Intelligence Magazine n°4 jun/jui/aoû 2015
Intelligence Magazine n°4 jun/jui/aoû 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°4 de jun/jui/aoû 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 28,9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... l'être connectés et l'intelligence artificielle.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
48 INTELLIGENCE MAGAZINE AUJOURD’HUI CERVEAU TONUS INTELLECTUEL Toutes les pistes pour le doper L’extraordinaire complexité du système nerveux, l’allongement de la durée de vie et la multiplication des maladies neurodégénératives nous poussent à prendre de plus en plus en compte tant notre forme physique que notre tonus intellectuel. S’entretenir physiquement et respecter une certaine hygène de vie ne suffisent plus. Apporter aux neurones l’énergie et les nutriments dont ils ont besoin s’obtient à partir d’une alimentation équilibrée mais aussi d’une activité cérébrale régulière. Nos pistes à suivre au quotidien.
Le cerveau pèse en moyenne 2% du poids du corps mais consomme pourtant 20% de l’oxygène utilisé. Il est constitué d’environ 100 milliards de cellules nerveuses qui communiquent entre elles par les innombrables contacts qu’elles ont les unes avec les autres (10 000 contacts par cellule nerveuse). Chaque cellule pouvant émettre 100 influx nerveux par seconde, toutes les secondes, un milliard de milliard de signaux circulent dans notre cerveau… Il est donc nécessaire de « nourrir » notre cerveau dans tous les sens du terme. VERS UNE PERTE DES FONCTIONS COGNITIVES Nous le savons, notre cerveau est en pleine possession de ses moyens vers 18-20 ans. Ensuite, on commence à perdre tout doucement des neurones. Cependant, la perte des fonctions cognitives ne devrait pas être une norme du vieillissement. Une des clés pour vieillir en santé est de maintenir le cerveau actif et en forme. Et même si certaines études démontrent que le fait d’avoir un parent ou un membre de sa famille atteint de maladie neurodégénérative accroît les chances de développer une forme de démence, ce n’est pas le seul facteur. VERS UNE SURCONSOMMATION DE STIMULANTS Résultat, les étudiants en période d’examens comme les salariés ou dirigeants au travail se tournent de plus en plus vers des stimulants intellectuels. Chez les étudiants, consommer des stimulants pour accroître ses performances intellectuelles n’est plus tabou. Selon une enquête réalisée en 2006 par l’Observatoire de la vie étudiante, 16% d’entre eux y recourraient. Aux États-Unis, ils seraient un quart à acheter des « smart drugs ». Au point d’amener récemment le très sérieux New England Journal of Medecine à préconiser des contrôles anti¬dopage en période d’examens. Le monde du travail n’échappe pas au phénomène. Une étude menée en 2000, dans l’agglomération toulousaine, montrait déjà que 20% des salariés prenaient des médicaments « pour être en forme au travail ». Huit ans plus tard, en 2008, une enquête menée à Paris se voulait plus alarmiste encore : des conduites dopantes étaient repérées chez 39% des personnes interrogées. En libre accès et composés à partir de substances connues (caféine, vitamineC, zinc, ginseng, guarana), ces compléments alimentaires sont perçus par le grand public comme « naturels » et donc inoffensifs. HIER CERVEAU Ce qu’ils sont d’ailleurs la plupart du temps lorsqu’on respecte la posologie. Leurs ventes sont en constante augmentation (+ 14% entre 2012 et 2013 et +20% en 2014) et leur chiffre d’affaires s’élève à plusieurs centaines de millions d’euros. Mais attention, user et abuser des stimulants peut, in fine, s’accompagner d’un profond épuisement physique, d’une irritabilité accrue, voire d’une fragilisation… des facultés cognitives. Tout n’est donc pas bon pour nos neurones et la modération s’impose là encore ainsi qu’une consultation médicale préalable, car l’automédication peut causer bien des dégâts. COMMENT ÇA MARCHE ? Lorsque vous vous livrez à une activité, qu’elle soit physique ou intellectuelle, celle-ci requiert un effort plus ou moins intense de la part de votre organisme. La fatigue peut se définir comme une sensation d’affaiblissement physique mais aussi psychique. Elle est le signe que l’organisme n’arrive plus à faire face. Il existe différentes formes de fatigue, dont la fatigue intellectuelle et la fatigue mentale ou psychique. La fatigue intellectuelle se manifeste lorsque le cerveau n’a plus l’énergie suffisante pour produire un effort. Dans une telle situation, la capacité de concentration et de mémorisation s’atténue, voire disparaît. Ce véritable « black out » peut par exemple toucher particulièrement les étudiants en période de révisions. Cette fatigue intellectuelle s’accompagne de sensations désagréables qui cèdent avec le repos. La fatigue intellectuelle se traduit classiquement par des troubles de l’appétit et du sommeil, des trous de mémoire... Les causes de la fatigue nerveuse ou psychique sont extrêmement nombreuses et souvent difficiles à mettre en évidence. Elle est souvent la conséquence de circonstances socio-environnementales éprouvantes (vie familiale, travail, surmenage intellectuel et physique, stress...). En effet, la vie trépidante, frénétique, traumatisante, joue un rôle important dans la fatigue nerveuse associée à un manque de forme physique et intellectuelle. Le repos est inefficace, parfois même il aggrave la sensation de fatigue. Les coups de pompe sont intenses et fréquents. Aux troubles psychologiques comme la tristesse ou la morosité, s’ajoutent des symptômes physiques : douleurs en tous genres, troubles digestifs, perturbations de l’appétit pour n’en citer que quelques-uns. BON À SAVOIR La mémoire et la créativité constituent les deux piliers de l’intelligence humaine. Pour simplifier, le cerveau a besoin de vitamines pour éviter l’amnésie, de graisses pour nourrir les connexions entre hémisphères et développer intuition et raisonnement. D’où l’intérêt de bien s’alimenter avec des vitamines et des antioxydants. C’est un excellent entraînement intellectuel que d’avoir en soi-même une confiance exagérée. (Tristan Bernard) INTELLIGENCE MAGAZINE 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 1Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 4 jun/jui/aoû 2015 Page 100