Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°7 de oct/nov/déc 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 52,0 Mo

  • Dans ce numéro : gros revenus immédiatement.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
FRANCHISE & STRATÉGIES > DOSSIER 72 campagne de publicité radio en national. Membre de la Fédération Française de la Franchise et du SESP, la franchise organise des réunions trimestrielles et visite régulièrement les franchisés. Les régions Est et Sud sont les cibles préférentielles d’aujourd’hui. Droit d’entrée : 20500 euros ; Redevances globales : 5% la première année, 6% la seconde et 7% ensuite. La franchise offre les frais de formation initiale pour ses cinq années d’existence (soit une valeur de 3 000 euros). Pour en savoir plus : www.plaisirdaider.com > Générale des Services Cette franchise propose des services divers qui ciblent à la fois les seniors et la population active. L’activité est basée sur une agence. Les principaux services sont le ménage, l’assistance aux personnes âgées, la télé assistance, les gardes d’enfants… Mais cela va jusqu’aux petits travaux de réparation, au jardinage ou même aux livraisons à domicile. Autant dire que le service est complet. L’entreprise a été créée en 1999 juste avant le millénaire et la franchise lancée exactement sept ans plus tard en janvier 2007. De ce fait, le réseau est en plein recrutement et recherche activement des candidats. Les deux créateurs, Didier Château et Christophe Delahaye, n’étaient pas dans le secteur, puisque l’un travaillait dans la banque et l’autre en grande distribution. Ils s’associent en 1999 pour créer leur société à Angers. Les unités pilotes au nombre de deux ont prouvé leur succès. En effet, elles emploient 115 salariés pour un chiffre d’affaires de 1,2 millions d’euros. Courant 2007, la société a participé à plusieurs salons avec succès et a choisi l’Observatoire de la Franchise pour communiquer et entrer plus facilement en contact avec des candidats. L’entreprise dispose aujourd’hui de 8 implantations. Droit d’entrée : 25000 euros soit environ un tiers de l’investissement global. Redevances globales : 6% Pour en savoir plus : www.generaledesservices.com > Domidom Cette entreprise travaille essentiellement sur le maintien au domicile des personnes âgées, ainsi que sur les accompagnements aux diverses activités qu’elles peuvent avoir, sans oublier les tâches ménagères et la garde d’enfants. Les personnes recrutées sont des « hôtesses de vie », des aides ménagères, des « anges gardiens » pour les enfants, et des « hommes toutes mains » pour les différents travaux liés à la maison. Créée en 2003, la société s’est lancée en franchise l’an dernier. Elle dispose pourtant déjà d’une trentaine d’implantations. Une formation initiale de 4 semaines est donnée au départ, suivie de formation continue, une aide pour l’obtention de l’agrément, du plan marketing, un contrat groupe mutuelle et assurance RC et multirisques. Droits d’entrée : 20 000 euros. Local d’environ 60 m². Redevances globales : 7%. Pour en savoir plus : www.domidom.fr > Domicile Clean Comme son nom l’indique, l’enseigne a décidé de se spécialiser sur le ménage et repassage, mais pas seulement. D’autres cordes ont été ajoutées à son arc avec la garde d’enfants de plus de trois ans et le jardinage. Si ces trois secteurs ont été privilégiés, c’est qu’ils représentent le volume le plus important du marché. L’entreprise créée en 2006 a lancé sa franchise en avril 2007. L’unité pilote de Rennes a su prendre plus de 300 clients en 18 mois et la décision de lancer le concept a donc été assez rapide. Il existe une vingtaine d’implantations. Droit d’entrée : 10 000 euros. Redevances globales : 5%. Pour en savoir plus : www.domicile-clean.fr > 2Amath Spécialisée dans les cours de mathématiques et de physique-chimie du CM2 à la terminale, la société dispense son savoir toute l’année sous forme de stages ou de cours hebdomadaires. Premier groupe de soutien scolaire spécialisé dans les domaines scientifiques, le groupe a l’intention de recruter une centaine de franchisés sur la France et le Canada. Créée en 1989 et devenue franchiseur en 2003, l’entreprise s’est bien développée avec une bonne trentaine d’implantations en franchise qui viennent s’ajouter aux 35 agences en propre. L’enseigne est déjà présente en France, au Canada, dans les Dom Tom, ainsi qu’au Maroc. Créée à Reims par Sarah Acelor et Alain Pied, la franchise a été rachetée en mai par Domicours, premier prestataire de soutien scolaire à domicile. Les centres encadrent de 150 à 250 élèves avec une équipe de 3 à 5 professeurs. L’enseigne recrute à ce jour sur les villes de plus de 50 000 habitants. Droit d’entrée : 25000 euros. Redevances globales : 9%. Pour en savoir plus : www.2amath.fr Môme Sweet Môme La franchise offre la possibilité d’initier les petits de 3 à 11 ans à la langue anglaise. Suit ensuite Class’Bilingue qui accompagne les adolescents et adultes. Les animatrices sont toutes de langue maternelle anglaise, elles axent l’apprentissage sur la culture, le jeu, dans une ambiance détendue qui facilite les conditions des cours. C’est logiquement un bilingue qui a créé la société : Guillaume Devred-Smith, moitié français, moitié britannique. Il connaissait déjà le terrain, puisqu’il a été auparavant franchisé Télélangues, et avait déjà poussé l’expérience en créant une première franchise du nom d’Excelangues ciblant les professionnels. Devenu père, c’est avec les Petits Bilingues qu’il attaque la formation des petits. Le succès est rapide dans le premier centre de Lille, et c’est
FRANCHISE & STRATÉGIES > DOSSIER via le recrutement du directeur du développement que la création de Môme Sweet Môme voit le jour en 2005. Ce long cheminement a permis d’avoir un concept bien au point et la création de manuels spécifiques, tels que Teacher Manual. La société est déjà ancienne puisque créée fin 1992, et a lancé sa franchise en 2007 seulement. 18 implantations existent déjà et une douzaine doit voir le jour cette année. Le recrutement continue donc et le franchiseur encourage les candidats à ouvrir plusieurs centres s’ils le souhaitent. La rentabilité s’établit sur une période de trois ans. Les droits d’entrée sont de 33 000 euros et les redevances globales se montent à 8%. Pour en savoir plus : www.momesweetmome.com > My gym Une toute nouvelle franchise qui propose des activités d’éveil et de motricité pour les petits, dès l’âge de six mois jusqu’à neuf ans. Une gymnastique basée sur le jeu et non pas sur la compétition afin que cela se passe le mieux possible pour les enfants. D’autres activités sont également proposées comme des stages de vacances, des goûters d’anniversaire… Chaque centre dispose d’un animateur pour six enfants et les plus petits sont également assistés par leurs parents, un peu comme pour les bébés nageurs. La création date déjà de 2005, mais le lancement en franchise ne s’est fait que cette année, c’est la raison pour laquelle il n’y a que deux implantations en France pour le moment. Il en existe cependant 200 de par le monde. En effet, l’enseigne est américaine et dispose de 150 clubs aux Etats- Unis. Le concept a cependant été adapté pour la France, en particulier au niveau des horaires. Le pilote a donc eu le temps d’évoluer et de prouver son succès avant de procéder à une duplication au niveau des futurs franchisés. La communication est essentielle et passe notamment par les crèches, pédiatres et assistantes maternelles. Deux nouveaux centres sont prévus en 2009. Le droit d’entrée est de 30 000 euros et les redevances globales s’élèvent à 7%. Pour en savoir plus : www.mygym.fr > Lady Moving Enseigne reconnue en France depuis une vingtaine d’années, Moving bénéficie d’une excellente notoriété. Le Groupe HEBE a lancé son nouveau concept de remise en forme au féminin avec Lady Moving. Nous sommes ici sur le même marché que Lady Fitness avec un concept approchant en ce qui concerne la durée des cours : 30 minutes, sans rendez-vous et pour les femmes exclusivement. Le fait d’être entre femmes permet bien entendu d’être plus détendues, et de ne pas se retrouver obligées de procéder à une véritable compétition vestimentaire. Ambiance qui a tendance à rebuter certaines femmes qui ont d’ailleurs abandonné les clubs de gym, un peu trop tendance à leur goût. Le deuxième avantage est de pouvoir être coachée de façon plus individuelle. Des programmes ont été mis en place par la franchise dans le cadre plus global de la forme et de la minceur : ils travaillent spécifiquement certaines parties du corps, comme les cuisses ou le ventre. Les circuits sont renouvelés tous les trimestres et les trente minutes doivent se concrétiser par une dépense énergétique d’environ six cents calories. Des machines étudiées permettent de travailler en douceur sans oublier les programmes nutritionnels. Un atelier vidéo est également à la disposition des clientes, afin de pouvoir se préparer aux circuits. Au-delà de ce concept de base qui reste le cœur de métier, Lady Moving propose également un « Lady Spa Ressourcing » qui comprend plusieurs programmes soins du corps et du visage, sans oublier l’anti stress. Cela va jusqu’aux traitements pré et post chirurgie esthétique. La franchise travaille régulièrement avec des médecins spécialisés ainsi qu’avec un laboratoire de produits diététiques. Lady Moving Le suivi se fait de façon très continue puisque après la formation de départ, un suivi est effectué de façon quasi quotidienne et deux conventions nationales sont prévues pour des formations complémentaires ou de nouvelles informations. Un magazine trimestriel est édité à la fois pour les franchisés et les clientes. Le franchiseur a prévu des packs clés en main afin de pouvoir s’installer plus rapidement, qui se montent respectivement à 39 000 ou 75 000 euros en fonction de la surface. Ces packs incluent à la fois équipements, décoration, mobilier, et formations. Il faut ajouter à cela l’agencement et le pas de porte. Un cahier des charges est remis au départ au futur franchisé. Il faut prévoir l’embauche de deux à trois salariés. L’enseigne précise que le point mort se situe entre 9 000 à 15 000 euros par mois en fonction de la surface, ce qui permet déjà de valider le nombre de clientes fidélisées nécessaires. Un nouveau concept a été développé, allégé, pour les communes plus petites. Droit d’entrée : 10 ou 15 000 euros. Redevances globales : 4 euros HT le m²/mois Pour en savoir plus : www.ladymoving.fr > France M’Un autre type de service quelque peu atypique mais qui est bel et bien présent : celui qui consiste en la recherche de l’âme sœur. De nombreux Français et Françaises La franchise dispose aujourd’hui de plus de 70 implantations dont la surface se situe aux environs de 150 m² pour les villes moyennes et proche des 200 m² pour les grandes. Il est important de se trouver en centre-ville ou éventuellement proche d’une forte concentration de bureaux. 73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 1Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 2-3Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 4-5Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 6-7Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 8-9Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 10-11Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 12-13Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 14-15Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 16-17Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 18-19Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 20-21Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 22-23Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 24-25Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 26-27Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 28-29Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 30-31Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 32-33Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 34-35Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 36-37Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 38-39Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 40-41Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 42-43Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 44-45Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 46-47Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 48-49Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 50-51Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 52-53Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 54-55Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 56-57Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 58-59Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 60-61Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 62-63Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 64-65Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 66-67Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 68-69Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 70-71Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 72-73Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 74-75Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 76-77Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 78-79Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 80-81Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 82-83Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 84