Intelligence Magazine n°7 mar/avr/mai 2016
Intelligence Magazine n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 27,4 Mo

  • Dans ce numéro : cerveau et alimentation.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
DÉVELOPPEMENT Philosophie & Psychologie À LIRE CARL GUSTAV JUNG Durant ses années d’études, et comme c’était alors l’habitude dans les universités de tradition germanique, CarlGustav Jung appartenait à un cercle étudiant où le débat scientifique, affranchi des conventions académiques et sociales, était aussi le lieu d’expression de convictions fortes. Les « lectures » que Jung prononça devant les étudiants bernois et berlinois de la société Zofingia ont donc peu de choses à voir avec des « conférences » au sens classique du terme. Dans ces éclats de jeunesse toutefois gisent les racines profondes d’une pensée et d’une œuvre. On y saisit, « à l’état naissant », l’ensemble des réflexions qui l’éloigneront par la suite de Freud, en particulier son rapport à l’épistémologie kantienne et à Nietzsche dont il réévalue l’importance philosophique. Ces lectures permettent ainsi d’entrer au vif d’une réflexion vivante qui ne cessera jamais de se remettre en cause tout en demeurant fidèle à ses premières intuitions. « Psychologie et Philosophie » de CarlGustav Jung, Albin Michel. psychologue qui en est le praticien l’aide à trouver par lui-même sa propre solution sans la lui apporter de façon évidente et explicite. Dans un sens plus général, la psychologie est la connaissance empirique ou intuitive des sentiments, des idées, des comportements d’une personne et des manières de penser, de sentir, d’agir qui caractérisent un individu ou un groupe. Un détachement au fil du temps Dans l’Antiquité, la philosophie représentait la science suprême, celle « des premiers principes et des premières causes ». Les autres sciences, et notamment la physique, recevaient d’elle leurs fondements. Cette alliance s’est trouvée brisée au XVII e siècle, avec l’apparition de 68 INTELLIGENCE MAGAZINE 58 QUESTION PHILOSOPHIE Le philosophe Michel Foucault, a tenté d’expliquer les rapports difficiles et tendus entre philosophie et psychologie. INTELLIGENCE MAGAZINE PHILOSOPHIE & PSYCHOLOGIE la méthode expérimentale et le développement des sciences positives. Depuis cette époque, la science et la philosophie n’ont cessé de s’éloigner l’une de l’autre. Dans « Sagesse et illusion de la philosophie », Jean Piaget rappelle comment, au dix-neuvième puis au vingtième siècles, l’histoire, la sociologie et la psychologie, mais aussi l’épistémologie, se sont détachées de la philosophie, non sans s’inspirer des observations des philosophes, ou sans emprunter quelques-unes de leurs notions et de leurs interrogations. L’apport de Michel Foucault Dans une partie de son œuvre, le philosophe Michel Foucault, a tenté d’expliquer les rapports difficiles et tendus entre philosophie et psychologie. Dans une interview réalisée en 1965 par Alain Badiou, il tente de répondre à la question des rapports entre la psychologie comme forme culturelle et la philosophie. Sa réponse est la suivante  : « Alors, je crois que l’on est là à un point du conflit qui oppose depuis cent cinquante ans les philosophes et les psychologues, problème qui est relancé maintenant par toutes les questions qui tournent autour de la réforme de l’enseignement. Je crois que l’on peut dire ceci  : d’abord qu’en effet la psychologie et, à travers la psychologie, les sciences humaines sont depuis le XIX e siècle dans un rapport très enchevêtré avec la philosophie. » Et d’ajouter  : « A une époque où les sciences humaines recevaient en effet leur problématique, leur domaine, leurs concepts d’une philosophie qui était, en gros, celle du XVIII e siècle, je crois que la psychologie pouvait être définie ou bien comme science, disons, de l’âme, ou encore comme science de la conscience, ou encore comme science de l’indi- « La psychologie s’oppose à la philosophie comme la conscience s’oppose à l’inconscient. » (Michel Foucault)
EXPERT FRÉDÉRIC LENOIR, PHILOSOPHE LA PSYCHANALYSE EST-ELLE UN OUTIL ESSENTIEL POUR TRAVAILLER SUR SOI ? « C’est indéniablement une aide, mais je ne pense pas que tout le monde en ait besoin pour autant. C’est un outil très utile de connaissance de soi qui nous permet de travailler sur l’ego, de ne plus être dupe de nous-mêmes et donc de mettre de la justesse dans nos choix. Ceci étant dit, je ne pense pas que la psychanalyse puisse guérir. L’analyse est gage de lucidité, mais la philosophie aussi. C’est ce qu’André Comte-Sponville démontre dans Le bonheur désespérément en indiquant une direction  : « Celle du maximum de bonheur dans un maximum de lucidité ». » vidu. Dans cette mesure-là, je crois que le partage avec les autres sciences humaines qui existaient alors, et qui déjà était possible, ce partage pouvait se faire d’une façon assez claire  : on pouvait opposer la psychologie aux sciences de l’ordre physiologique, comme on oppose l’âme au corps ; on pouvait opposer la psychologie à la sociologie, comme on oppose l’individu à la collectivité ou au groupe, et si l’on définit la psychologie comme la science de la conscience, à quoi estce qu’on va l’opposer ? Eh bien, pour une époque qui était celle qui va, en gros, de Schopenhauer à Nietzsche, on dirait que la psychologie s’oppose à la philosophie comme la conscience s’oppose à l’inconscient. Je pense d’ailleurs que c’est autour, précisément, de l’élucidation de ce qu’est l’inconscient que la réorganisation et le redécoupage des PSYCHOLOGIE & MÉDECINE La psychologie est une discipline scientifique inscrite dans le domaine de la médecine (guérison de l’être humain), mais elle s’appuie sur des principes ou méthodes issues de la philosophie afin d’aboutir plus rapidement à des résultats (meilleure compréhension du fonctionnement psychologique de l’être humain). INTELLIGENCE MAGAZINE PHILOSOPHIE & PSYCHOLOGIE sciences humaines se sont faits, c’est-àdire essentiellement autour de Freud, et cette définition positive, héritée du XVIII e siècle, de la psychologie comme science de la conscience et de l’individu ne peut plus valoir, maintenant que Freud a existé. » De nouveau à l’unisson au III e millénaire ? Aujourd’hui, force est de constater que des philosophes, des psychologues et des psychiatres, oeuvrent ensemble pour une réconciliation des disciplines autour notamment du développement personnel et de la pensée positive. Ce que le philosophe Frédéric Lenoir explique parfaitement  : « Quand on n’a plus confiance dans le collectif, on se replie sur l’individuel. Et cela tombe bien, car le vrai bonheur et la quête de la sagesse ne peuvent passer que par un travail intérieur. Du coup, on peut s’épanouir, travailler sur soi, essayer de s’améliorer. Depuis une dizaine d’années maintenant en effet, on sent très nettement cette tendance et cette quête du bonheur au travers notamment d’un engouement pour la philosophie, la psychologie, la spiritualité bouddhiste, les méthodes de développement personnel... Et si cela est possible, c’est en raison de l’effondrement de trois grandes idéologies  : religieuses, politiques et économiques. D’où cette réhabilitation de la sagesse de l’Antiquité, des grandes spiritualités orientales et de tout ce qui touche au développement personnel. » Il y aurait donc une nouvelle voie de travail sur soi au troisième millénaire. Le philosophe Michel Lacroix nous montre notamment dans son dernier livre comment une philosophie de la réalisation de soi n’a de sens que si elle est une émancipation pour l’individu. Sa formule de « Philosophie de la réalisation de soi » n’est-elle pas la plus juste définition de ce qui lie intimement la philosophie à la psychologie dans notre société d’aujourd’hui, qui recherche plus que jamais de la sagesse, mais aussi du sens et de la vérité ? n E.P. POUR ALLER PLUS LOIN 3 E VOIE  : VERS UNE PHILOSOPHIE DE LA RÉALISATION DE SOI Pour le philosophe Michel Lacroix, l’un des premiers à s’être intéressé au phénomène du développement personnel venu des États-Unis dans les années 1960, l’individu se réalise en avançant sur le chemin de la vie. Ce chemin n’est pas unique, il n’y a pas une seule voie dans la réalisation de soi, mais une pluralité de voies. L’homme libre, tout au long de sa vie, devra choisir la sienne  : il sera tout d’abord confronté à l’alternative entre contemplation et action ; puis entre autoréalisation et épanouissement. Ces choix faits, il lui faudra se confronter à autrui - car il est impossible de s’épanouir sans l’estime de ses semblables, leur compréhension et leurs encouragements - puis à la communauté. Par son approche originale et personnelle, Michel Lacroix nous montre comment une philosophie de la réalisation de soi n’a de sens que si elle est une émancipation pour l’individu. « Philosophie de la réalisation personnelle  : se construire dans la liberté » de Michel Lacroix, Marabout, 128 pages, 5,99 € . INTELLIGENCE MAGAZINE 69 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84