Intelligence Magazine n°4 jun/jui/aoû 2015
Intelligence Magazine n°4 jun/jui/aoû 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°4 de jun/jui/aoû 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 28,9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... l'être connectés et l'intelligence artificielle.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
MICHEL MAFFESOLI, MEMBRE DE L’INSTITUT UNIVERSITAIRE DE FRANCE Le sens de l’Apocalypse « Il ne faut pas donner à ce terme une signification par trop mélodramatique. Non, l’Apocalypse, au plus près de son sens originel, est cela même qui en appelle à la révélation des choses et exprime le nécessaire (re)commencement de ce qui s’est sclérosé. Le parachèvement de ce qui s’était assoupi. Ce qui redonne force et vigueur à des institutions alanguies : c’est-à-dire surcroît de vie à une réalité que la modernité a réduite au mesquin utilitarisme d’un monde quantitatif. » Quelles scènes si on annonçait demain la fin du monde. (Paul Léautaud) 58 INTELLIGENCE MAGAZINE DEMAIN FICTION Ce qui rend sa prédiction troublante est que tous les sismologues sont d’accord pour dire que cela s’est déjà produit et que ces changements majeurs peuvent se reproduire dans l’avenir. De plus, depuis quelques années, l’activité sismique augmente considérablement, ce qui peut donc présager le pire. 2060 : LA PRÉDICTION D’ISSAC NEWTON Isaac Newton est célèbre pour être le père de la science moderne et les ingénieurs d’aujourd’hui se servent toujours de ses calculs. Mais Newton se passionne également pour les prophéties bibliques et serait lui-même un grand prophète. Pour lui, en tant que mathématicien, il pense pouvoir calculer la date de la fin du monde, grâce au livre de l’Apocalypse. Cette équation l’obsède durant des années. Il analyse les chapitres 11 et 12 de ce livre et trouve une histoire qui le fascine. Celle-ci parle d’une jeune femme, dans le désert, poursuivit par un dragon rouge. Pour Newton, cela représente la persécution de la foi véritable. Dans la suite de l’histoire, la jeune femme trouve refuge dans un endroit que Dieu a aménagé pour elle. Elle y sera nourrie pendant 1260 jours. Isaac Newton reprend ce nombre et change les jours en années. Pour calculer la date du début du compte à rebours, il reprend les débuts de la papauté qu’il situe vers l’an 800. Il ajoute les 1260 années aux 800 et trouve 2060 et pour lui, la fin du monde aura lieu en 2060. Il prédit, également, le retour des Juifs sur leur terre et la reconstruction du temple de Salomon. Il voit la deuxième reconstruction à l’approche de l’Apocalypse. La deuxième reconstruction a commencé en 2009. Isaac Newton prédit destructions, guerres et épidémies, ce qui se rapproche étrangement de celles d’Edgar Cayce et de Saint Malachie. Isaac Newton, père de la science moderne. BON À SAVOIR Près de 30% des Français ne croient pas à la fin du monde ; parmi ceux qui y croient, ils sont 91% à penser qu’elle n’arrivera pas avant 2100, selon un sondage Harris Interactive pour Sciences et Vie sur la fin du monde. UN FANTASME QUI PERDURE Après le « raté » de 2012, on parle aussi désormais de 2022 - la véritable interprétation du fameux calendrier Maya qui prédisait notre fin le 21 décembre 2012. Voire 2036 (le 13 avril), date à laquelle l’astéroïde Apophis pourrait passer très proche de notre terre et, pourquoi pas, la percuter. Même si, rassurez-vous, les scientifiques n’ont de cesse de rassurer la population sur ce point. Ce qui n’empêche pas les rumeurs les plus folles de se propager autour de cette éventualité. Preuve que le fantasme de la fin du monde a la peau dure. Pour les uns, cet ultime châtiment - divin - serait surtout le temps de la « révélation » (le sens premier du mot Apocalypse dans le livre de Saint Jean). Pour d’autres, l’Apocalypse signifierait plus simplement la finitude du monde, de systèmes économiques, politiques, sociaux et sociétaux qui portent en eux, de la façon la plus naturelle qui soit, leur propre mort. LA FIN « DU » OU « D’UN » MONDE ? Bernard Werber, l’auteur à succès passionné de science-fiction et de futurologie, a lui aussi placé le sujet de la fin des temps au cœur de son dernier livre. Pour lui, si aucune catastrophe n’est à prévoir, une « nouvelle ère » est inéluctable. Qu’il s’agisse du pic du pétrole, des gaz à effets de serre, de la foudroyante accélération du rythme d’extinction des espèces, de l’essoufflement de l’agriculture intensive, de l’immense bulle spéculative créée, au sein de la planète financière ou encore des risques que font peser sur l’économie « réelle » des chaînes
d’approvisionnement de plus en plus tendues, les auteurs Pablo Servigne et Raphaël Stevens montrent également dans leur livre « Comment tout peut s’effondrer » (Le Seuil) ce qu’il y a de proprement effarant dans toute croissance exponentielle. En familiarisant le lecteur avec les notions de « capacité de charge », de « point de rupture », de « verrou sociotechnique », les auteurs amènent progressivement le lecteur à partager leur conviction que l’effondrement de notre « civilisation thermo-industrielle » - celle née avec la machine à vapeur - n’est plus une probabilité, mais une certitude. Selon eux, elle n’est plus un horizon lointain et chimérique, mais une question, au mieux, de décennies. DEMAIN FICTION Bref, vous l’aurez compris, ceux qui ont déjà survécu au 21 décembre 2012 (prédiction Maya) et à mai 2014, date de « la vengeance du diable » pour la Kabbale, et qui survivront encore à la prophétie de Saint Malachie alias « prophétie des papes », selon laquelle l’arrivée du 112 e pape coïnciderait avec la fin du monde, peuvent encore attendre 2029, année où un astéroïde devrait s’écraser sur la Terre, ou 2060, année de la fin du monde vue par Newton… Faut-il les croire ou non ? S’agit-il plutôt de la fin d’un monde. Quoi qu’il en soit, tout nous incite aujourd’hui à profiter au maximum de l’instant présent, car si la fin du monde n’est pas assurée, notre propre finitude l’est pour sa part à tous les coups… n V.D. BERTRAND VIDAL, DOCTEUR EN SOCIOLOGIE Survivre au désastre et se préparer au pire « Il faut essayer de comprendre le mouvement « survivaliste » à travers un paradoxe : bien que notre société soit de plus en plus sûre, que nous soyons de mieux en mieux protégés contre les divers aléas et que nous assistons à une rationalisation croissante des dangers, les imaginaires de la Fin du monde ne cessent de croître, faisant le bonheur des nouveaux fanatismes de l’apocalypse. Le « survivalisme » (des années 1960) et le mouvement « prepper » (des années 2000), constitués en réaction aux peurs et aux angoisses sociétales du moment, se rejoignent tout deux sur un point : pour survivre aux désastres qui s’annoncent, l’homme doit retrouver le primitif qui sommeille en lui. » LE DERNIER STEPHEN HAWKING « Petite histoire de l’univers : Du Big Bang à la fin du monde » de Stephen Hawking, Flammarion, 161 pages, 7 €. INTELLIGENCE MAGAZINE 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 1Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 100