Intelligence Magazine n°8 jun/jui/aoû 2016
Intelligence Magazine n°8 jun/jui/aoû 2016
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°8 de jun/jui/aoû 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 20,7 Mo

  • Dans ce numéro : conseils pour se mettre au jogging en été.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
APRÈS LA NAISSANCE Après la naissance, la maturation du système nerveux se poursuit. Les tissus de soutien, ou névroglie, s’enrichissent. Ils jouent un rôle de protection et de nutrition pour les tissus nerveux. La gaine de myéline se développe autour des fibres nerveuses. Elle permet d’accélérer la conduction de l’influx nerveux. Le nombre de connexions (synapses) entre les cellules nerveuses augmente, de nouveaux prolongements (dendrites et axones) sont émis. PENDANT LA GROSSESSE Le médecin s’intéresse de près au cerveau du futur bébé. A l’échographie, il mesure son périmètre céphalique (PC). Associé à d’autres mesures, ce chiffre permet d’évaluer la croissance du fœtus. 46 INTELLIGENCE MAGAZINE Ce processus se poursuit de façon intensive jusqu’à l’âge de 2 ans, puis ralentit et se termine vers l’âge de 20 ans. L’enrichissement du câblage nerveux s’accompagne du développement psycho-affectif et psychomoteur : mise en place des comportements moteurs, des fonctions mentales, du comportement social... L’expérience de l’enfant agit en retour sur la consolidation et la formation de nouveaux circuits favorisant les apprentissages. Les possibilités importantes d’organisation neuronale (plasticité) autorisent durant cette période néonatale et de la petite enfance un enrichissement considérable des acquisitions et des savoir-faire. DÉVELOPPEMENT APPRENTISSAGE Après la naissance, la maturation du système nerveux se poursuit. LE POIDS DU CERVEAU Le poids du cerveau continue d’augmenter de 400 g environ à la naissance. Le cerveau atteint 1400 ou 1500 g à l’adolescence. Cette augmentation est supérieure à celle des autres organes. Dès la naissance, le bébé humain a la capacité innée de percevoir le monde et est sensible à ses régularités, il mémorise de l’information, il produit des sons qui sont universels, il répond de manière privilégiée au visage d’un autre être humain, etc. On sait aussi maintenant que des fonctions cognitives complexes, comme le langage ou le calcul, ont des prémices chez le nourrisson. PREMIÈRES ANNÉES DÉTERMINANTES Le cerveau du bébé se développe continuellement. Cette croissance commence durant la grossesse et se poursuit jusqu’au CONNECTOME ? Depuis plusieurs années, les chercheurs s’intéressent au développement du cerveau inutero. Suivre son évolution est possible grâce aux IRM et permet aux médecins d’identifier les problèmes le plus tôt possible et de développer des thérapies adaptées. L’idée est de créer une image du développement du cerveau des bébés et des connexions qui s’y forment, notamment au cours du troisième trimestre de développement du fœtus. Utiliser l’imagerie par résonance magnétique pour suivre la connectivité cérébrale des fœtus et des nouveau-nés, offre une meilleure perception des maladies neuropsychiatriques comme l’autisme. La carte du cerveau que les scientifiques sont en train de construire est appelée Connectome. Le projet qui porte le même nom est piloté par une équipe de chercheurs du Kings College à Londres. début de l’âge adulte. Or, pour se développer correctement, le cerveau a besoin d’une base solide. Après la naissance, le nouveau-né humain a beaucoup à apprendre et il doit développer de nombreuses fonctions : la station debout, la marche, le langage parlé, l’habileté manuelle, les relations avec autrui, la conscience de soi et des autres, etc. Le développement postnatal du cerveau humain se caractérise par sa longue durée.
EXPERT La plupart des neurones SERGE GINGER ne sont pas encore reliés GESTALT-THÉRAPEUTE, les uns aux autres lorsque PRATICIEN EMDR, ENSEIGNANT l’enfant vient au monde. EN NEUROSCIENCES À LA SFU La vie… avant la vie « Il est habituel d’opposer les caractères innés (patrimoine génétique héréditaire) et les caractères acquis (par l’éducation, l’influence de l’environnement… et de la thérapie). C’est oublier une 3° dimension, qui a été largement soulignée par les recherches contemporaines en neurosciences : les acquisitions avant la naissance, c’est-à-dire pendant les neuf mois de la vie intra-utérine, caractères « congénitaux », innés mais non héréditaires – dont l’importance apparaît finalement aussi grande que celle de chacun des deux autres facteurs traditionnels. Ainsi, notre personnalité serait constituée en chiffres arrondis de trois tiers : Un tiers de facteurs héréditaires, transmis via l’ADN et les 30 000 gènes du chromosome du noyau de chacune des 70 000 milliards de cellules qui constituent notre corps ; Un tiers de facteurs congénitaux, acquis pendant la construction de notre cerveau, inutero, largement dépendants de l’état psychosomatique de la mère pendant la grossesse ; Un tiers de facteurs acquis après la naissance, pendant la période critique d’attachement du bébé à la mère, mais aussi pendant les premières années d’éducation et par la suite, tout au long des expériences de notre existence. Nous serions donc préconditionnés aux deux tiers à notre naissance, avec des prédispositons, inscrites dans notre cerveau biologique. En somme, nous ne sommes ni prisonniers de nos gènes, ni entièrement libres. » 15 ans environ sont nécessaires pour que le cerveau atteigne sa taille adulte. Les 5 premières années sont déterminantes pour le développement du cerveau d’un enfant. C’est pourquoi il est important de le soutenir dans la gestion de ses émotions et dans ses apprentissages. Cela stimule ainsi son développement intellectuel. En effet, quand un enfant naît, son cerveau dispose d’environ 100 milliards de neurones et d’au moins la même quantité de cellules gliales. Les neurones sont responsables de transmettre l’information nerveuse. Ils sont organisés en réseaux qui ont chacun des fonctions spécifiques dans différentes régions du cerveau. Les DÉVELOPPEMENT APPRENTISSAGE cellules gliales, elles, permettent aux neurones de bien fonctionner en leur fournissant de la nourriture et en les protégeant. La maturation du système nerveux se fait pendant les premières années de vie. En effet, la plupart des neurones ne sont pas encore reliés les uns aux autres lorsque l’enfant vient au monde. C’est en réponse aux stimulations provenant de son environnement que les neurones se connecteront. Cette connexion entre deux neurones s’appelle une synapse. Entre 0 et 3 ans, les synapses continuent donc à évoluer, et de nouveaux réseaux de neurones sont créés. Lorsque l’enfant fait Le cerveau met environ 15 ans à prendre sa taille adulte. de nouvelles découvertes, des connexions se forment, d’autres se renforcent, d’autres s’affaiblissent et certaines disparaissent. L’efficacité des synapses est donc influencée par les informations qui sont reçues par le cerveau. Cette capacité du cerveau à s’adapter en réaction à son environnement est essentielle à l’apprentissage, mais elle nous sera également utile toute notre vie… n I.N. POUR ALLER PLUS LOIN De la vie fœtale… Brillant, clair et rédigé dans une langue accessible à toutes et à tous, la Vie secrète de l’enfant avant sa naissance bouleverse tout ce que nous savions, ou croyions savoir, sur le développement intellectuel et affectif de l’enfant en formation. Forts de ces nouvelles connaissances, les futurs parents, désormais, disposeront de l’extraordinaire possibilité de façonner la personnalité de leur enfant. Ils pourront contribuer activement à son bonheur et à son équilibre pour sa vie entière. « La Vie secrète de l’enfant avant sa naissance » de Thomas Verny, Grasset, 19,90 €. INTELLIGENCE MAGAZINE 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 1Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 8 jun/jui/aoû 2016 Page 68