Jouets de Collection n°10 jun/jui 2006
Jouets de Collection n°10 jun/jui 2006
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°10 de jun/jui 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 39,4 Mo

  • Dans ce numéro : les boîtes Rowntree... confiseries et ferblanterie à l'anglaise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Bateaux 36 - Bateaux - Jouets de collection nº 10 Totale transparence sur les navires du Nova Yacht Club Histoire des bateaux issus des évolutions de la « salle d’échantillons » parisienne de Michel Fradet textes & illustrations  : Mick Duprat À dater de 1931, les voiliers et racers Nova-M.F.P. font suite aux bateaux de marque E.D. Ils sont exposés et commercialisés aux côtés d’autres jouets de marques différentes (machines à vapeur, trains, machines à coudre, jouets de plage, etc.) dans une « salle d’échantillons » créée par un nommé Michel Fradet et qui se situe à Paris, dans le quartier du Marais, lieu qui se rendit célèbre, entre autres, par la présence nombreuse, dans la période charnière reliant le XIX e siècle au XX e siècle, de fabricants de… jouets. Une publicité de la fi n des années trente concernant les bateaux Nova et insérée dans les pages de « Meccano Magazine ». Signé A. Cayeux, le dessin est du plus pur style art déco, style alors très en vogue.
Après l’Armistice de 1918, Michel Fradet ouvre une « salle d’échantillons » au 19 rue des Filles-du-Calvaire à Paris. Y sont représentés les jouets des marques suivantes  : Wybo, Comby, Panisset, Fabre & Cie, les jouets d’été M.F.P. (la propre marque de M. Fradet), et, surtout, les bateaux mécaniques et électriques, ainsi que les voiliers E.D. Historique de la marque Après l’armistice du 11 novembre 1918, les activités vont lentement reprendre néanmoins sûrement. Pour la plupart soumises jusqu’alors aux desiderata de l’armement militaire, les industries se réadaptent à la paix recouvrée et à la vie civile. Un temps mise en sommeil, l’industrie du jouet français va rebondir de plus belle. Aux environs de 1922, Michel Fradet ouvre une salle d’échantillons de jouets et les services commerciaux adéquats à Paris. Il choisit le quartier du Temple, depuis longtemps le quartier-roi dans la fabrication des jouets. Difficile de perdre les habitudes acquises… C’est donc au 19 rue des Filles-du-Calvaire, dans un immeuble situé entre la place de la République et la place de la Bastille qu’il va installer ce que l’on appelle aujourd’hui un « show room » dans le moderne jargon commercial, en réalité un comptoir de représentation dans lequel sont exposés des jouets provenant directement d’ateliers artisanaux et qui est bénéfique aux revendeurs venant s’y approvisionner, puisque ceux-ci peuvent y passer directement leurs commandes. On trouve dans cette salle d’échantillons une variété de jouets propres à satisfaire un grand nombre de commerçants J. Comby procure des machines pour l’amusement des enfants. Pour les fillettes, elles sont destinées à coudre et, pour les garçonnets, elles sont à vapeur. C’est le même J. Comby qui fournit les moteurs à vapeur destinés à équiper les racers Nova. parisiens, mais aussi de la province dont les déplacements, pour ces derniers, procurent l’occasion de « sortir en rentrant » dans les établissements festifs de la capitale, après tournée faite chez les revendeurs et, en particulier, chez Michel Fradet. Dans le local d’exposition de ce dernier, il est alors possible de passer commandes de jouets « d’été » qu’on appellera plus tard des jouets de plein air ou jouets sportifs, ainsi que des jouets scientifiques. Le monde des dits jouets scientifiques se résume à des moteurs à vapeur de marque Comby, aux aéroplanes Panisset qui sont probablement des avions en balsa propres à voler. Il y a encore des chemins de fer électriques de marque Fabre & Cie dont les « usines » (on va plusieurs fois trouver ce terme prétentieux, dans les lignes qui suivent, alors qu’« atelier » aurait suffi) sont situées à Paris, 5-7 avenue Allendy. Ce n’est pas tout, il est encore possible de passer commande au 19 rue des Filles-du-Calvaire, de jouets d’été M.F.P. sigle constitué à partir des initiales de Michel Fradet Paris, jouets d’été parmi lesquels on compte les pelles La Reine (qui devait probablement être la reine des pelles…) et les cerfs-volants Plano, tous jouets confondus réalisés dans les « usines » de la marque qui est située 22 rue de Romainville, aux Lilas (Seine). Les petites filles ne sont pas oubliées, puisque dans la représentation de M. Fradet, il est exposé des machines à coudre de marque Baby. Enfin, une énième marque est également représentée. Il s’agit de la marque E.D. Celle-ci conçoit et réalise dans ses « usines » de la Varenne, département de la Seine, des voiliers, des bateaux mécaniques et électriques. Les affaires démarrent bien et on en profite pour ajouter quelques nouveautés à la panoplie. En effet, Michel Fradet précise dans ses publicités datées de 1923 qu’on trouve dans sa salle d’échantillons, « le plus grand choix de jouets d’été ». Aux jouets précités, on enregistre désormais la présence de seaux et vannerie d’enfants. Un service supplémentaire fait son apparition. Il s’agit de la fourniture de pièces détachées pour la remise en état d’éléments défaillants. Ce que l’on appelle, de nos jours, un SAV… En 1927, des changements se font jour au sein de la représentation Michel Fradet. Apparaît la marque Wybo pour ce qui concerne une production d’aéroplanes (marque sous influence des avions Wibault ?). De leur côté, Comby et Panisset, dont les « usines » sont implantées au 7 rue Clairault à Paris (avant de déménager pour s’éta- Jouets de collection nº 10 - Bateaux - 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 1Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 2-3Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 4-5Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 6-7Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 8-9Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 10-11Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 12-13Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 14-15Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 16-17Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 18-19Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 20-21Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 22-23Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 24-25Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 26-27Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 28-29Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 30-31Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 32-33Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 34-35Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 36-37Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 38-39Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 40-41Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 42-43Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 44-45Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 46-47Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 48-49Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 50-51Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 52-53Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 54-55Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 56-57Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 58-59Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 60-61Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 62-63Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 64-65Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 66-67Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 68