INRA magazine n°23 décembre 2012
INRA magazine n°23  décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de décembre 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut National de la Recherche Agronomique

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : controverse science/société.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
wsommaire 03w horizons Dijon : une nouvelle plateforme de phénotypage haut débit 7 e cérémonie des Lauriers de l’Inra 06w Recherches & innovations La micro-qualité du lait Les biocarburants sur la sellette Le monde des récepteurs couplés aux protéines G Ouvrez le banc ! 13w Dossier Controverse science/société 25w reportages Trois hommes et une sphère végétalisée Jouer pour adapter son élevage Les autoroutes de la recherche Stress prénatal chez les brebis 32w impressions 34w REGARD Les lettres au secours des chiffres Chers lecteurs, Une page se tourne. Inra Magazine s’arrête avec cet ultime numéro consacré à la controverse scientifique. Dans ce dernier dossier, tous les acteurs concernés s’expriment : certains animent la controverse pour faire avancer la connaissance et le débat, d’autres l’étudient comme un objet de recherche à part entière tandis que d’aucuns doivent la gérer lorsqu’elle est persistante. Ne pouvions-nous pas rêver meilleur sujet à l’heure où nous allons connaître un nouveau changement ? Le magazine s’arrête parce que nous faisons aujourd’hui le choix d’une plus grande modernité en consacrant nos forces éditoriales à un nouveau site Internet, entièrement revu et conçu comme un journal en ligne, avec pour objectifs le partage et le dialogue avec les internautes. Parce que le renouvellement du dialogue science-société est une priorité issue des récentes Assises de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, parce que le numérique s’est imposé comme vecteur de propagation et de débat autour de la recherche, parce que l’Institut doit se projeter au cœur des échanges avec le plus grand nombre. Qu’ils soient de simples citoyens en quête d’une information scientifique accessible et de qualité, des chercheurs, ou des partenaires souhaitant connaître la réalité de l’action de notre Institut, nous nous efforcerons de leur proposer des contenus encore plus riches et variés. Je souhaite rendre ici hommage à l’ensemble de la rédaction d’Inra Magazine qui, six années durant, nous a informés sur l’actualité de la recherche. Et c’est avec confiance que je les remercie pour leur engagement dans cette nouvelle étape que constitue l’ouverture prochaine de notre nouveau site Internet. Pour le plaisir partagé de nos lecteurs. François Houllier INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE 147 rue de l’Université• 75338 Paris Cedex 07 www.inra.fr Directeur de la publication : François Houllier. Directeur éditorial : Jean-François Launay. Directeur de la rédaction : Antoine Besse. Rédactrice en chef : Pascale Mollier. Rédaction : Marc Barbier, Laurent Cario, Pierre Catala, Brigitte Cauvin, Christelle Chapuis, Catherine Foucaud-Sheuneman, Sabrina Gasser, Pierre-Benoît Joly, Evelyne Lhoste, Sylvie Moreau, Cécile Poulain, Jean-Luc Pujol, Claire Sabbagh, Gérard Simonin. Photothèque : Jean-Marie Bossennec, Julien Lanson, Christophe Maître. Couverture : Justine Beckett/Getty Images. Maquette : Patricia Perrot. Conception initiale : Citizen Press - www.citizen-press.fr. Impression : Imprimerie CARACTERE. Imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement. Dépôt légal : décembre 2012. Renseignements et abonnement : inramagazine@paris.inra.fr ISSN : 1958-3923 2 Inra magazine• n°23• décembre 2012
w horizons Dirk Vandenhirtz/CEO LemnaTec Dijon : une nouvelle plateforme de phénotypage haut débit w Les convoyeurs acheminent les pots dans des cabines de phénotypage contenant des robots de mesure et des caméras. La nouvelle plateforme de Dijon complète le dispositif national de phénotypage à haut débit. Elle facilitera la détection de gènes d’intérêt agronomique, dans l’objectif d’adapter les plantes à des systèmes innovants à bas niveau d’intrants. Accélérer le processus de sélection végétale et accéder à des caractères complexes tels que la résistance à la sécheresse ou la valorisation de l’azote : tels sont les principaux enjeux du phénotypage à haut débit. Cette méthodologie permet de tester le comportement de milliers d’individus représentatifs de la diversité génétique, dans des conditions de culture contrôlées, pour identifier les plus adaptés. Une fois les caractères intéressants repérés, le phénotypage s’associe au génotypage, lui aussi à haut débit. On peut ainsi établir des corrélations statistiques entre les caractères et les gènes qui les gouvernent. Ce qui permet de déterminer les combinaisons de gènes les plus favorables dans les conditions de culture appliquées. Le phénotypage à haut débit fait l’objet d’une infrastructure nationale, Phénome, déployée dans le cadre des Investissements d’avenir. Ce projet vise à développer un réseau de plateformes de mesures qui constituera le Centre français de phénomique végétale. L’Inra coordonne ce projet depuis début 2012 avec la plateforme PhénoArch à Montpellier, orientée sur le comportement des plantes visà-vis de l’eau, de la lumière et des variations de températures. Le 6 juillet 2012, l’Institut a inauguré une deuxième plateforme, à Dijon, qui ajoute une originalité : l’analyse des relations plantes-microorganismes, un déterminant majeur pour adapter les variétés à des systèmes de culture innovants plus économes en intrants. Pour cela, les équipes de Dijon ont collaboré avec une société bourguignonne, Inoviaflow, pour mettre au point des rhizotrons, dispositifs qui permettent de visualiser le système racinaire entre deux lames de verre. On pourra ainsi observer les caractéristiques racinaires des plantes les mieux adaptées aux scénarios environnementaux appliqués : carence en azote ou déficit en eau par exemple. C’était un domaine jusqu’à présent peu étudié car difficile d’accès. Gérard Simonin +d’infos Ocontact : Unité mixte de recherche Agroécologie Inra/Université de Bourgogne/AgroSup salon@dijon.inra.fr Inra magazine• n°23• décembre 2012 3





Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :