Jouets de Collection n°1 jun/jui/aoû 2004
Jouets de Collection n°1 jun/jui/aoû 2004
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°1 de jun/jui/aoû 2004

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 44,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'âge d'or des années 50.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Techniques et collection Alimentation par rhéostat textes & illustrations  : Jean François Guy Grâce à l’électricité et aux rhéostats, il devient possible de commander un train électrique à distance. Ces objets qui ont un certains charmes peuvent former un thème de collection à part. Jean-François Guy nous les présente et nous explique leur fonctionnement. Avènement des trains électriques Le jouet a toujours été le reflet de l’histoire, des mœurs et des techniques de son époque en s’adaptant très vite à leur évolution. Pour les jouets en mouvement, les techniques horlogères fournirent très vite les mécanismes nécessaires à l’animation des jouets ; d’abord aux jouets de haut de gamme, comme les automates, puis rapidement aux jouets s’adressant aux classes moyennes, pour envahir finalement le marché des jouets à « quatre sous ». L’apparition de la vapeur dans l’industrie et dans les transports se traduisit très vite, pour le jouet, dans l’animation des usines miniatures, des accessoires (moulins, manèges, fontaines,…) et des trains jouets. Le coût de la fabrication d’un moteur à vapeur limitera cependant leur utilisation aux jouets les plus chers. Mais la vapeur et surtout le ressort mécanique ont un défaut commun  : l’énergie s’épuise rapidement, et, pour ce qui concerne plus particulièrement les trains, la régulation de la vitesse à distance est quasiment impossible, tout comme l’arrêt ou le démar- 40 - Techniques et collection
rage en n’importe quel point du réseau. La naissance de l’électricité va apporter une solution définitive à ce problème, dans l’industrie comme dans le jouet. L’énergie électrique a d’ailleurs fait la preuve de sa pérennité, puisque aujourd’hui, elle s’est généralisée à l’ensemble des jouets. A la fin du XIX ème siècle, les techniques électriques en sont à leurs débuts. Les rendements des moteurs sont assez faibles, les bobinages réalisés en fil isolés sous coton sont délicats à fabriquer et les composants (charbons, aimants permanents, piles au bichromate,…) sont onéreux. D’abord appliqués au tout début du XX ème siècle aux moteurs pour usines jouets et à la traction d’éléments légers tels que tramways, automotrices, ou locomotives tirant une ou deux voitures courtes, les moteurs électriques bénéficieront des progrès rapides de la technologie pour gagner en puissance, consommation et souplesse jusqu’à nos jours avec l’utilisation récente des moteurs synchrones dans les modèles réduits. Deux systèmes émergent dès le début pour l’alimentation des moteurs  : la « basse tension » (4 à 6 Volts continus) et la « haute tension » (90 à 250 Volts), selon les dénominations de l’époque. Le premier puise son énergie dans les piles, généralement au bichromate, dont la durée de fonctionnement varie entre un quart d’heure et une demi-heure, selon la consommation des trains, ou dans des accumulateurs rechargeables. D’un maniement un peu délicat lié à la présence d’acide, ils permettent aux enfants habitant dans une localité que la distribution d’électricité domestique, encore naissante, n’a pas encore atteint, de découvrir les joies du train qu’on n’a plus besoin de remonter… La « haute tension » pose davantage de problèmes aux constructeurs de jouets. D’une part, elle est dangereuse pour les enfants et ne peut être utilisée directement comme dans l’électroménager ou l’industrie, et, d’autre part, la diversité des installations dans les différents pays (pour l’export) et dans les différentes régions d’un même pays, liée à la multiplicité des compagnies électriques, impose un système qui s’adapte facilement à tous les types de voltage. En France, dans les années 1920-1930, on trouvait des tensions de 90,110, 125, 130, 220, 230 volts alternatifs 50 périodes, de 110 volts 42 périodes, de 115 Volts 25 périodes, et de 100 Volts continus à Paris… L’adoption d’un transformateur abaisseur de tension, très coûteux de fabrication au demeurant, imposerait aux fabricants et aux détaillants un nombre important de modèles différents. De plus, son usage est impossible en présence d’une alimentation domestique à courant continu. C’est donc tout naturellement que s’est imposé le rhéostat à lampe, dispositif permettant d’abaisser n’importe quel type de tension au niveau des rails, et de s’adapter à la tension du « secteur » par le simple choix d’une ampoule appropriée (« secteur »  : désignait autrefois la distribution d’énergie électrique domestique ou industrielle). Mais qu’est-ce qu’un rhéostat ? Le principe du rhéostat. Le rhéostat est une résistance variable ; traversée par un courant électrique, elle s’oppose au passage du courant et provoque une chute de tension. Cet effet est d’autant plus important que la résistance est élevée. Mise en série avec un moteur électrique, elle peut réduire le courant qui le traverse, et par voie de conséquence, sa vitesse. Pratiquement, les rhéostats sont constitués soit d’une résistance bobinée sur un manchon cylindrique en céramique sur lequel vient frotter un curseur (par exemple, les rhéostats Hornby pour 4-6 Volts), soit d’un fil résistant tressé en zig- Deux beaux spécimens de rhéostats à lampe au charme aujourd’hui désuet. A gauche en rouge, un rhéostat Hornby qui a accompagné l’ensemble des beaux trains de la marque, des années 1920 à 1939 et cidessous, en bleu, un appareil JdeP, avec une vue intérieure du fi l résistif tressé. A noter la disposition particulière des plots (0, 4, 3, 2, 1), dûe au système d’inversion du sens de marche. Techniques et collection - 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 1Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 2-3Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 4-5Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 6-7Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 8-9Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 10-11Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 12-13Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 14-15Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 16-17Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 18-19Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 20-21Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 22-23Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 24-25Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 26-27Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 28-29Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 30-31Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 32-33Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 34-35Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 36-37Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 38-39Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 40-41Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 42-43Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 44-45Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 46-47Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 48-49Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 50-51Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 52-53Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 54-55Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 56-57Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 58-59Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 60-61Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 62-63Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 64-65Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 66-67Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 68-69Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 70-71Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 72-73Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 74-75Jouets de Collection numéro 1 jun/jui/aoû 2004 Page 76