Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°7 de oct/nov/déc 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 52,0 Mo

  • Dans ce numéro : gros revenus immédiatement.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
FRANCHISE& PRATIQUE La vente directe concerne des actes de vente qui ont lieu hors d’un magasin ou de tout autre local commercial et qui mettent en présence directe le vendeur et le client. A charge au vendeur de présenter le produit, d’effectuer éventuellement la vente en faisant signer le bon de commande. Peu importe qu’il s’agisse d’un 52 > SPÉCIAL « VENTE DIRECTE » VENTE DIRECTE Un chiffre d’affaires d’environ un milliard et demi d’euros pour 202 000 vendeurs dont un peu moins de 15 000 salariés, la plupart des vendeurs ayant le statut d’indépendants : voici les derniers chiffres concernant le métier. La Fédération avance un chiffre qui peut faire réagir : 35 000 nouveaux emplois dans la branche en 2008. Il s’agit donc là d’un vrai business où les réseaux spécialisés bien organisés tirent leur épingle du jeu. temps complet ou partiel, voire de quelques heures par semaine ou par mois. Dans ce dernier cas, la personne peut tout à fait avoir une autre activité principale. La vente directe se fait de façon Attention : La vente via Internet n’est pas concernée, ni la vente par téléphone, par correspondance, ni les marchés et foires. En fait, même les ventes directes de producteurs de fruits et légumes par exemple ne sont pas concernées, puisqu’elles se font en général chez le producteur lui-même ou au bord des routes. L’adjectif « directe » qui désigne ce type de vente est donc bien défini et précis. individuelle, au domicile du client la plupart du temps. C’est la fameuse vente d’encyclopédies de nos parents et grands-parents. Il s’agit de proposer des produits, qui sont rarement du premier prix, relativement sophistiqués ou techniques. Et qui nécessitent donc la présence d’un vendeur qualifié lors de la présentation. Le vendeur dispose également des compétences pour offrir un crédit à la consommation si nécessaire, le tout pouvant être bouclé grâce à un ordinateur portable. L’autre forme de vente est celle qui se fait par réunion et qui est d’origine américaine. Elle a été serait-ce qu’une fois. bution. La Vente Directe n’a touché en revanche que 21% des hommes. pratiquement jeu égal. les hommes vont privilégier la vente individuelle de personne à personne. à domicile, 13% au cours des 12 derniers mois. Ces derniers ont assisté à 2,2 réunions en moyenne. chez les femmes, les 35-49 ans, les femmes au foyer, les foyers avec enfants et les ruraux … (sources : 2006)
introduite dans les années 60 en France. Le vendeur ou très souvent l’hôtesse reçoivent chez eux ou au domicile d’une personne un groupe de clients potentiels. Tout cela se fait de façon très conviviale, puisque la plupart du temps, l’hôtesse a convié des amies ou des amies d’amies. Elle fait (ou le vendeur, la démonstratrice…) la présentation du ou des produits. On utilise souvent les produits eux-mêmes pour prouver leur efficacité ou les essayer. Aujourd’hui, on trouve toutes sortes d’articles : accessoires de cuisine, vêtements, lingerie, livres, produits de beauté, bijoux, produits bio… L’objectif est de vendre bien entendu, mais de recruter également parmi les personnes présentes d’autres hôtesses et continuer ainsi à travailler en réseau. Le bouche à oreille a toujours été un plus dans le commerce, la restauration... et il est clair que dans le cas de cette vente directe par réunion, cela est absolument vital pour le succès de l’entreprise. Les entreprises membres de la Fédération de la Vente Directe ont décidé de relever le défi de l’emploi en proposant la création de 100 000 emplois en trois ans. En 2008, en France, la profession a progressé de 35 000 emplois (commerciaux salariés ou indépendants, administratifs, ouvriers, techniciens, cadres…), contre 27 000 et 10 000 les années précédentes. C’est l’opportunité pour de nombreuses personnes, titulaires ou non d’un diplôme, quels que soient leur âge et leur lieu de résidence, de trouver un emploi, d’engager une reconversion professionnelle ou une reprise d’activité et, pour certains, d’évoluer vers la création de leur entreprise. - Avon : société de cosmétiques. 85, avenue des nations 93420 Villepinte. Tél : 01 49 90 66 00 - www.avon.fr - Captain Tortue : prêt à porter enfant et femme. 675, rue Pierre Simon Laplace, BP 429 13591 Aix en Provence cedex 3 Tél 04 42 900 500 - www.captain-tortue.com - Encyclopaedia Britannica : 9 rue Antoine Chantin 75685 Paris cedex 14 Tél : 01 78 09 40 00 - www.britannica.fr - Culligan France : traitement de l’eau (adoucisseurs, fontaines). 4 rue des Charmes BP 293 78053 St Quentin en Yvelines cedex Tél 01 30 16 23 23 - www.culligan.fr - Henri Maire : Château Boichailles BO 106 39605 Arbois cedex Tél : 03 84 66 12 34 - www.henri-maire.fr - Herbalife International France SA : vente de produits nutritionnels et cosmétiques. 3 rue Alexandre Volta BP 81020 - 67451 Mundolsheim Tél : 03 88 10 39 45 - www.herbalife.fr - Stanhome SNC : produits de beauté et d’entretien de la maison. 62, avenue d’Iena 751116 Paris Tél : 01 53 67 49 00 - www.stanhome.fr - Tupperware France : récipients plastique et jouets. 8 rue Lionel Terray, 92506 Rueil Malmaison Tél : 01 41 39 24 24 - www.tupperware.fr - La minorité est salariée, et dispose donc d’un contrat de travail avec son entreprise. Rien de spécifique, si ce n’est que le vendeur peut avoir le statut VRP ou non en tant que salarié. - Les indépendants ont eux un contrat de distribution avec leur entreprise afin de pouvoir exercer leur activité. Ils peuvent être Vendeur à domicile indépendant s’ils exercent à temps partiel ou à titre occasionnel. En tant qu’indépendant, ils peuvent être simples mandataires ou encore acheter et FRANCHISE& PRATIQUE revendre. Si leur activité est leur métier principal, il leur faut donc être inscrits sur le registre professionnel des agents commerciaux s’ils sont mandataires ou sur le registre du commerce et des sociétés s’ils gèrent l’achat et la revente. - Enfin une particularité : le statut de vendeur à domicile indépendant permet de se lancer en douceur. Il s’agit bien d’un aménagement du statut d’indépendant qui permet de débuter ou qui s’applique aux vendeurs occasionnels. Il dépend du régime de la Sécurité sociale. Ils n’ont pas à s’inscrire sur un registre professionnel. En fait, il s’agit d’alléger les procédures administratives le temps de voir si l’activité va se poursuivre. Un seuil de chiffre d’affaires est fixé par la loi au-dessus duquel il devient obligatoire de s’inscrire sur un registre professionnel. Vous pouvez travailler en contactant les circuits classiques comme l’ANPE qui diffuse les offres d’emploi, mais la fédération offre aussi un accès aux annonces récentes. Enfin, pourquoi ne pas contacter directement quelques-unes des principales sociétés de vente à domicile ? Tupperware Quelques mots sur ce leader de la vente à domicile. Installé en France depuis 1961, fort de 17 000 conseillères culinaires et de 1 700 monitrices. Dans le cas des fameuses réunions, c’est l’hôtesse culi- Il est essentiel de détenir un titre ou une carte d’agent prouvant que le vendeur travaille en parfaite légalité, sinon difficile d’obtenir la confiance du client. Question de déontologie. 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 1Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 2-3Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 4-5Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 6-7Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 8-9Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 10-11Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 12-13Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 14-15Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 16-17Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 18-19Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 20-21Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 22-23Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 24-25Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 26-27Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 28-29Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 30-31Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 32-33Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 34-35Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 36-37Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 38-39Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 40-41Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 42-43Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 44-45Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 46-47Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 48-49Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 50-51Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 52-53Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 54-55Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 56-57Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 58-59Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 60-61Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 62-63Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 64-65Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 66-67Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 68-69Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 70-71Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 72-73Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 74-75Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 76-77Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 78-79Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 80-81Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 82-83Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 84