Jouets de Collection n°1 jun/jui/aoû 2004
Jouets de Collection n°1 jun/jui/aoû 2004
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°1 de jun/jui/aoû 2004

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 44,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'âge d'or des années 50.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
La beauté des lignes des voitures de l’auto-route LR. Un dessin libre dans le style des grosses berlines des années 1930, parfaitement réussi. Sur le capot  : les molettes d’isolement électrique des phares et/ou du moteur. Entre les « bouchons » des charbons  : le trou pour huiler l’axe du rotor du moteur électrique. Les voitures  : inconnues dans la réalité Elles sont très belles, et évoquent un mélange de Renault Nervastella par l’avant ou de Studebaker des années 30 par l’arrière, sans toutefois être plus précises. Longues de 205 mm, elles sont très lourdes, puisque intégralement moulées en « zamac » massif, châssis et carrosserie compris. Le mécanisme moteur, tout acier, est de la plus haute qualité  : pas de mécanismes en « zamac » qui gonflent et se bloquent avec le temps, comme c’est le cas pour certaines locomotives... Les voitures peuvent, aujourd’hui toujours, être tirées de leur carton et rouler sans aucun problème, moyennant un peu d’huile sur les paliers. Luxe technique suprême  : les roues avant sont directionnelles, avec un véritable train avant articulé et respectant l’épure de Jeantaud pour que les roues situées à l’intérieur de la courbe braquent un peu plus que celles de l’extérieur. Alors  : on fonce ? Faisons un essai. Un nettoyage des éléments de piste et des voitures, un huilage de tous les paliers et articulations des voitures, une vérification des charbons, et notre « Autoroute LR » est prête à fonctionner. L’assemblage des pistes n’est guère aisée et on mal les mains enfantines des années 30 y parvenir sans l’aide d’un papa débrouillard  : les « clous » de raccordement se tordent facilement, et les rebords des pistes aussi, laissant parfois le courant mal se transmettre ou pas du tout. Il faut donc soigneusement redresser le tout à la pince plate ou ronde et veiller à ce que la continuité électrique soit parfaite entre les éléments. Une fois les voitures sur les pistes, tout peut commencer, grâce à un transformateur 220/20v. Les voitures bondissent à la moindre commande du transformateur, et suivent, avec force étincelles à la clé, les rebords des pistes, tout en faisant entendre un bruit très doux. Mais elles ont tendance à patiner, et, de ce fait, à se mettre en travers de la route avec un réalisme surprenant rappelant les acrobaties sur routes verglacées ! En outre les pare-chocs capteurs de courant ont tendance à passer par dessus le rebord de la piste et à s’y coincer, la voiture bloquée subitement après avoir fait un magnifique tête à queue, façon police américaine 60 - Automobiles et camions
La technique de l’exploit Louis Roussy, le fondateur et patron incontesté de LR, frappe très fort quand il propose ce jouet inédit en 1936. Il tourne le dos à toutes les solutions employées jusque là dans le jouet automobile  : mouvements d’horlogerie, moteurs à piles, ou… pas de moteur du tout. Avec lui, les automobiles devront obéir aussi fi dèlement que les locomotives des trains électriques qu’il fabrique et à qui il accorde la meilleure qualité technique possible. Pour cela, il imagine une route ayant une chaussée lisse et des rebords de guidage verticaux. L’astuce est que la chaussée, en cuivre, est isolée des rebords en ferblanc, et que le courant, à l’aller, passe par la chaussée, et revient par les rebords. Les voitures ont un pare-chocs avant dont l’extrémité droite frotte contre le rebord, mettant la voiture à la masse pour assurer le retour. Un autre frotteur (isolé de la voiture), disposé sous la voiture entre les roues arrière, prend appui sur la chaussée et conduit le courant au moteur. Comme les quatre roues de la voiture sont sur pneus caoutchouc, elles ne participent pas au captage du courant et, même en roulant sur les rebords, elles ne créent pas de court-circuit. Mais le pare-chocs avant a une autre fonction, purement mécanique celle-là  : assurer le braquage des roues qui, quand la voiture s’éloigne du rebord, braquent sur la droite pour la rapprocher du rebord, et, quand la voiture se rapproche du rebord, braquent sur la gauche pour l’en éloigner. En virage à gauche, la voiture appuie fortement contre le rebord de droite, ce qui oriente les roues avant vers la gauche. En virage à droite, la voiture « décolle » du rebord, ce qui oriente les roues avant vers la droite. C’est génial, au véritable sens du terme, et totalement inédit. Un transformateur de train électrique alimente le circuit routier, et permet de doser la vitesse. S’il y a deux voitures en marche simultanée, on peut alimenter chaque rebord avec un transformateur différent pour permettre l’indépendance des voitures. si l’on appuie (fl èche rouge) sur la partie mobile du parechocs avant, les roues avant braquent vers le centre de la chaussée, éloignant la voiture du rebord de guidage. si l’on relâche l’appui sur la partie mobile du parechocs avant, les roues avant braquent vers le rebord de l’autoroute pour maintenir le contact et rapprocher la voiture du rebord. La conduite de la voiture est, ainsi, une oscillation permanente entre ces deux positions extrêmes. Elle est assurée avec effi cacité. Automobiles et camions - 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 1Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 2-3Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 4-5Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 6-7Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 8-9Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 10-11Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 12-13Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 14-15Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 16-17Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 18-19Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 20-21Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 22-23Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 24-25Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 26-27Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 28-29Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 30-31Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 32-33Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 34-35Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 36-37Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 38-39Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 40-41Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 42-43Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 44-45Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 46-47Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 48-49Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 50-51Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 52-53Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 54-55Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 56-57Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 58-59Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 60-61Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 62-63Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 64-65Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 66-67Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 68-69Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 70-71Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 72-73Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 74-75Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 76