Intelligence Magazine n°7 mar/avr/mai 2016
Intelligence Magazine n°7 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°7 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 27,4 Mo

  • Dans ce numéro : cerveau et alimentation.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Au cours de la croissance s’établit naturellement et progressivement une dominance latérale chez l’enfant. CE QUE NOUS APPRENNENT LES NEUROSCIENCES Les neurosciences étudient toutes les questions qui concernent la dominance hémisphérique ou dominance cérébrale  : > L’asymétrie anatomique Elle ne concerne que les différences macroscopiques (morphologie) des hémisphères ou microscopiques (structures neuronales, biochimie). > L’asymétrie fonctionnelle Elle concerne avant tout le système cognitif de l’individu, les fonctions cognitives telles que le langage ou l’attention, les sensations ou la motricité. > L’asymétrie anatomo-fonctionnelle L’étude de l’asymétrie anatomo-fonctionnelle ne se limite 42 INTELLIGENCE MAGAZINE pas aux asymétries inter-hémisphériques, mais traite également des différences interindividuelles (femmes versus hommes, gauchers versus droitiers. De nombreuses études s’attachent à mettre en lien le développement anatomique et la latéralisation des fonctions cognitives, ou comparent simplement la latéralité fonctionnelle, ou les préférences comportementales (manuelles, visuelles) avec les différences anatomiques entre hémisphères. À QUEL ÂGE ? C’est à partir de 3-4 ans qu’une préférence latérale commence à apparaître. A 4-5 ans, 40% des enfants hésitent, à 5-6 ans cela diminue. A partir de 6 ans, ils vont savoir se repérer, mais il restera toujours un pourcentage de personnes qui conserveront les deux côtés. ENQUÊTE SCIENCES LA PRÉFÉRENCE MANUELLE La préférence manuelle désigne la tendance à utiliser spontanément une main plutôt que l’autre (par exemple, pour rattraper une balle ou écrire). On retrouve de telles préférences dans tous les domaines sensori-moteurs (pied d’appel, bras lanceur…) mais également pour d’autres modalités (œil directeur, oreille avantagée, etc.). On peut également noter que la préférence manuelle est fortement corrélée à la latéralité du langage  : les droitiers ont souvent une latéralité gauche marquée du langage. Il existe cependant des latéralités croisées, que ce soit entre fonctions ou entre comportements (par exemple, pied d’appel préférentiellement gauche et préférence manuelle droite). Du fait des croisements sensori-moteurs, une préférence manuelle droite est corrélée à une latéralité motrice gauche, et inversement. LA DOMINANCE LATÉRALE Il s’agit de la prédominance sensorielle et motrice d’un côté du corps humain sur l’autre. Au cours de la croissance s’établit naturellement et progressivement une dominance latérale chez l’enfant. Elle s’établit au niveau de la main mais aussi du pied, de l’œil et de l’oreille (il sera plus fort, plus adroit du côté droit ou du côté gauche). La latéralité est importante dans l’évolution de l’enfant. Elle influence l’idée que l’enfant a de lui-même, l’établissement de son schéma corporel, la perception de la symétrie de son corps. Elle contribue à établir la structuration spatiale  : en percevant l’axe de son corps, l’enfant perçoit aussi son environnement par rapport à cet axe. LES TROUBLES DE LA LATÉRALITÉ CHEZ L’ENFANT > Différentes causes Motrices ou neurologiques. Par exemple, l’enfant est droitier du pied et gaucher de la main ; il est ambidextre. Sociales. Par exemple, l’enfant est gaucher mais, dans la vie, beaucoup de choses étant organisées pour les droitiers, on le force à se servir de la main droite pour dessiner. Psychologiques. Par exemple, l’enfant a connu des difficultés pour unifier son corps, il a du mal à en percevoir l’axe vertical, comme suite à une angoisse d’origine affective. > Différents symptômes L’enfant ne sait quelle main
choisir, il est maladroit, il découpe avec la main droite mais joue aux billes avec la main gauche. Les exercices de précision sont exécutés d’une main, les exercices de force de l’autre ; ainsi, il écrit de la main gauche et lance le ballon de basket de la main droite. La latéralité n’est pas homogène  : l’enfant choisit bien sa main ou son pied dominant, mais il n’est jamais sûr de savoir quel est le côté droit et quel est le côté gauche. > Différentes conséquences L’enfant a des difficultés de reconnaissance gauche-droite. L’enfant n’a pas acquis le sens graphique. L’enfant forme ses lettres ou ses chiffres « en miroir ». L’enfant éprouve des difficultés de discrimination visuelle. L’AMBIDEXTRIE, UNE CHANCE ? L’ambidextrie est la capacité ENQUÊTE SCIENCES EXPERT L’ambidextrie est chez l’enfant une dangereuse utopie. Ce n’est qu’une fois le MICHAEL CORBALLIS PROFESSEUR EN NEUROSCIENCES COGNITIVES DE L’UNIVERSITÉ D’AUCKLAND (NOUVELLE-ZÉLANDE) « Comme les avantages d’être ambidextre ont échoué à se matérialiser, cette idée populaire est morte dans le milieu du XX e siècle. Étant donné que l latéralité apparait très tôt dans la vie et que la grande majorité des gens sont droitiers, nous sommes presque certainement dextres (droitiers) par nature. Même des données récentes ont associé le fait d’être ambidextre dès la naissance avec des problèmes de développement, y compris une incapacité à la lecture et le bégaiement. Une étude qui a duré 11 ans, en Angleterre, a montré que ceux qui sont naturellement ambidextres sont légèrement plus enclins aux difficultés scolaires que ceux qui sont gauchers ou droitiers. Une recherche en Suède a constaté que les enfants ambidextres ont un risque accru de troubles du développement tels que l’hyperactivité avec déficit de l’attention. Une autre étude, réalisée par mes collègues et moi-menée, a révélé que les enfants et les adultes ambidextres obtiennent de plus mauvais résultats que les droitiers ou gauchers, sur certaines compétences, notamment en mathématiques, en récupération de la mémoire et dans le raisonnement logique. » QUELQUES AMBIDEXTRES CÉLÈBRES Einstein, Michel-Ange, Harry Kahne, Tesla, da Vinci, Fleming, Benjamin Franklin… langage et l’écriture solidement acquis que l’on pourra systématiquement et sans danger développer les aptitudes de la main mineure. J’ai, en revanche, toujours soutenu le principe de l’ambidextrie contrôlée, à condition qu’elle soit pratiquée de façon volontaire. (Docteur Jenny Roudinesco Aubry) pour une personne d’être aussi habile avec les deux bras (le terme est aussi, plus rarement, employé pour les jambes, par exemple pour le pied d’appel), mais devrait en réalité faire référence à toutes les parties du corps. Un tel individu, qu’on qualifie d’ambidextre, n’est pas latéralisé  : il n’est ni droitier ni gaucher. Les ambidextres naturels sont relativement rares ; c’est le plus souvent une faculté acquise et l’on parle alors de « gaucher contrarié », et la plupart des ambidextres ont toujours une main préférentielle pour effectuer certains types de tâches. Une partie des personnes n’a, cependant, aucune latéralisation  : elles n’ont pas de main préférentielle depuis leur naissance. On peut d’ailleurs remarquer que les bébés n’ont en général pas de main préférentielle et se maintiennent dans une position plus stable que les adultes. DÉFINITION Le terme latin d’« ambidextrie » signifie « deux mains droites ». On peut comprendre que l’ambidextre se sert de ses deux mains pareillement. On peut quantifier l’ambidextrie d’une personne en mesurant le degré de polyvalence de chacune de ses mains. Cependant, un ambidextre n’est pas plus apte qu’une personne latéralisée à utiliser un objet dans chaque main en même temps (car cela nécessite une bonne synchronisation des membres et non de l’habileté). Les principales difficultés viennent du fait que chaque main est contrôlée par un hémisphère cérébral différent (la main droite est contrôlée par l’hémisphère gauche et la main gauche par l’hémisphère droit). De nombreuses personnes ambidextres étaient originellement gauchères et ont appris à se servir davantage de leur main droite, soit par obligation (l’utilisation de la main gauche ayant tendance à marginaliser), soit volontairement pour rendre plus simples de nombreux gestes de la vie quotidienne. n I.N. POUR ALLER PLUS LOIN « Histoire des gauchers  : Des gens à l’envers » de Pierre-Michel Bertrand, Editions Imago, 268 pages, 21,50 € . INTELLIGENCE MAGAZINE 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 1Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 7 mar/avr/mai 2016 Page 84