Idées Job n°8 jan/fév/mar 2010
Idées Job n°8 jan/fév/mar 2010
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°8 de jan/fév/mar 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 48,2 Mo

  • Dans ce numéro : gagnez plus avec des idées en or.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Projet SUR LE VIF IMMOBILIER & PATRIMOINE Pascal Riout, créateur de Synergie investissements : « C’est le moment pour investir en Floride y compris pour les créateurs ! » Il y a ceux qui ont tout perdu dans la crise de l’immobilier et ceux qui ont su en tirer partie, en France comme aux USA. C’est le cas de Pascal Riout, qui après avoir fait ses armes commerciales dans un grand groupe industriel puis comme yacht broker dans le nautisme, a décidé en 2003 de se mettre à son compte en créant Synergie Investissements sur l’île de La Réunion. Un pari rapidement gagné grâce au levier de la défiscalisation qui lui a permis dès 2008 de se lancer également dans le conseil en gestion de patrimoine outre-Atlantique et de se faire rapidement une place sous le soleil de Floride, pour faire partager à ses clients un formidable potentiel de plus-value à court terme. Rencontre avec un créateur dans l’âme, prêt à relever sans cesse de nouveaux défis. D’où vous est venu ce tempérament entrepreneurial et notamment cette volonté de réussir sur d’autres territoires ? Pascal Riout : « J’ai vécu les vingt premières années de ma vie au Sénégal où mes parents expatriés travaillaient dans le privé pour de grands groupes internationaux. Ils n’étaient pas chefs d’entreprise, mais m’ont appris à voir toujours plus loin, à relever des défis. Après des études en école de commerce et différents voyages en Angleterre, aux Antilles et en Asie, j’ai rejoint le Groupe Electrolux, où j’ai fait mes armes dans la vente auprès de la Grande Distribution. Quand on m’a proposé de devenir responsable régional en Normandie, j’ai préféré décliner l’offre et me tourner vers ma grande passion, le nautisme, en devenant yacht broker (courtier en yachts) sous un statut d’agent commercial indépendant pour l 34 Pascal Riout, 40 ans, est le fondateur et manager de Synergie Investissements, cabinet de gestion de patrimoine, spécialiste de l’immobilier en Floride et de la défiscalisation sur la France métropolitaine et l’île de La Réunion. le Groupe Monaco Marine, créé par Michel Ducros. Des années extraordinaires ! Les ventes étaient dopées par la conjoncture (envolée de la bourse, boom de la nouvelle économie). La vente de yachts a explosé, et les nouveaux venus de l’Est ont fait s’envoler les transactions. Le passage à la monnaie unique a également incité les frontaliers italiens à se « délester » de leur lires… Bref, les yachts étaient l’investissement idéal ! Mais malgré tout, j’ai toujours su que j’étais fait pour autre chose, pour entreprendre. Disons également que j’ai toujours eu un problème avec l’autorité dans le sens où il me parait difficile de suivre une voie donnée par un supérieur hiérarchique si je pense qu’elle est mauvaise ! » D’où l’idée de créer votre entreprise ! Mais pourquoi sur l’Ile de la Réunion au départ ? « En 2003, en effet, je décide de changer de vie et de partir vers les tropiques et le soleil toute l’année… direction La Réunion où je travaille rapidement en lien avec un promoteur très bien implanté sur place. J’ai choisi cette île pour son cadre de vie exceptionnel, son climat, sa population, mais aussi les fortes potentialités en matière d’immobilier. J’ai alors entamé ma reconversion dans l’immobilier et le métier de la défiscalisation ; un métier que je connaissais déjà pour l’avoir abordé quelques années plutôt dans le domaine du nautisme aux Antilles. C’est ainsi qu’est né Synergie Investissements qui a toujours son siège social à La Réunion, puisque le bureau de Montpellier est un établissement secondaire destiné à être au plus près des investisseurs métropolitains. Au départ, je
me suis lancé tout seul en SARL. Je vendais surtout « de la Métropole aux Réunionnais » : des studios à ceux qui voulaient un pied à terre à Paris pour les études de leurs enfants, mais aussi des produits immobiliers pour faire de la défiscalisation ou de la diversification de patrimoine. » Peut-on dire que vous avez fait alors de la défiscalisation votre cœur de métier ? « Oui, tout à fait ! Et c’est d’ailleurs aussi pour cela que la création d’un établissement secondaire en France s’est imposée pour mon entreprise en 2005. J’ai développé la commercialisation de la Loi Girardin sur l’Ile de la Réunion au travers d’un réseau de partenaires bancaires en métropole, en validant les programmes localement, en proposant des garanties locatives et en commercialisant des programmes « sur-mesure » pour mes clients. Mon équipe s’est étoffée, avec deux commerciaux sur l’Ile de la Réunion, un agent commercial et une assistante sur Montpellier. Je suis maintenant passé à une nouvelle phase de développement de mon entreprise et le recrutement de nouveaux commerciaux est en cours actuellement. » Pourquoi le dispositif « Girardin » est-il si intéressant sur La Réunion notamment ? « Parce que de tous les dispositifs qui existent aujourd’hui, la loi Girardin se démarque en étant de loin la loi fiscale la plus performante. Le bien immobilier étant destiné à la location, l’opération s’autofinance grâce aux revenus locatifs et aux économies d’impôts générés. Il n’y a aucun effort de trésorerie de la part du client acheteur, ce qui n’existe dans aucun autre dispositif fiscal ! C’est du sur-mesure adapté à chaque fiscalité, car la loi Girardin permet 40 ou 50% de réduction d’impôts selon le mode de location choisie, sans compter que l’on peut également bénéficier de réductions d’impôts supplémentaires pour des logements situés en Zone Urbaine Sensible ou si les logements sont alimentés à partir de l’énergie solaire ! » En 2008, vous décidez de diversifier vos activités sur un autre continent et un tout autre territoire : la Floride. Pourquoi ? « Je connaissais déjà la Floride, car Monaco Marine avait un bureau à côté de Miami où je me rendais déjà à l’époque deux fois par an. Plus récemment, j’ai multiplié mes contacts sur place et trouvé des partenaires américains et français très performants, installés en Floride depuis plus de 25 ans. Quand la crise immobilière est arrivée aux USA et que le dollar s’est effondré, j’ai su immédiatement que c’était le bon moment pour investir là-bas. En 2009, l’immobilier aux Etats- Unis est au creux de la vague et l’euro n’a jamais été aussi fort. Il y a donc là un formidable potentiel de plus-value à court terme dont il faut savoir profiter à temps ! Il y a autant d’affaires à prendre sur le marché de la revente que sur le marché du neuf, notamment sur des villas à 15 minutes de Miami. Rendez-vous compte : une maison individuelle de 150 mètres carrés qui se vendait 300 000 dollars il y a deux ans peut se trouver à 120 000 dollars aujourd’hui. C’est extraordinaire ! C’est donc le bon moment pour investir en Floride, y compris pour les créateurs d’entreprises qui veulent s’installer aux USA, car les locaux commerciaux sont également vendus à des conditions particulièrement intéressantes. Et c’est mon métier de conseil en gestion du patrimoine de les guider, de les accompagner, de les aider pour toutes les formalités auprès des banques, des avocats spécialisés, en termes de levée d’hypothèques ou d’expertises. La Floride est un territoire exceptionnel pour les Français de par son climat, sa proximité à 6 heures d’avion de la France, sans oublier qu’il y a sur place une communauté française très importante qui facilite l’installation et l’expatriation. » Quels conseils ou quel message aimeriez-vous faire passer à de jeunes créateurs qui veulent se lancer en 2009 dans la création d’entreprise ? « Déjà, qu’il n’y a pas d’âge pour se lancer et pour réussir. Tout dépend en fait de sa motivation. Créer une entreprise, c’est difficile, parce qu’on travaille deux fois plus que les autres, mais on est quasiment toujours récompensé du travail que l’on a fourni. Sans compter qu’aujourd’hui, on peut réussir aussi bien en France qu’aux Etats-Unis, même si notre pays est encore en retard en matière de culture entrepreneuriale. Aux USA, on peut créer sa boîte en une demi-heure et on n’a aucun problème à se faire financer un bon projet. En France, c’est une toute autre histoire et les banques sont beaucoup plus frileuses à croire en une création et à prêter de l’argent. Mais une chose est certaine : le créateur qui réussit en France est capable d’exploser, de cartonner aux Etats-Unis. » Après la Floride, quel nouveau défi allez-vous relever et dans quel but : devenir rentier à 50 ans ? « Si je le peux, bien avant ! (rires) Plus sérieusement, ce qui est important c’est de savoir trouver chaque jour de nouvelles opportunités, pour rebondir sur autre chose, pour aller toujours plus loin. Malgré la crise actuelle, l’immobilier présente un potentiel considérable. Déjà aujourd’hui, mais demain plus encore, parce que la population explose dans le monde entier et que l’on aura toujours besoin de se loger. Sans oublier toutes les nouvelles opportunités de business que représentent depuis le Grenelle de l’Environnement les nouvelles normes d’isolation, les nouvelles énergies comme la géothermie ou le solaire. Nous attaquons une nouvelle ère de conception de l’habitat. Pour ma part, peut être que le prochain grand défi que je me lancerai sera de passer de l’autre côté du métier de l’immobilier, c’est-à-dire à la promotion, car concevoir une opération dans son ensemble doit apporter de grandes satisfactions. Dans ce métier comme dans tous les autres, il faut s’imposer des challenges, sinon on n’avance pas ! » Propos recueillis par Valérie Loctin. Pour en savoir plus Synergie Investissements Siège Réunion : 4, rue Gal de Gaulle 97434 St Gilles La Réunion contact@synergie-invest.fr www.synergie-invest.fr Filiale Métropole : 77, avenue du Pont Juvénal 34000 Montpellier - France Tél. : +33(4) 67 47 58 24 www.scellier-defiscalisation.com Conseil en patrimoine Floride : contact@investir-en-floride.fr www.investir-en-floride.fr l 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 1Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 2-3Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 4-5Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 6-7Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 8-9Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 10-11Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 12-13Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 14-15Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 16-17Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 18-19Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 20-21Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 22-23Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 24-25Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 26-27Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 28-29Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 30-31Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 32-33Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 34-35Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 36-37Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 38-39Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 40-41Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 42-43Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 44-45Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 46-47Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 48-49Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 50-51Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 52-53Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 54-55Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 56-57Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 58-59Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 60-61Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 62-63Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 64-65Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 66-67Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 68-69Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 70-71Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 72-73Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 74-75Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 76-77Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 78-79Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 80-81Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 82-83Idées Job numéro 8 jan/fév/mar 2010 Page 84