Jouets de Collection n°10 jun/jui 2006
Jouets de Collection n°10 jun/jui 2006
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°10 de jun/jui 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 39,4 Mo

  • Dans ce numéro : les boîtes Rowntree... confiseries et ferblanterie à l'anglaise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Bois & Laques (3 e Partie) Joujoulac s’intalle dans les berlines La Citroën DS 19 avait été élue reine des jouets en 1956, il était logique de choisir la Dauphine Renault pour lui succéder ! 22 - bois & laques - Jouets de collection nº 10 textes & illustrations  : Philippe Guillotel Ci-contre  : Vue de 3/4 avant, le capot se soulève, ainsi que le toit. Collection Ph. Monart Résumé des 1 e et 2 e parties En 1900, Georges Monart crée son usine de boissellerie à Lacroix St Ouen, dans l’Oise. Puis il s’oriente vers les jouets en bois laqué. En 1938, âgé de 27 ans, son fils Pierre lui succède. Il modernise l’entreprise. En 1950, naissance de la marque Joujoulac. Pierre Monart a une très bonne connaissance du bois, ce qui le conduira à faire des jouets automobiles pour garçons, en bois laqué, cherchant à être le plus réaliste possible. Reconnu par les grands magasins parisiens et les détaillants de France, il exportera aussi ces petits ca-
mions colorés vers la France d’outre-mer. Sentant que le jouet en bois vit ses derniers moments, il fermera volontairement ses portes en 1969. La DS 19 fut le chef-d’œuvre de Joujoulac, qui sera récompensé par l’oscar du jouet en 1956. Pierre Monart, un patron créateur. Dès 1938, Pierre Monart modernise les machines de l’entreprise. Interrompu par la guerre, il continuera à partir de 1946. Ses investissements sont principalement dirigés vers le ruban à grumes Marcol, le plus performant à cette époque. Il est muni d’un plateau long de 8 mètres, roulant sur des rails, et permettant aux grumes déposées depuis un camion d’être manœuvrées avec une main vers la lame de scie à ruban. Les coupes pouvaient ainsi être réalisées avec une très grande précision. Les planches débitées étaient mises à sécher séparément à l’air libre, positionnées verticalement en quinconce, puis en piles et à plat, afin que l’air puisse circuler librement. Le bois ne sera utilisé que lorsqu’il sera parfaitement stable. Alors pourront être mises en œuvre, après rabotage, des coupes de 4, 6, 8 mm d’épaisseur. Pierre Monart a l’obsession de la qualité. Cet homme cultivé a le goût des voyages et il est amateur de tableaux. Il conçoit sa production en tant qu’œuvre d’art. C’est sans doute pourquoi les jouets en bois qu’il fabrique sont aussi soignés. Il aime le bois. Il a besoin de le voir chaque jour, de le toucher, de le humer. Les jours où il n’a pas de rendez-vous, il ne porte ni costume, ni cravate et se chausse de sabots de bois. C’est plusieurs fois par jour qu’il passe dans les ateliers pour se rendre compte du bon déroulement du travail. Il a laissé sa sévère voiture, une Hotchkiss noire, pour acquérir une Citroën DS 19. La nouveauté des nouveautés. Il ne l’a pas acquise par ostentation, mais par admiration. Il est rentré dans la modernité et cela se sentira dans sa production d’après 1955. Il les voudra plus modernes et plus proches de la réalité, la DS 19, la Dauphine, la cabine Bernard, le Citroën P45, et il en donne la preuve. Au regard de la profession, il a réussi son chef-d’œuvre, la DS 19, récompensée par l’oscar du jouet en 1956. Cela le conforte dans l’explosion de sa volonté créatrice. C’est un patron qui a des idées et sait les faire appliquer au mieux de la réalité. Il arrêtera la production de son entreprise de son plein gré, sentant que le plaisir de faire ne recevrait plus jamais la même récompense. Augmentation du coût des matières premières et des charges, concurrence envahissante du plastique et évolution du goût du public  : un autre monde se mettait en place. Le stock de bois venant à sa fin, Pierre Monart décida de suspendre l’activité de cette usine qu’il aimait tant, fondée par son père en 1900. Il solde les comptes sur ses biens propres, car l’usine Monart-Joujoulac n’était pas une société. L’inactivité venue, Pierre Monart classa ses archives, remisa les jouets Joujoulac dont il avait été l’instigateur, car en tout créateur sommeille un besoin d’immortalité. La Dauphine Renault Joujoulac, durant les années 1954-1955, fabriquera presque exclusivement des camions, semi-remorques, autocars, ménageries en bois. Après l’indiscutable succès de la DS 19, oscar du jouet en 1956, Pierre Monart eut envie de reproduire une autre voiture de tourisme française  : la Dauphine Renault. Il se promit de faire simple, afin d’être plus rentable ! Pierre Monart discute du projet Ci-contre  : Les plans de la Dauphine sont fournis par Renault à l’échelle 0,04 cm. Collection Ph. Monart avec M. Edouard Oly, qui a été son chef d’entretien des machines, affûteur de lames de scies, et qui est parfaitement polyvalent  : c’est lui qui apportera la solution technique. Renault donne son accord et fait parvenir des plans. La recherche peut commencer. l’homme du bois Le souci d’éternité que recherchait Pierre Monart trouva sa récompense en la personne de son fils Philippe, qui au lieu de détruire ou de disperser ces jouets Monart- Joujoulac, consacra beaucoup de son temps à faire des donations. La dernière en date fut faite au musée Vivenel de Compiègne. En reconnaissance, le conservateur en chef Eric Blanchegorge organisa une exposition de Juin à septembre 2005, afin que les Compiègnois puissent se souvenir que l’usine Monart-Joujoulac à Lacroix st Ouen était distante de 7 km de Compiègne, et qu’ils venaient se fournir en jouets avant les fêtes de Noël, bien avant de faire partie de l’Agglomération des Communes de Compiègne, dite ARC. Plus de 100 éléments divers, prêt de la collection Philippe Monart, expliquaient la passion du jouet en bois de son grand père et de son père, de 1900 à 1969. Une exposition de famille en quelle que sorte ! Jouets de collection nº 10 - bois & laques - 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 1Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 2-3Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 4-5Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 6-7Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 8-9Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 10-11Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 12-13Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 14-15Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 16-17Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 18-19Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 20-21Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 22-23Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 24-25Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 26-27Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 28-29Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 30-31Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 32-33Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 34-35Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 36-37Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 38-39Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 40-41Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 42-43Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 44-45Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 46-47Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 48-49Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 50-51Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 52-53Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 54-55Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 56-57Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 58-59Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 60-61Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 62-63Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 64-65Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 66-67Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 68