Jouets de Collection n°10 jun/jui 2006
Jouets de Collection n°10 jun/jui 2006
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°10 de jun/jui 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 39,4 Mo

  • Dans ce numéro : les boîtes Rowntree... confiseries et ferblanterie à l'anglaise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Ci-dessus  : Il faut un réel effort d’imagination pour trouver une ressemblance entre la Simca Aronde et ce taxi en tôle imprimée de marqueC.R, qui, avec ses 13 cm, est le plus petit de tous les taxis ici présents. Neuf marques de jouets pour vingt-trois taxis JEP  : Le cab-fiacre d’origine FV provient du stock de jouets apportés par un nommé Lefèvre, alors responsable de la firme FV, lors du regroupement de plusieurs artisans dont il a fait partie, regroupement destiné à créer une unique marque qui prendra le nom de Jouet de Paris (Jep) en octobre 1902. À ce moment-là, la SA le Jouet de Paris dispose d’un siège social à Paris, 23 rue de Reuilly et d’un bureau de ventes, toujours à Paris, 15 rue Gambey. RIGHETTI & PINARD  : Durant une trentaine d’années, la production d’automobiles de ces deux associés parisiens fut considérable, de même que la variété des types d’automobiles produites. En adhérant au Syndicat de défense des fabricants de « jouets français », Righetti & Pinard créèrent une réelle confusion. En effet, leurs réalisations ne portant aucune marque apparente, on fi nit par leur donner la banale dénomination de « Jouet français », ce qui, bien évidemment, était une erreur.C.R  : C.R sont les initiales de Charles Rossignol, concepteur de la Manufacture de jouets en métalC.R. En toute logique, ces initiales seront conservées lorsque Charles Roitel, gendre du premier nommé, prendra la succession dans l’affaire dont les ateliers et les bureaux étaient installés à Paris, 110 avenue de la République. 16 - Automobiles et camions - Jouets de collection nº 10 LES JOUETS CITROËN  : Marque commerciale de jouets diffusés par la S.A. André Citroën (automobiles), Service des jouets, 143 quai de Javel, à Paris. LES JOUETS FERNAND MIGAULT  : Fabricant des taxis Citroën dont il est question dans les présentes lignes. Les ateliers furent successivement installés à Paris, 15 rue Capron, puis 166 rue de la Roquette et 20 rue de la Vacquerie, avant d’être définitivement implantés à Briare (Loiret), sous la dénomination CIJ. CIJ  : Les Jouets Migault deviennent, en 1930, Compagnie industrielle du jouet, dont le sigle est CIJ. Les ateliers sont implantés à Briare, tandis que le siège social est situé à Paris, au 50 rue d’Hauteville. Les Jouets Migault fabriqueront les taxis fabuleux Citroën et la CIJ, le taxi Renault Dauphine de triste mémoire. MEMO  : Memo ou Me-Mo fut créée par Mery Gutmann, à Paris, 11 rue Popincourt, en 1948. ML  : Initiales de Martinan & Larnaude, société ayant eu un siège et un hall d’exposition à Paris, 38-40 rue des Panoyaux. JOUSTRA  : Marque composée à partir du mot « jouet » et de Strasbourg, la ville dans laquelle furent fabriqués les taxis Joustra. Cette fabrique de jouets fut créée en 1934 par Paul et André Kosmann. Les ateliers étaient alors installés 13 rue de Belfort, à Strasbourg.
portionnées à celle de l’auto. C’est le petit laideron rouge qui a dû probablement faire peur même aux mères-grand ! Heureusement, voilà la CIJ qui s’en mêle et qui vient remettre les compteurs à zéro. Il faut dire qu’elle en a les moyens puisqu’avant d’être appelée CIJ, elle était dénommée les Jouets Migault et que sous cette dénomination, elle détient à son palmarès les plus beaux taxis Citroën  : A, B2, B12 et B14. Jusqu’à ce que son nouveau taxi Dauphine Renault soit mis en production en 1957, la CIJ utilisait exclusivement le procédé de la tôle soudée, agrafée et peinte. Avec ce taxi, elle entame la fabrication en parallèle de variantes civile et police. À ces fins, elle utilise pour la première fois le procédé de la tôle imprimée et agrafée. Hélas pour elle, cette option technique va se révéler catastrophique et provoquer quelques soucis au sein de l’entreprise. En effet, la Régie Renault s’apprête à présenter à la presse, le 6 septembre 1956, la Dauphine prévue pour remplacer la 4 CV. À ce moment-là, la réelle 4 CV est toujours fabriquée au Japon et elle le sera pour quelque temps encore. Avec ses pare-chocs particuliers qui la démarquent de sa cousine française, la petite 4 CV fabriquée dans les ateliers japonais de chez Hino est même reproduite sous forme d’un jouet en tôle de moins de 20 cm de long par un fabricant de jouets du Pays du Soleil levant. Cette 4 CV appartient à cette importante mouvance japonaise d’autos miniatures réalisées en tôle imprimée, agrafée et exportées dans le monde entier où elles sont vendues à des tarifs les plus attractifs. C’est ce type de jouets que désire désormais voir se développer la Régie. Et comme l’importation en France des jouets japonais est limitée par des taxes considérables qu’impose à leurs fabricants le gouvernement français, il ne reste plus à la Régie Renault qu’à demander à la CIJ, avec qui elle est liée depuis longtemps, de changer ses méthodes de fabrication pour adopter celles des Japonais. Peut-être la Régie Renault croit-elle que la CIJ, en optant pour la méthode de fabrication japonaise, bénéficiera du même coup d’un coût de production moins élevé et, par conséquent, de prix de vente revus à la baisse ? C’est certainement pour cette raison que la Régie Renault commande à la CIJ la fabrication des Dauphine en tôle mesurant 21,5 cm et décorée selon la technique de la tôle imprimée 6. Ces Dauphine sont destinées à être distribuées – certes, parcimonieusement – lors de sa présentation au Salon de l’auto au cours duquel sera présentée la réelle Dauphine. Par ailleurs, la Régie laisse la possibilité à la CIJ de commercialiser pour son propre compte ce jouet après le salon. 6 Tôle imprimée  : des quatre plus grands fabricants de jouets français, la CIJ était la seule à ne pas encore utiliser, en 1957, la technique dite de la tôle imprimée et laissait la maîtrise de ce système à ses trois concurrents  : C.R, Jep et Joustra. Ci-contre  : Empruntant les couleurs rouge et noir des réels taxis de la Compagnie G7, voici le taxi Renault Dauphine, sujet d’une discorde entre la CIJ son fabricant et le constructeur Renault, le commanditaire. C’était la première fois que la CIJ produisait une auto en tôle imprimée. Le résultat fut catastrophique et les lignes, qui s’apparentent plus à celles d’une gondole que d’un taxi, sont là pour témoigner de cet incident de parcours de la CIJ. Jouets de collection nº 10 - Automobiles et camions - 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 1Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 2-3Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 4-5Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 6-7Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 8-9Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 10-11Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 12-13Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 14-15Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 16-17Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 18-19Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 20-21Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 22-23Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 24-25Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 26-27Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 28-29Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 30-31Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 32-33Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 34-35Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 36-37Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 38-39Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 40-41Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 42-43Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 44-45Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 46-47Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 48-49Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 50-51Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 52-53Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 54-55Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 56-57Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 58-59Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 60-61Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 62-63Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 64-65Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 66-67Jouets de Collection numéro 10 jun/jui 2006 Page 68