Intelligence Magazine n°7 mar/avr/mai 2016
Intelligence Magazine n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 27,4 Mo

  • Dans ce numéro : cerveau et alimentation.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
En effet, quand un enfant naît, son cerveau dispose d’environ 100 milliards de neurones et d’au moins la même quantité de cellules gliales. Les neurones sont responsables de transmettre l’information nerveuse. Ils sont organisés en réseaux qui ont chacun des fonctions spécifiques dans différentes régions du cerveau. Les cellules gliales, elles, permettent aux neurones de bien fonctionner en leur fournissant de la nourriture et en les protégeant. COMPRENDRE LE CERVEAU NE NAIT PAS VIERGE ! Loin de naître avec un cerveau vierge, l’enfant vient au monde équipé d’un patrimoine inné très important de savoirs, de capacités et de compétences. Dès la naissance, le bébé humain a la capacité innée de percevoir le monde et est sensible à ses régularités, il mémorise de l’information, il produit des sons qui sont universels, il répond de manière privilégiée au visage d’un autre être humain, etc. On sait aussi maintenant que des fonctions cognitives complexes, comme le langage ou le calcul, ont des prémices chez le nourrisson. 50 INTELLIGENCE MAGAZINE DÉVELOPPEMENT APPRENTISSAGE La maturation du système nerveux se fait pendant les premières années de vie. La maturation du système nerveux se fait pendant les premières années de vie. En effet, la plupart des neurones ne sont pas encore reliés les uns aux autres lorsque l’enfant vient au monde. C’est en réponse aux stimulations provenant de son environnement que les neurones se connecteront. Cette connexion entre deux neurones s’appelle une synapse. Entre 0 et 3 ans, les synapses continuent donc à évoluer, et de nouveaux réseaux de neurones sont créés. Lorsque l’enfant fait de nouvelles découvertes, des connexions se forment, d’autres se renforcent, d’autres s’affaiblissent et certaines disparaissent. L’efficacité des synapses est donc influencée par les informations qui sont reçues par le cerveau. Cette capacité du cerveau à s’adapter en réaction à son environnement est essentielle à l’apprentissage. ACQUÉRIR TOUJOURS PLUS Grâce à la multiplication des circuits de neurones dans le cortex préfrontal, l’enfant acquiert plusieurs nouvelles habiletés. Le cortex préfrontal est en effet le siège des À LIRE QUE SE PASSE-T-IL DANS LA TÊTE DE VOTRE ENFANT ? Il pique une colère dans un magasin. Il refuse de s’habiller. Est-il en train de vous tester ? Non ! C’est simplement son cerveau qui grandit, se modifie et mène la danse. L’éducation n’est pas une lutte de pouvoir, mais un accompagnement bienveillant, aimant et intelligent. Les dernières découvertes sur le cerveau des enfants de 0 à 12 ans jettent une lumière nouvelle sur leur comportement. En 12 leçons qui parlent à tous, ce livre met à la portée des parents les éléments de base pour comprendre et agir. À l’aide d’explications claires et de bandes dessinées, vous apprendrez à vous connecter émotionnellement à votre enfant et à répondre aux situations difficiles. Ces outils lui permettront d’apprendre, au fil des jours, à mieux gérer les hauts et les bas de la vie, à cultiver l’harmonie intérieure et à s’ouvrir aux autres. « Le cerveau de votre enfant » de Daniel Siegel et Tina Paine-Bryson, Les Arènes, 254 pages, 19,90 € . fonctions exécutives, c’est-à-dire l’ensemble des processus intellectuels qui permettent à l’enfant de contrôler sa pensée et ses actions pour atteindre un but précis. Les fonctions exécutives les plus étudiées chez les enfants sont la mémoire de travail, la flexibilité mentale, l’inhibition et la planification. Toutefois, elles comprennent aussi l’anticipation, l’organisation, la résolution de problème, le raisonnement logique, le contrôle cognitif, la pensée abstraite, l’apprentissage de règles, l’attention sélective, l’initiative, etc. La qualité de ces connexions, et donc du développement du cerveau de votre enfant, aura un effet sur sa capacité d’acquérir le langage et de résoudre des problèmes, ainsi que sur sa réussite scolaire. Plus tard, ce développement pourra influencer sa santé physique et affective et ses relations avec les autres. CE QUI EST NÉCESSAIRE À SON ÉVEIL Pour que son cerveau se développe du mieux possible, votre bébé a besoin de nombreuses attentions et clés d’éveil.
> Vivre des expériences interactives, affectueuses et positives Les expériences quotidiennes de votre bébé contribuent au développement de son cerveau, qu’elles soient liées aux routines quotidiennes ou aux interactions avec les gens de son entourage. Les bébés ont besoin de vivre et de jouer dans des endroits sains où ils ont la possibilité d’apprendre et de grandir. Ils ont besoin de votre aide pour apprendre à reconnaître la fatigue, le stress, la faim ou le désir d’être caressé ou câliné. Lorsque vous réagissez de façon chaleureuse et prévisible aux signes de votre bébé et que vous mettez en place des routines, vous l’aidez à se sentir en sécurité. Il comprendra alors qu’il peut se fier à vous lorsqu’il est malade, triste ou effrayé. Les bébés comptent sur leurs parents et les personnes qui s’occupent d’eux pour combler leurs besoins de façon chaleureuse, attentionnée et constante. > Participer à des activités ludiques Parler, lire et chanter à votre bébé constituent une façon facile et amusante de favoriser son développement. Il en va de même pour les jeux simples comme se coucher à plat ventre pour jouer au sol avec votre enfant ou jouer à faire coucou avec votre bébé de cinq mois. > Manger des aliments sains Si vous êtes capable d’allaiter, le lait maternel est le meilleur aliment pour votre bébé Les caractéristiques du sommeil de l’enfant sont différentes de celles de l’adulte et pour mieux le comprendre, voici quelques bases à connaître. Tout d’abord, les besoins en sommeil ne sont pas les mêmes de 0 à 12 ans. Dès la naissance et ce durant le premier mois, le sommeil est constitué de cycles courts de 60 minutes divisés en phases de sommeil agité (appelé sommeil paradoxal) et en phases de sommeil calme (ou sommeil profond). Chez le nouveau-né, la mise en place des circuits nerveux se déroule tout particulièrement durant les phases de sommeil paradoxal. L’enfant dort par période de 3-4 heures de jour comme de nuit. A cet âge, il ne fait pas la différence entre le jour et la nuit et dort en moyenne 16 heures sur 24. Bien sûr, comme chez l’adulte il existe de petits et de gros dormeurs. À SAVOIR LES CYCLES DE SON SOMMEIL DÉVELOPPEMENT APPRENTISSAGE Les expériences quotidiennes de votre bébé contribuent au développement de son cerveau, qu’elles soient liées aux routines quotidiennes ou aux interactions avec les gens de son entourage. jusqu’à l’âge de six mois, et même après, avec d’autres aliments en complément. Que vous optiez pour l’allaitement maternel ou pour le biberon, le moment de nourrir votre bébé est une autre occasion de favoriser le développement de son cerveau en lui faisant vivre des expériences positives  : établir un contact visuel, sourire et se coller contre vous. Lorsque votre bébé grandira, assurez-vous de lui proposer des aliments riches en fer et en éléments nutritifs variés, comme les fruits et les légumes. De 2 à 6 mois, le sommeil se modifie beaucoup, puisque apparaît la notion de rythme circadien, c’est-à-dire la distinction progressive du jour et de la nuit. Les phases de sommeil profond prennent le pas sur les phases de sommeil agité, ce qui permet au bébé de dormir mieux et plus longtemps. Les périodes d’éveil sont plus importantes le jour et l’enfant peut dormir jusqu’à 9 heures la nuit. Entre 6 mois et 4 ans, la quantité de sommeil diurne diminue beaucoup. Les siestes sont réduites et vers 2 ans, bébé ne fera plus qu’une sieste après le déjeuner. La structure du sommeil ressemble de plus en plus à celle des adultes et s’accompagne d’une prise de conscience par l’enfant de son détachement des parents, d’où une appréhension de dormir seul. > Bien dormir Durant le sommeil de l’enfant, de nombreuses fonctions s’accomplissent en particulier la sécrétion de l’hormone de croissance. Celle-ci est produite pendant les phases de sommeil profond et favorise la croissance et la réparation tissulaire. La seconde hormone, fabriquée durant cette période, est la prolactine active sur le système immunitaire. Les stades de sommeil agité sont quant à eux nécessaires à l’organisation et la mémorisation des informations acquises dans la journée. Le rôle du sommeil chez l’enfant est donc primordial. INTELLIGENCE MAGAZINE 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84