « Meccano Magazine », les premières publicités pour la 2BB2 PLM (devenue PO) montrent cette locomotive avec les attelages à choquelles qu’en principe elle n’a jamais eues, et remorquant un train de voyageurs composé de voitures « 1- S » avec des supports d’essieux ajourés que, ici aussi, ces voitures passent pour ne jamais avoir eus. D’autres exemples abondent en ce sens, avec des wagons conservant pieusement sur les catalogues leurs anciens attelages à choquelles et leurs supports d’essieu ajourés, alors que, dans la réalité, ils ont changé d’attelage et de châssis. 1 Il semble qu’elle ait beaucoup plus fait attention sur le marché britannique où, sous la pression des amateurs modélistes grands utilisateurs de locomotives haut de gamme Hornby, le niveau d’exigence est plus élevé. Les « Hornby book of trains », comme ceux des années 1930, sont beaucoup plus exacts et soignés, et les trainsjouets sont représentés tels qu’ils sont. Jouets de collection nº10 - Vieux papiers - 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 1Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 2-3Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 4-5Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 6-7Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 8-9Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 10-11Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 12-13Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 14-15Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 16-17Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 18-19Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 20-21Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 22-23Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 24-25Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 26-27Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 28-29Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 30-31Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 32-33Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 34-35Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 36-37Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 38-39Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 40-41Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 42-43Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 44-45Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 46-47Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 48-49Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 50-51Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 52-53Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 54-55Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 56-57Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 58-59Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 60-61Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 62-63Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 64-65Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 66-67Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 68