Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°7 de oct/nov/déc 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 52,0 Mo

  • Dans ce numéro : gros revenus immédiatement.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
FRANCHISE& STRATÉGIES marché de la construction de logement neuf. Il s’agit d’un marché en progression régulière qui a été estimé à 62 milliards d’euros en 2007 contre 58 milliards TTC en 2006. Un marché porteur, puisque près d’un ménage français sur deux a initié des travaux durant les douze derniers mois. C’est enfin un marché médiatisé. En effet, avec l’émergence de la tendance Cocooning, la rénovation et la décoration de l’habitat sont à l’honneur dans les médias. Cette médiatisation est très bénéfique pour l’activité de courtier en travaux, car elle contribue à créer la demande en donnant envie de rénover son intérieur. Concrètement, ce marché donne à l’activité de courtier en travaux un véritable potentiel, puisque 78% des propriétaires interrogés estiment qu’il n’est pas facile de trouver un artisan disponible et réactif ! Notre métier prend donc tout son sens ! » Parlons maintenant de votre réseau. Comment l’avez-vous structuré au départ, et où en êtesvous concrètement en termes de développement ? « Au départ, La Maison des Travaux est un réseau de concessions que nous avons entièrement conçu dans une démarche de Qualité. C’est pourquoi, nous nous sommes entourés des grands ténors du monde de la franchise pour 62 > EN TOUTE FRANCHISE En concession, le réseau La Maison des Travaux va passer en franchise en 2010. structurer notre offre, sans oublier nos avocats conseils, tous spécialistes de la franchise, et notre banque LCL. Nous avons décidé de recruter nous-mêmes nos concessionnaires et ce, pour deux raisons, d’une part parce que les 10 premiers courtiers sont essentiels et très importants pour l’image future du réseau et d’autre part, parce qu’avec mes 3 associés, nous sommes tellement complémentaires dans nos compétences, qu’il nous semblait capital de nous mobiliser personnellement sur le recrutement des candidats. Fin juillet, nous avons déjà 21 secteurs de pourvus et fin 2009, nous parviendrons à 30, avec l’arrivée des courtiers sur Perpignan, Carcassonne, Toulouse notamment. Au final, notre objectif est de couvrir l’ensemble du territoire français avec 182 secteurs à l’horizon 2014. En juillet, notre entreprise, France Bati Courtage, est passée de SARL à 70 000 de capital à une SAS à 100 000 de capital, notamment grâce à l’arrivée de notre quatrième associé. Aujourd’hui, la tête de réseau fonctionne avec les 4 associés, deux salariés et une quinzaine de freelance, notamment pour le call-center et le suivi juridique. » Qu’offrez-vous à vos courtiers en matière de formation avant de se lancer comme créateurs d’entreprises ? « Une formation initiale de 6 jours à L’université européenne des métiers de la finition (Créteil) et plusieurs formations chez nos partenaires sur les show-rooms, ainsi que des formations produits et second œuvre. Tous les trimestres, nous faisons avec eux des réunions commerciales pour suivre leur évolution, les conseiller et les assister dans toutes les phases de leur développement. Nous apportons bien entendu une aide complète au démarrage et des outils commerciaux et de gestion performants comme le N°Vert centre d’appels national (N°0 800 500 595), un kit complet de communication, un outil de pilotage de l’activité, des outils de recrutement, un site web efficace, sans oublier les documents juridiques et toutes les fiches partenaires, entreprises et services. »
Le réseau fournit au courtier tous les éléments de signalétique de l’enseigne. Quel profil idéal a un courtier de La Maison des Travaux et au bout de combien de temps gagne-t-il vraiment sa vie ? « Ce sont des hommes et des femmes ayant de réelles qualités relationnelles, un sens de l’écoute et un tempérament commercial. Mais le plus important à nos yeux est qu’ils aient envie de rendre service, car c’est vraiment un métier de service et d’écoute. Ce sont donc des profils commerciaux et des personnes qui ont en elles « la flamme » du créateur d’entreprise. Ce doit être un vrai projet personnel, un projet de vie ! Et pour répondre à votre question sur les revenus, on peut considérer que le courtier gagnera sa vie au bout de 6 mois à un an, et aura des revenus vraiment motivants dès la deuxième année. » Dans quelle phase de votre développement êtes-vous entrés aujourd’hui ? « Nous sommes en pleine phase de croissance et de recrutement. Mais notre objectif n’est pas de croître trop vite, mais de bien maîtriser notre développement. Nous passons maintenant à une nouvelle phase pour accroître notre visibilité et valoriser notre image dans le monde de la franchise. En 2010, cela voudra dire l’évolution de notre contrat de la concession à la franchise et une belle participation à Franchise Expo Paris. Il y aura d’autres surprises et d’autres nouveautés, mais il est encore un peu trop tôt pour en parler dans votre magazine. Nous sommes également en train de développer des « Points agences conseils » au nombre de deux à ce jour, mais qui seront 4 à la fin 2009. Ces points donneront une plus grande visibilité à nos courtiers et permettront de multiplier les animations autour du concept de « La Maison des Travaux ». Quand on sait que 90% des particuliers en France ne connaissent pas encore le métier de courtier en travaux, vous imaginez que nous avons du travail devant nous ! » Quelles sont vos ambitions à moyen et long termes ? « Etendre nos activité à la cible des clients entreprises, bien entendu, et Le courtier démarre ses activités de son domicile puis peut ouvrir un « Point Agence Conseil ». FRANCHISE& STRATÉGIES nous développer sur les pays francophones par le biais de master-franchises. Nous voyons cela pour fin 2010, si nous trouvons de bons partenaires. » Que vous a apporté ce changement de vie, le fait de créer votre propre entreprise sur un métier nouveau et prometteur ? « Je n’ai plus l’impression de me lever le matin pour partir travailler ! C’est un bonheur extraordinaire de pouvoir diriger sa vie et de se lever tous les matins ravi du travail accompli la veille et en attente des nouveaux challenges à accomplir le jour-même et le lendemain ! J’ai l’impression d’avoir trouvé ma juste place dans la société en tant qu’acteur économique. Mais ma plus grande joie, c’est celle « d’embarquer » (comme un capitaine de navire) des personnes dans une très belle aventure professionnelle. En permettant à des candidats de créer leur entreprise, je participe au développement économique et à l’emploi et j’emmène avec nous des familles entières dans une activité particulièrement passionnante ! Ce sont des valeurs d’entraide, de respect et de confiance qui nous lient et cela, croyez-moi, à notre époque, cela n’a pas de prix ! » Propos recueillis par Valérie Loctin. 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 1Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 2-3Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 4-5Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 6-7Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 8-9Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 10-11Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 12-13Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 14-15Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 16-17Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 18-19Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 20-21Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 22-23Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 24-25Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 26-27Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 28-29Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 30-31Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 32-33Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 34-35Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 36-37Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 38-39Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 40-41Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 42-43Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 44-45Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 46-47Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 48-49Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 50-51Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 52-53Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 54-55Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 56-57Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 58-59Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 60-61Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 62-63Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 64-65Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 66-67Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 68-69Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 70-71Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 72-73Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 74-75Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 76-77Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 78-79Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 80-81Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 82-83Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 84