Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°7 de oct/nov/déc 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 52,0 Mo

  • Dans ce numéro : gros revenus immédiatement.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
FRANCHISE& STRATÉGIES Vous ne venez pas du secteur du BTP et de l’habitat. Alors comment vous est venue cette idée originale de vous lancer dans le nouveau business du courtage en travaux ? Philippe Courtoy : « Je suis originaire de l’Ile-de-France où j’ai fait une scolarité classique puis un parcours universitaire commercial traditionnel. Après avoir travaillé à l’EDF pendant 4 ans, puis à la Bourse de Paris et dans le secteur bancaire, j’ai réalisé 80% de ma carrière, soit plus de 20 ans, au sein d’un groupe international de télécommunication : Alcatel Réseau d’entreprises, où j’ai gravi peu à peu tous les échelons de la branche commerciale. En 1999, j’ai rejoint l’équipe Grands Comptes, où je m’occupais plus spécifiquement du secteur automobile. Par ailleurs, marié et père de deux 60 > EN TOUTE FRANCHISE La Maison des Travaux Nous avons fait évoluer notre métier en pôle de compétences et de conseils Comment un ancien directeur commercial d’un groupe international en télécommunication quitte-t-il un emploi prospère pour se lancer à la tête d’un nouveau réseau de courtage en travaux de l’habitat ? Comment arrive-t-il en à peine deux ans à en faire une structure reconnue et crédible ? Voici quelques-unes de questions qu’il fallait poser à Philippe Courtoy, sympathique et dynamique manager de 47 ans, pour comprendre le phénomène de « La Maison des Travaux », enseigne créée en 2007, dont l’avenir semble plus que prometteur. enfants, je rêvais à cette époque de faire construire notre maison dans les Hauts-de-Seine, mais je ne connaissais pas grand-chose au bâtiment et j’ai donc confié cette mission à un architecte maître d’œuvre en lui attribuant un budget global bien précis… » Et ça ne s’est pas du tout passé comme vous le souhaitiez ? « C’est le moins que l’on puisse dire ! Sur le projet, nous nous étions faits plaisir, avec des idées originales, des matériaux magnifiques. De quoi réaliser la maison de nos rêves sur-mesure ! L’accompagnement par l’architecte semblait fabuleux. Il comprenait nos aspirations et nos désirs, mais ça s’est gâté quand il a consulté les entreprises ! Au bout de trois mois, nous n’avions pas encore de devis, puis le calcul tant attendu est arrivé, avec un dépassement Philippe Courtoy, 47 ans, est le fondateur et gérant majoritaire de la Société France Bati Courtage, franchiseur du réseau « La Maison des Travaux ».
de notre budget initial de +42% ! Même en réduisant les prestations, on arrivait encore à une augmentation de 24% de notre budget. Impossible pour nous… Donc, retour à la case départ, avec toute une famille très déçue… » Comment êtes-vous sorti de cette impasse ? « Entre temps, le groupe pour lequel je travaillais avait été revendu à un fonds de pension américain et au moment où mon projet de construction était dans l’impasse, il y a eu un changement de direction au sein de ce groupe américain. Tout est allé très vite dans ma tête à ce moment-là : l’envie de changer (peut-être la fameuse crise de la quarantaine !), des objectifs personnels de plus en plus forts comme notamment le désir de construire, mais aussi d’entreprendre… bref, j’ai décidé entre Noël et le jour de l’an 2005 de prendre 6 mois pour construire ma maison et m’occuper de tout moi-même. J’ai utilisé cette période à sillonner les routes pour faire le tour des magasins, rencontrer les meilleurs professionnels du bâtiment et de l’habitat. Je me suis vite rendu compte que plus je m’éloignais de Paris, plus les prix baissaient ! Résultat, en six mois, j’ai constitué mon équipe et pu ramener le devis au budget que je m’étais alloué, tout en faisant plaisir à toute ma famille ! J’ai bien entendu fait le suivi de chantier de construction de ma maison moimême. Peu à peu, tous mes voisins ont défilé à la maison, ainsi que mes amis et collègues de bureaux. Ils voulaient tous les adresses de mes prestataires et je passais mon temps à les conseiller et à faire l’intermédiaire ! » Vous étiez déjà devenu sans le savoir « courtier en travaux » pour vos relations ? « Oui, tout à fait ! Et j’ai donc voulu en savoir plus sur ce nouveau métier dont les médias commençaient à beaucoup parler. Des réseaux de franchise existaient déjà. Mais je me suis vite rendu compte que dans ce métier, comme dans l’habitat en général, les méthodes commerciales étaient quasi-inexistantes, par rapport à ce que j’avais pu connaître dans mon parcours au sein d’un grand groupe de Telecom. Un peu comme si ce secteur du bâtiment était resté à « l’âge de pierre » ! Pendant plus d’un an, j’ai donc fait des études de marché et travaillé à la création d’un nouveau réseau prenant en compte la globalité du projet du client et faisant évoluer le métier de courtier en travaux de l’habitat vers plus de modernité et d’efficacité. En septembre 2007, la Société France Bati Courtage est née et avec elle, son enseigne, La Maison des Travaux. Pour arriver à un business model idéal, je me suis associé avec José Sallot, un professionnel du bâtiment depuis 20 ans et Patricia Lang, en charge du marketing et actuellement responsable des études de marché dans un groupe international. Nous a rejoints plus récemment le quatrième associé, Serge Ducceschi, ancien directeur des achats du Groupe Fiat, en charge aujourd’hui du développement des partenaires. Au final, une équipe soudée, solide, aux compétences très complémentaires ! » Qu’est-ce qui vous différencie des autres réseaux de courtage en travaux ? « En fait, nous avons fait évoluer ce métier vers un véritable « pôle de compétences et de conseils en travaux de l’habitat ». Plus précisément, nous appliquons les techniques Marketing des grandes entreprises au milieu de l’artisanat et des entreprises du bâtiment peu avancées dans ce domaine. La Maison des Travaux est le premier réseau à faire évoluer le métier de courtier en travaux en proposant à ses clients des entreprises du bâtiment rigoureusement sélectionnées et des produits ou matériaux choisis pour leur bon rapport qualité-prix auprès de fabricants et négociants partenaires. Nous sommes également les premiers à offrir un rôle de conseil, en agissant comme réelle interface avec les professionnels du métier et en proposant la « Carte d’Acheteur Pro » permettant de profiter de tarifs et de services privilégiés auprès d’une sélection de fabricants et de négociants. Enfin, nous privilégions la qualité d’exécution des travaux au travers d’une FRANCHISE& STRATÉGIES Philippe Courtoy et ses trois associés forment une équipe de choc : (de gauche à droite) Patricia Lang, la spécialiste du marketing, Serge Ducceschi, l’expert en partenariats et achats et José Sallot, le « pro » du bâtiment. sélection rigoureuse de nos entreprises du bâtiment effectuée sur les critères exclusifs de notre Charte Qualité Travaux. Et, dès le départ, nous nous sommes lancés avec des fabricants de grands noms. » Vous semblez également les premiers à mettre l’accent sur des services à la mode, notamment en matière de décoration ou d’économies d’énergies par exemple ? « Oui, nous avons décidé de mettre en exergue des services à la carte, qui sont aujourd’hui très demandés par les particuliers. Il s’agit de la décoration à la carte des intérieurs, de l’isolation de l’habitat, des travaux spécifiques d’équipement de l’habitat pour les personnes âgées ou handicapées qui souhaitent rester autonomes dans leur foyer, et des travaux pour l’utilisation des énergies renouvelables. Nous n’oublions pas non plus les clients bricoleurs, en leur offrant des tarifs préférentiels auprès de nos partenaires fabricants et négociants en matériaux, grâce à notre « Carte d’Acheteur Pro » remise gratuitement à tous nos clients. » Votre plus grande force aujourd’hui n’est-elle pas la taille de votre marché qui semble considérable et qui vous permet sans problème d’être plusieurs réseaux de courtage en travaux sur le territoire français ? « Indéniablement ! Le marché de l’amélioration de l’habitat est le marché de référence du courtage en travaux. Il ne suit pas l’évolution du 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 1Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 2-3Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 4-5Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 6-7Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 8-9Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 10-11Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 12-13Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 14-15Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 16-17Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 18-19Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 20-21Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 22-23Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 24-25Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 26-27Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 28-29Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 30-31Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 32-33Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 34-35Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 36-37Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 38-39Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 40-41Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 42-43Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 44-45Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 46-47Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 48-49Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 50-51Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 52-53Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 54-55Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 56-57Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 58-59Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 60-61Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 62-63Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 64-65Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 66-67Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 68-69Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 70-71Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 72-73Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 74-75Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 76-77Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 78-79Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 80-81Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 82-83Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 84