Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°7 de oct/nov/déc 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 52,0 Mo

  • Dans ce numéro : gros revenus immédiatement.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
FRANCHISE & STRATÉGIES > DOSSIER 74 vivent seuls. On voit d’ailleurs des émissions télé exploiter le créneau comme « L’Amour est dans le Pré » par exemple sur la cible des agriculteurs. Mais ces derniers ne sont pas les seuls concernés. Le nombre de séparations et divorces ne cesse d’augmenter, et de nombreux seniors ne sont pas décidés à rester seuls comme par le passé. Internet est évidemment passé par Entretien avec une franchisée Anne-Marie Many, gérante de Lady Moving Nice Lady Moving Lady Moving « Renseignements prix auprès du franchiseur, j’ai été convaincue par le concept et pris ma décision en mettant la crêperie en vente. Je pense que mon profil était intéressant pour l’enseigne : une femme bien entendu pour ce créneau, ayant déjà l’expérience de la gestion et du management, ayant connu des horaires de travail difficiles tout cela accompagné d’une motivation certaine. Je souhaitais réaliser mon rêve avant mes cinquante ans, sans pour autant aller à l’aventure. Le franchiseur m’a orientée sur un centre qui fonctionnait au ralenti avec 85 adhérentes. Un an après la reprise, mon centre compte 300 adhérentes. Il faut que je parvienne à environ 400 pour pérenniser véritablement l’activité, ce qui doit être atteint dans six mois à un an. » « L’assistance au quotidien est essentielle : une hotline au siège, une formatrice qui peut venir à la carte en fonction de mes besoins, ainsi que des formations trimestrielles au siège social. Les thèmes sont différents chaque fois, par exemple « Comment bâtir son Plan Media », « Comment générer du trafic », etc. Les thèmes varient également selon que l’on s’adresse à de jeunes franchisés ou de plus anciens. Il y a également deux conventions par an où sont réunies les marques du groupe : Moving, Lady Moving, Garden Gym, FFP et Fitness Park. » « Il faut compter entre 200 000 et 250 000 euros d’investissement global et environ deux ans pour parvenir à son rythme de croisière. » « La passion du métier et aimer les gens. Dans mon expérience professionnelle, je me suis toujours donnée à fond, même si les activités n’étaient pas toujours, au départ, passionnantes. Aujourd’hui, j’exerce un métier qui me plait vraiment, ce qui ajoute à mon envie de réussir. Cela ne suffit pourtant pas, et je conseillerais aux nouveaux candidats de participer à toutes les formations du siège afin de maîtriser le maximum d’outils nécessaires au succès. C’est un métier de process qui exige de la part du franchisé de la rigueur et de la persévérance. Le franchiseur est donc là pour que son adhérent évite les difficultés au démarrage grâce à son expérience du métier. Son savoir-faire permet aux franchisés de gagner du temps, tout en évitant certains pièges. Et surtout, ne pas oublier d’y croire ! » Propos recueillis par Anne Florin. là ; le côté virtuel étant rassurant pour de nombreux novices de ce style de services. L’agence matrimoniale représente le côté sérieux, classique, qui établit une relation de personne à personne pour parvenir à un vrai conseil. La franchise est d’ailleurs agréée par l’Ordre national des conseils en relations humaines. Clairement, le fait de s’adresser à un conseil qui travaille en réseau est un plus pour le client, car il est possible de faire travailler les synergies en commun et de bénéficier d’un fichier commun si besoin est. L’investissement est relativement peu onéreux. L’enseigne lancée en 2004 et en franchise deux ans plus tard a sept implantations. C’est un contrat de concession qui est signé avec exclusivité territoriale. Il faut bien entendu prévoir cette activité comme toute autre, avec business-plan à la clé, formation, site Internet, etc. Mais il faut surtout avoir la fibre relationnelle, relativement sensible pour ce type de métier très particulier en termes de relations avec la clientèle. La fondatrice de l’agence connaît bien le métier puisqu’elle a ellemême créé une première agence matrimoniale indépendante en 1997. Les droits d’entrée sont de 11 000 euros et incluent la formation. Les redevances sont de 300 euros par mois, ce qui en fait une franchise très abordable. Pour en savoir plus : France M’. Contact : Rosine Fossey, responsable du développement, 189 avenue Georges Clémenceau, 40100 Dax. > Idri Voici un centre de formation et une école de relooking, afin de devenir « conseiller en image ». Créé en 2003, lancé en franchise en mars dernier, le réseau ne fait que démarrer. Titulaire du certificat d’Etat de conseiller en image, l’entreprise délivre une certification aux élèves ayant passé les examens avec succès. Son statut officiel est celui d’un « établissement d’enseignement supérieur technique hors contrat ». L’école a déjà formé 325 conseillers en image et l’objectif est de s’implanter à la fois en France mais aussi à l’étranger. Le fondateur, André Barreau, coach professionnel, a été le premier à proposer une
FRANCHISE & STRATÉGIES > DOSSIER démarche d’accompagnement sur le relooking au lieu des stages à la va-vite qui sont ordinairement proposés. Les droits d’entrée s’élèvent à 40 000 euros et les redevances à 17%. Pour en savoir plus : Idri. Contact : André Barreau, chargé de développement, 4 rue Gérard, 92800 Puteaux. www.institutderelooking.com > Studiosanté En franchise depuis deux ans après trois d’expérience, Studiosanté a été l’an dernier lauréat du Trophée des Espoirs de la Franchise. Il s’agit du premier concept d’assistance médicale à domicile. Une bonne dizaine d’implantations ont déjà vu le jour. Le concept a été mis au point avec soin. Il s’agit en fait de créer un réseau de coordination de soin ville/hôpital spécialisé dans la perfusion et l’assistance nutritionnelle à domicile. Pour cela, il convient de signer une convention avec l’assurance maladie, et l’enseigne peut ainsi proposer aux établissements de soins des prestations de services pour le domicile dans un cadre réglementé. Le contrat est signé pour cinq ans et le recrutement est en cours. Les droits d’entrée se montent à 17 500 euros et les redevances globales à 7%. Pour en savoir plus : Studiosanté Contact : Wandy, assistante franchise, 5 chemin du Jubin, 69570 Dardilly. www.perfusionadomicile.com > Babychou Babychou Services propose ses services pour les gardes d’enfants à domicile de la naissance jusqu’à douze ans. A temps partiel ou à temps plein, pour aller chercher les enfants à la crèche, ou pour une simple soirée, les vacances ou une maladie. L’entreprise est déjà bien connue sur le secteur, puisque créée en 1997, elle est lancée en franchise depuis trois ans. Une formation complète est dispensée en particulier pour l’organisation de l’activité, le recrutement, les formalités administratives, les techniques de communication… Le franchiseur offre son aide pour le lancement, un logiciel de gestion, l’aide à la notoriété ainsi que l’accès au site web. En juin 2009, Babychou Services a ouvert sa vingtième agence et trois nouvelles ouvertures sont programmées. La première convention nationale a eu lieu l’an dernier, et les candidatures sont nombreuses même s’il reste encore de nombreuses zones inoccupées. Claire Lanneau, la fondatrice, a pour objectif d’avoir un dispositif extrêmement souple permettant de répondre aux multiples questions de ses franchisés. L’objectif est de rester sur un rythme de dix ouvertures par an. Les droits d’entrée se montent à 19 000 euros et les redevances à 2% la première année, 3% la deuxième, 4% la troisième, plus 1% de publicité. Pour en savoir plus : www.babychou.com Les services à la personne restent donc bel et bien un secteur d’avenir et pourvoyeur d’emplois. Il convient cependant de prendre les mêmes précautions sur ce type de créations que dans d’autres. On a déjà pu constater que les habitudes changent relativement lentement et que se lancer sur des services très originaux est forcément risqué. Pour les services plus classiques, c’est la qualité qui prime. Le bouche Le salon des services à la personne qui va se tenir les 19, 20 et 21 novembre 2009 à la Porte de Versailles à Paris (www.salon-services-personne.com). à oreille peut ainsi commencer à faire son effet. De même, il est important de relancer les clients qui ne rappellent plus, ne fût-ce que pour connaître la raison pour laquelle ils ne font plus appel au service. Cela permet parfois de déceler un problème au niveau de la qualité de l’intervention ou de l’intervenant. Ensuite, en fonction du type de client, il convient de détenir tous les agréments nécessaires et ne pas se retrouver en confrontation directe avec des associations qui sont sur le terrain depuis toujours, en particulier sur le secteur des personnes fragilisées. Une offre complémentaire est toujours la bienvenue pourtant, car ces associations fonctionnent souvent pendant les jours ouvrables et uniquement pendant la journée. Enfin, s’implanter en terrain connu est indispensable pour instaurer la confiance, bénéficier d’un réseau relationnel sans chercher à recruter des clients trop loin de la base de l’entreprise. Les marges sont faibles sur ce secteur, il s’agit donc d’avoir les reins suffisamment solides pour pouvoir tenir suffisamment longtemps sans être rémunéré par l’activité. L’important est de parvenir à se créer une base de clients réguliers permettant d’asseoir le chiffre d’affaires. Comme pour quasiment toutes les créations, il faut anticiper le fait de ne pas se payer de façon satisfaisante pendant un minimum de six mois, mais cela peut aller jusqu’à deux ans, si l’on se situe sur des niches qui demandent plus de temps pour se développer. Il est clair que la franchise permet un démarrage plus rapide et une viabilité plus élevée, et il est encore possible de créer de nouveaux réseaux sur le secteur. Un dossier réalisé par Anne Florin. 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 1Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 2-3Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 4-5Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 6-7Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 8-9Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 10-11Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 12-13Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 14-15Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 16-17Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 18-19Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 20-21Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 22-23Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 24-25Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 26-27Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 28-29Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 30-31Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 32-33Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 34-35Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 36-37Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 38-39Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 40-41Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 42-43Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 44-45Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 46-47Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 48-49Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 50-51Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 52-53Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 54-55Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 56-57Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 58-59Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 60-61Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 62-63Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 64-65Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 66-67Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 68-69Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 70-71Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 72-73Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 74-75Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 76-77Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 78-79Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 80-81Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 82-83Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 84