Idées Job n°8 jan/fév/mar 2010
Idées Job n°8 jan/fév/mar 2010
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°8 de jan/fév/mar 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 48,2 Mo

  • Dans ce numéro : gagnez plus avec des idées en or.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
FRANCHISE & STRATÉGIES > DOSSIER 54 Gascogne, Fauchon, Hédiard… de belles marques ancrées dans notre terroir et notre histoire. > GLUP’S L’enseigne est la spécialiste de la confiserie vrac pour les 15-35 ans en priorité. Des produits plaisir et des achats ludiques qui permettent de retomber en enfance pendant quelques instants. Ce sont 250 références qui sont présentées en magasin, et l’enseigne est toujours en plein recrutement. La société créée en 1992, et lancée en franchise un an plus tard, dispose aujourd’hui de 44 magasins. Le panier est en moyenne de 4,50 euros, et les boutiques offrent différents formats en dehors du vrac ainsi que des compositions sur-mesure et des organisations d’anniversaire. Le personnel et les franchisés ont été « rhabillés » par la créatrice Doria Salembo avec des uniformes gais et jeunes. La marque est présente en France et en Suisse, elle est la seule chaîne de confiserie pure en France. Certaines implantations sont créées en partenariat avec le groupe Relay en particulier dans les gares et les aéroports sur des mini-surfaces de 20m². L’actionnaire principal est Geslot SAS, une entreprise de négoce de bonbons vrac leader sur son marché. Le chiffre d’affaires hors taxes avoisine les dix millions d’euros. Le droit d’entrée est de 15 000 euros pour une surface de 30 000 euros. Pas de redevances. C’est un forfait publicitaire mensuel qui est versé : de 250 à 300 euros en fonction du palier de chiffre d’affaires. L’investissement est d’environ 100 000 euros. Pour en savoir plus : www.glups.fr Autre idée qui a germé sur le marché mi-alimentaire/mi-restauration, celui des boutiques vendant de bonnes bouteilles mais qui installent également un coin restauration du style table d’hôtes pourrait-on dire, afin de garantir une ambiance conviviale. Beaucoup d’indépendants sur ce secteur bien entendu, mais l’on retrouve également quelques franchises qui se lancent comme « Les domaines qui montent ». Cette enseigne récente base son commerce sur la sélection de vins, mais accompagne l’achat de la possibilité de goûter le vin en dégustant quelques plats choisis. > VINOMANIA Une nouvelle idée de cave/bar à vin offrant une gamme en bag in box mais aussi des vins de Châteaux et Domaines en AOC. Il est possible de déguster gratuitement avant de procéder aux achats. L’entreprise (Latitude 48) a été lancée par des professionnels du vin et de la franchise. Cette dernière date de mars 2008. Avec 14 implantations l’aventure est déjà bien partie. Elle s’est faite avec précaution et suite à une étude soignée du marché du vin et du conditionnement : le BiB. En effet, ce contenant progresse très rapidement par rapport à la bouteille même si les marchés res-
tent différenciés. Une soixantaine de vins est proposée. Le point de vente est aussi soigné avec une ambiance de type lounge et l’organisation de dégustations privées en soirée deux fois par mois. Le positionnement permet une petite restauration le midi et le soir dans l’espace bar à vin alors que la cave fonctionne comme une boutique normale. Le BiB crée une originalité importante, même si ce conditionnement est bien connu des pays nordiques par exemple. En France, il est plutôt connu sur le bas de gamme et il y a donc un véritable challenge à le lancer sur des vins de qualité. La contenance est de 3 litres, soit 4 bouteilles. 20% de l’offre restent cependant consacrés à la bouteille et au champagne. Un sommelier est présent pour conseiller la plupart du temps. La clientèle est à la fois composée de particuliers et d’entreprises ou d’associations. Le magasin pilote de Brest a presque un an et un autre magasin show-room a également été créé à Bordeaux. La participation au dernier Salon de la Franchise a permis de prendre contact avec plus de deux cents candidats potentiels. Les premières ouvertures en franchise ne vont donc pas tarder en France, et pourquoi pas à l’étranger. L’entreprise continue donc son expansion. Une surface d’environ 120 m² est attendue pour un investissement global de 150 000 euros. Droits d’entrée : 24 000 euros. Redevances globales : 3%. Pour en savoir plus : www.vinomania.fr > COFFEA Découvreur de Saveurs L’aventure gustative date de 1968, en pays havrais, et tourne autour du café, du thé et du chocolat. Avec vente de produits et d’accessoires bien entendu, mais aussi consommation sur place avec quelques références gourmandes à prix unique pour compléter la petite pause. 60 boutiques présentent la gamme sur le territoire français. Cinqunivers de saveurs sont explorés : floral, fruité, épicié, grillé-boisé et végétal. Les références sont nombreuses, proches de 1000, et le dialogue s’instaure entre franchisé et client autour du produit. La société fait partie du groupe familial Burrus qui est sur le segment de la tradition gourmande depuis 1811. On retrouve d’autres enseignes dans le groupe telles que le Comptoir Français du Thé, la Brûlerie des Ternes, La Marquise de Sévigné, Salavin, Authentic Café, et Authentic Saveurs. Un vrai spécialiste du secteur. Le chiffre d’affaires était de 50 millions d’euros en 2007 au niveau du groupe. Le respect de l’environnement et ce que l’on nomme comportement responsable, proche du commerce équitable sont pratiqués par l’enseigne. En fait, Authentic Café représente la troisième génération du concept Coffea et va être mis en œuvre peu à peu au fur et à mesure du recrutement de nouveaux franchisés. Les candidats sont des personnes en recherche d’indépendance ou de reconversion. Il existe une école spécifique : Coffea Campus. Le candidat passe également du temps dans les usines et les magasins pour valider sa volonté et il bénéficie ensuite d’un tuteur pendant environ six mois sans compter les visites mensuelles de Coffea. L’objectif est de parvenir à une centaine de magasins d’ici quatre ans. Sept ouvertures sont déjà planifiées en 2009. Les droits d’entrée sont de 18 500 euros pour un investissement global d’environ 300 000 euros en moyenne ; les redevances sont de 5%. Pour en savoir plus : www.coffea.fr L’alimentation, la restauration restent des univers très proches de la population, car cela fait bien entendu partie de la vie quotidienne. Le secteur attire les entrepreneurs, à condition de savoir dès le départ que l’engagement est total, peut-être encore plus que dans d’autres secteurs économiques. Si le profil de gestionnaire peut être privilégié dans la grande distribution par exemple, la passion du produit est nécessaire pour d’autres. Même sans formation, il est important d’aimer le ou les produits qui vont faire vivre l’entreprise et d’être convaincu des valeurs que l’on défend lorsqu’il s’agit de commerce équitable ou de biologique. Et, même en période de crise, les bons concepts qui savent s’adapter résistent bien, en particulier lorsque le panier moyen sait rester modeste. Un dossier réalisé par Anne Florin. 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 1Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 2-3Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 4-5Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 6-7Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 8-9Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 10-11Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 12-13Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 14-15Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 16-17Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 18-19Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 20-21Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 22-23Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 24-25Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 26-27Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 28-29Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 30-31Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 32-33Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 34-35Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 36-37Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 38-39Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 40-41Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 42-43Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 44-45Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 46-47Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 48-49Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 50-51Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 52-53Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 54-55Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 56-57Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 58-59Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 60-61Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 62-63Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 64-65Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 66-67Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 68-69Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 70-71Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 72-73Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 74-75Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 76-77Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 78-79Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 80-81Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 82-83Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 84