Intelligence Magazine n°2 jan/fév 2015
Intelligence Magazine n°2 jan/fév 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°2 de jan/fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 31,1 Mo

  • Dans ce numéro : les pouvoirs extraordinaires du corps humain.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 INTELLIGENCE MAGAZINE ENQUÊTE HYPNOSE L’hypnose au service de l’Homme Discipline fondatrice de la psychologie, l’hypnose continue à fasciner par son aspect spectaculaire et à séduire par son efficacité. Méthode en plein développement dans le champ de la santé, particulièrement en ce qui concerne la prise en charge de la douleur et des troubles anxieux, elle peut être utilisée par les médecins, le personnel paramédical ou encore les psychologues. Ses bienfaits sont aujourd’hui scientifiquement reconnus. Il y a encore aujourd’hui derrière l’hypnose quantité de peurs, de préjugés et d’idées reçues. C’est une discipline qui suscite des positions très peu nuancées. D’un côté, c’est l’adhésion et l’enthousiasme, de l’autre c’est le rejet. Probablement parce qu’il y a derrière le mot hypnose deux notions qui font peur ou qui mettent mal à l’aise : la notion d’inconscient, et la notion de pouvoir. L’inconscient d’abord : c’est un univers mal connu. C’est comme le sommeil, on en rapporte peu de choses, et on continue à se demander ce qu’il y a dans ce fameux inconscient, tout comme on se demande ce qu’il y a dans ce mystérieux état hypnotique... Ensuite, il y a le pouvoir, cette idée qui a la dent dure selon laquelle l’hypnotiseur pourrait faire faire ce qu’il voudrait à la personne hypnotisée. C’est faux, bien sûr, mais c’est comme la rumeur : elle court toujours par manque de connaissance sur cette discipline. C’EST QUOI CONCRÈTEMENT ? L’hypnose est un état modifié de conscience, de faux sommeil, pendant lequel la personne
est totalement relaxée. Cette technique est plus généralisée dans d’autres pays, la France de Descartes ayant quelques difficultés à se faire à une technique considérée au départ comme peu scientifique ou du moins applicable à des cas très restreints. Pourtant, certains médecins se sont penchés sur l’hypnose en premier lieu dans le domaine de la psychiatrie et ce, depuis presque un siècle, et de nouveaux en sont également venus à s’y intéresser par souci du patient. En effet, certaines opérations pratiquées sous hypnose peuvent permettre d’éviter une anesthésie toujours stressante pour l’organisme. UN PEU D’HISTOIRE… Mesmer L’hypnose est une pratique qui fût utilisée dès le XVIII e siècle, avec Mesmer, médecin viennois. A cette époque, on parle plutôt de magnétisme, la maladie étant supposée être provoquée par un blocage du corps à la circulation des différents fluides. Le magnétiseur était donc susceptible de lever ces blocages. Au fil des séances, les médecins vont James Braid ENQUÊTE HYPNOSE peu à peu mettre en avant que les patients sont capables de communiquer pendant ce que l’on nomme aussi le « sommeil lucide ». Le mot hypnose en tant que tel a été « inventé » en 1842 par James Braid, un chirurgien anglais. Le mot exact était « neuro-hypnotism », de hypnos : sommeil. Ce sont les écoles de Nancy et de la Pitié Salpétrière qui vont permettre un vrai développement de l’hypnose en France à la fin du XIXe. Le professeur Charcot réutilise l’hypnose dans des cas d’hystérie et commence une série de travaux qui ont connu un fort retentissement. Après sa mort, l’hypnose disparaît peu à peu des pratiques médicales jusqu’aux nouvelles études réalisées par Erickson. DEUX GRANDES MÉTHODES 1. L’hypnose selon Freud Le professeur Charcot Le célèbre psychanalyste utilise l’hypnose de façon régulière pendant plus d’une dizaine d’années avant d’abandonner cette pratique. Il l’utilisait principalement pour parvenir à une régression temporelle permettant de se rappeler de souvenirs oubliés. La méthode freudienne est assez autoritaire dans la forme avec des injonctions impératives, même si le psychiatre reprend les réactions du patient en utilisant notamment le mimétisme, à la fois par les gestes et dans la parole. Lors de ses séances, Freud remarque qu’il est plus difficile d’hypnotiser les vrais malades mentaux, et second point, qu’il n’est pas nécessaire que la transe soit profonde pour provoquer une amélioration. Sigmund Freud Il est généralement reconnu aujourd’hui que l’hypnose a grandement contribué à l’approche des fondamentaux mis en avant par Freud, à la fois sur des thèmes aussi importants que la théorie du transfert ou l’origine des névroses. Freud abandonne pourtant l’hypnose, car elle n’est pas un moyen fiable de parvenir à la vérité du patient du fait que celui-ci peut tout à fait mentir y compris lors de la séance. 2. L’hypnose ericksonienne L’hypnose ericksonienne est une technique clinique académique permettant de mettre un patient en état de veille paradoxale. Cet état donne accès à certaines ressources de l’inconscient permettant de mener à des possibilités analgésiques en particulier. La méthode est plus souple, il s’agit à première vue d’une simple conversation et le sujet doit absolument être ouvert et positif dans la démarche, sans angoisse ni peur. Il est indispensable en effet qu’il soit détendu pour que la personne pratiquant l’hypnotisme parvienne peu à peu à l’ouverture de l’inconscient. Le patient doit alors être à même de trouver en lui-même les solutions aux problèmes posés. Il est donc obligatoire que le praticien soit en phase avec les valeurs du patient et non pas en conflit avec elles. Le médecin peut ainsi aider le patient à se mettre lui-même dans un état de conscience modifié. La grande différence avec Freud est que pour Erickson, si l’inconscient existe bel et bien, il est une source positive, mais en grande partie inconnue du patient. Celui-ci peut donc INTELLIGENCE MAGAZINE 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 1Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 2 jan/fév 2015 Page 100