Intelligence Magazine n°2 jan/fév 2015
Intelligence Magazine n°2 jan/fév 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°2 de jan/fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 31,1 Mo

  • Dans ce numéro : les pouvoirs extraordinaires du corps humain.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
LES 3 LOIS DE NEWTON - Principe d’inertie Tout corps qui est soumis à une force résultante nulle est immobile ou en mouvement rectiligne uniforme. - Principe fondamental de la dynamique Soit un corps de masse m constante, l’accélération subie par un corps est proportionnelle à la résultante des forces qu’il subit, et inversement proportionnelle à sa massem. - Principe des actions réciproques Pour chaque action, il existe une réaction égale et opposée : l’action est toujours égale à la réaction. Les actions de deux corps l’un sur l’autre sont toujours égales, et dans des sens opposés. ROBERT HOOKE L’autre grand savant de l’époque, Robert Hooke, travaillait sur la lumière et voyant que ses travaux sur l’optique étaient proches de ceux de Newton, une dispute s’élève entre les deux hommes qui restèrent ennemis jusqu’à la mort de Hooke. C’est à ce moment que Newton décide de se retirer de tout débat public. Complexe de supériorité du génial savant ou épuisement à devoir justifier ses théories ? 46 INTELLIGENCE MAGAZINE GÉNIES PORTRAIT ISAAC NEWTON philosophes. Cette recherche est en fait interprétée à présent comme complémentaire aux travaux menés strictement dans la science de la mécanique. UN SAVANT INTÉGRÉ DANS LA SOCIÉTÉ En 1687, Isaac Newton défend les droits de sa chère université de Cambridge contre le roi lui-même, Jacques II auquel il s’oppose pour soutenir la révolution orangiste. Un engagement récompensé après le départ du roi qui lui permet de devenir un véritable notable en tant que membre du parlement britannique. Il siégera d’ailleurs de façon très active, s’engageant dans les différentes discussions et débats qui ont lieu pendant son mandat. Ce sérieux à remplir ses différentes fonctions est d’ailleurs l’une de ses caractéristiques. Il démontrera la même conscience par la suite, lorsqu’il devient Maître de la Monnaie. Il reste à cette haute fonction pendant 27 ans et saura faire LES LOIS DE KEPLER Il s’agit des propriétés du mouvement des planètes autour du Soleil, et plus précisément des orbites elliptiques C’est Johannes Kepler qui les a édictées au début du XVII e siècle, allant au-delà de la pensée de Copernic. Quelques soixante-dix ans plus tard, Isaac Newton découvre la loi de la gravitation prouvant ainsi la véracité des trois lois de Kepler. face à une grave crise, d’une grande sévérité vis-à-vis des faux-monnayeurs. Cette fonction lui garantit un revenu très élevé. Mais un inventeur le reste quelle que soit sa fonction. Il ne peut se priver de proposer une invention luttant contre la contrefaçon et présente en tant que membre, puis président de la Royal Society un mémoire sur une loi portant sur le refroidissement par conduction. L’homme ne peut s’empêcher d’être un génie quel que soit le cercle dans lequel il évolue. TOUS LES GÉNIES NE SONT PAS MÉCONNUS Isaac Newton n’était pas en quête de célébrité, c’est le moins que l’on puisse avancer, la preuve en est qu’il n’a pas tenté le moins du monde à publier ses recherches rapidement afin de se faire connaître le plus tôt possible. Pourtant, il a vite été reconnu par ses pairs de par ses intuitions fulgurantes, scientifiquement prouvées. Isaac Newton est un scientifique avant tout et en tant que tel, ses hypothèses doivent ensuite donner lieu à des observations précises avant d’être publiées. Il finira par occuper des fonctions importantes dans la société et sera même anobli par la reine en 1705. A 81 ans, l’homme tombe malade et souffre d’un mal assez répandu à l’époque, la goutte et les calculs rénaux. Il est âgé mais reste actif, il meurt quelques années plus tard en 1727 dans sa propriété de Kensington. Il aura des funérailles quasi nationales, il est d’ailleurs inhumé près des rois d’Angleterre dans l’Abbaye de Westminster. Ce grand esprit a largement été admiré à son époque par d’autres grands esprits et par d’autres plus tard. En France, D’Alembert et le mouvement des Encyclopédistes va permettre aux théories de Newton de s’imposer, assez difficilement tant la France était imprégnée de la pensée de Descartes. LES GÉNIES SONT-ILS TOUS TOURMENTÉS ? S’agirait-il d’une nouvelle loi ? Les génies ont la réputation d’être des personnalités assez complexes et souvent compliquées. Difficile d’en être certain en ce qui concerne Isaac Newton. Il aime travailler seul et attend la plupart du temps des années avant de partager ses travaux. Il travaille énormément à tel point que cet excès l’épuise, il va même jusqu’à faire une dépression, due à une extrême fatigue, et à plusieurs événements stressants tels que le décès de sa mère ou la destruction de son laboratoire. Gravement atteint, il lui faut plusieurs années avant de reprendre une vie normale.
La gravité explique le mouvement des planètes, mais elle ne peut expliquer ce qui les mit en mouvement. Dieu gouverne toutes choses et sait tout ce qui est ou tout ce qui peut être. (Isaac Newton) Une vie sans femme ni enfant. Le savant se consacre à son art et on ne lui connaît pas de vie amoureuse depuis son adolescence, son médecin avance même qu’il était resté vierge. Il fit preuve d’une exigence forte visà-vis de lui-même mais aussi vis-à-vis des autres. Voire d’une certaine dureté. Ainsi, en tant que Maître de la monnaie, il mène lui-même des interrogatoires auprès de responsables présumés de contrefaçon, un crime passible de mort à l’époque. Il répond cependant à l’image du savant distrait, connu pour parler peu et être toujours plongé dans de profondes réflexions. Très pieux, il a pourtant une véritable vie sociale, notamment à partir du moment où il est nommé à la Monnaie. Il reste une personnalité peu facile à cerner à bien des égards. DIEU & NEWTON L’homme est profondément religieux, et l’on dit même de lui qu’il connaissait par cœur la Bible ou presque. Il a beaucoup écrit sur la théologie. On peut d’ailleurs constater que les grands génies qui s’intéressent plus particulièrement à l’astronomie ou aux mathématiques finissent tous par se poser la question du divin. Isaac Newton croyait en un monde immanent dont la preuve se situe dans le système solaire « l’admirable uniformité du système planétaire force à y reconnaître les effets d’un choix ». Voltaire a écrit deux essais sur Newton. GÉNIES PORTRAIT ISAAC NEWTON Franc-maçon, il est difficile cependant d’approcher les croyances exactes de Newton d’autant qu’il refusa les derniers sacrements. On pense qu’il remettait en cause certains mystères tels que celui de la Trinité et niait le côté divin de Jésus, qui n’est pour lui qu’un prophète parmi d’autres. Mais il restait monothéiste. Contrairement à l’attitude de certains savants, Newton affirme qu’en dépit des lois qu’il a lui-même énoncées, le monde et les astres ne fonctionnent pas comme une simple machine. Il dit au contraire, et l’on peut là confirmer son penchant religieux « La gravité explique le mouvement des planètes, mais elle ne peut expliquer ce qui les mit en mouvement. Dieu gouverne toutes choses et sait tout ce qui est ou tout ce qui peut être ». Sa querelle avec Leibniz est d’ailleurs essentiellement religieuse et philosophique au-delà de la pure contradiction scientifique. Pour Leibniz, le vide n’existe pas dans l’univers car cela signifierait que Dieu aurait créé un monde imparfait. Or pour Newton et ceux qui l’entourent, c’est au contraire le fait que le mécanisme des planètes ne pouvait s’expliquer par la mécanique que la preuve de l’existence de Dieu ou de forces supérieures est faite. Il convient selon Newton de ne pas renoncer à étudier et observer les faits, d’en tirer les lois comme il le fait, mais cela ne suffit nullement à tout expliquer. QUE RESTE-T-IL DE NEWTON ? Avant Newton, ce sont les travaux de Galilée sur les corps terrestres, et de Kepler sur les corps célestes qui avaient permis de grandes avancées. Le mouvement des planètes était déjà décrit avec justesse, mais de façon incomplète et surtout séparée entre ce qui se passait sur terre et dans les cieux. C’est bel et bien Isaac Newton qui parvint à faire le lien entre les deux raisonnements qui prévalaient alors et passa quasiment vingt ans à en faire la démonstration mathématique via sa loi de la gravitation universelle. Pendant plus de 200 ans, les lois de Newton ont régné sur la physique. C’est la mécanique relativiste d’Einstein qui a modifié la donne, mais c’est grâce à sa faculté à simplifier les phénomènes de mécanique qu’il a permis à d’autres d’avancer. En France, les idées de Newton se propagent grâce à Maupertuis, puis à Voltaire qui voyagent en Angleterre. Ce dernier écrit deux essais sur Newton et son collègue de l’Encyclopédie d’Alembert lui consacre des articles. La théorie de la relativité générale d’Einstein est venue complètement bouleverser les certitudes newtoniennes et une nouvelle avancée a été accomplie, prouvant qu’en matière de sciences, souvent un génie remplace l’autre… n V.D. « NEWTON, THE MAN » DE JOHN MAYNARD KEYNES L’économiste a acheté lors d’une vente aux enchères en 1936 les manuscrits de Newton, gardés confidentiels par la famille et le livre est le résultat de leur lecture. Keynes définit Newton comme « le dernier des Babyloniens et des Sumériens, le dernier grand esprit qui a contemplé le monde visible et intellectuel avec des yeux identiques à ceux qui ont bâti notre héritage intellectuel il y a quelque 10 000 ans ». Le nom complet est « Royal Society of London for the Improvement of Natural Knowledge ». Fondée en 1660, cette sorte de club dédié à la promotion des sciences a réunit des savants au fil des siècles. Isaac Newton en fut le président de 1703 à 1727. En 2010, c’est Paul Nurse qui a été élu jusqu’en 2015. « Isaac Newton : Un destin fabuleux » de James Gleick, Dunod. ROYAL SOCIETY POUR ALLER PLUS LOIN « Newton ou le triomphe de l’alchimie » de Jean- Paul Auffray en édition Poche. INTELLIGENCE MAGAZINE 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 1Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 100