Jouets de Collection n°10 jun/jui 2006
Jouets de Collection n°10 jun/jui 2006
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°10 de jun/jui 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 39,4 Mo

  • Dans ce numéro : les boîtes Rowntree... confiseries et ferblanterie à l'anglaise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Certaines confiseries comme FRY’S manifestaient une certaine réticence à marquer leurs produits, cette forme de réserve était étrangère à la famille ROWNTREE qui apposait sur tous les nouveaux articles, la mention « ROWNTREE York ». La clientèle ne pouvait donc se méprendre sur l’origine des sucreries vendues. L’inscription « cachous » pouvait apparaître sur la tôle lithographiée levant toute incertitude quant au contenu de la miniature figurative. La marque de fabrique se trouvait parfois associée à un numéro qui n’était pas une référence individuelle mais qui indiquait la date de fabrication des articles à la manière d’un millésime. Les boîtes les plus anciennes furent fabriquées en 1907 et comptent dans leur rang la batte de cricket, la toupie, la hache et le cartable. Le soufflet à feu et la casserole sont créés en 1909. l’année 1913 est marquée par la création de l’étui à violon, du banjo, du fer à repasser et de la batte de cricket. Comme en témoignent les dates précédentes, la période de production était enfermée dans des limites étroites et, selon toutes apparences, la fabrication ne devait pas reprendre après le premier conflit mondial. Si l’on excepte l’ancienneté, plusieurs facteurs peuvent expliquer la rareté de ces articles  : en raison de leur petite taille, (le modèle le plus grand de l’assortiment, l’horloge de grand père, ne mesure que 89 mm) ces objets étaient facilement oubliés dans les tiroirs, les placards ou éventuellement jetés car leurs propriétaires ne les traitaient pas avec les égards que leur témoignent les collectionneurs d’aujourd’hui. En raison de leur valeur dérisoire, les boîtes à cachous distribuées par ROWNTREE étaient assimilées à des objets jetables. Elles ne possédaient pas les vertus fonctionnelles des boîtes à biscuits de grande taille qui étaient souvent conservées pour abriter d’autres denrées alimentaires. De surcroît, privées de mécanismes, de moyens de propulsion, elles ne présentaient qu’un intérêt ludique limité aux yeux des enfants que les seules considérations esthétiques ne suffisaient pas à satisfaire. 34 - Autres jouets - Jouets de collection nº 10 Ci-dessus  : Dans cette vitrine est exposée une sélection de miniatures figuratives vendues par FRY’S. Parmi celles ci, trois penny toys d’origine germanique  : la brouette et la maison de pain d’épice. Cliché Vince Warwick. Concurrent direct En matière de miniatures figuratives, la chocolaterie FRY’S, vénérable institution fondée en 1728, était le principal concurrent de la maison ROWNTREE. Nonobstant quelques pièces intéressantes, la gamme commercialisée par FRY’S ne soutient pas la comparaison avec celle de ROWNTREE quant à la qualité des objets proposés. La plupart des articles FRY’S ne porte aucune marque commerciale, mais un catalogue, non daté, trouvé récemment a permis d’identifier bon nombre d’entre eux. Placé sous le patronage de feu sa majesté EDWARD VII qui régna pendant neuf ans et du roi GEORGE V, deuxième fils d’ED-
WARD qui accéda au trône le 6 mai 1910, le catalogue fut probablement imprimé en 1911 ou 1912. De toutes les miniatures FRY’S actuellement répertoriées, aucune ne porte de numéro de série. Bien que rarement employées, deux variantes de la marque de fabrique sont connues, à savoir  : FRY’S Chocolates et FRY’S Chocolates Bristol Eng. L’entreprise estampait alors sa marque sur la base de l’objet, l’inscription commerciale pouvait encore se fondre dans les éléments de la lithographie. La majorité des tôles présentées dans le catalogue provenait d’Allemagne car la firme avait recours à des sous-traitants, spécialisés dans la fabrication de penny toys. Ces jouets importés comprennent une maison de pain d’épice, inspirée du conte de GRIMM, Hansel et Gretel, un chariot dans la livrée de la poste anglaise  : le modèle Ci-contre à gauche  : « Hickory, dickory dock, the mouse ranup the clock. The clock struck one, the mouse was gone » est une vieille comptine anglaise utilisée par Agatha Christie dans son roman « Pension Vanilos » où s’illustre le fameux détective belge Hercule Poirot. La souris en question grimpe sur le côté gauche de l’horloge qui présente de troublantes similitudes avec la table de billard produite par FRY’S et présentée dans la vitrine précédente. Hauteur 83 mm. Cliché  : Jean Michel Galmiche. datant de l’ère Edwardienne n’est pas signé alors que la version postérieure à l’accession au pouvoir de GEORGE V est aisément reconnaissable à l’inscription « FRY’S Chocolates » et une brouette modifiée pour les circonstances, Vendu en Allemagne, ce véhicule était fermé par un couvercle finement lithographié, représentant des enfants tout à leur jeu. La version prévue pour le Royaume Uni était simplifiée, dotée d’un couvercle uniformément vert portant la mention « FRY’S Chocolates Bristol Eng ». La société FRY’S ne fît pas toujours montre d’une grande originalité, mais elle sut parfois adapter ses créations à des fonctions pratiques inattendues. Elle produira notamment un phare, hélas fort rare, qui ne figure pas dans les illustrations accompagnant cet article. Le sommet de la tour, emplacement du fanal était surmonté d’une coupole percée de cinq trous. Après dégustation des sucreries, le bâtiment maritime en réduction pouvait être rempli de poivre ou utilisé comme salière. Le fabricant a apposé sa signature sous la base circulaire de l’objet. Au premier abord, cette position peut paraître inopportune mais sur le plan publicitaire, l’emplacement est judicieusement choisi  : à chaque retournement de la boîte conique afin de libérer la salaison, l’entreprise se rappelle au souvenir de chacun des convives réunis pour le repas familial. En 1919, la chocolaterie FRY’S fusionnera avec CADBURY, la société ROWNTREE, pour sa part sera rachetée par la société anonyme NESTLE en 1988. Ci-sessous  : Le chariot à mains de la poste anglaise a été réalisé pour le compte de la maison FRY’S par une firme allemande qui produira d’autres objets de ce type, chariots de marchand de glaces ou de laitier. La dorure qui décorait les poignées et les roues n’a pas résisté aux outrages du temps. Longueur 95 mm Cliché Vince Warwick Jouets de collection nº 10 - Autres jouets - 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 1Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 2-3Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 4-5Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 6-7Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 8-9Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 10-11Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 12-13Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 14-15Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 16-17Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 18-19Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 20-21Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 22-23Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 24-25Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 26-27Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 28-29Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 30-31Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 32-33Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 34-35Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 36-37Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 38-39Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 40-41Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 42-43Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 44-45Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 46-47Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 48-49Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 50-51Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 52-53Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 54-55Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 56-57Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 58-59Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 60-61Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 62-63Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 64-65Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 66-67Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 68