Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
Idées Job n°7 oct/nov/déc 2009
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°7 de oct/nov/déc 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 52,0 Mo

  • Dans ce numéro : gros revenus immédiatement.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 enquête• Ils ont réussi (ou non) sans faire d'études E n trente-trois ans, le groupe créé par Jean-Michel Hiolle s'est imposé dans l'univers des services à l'industrie, avec un chiffre d'affaires de 85 millions d'euros, 2.200 clients dans 15 pays, 27 filiales, 810 salariés et une valorisation boursière de 140 millions d'euros. Pourtant, rien n'était joué pour ce Picard, U JEAN-MICHEL HIOLLE Parcours sans faute dans l'industrie Jean-Michel Hiolle ne histoire qui rassurera peutêtre tous les parents dont les enfants n'ont pas le bac. Patrick Chazal a en effet quitté l'école en 2nde, sans aucune formation. Après quelques missions d'intérim dans le bâtiment, il découvre le charme des maisons en bois lors d'un voyage en Finlande et décide de se lancer sur cette niche en France. Pas si simple de convaincre un banquier de financer la création d'une entreprise, mais Pascal Chazal y parvient, au pris d'un gros mensonge, en affirmant qu'il a été formé en Finlande ! Ce coup de bluff est à l'origine d'un superbe parcours puisque la société Ossabois réalise aujourd'hui un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros, après avoir connu bien des ajusteur monteur chez Bombardier qui a créée en 1976 à Valenciennes une petite PME de 4 personnes avec l'idée de « démonter des usines qui ne servaient plus pour les remonter dans des pays où elles pouvaient servir ». Au fil des années, le groupe a bâti sa croissance sur le transfert industriel (plus de 150 transferts de sites complets ou partiels en Europe, Asie, Inde, Amérique du Sud...) mais aussi sur la PASCAL CHAZAL N°1 de la maison bois protection de l'environnement, avec des activités dans le traitement des déchets, les stations d'épuration ou la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Et à soixante-trois ans, il n'entend pas s'arrêter en si bon chemin, puisqu'il entend doubler son chiffre d'affaires et ses effectifs d'ici à 2012, avec une stratégie de développement orientée vers le secteur des énergies renouvelables dont le solaire photovoltaïque. Pascal Chazal difficultés et être passé à côté du dépôt de bilan au début des années 1990. Leader sur son marché, Ossabois, installé dans une ancienne usine Seb au cœur des Vosges, ambitionne de doubler son chiffre d'affaires en cinq ans. CLÉMENT FAYAT Du bâtiment au vignoble C e fils de modestes paysans corréziens est un modèle pour tous les autodidactes : sorti de l'école sans aucun diplôme, il a commencé à travailler à quinze ans comme apprenti maçon. Sept ans plus tard seulement, il crée son entreprise de travaux publics en Gironde. En Clément Fayat cinquante ans, il aura réussi à faire de son groupe le 4 ème français du secteur, derrière Bouygues, Vinci et Eiffage, avec un chiffre d'affaires de plus de 2,3 milliards d'euros. Une progression effectuée à coup d'acquisitions et de diversifications, qui lui ont permis d'être présent dans l’électricité, la construction métallique, le matériel routier, le matériel de manutention et levage, ainsi que la chaudronnerie, et d'être n°1 mondial sur plusieurs marchés de niches. Aujourd'hui, après avoir laissé le contrôle opérationnel du groupe à ses deux fils, Clément Fayat, considéré comme la 37 ème fortune française, se consacre à sa passion, le vin, et possède 4 domaines prestigieux au cœur du Bordelais. Fabien Ouaki Il a dû solder Tati Précurseur du discount dans l'habillement et le bazar, le groupe familial Tati, lancé par Jules Ouaki en 1948, a été dirigé par son fils Fabien pendant de nombreuses années avant d'être racheté par une entreprise concurrente, Fabio Lucci, pour moins de 15 millions d'euros, à la barre du tribunal de commerce. Un échec pour cet autodidacte, à la tête d'une entreprise devenue symbolique, considéré par ses pairs comme trop dilettante. Bernard Madoff Autodidacte et escroc L'homme par qui le scandale est arrivé, l'investisseur vedette de Wall Street qui a causé la perte de plus de 50 milliards d'euros et a finalement été arrêté par le FBI en décembre dernier est un autodidacte dans un univers de surdiplômés.Après avoir abandonné ses études en droit, Bernard Madoff a en effet commencé sa vie professionnelle comme maître-nageur avant de créer à vingtdeux ans sa première société d'investissements avec 5.000 dollars.
Chez votre marchand de journaux ou abonnement sur www.lafontpresse.fr LES MAGAZINES POSITIFS 80 magazines à centres d’intérêts - 10 millions d’exemplaires diffusés par an service publicité : tél. 01 46 10 21 21 - www.lafontpresse.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 1Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 2-3Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 4-5Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 6-7Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 8-9Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 10-11Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 12-13Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 14-15Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 16-17Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 18-19Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 20-21Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 22-23Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 24-25Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 26-27Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 28-29Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 30-31Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 32-33Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 34-35Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 36-37Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 38-39Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 40-41Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 42-43Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 44-45Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 46-47Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 48-49Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 50-51Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 52-53Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 54-55Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 56-57Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 58-59Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 60-61Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 62-63Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 64-65Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 66-67Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 68-69Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 70-71Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 72-73Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 74-75Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 76-77Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 78-79Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 80-81Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 82-83Idées Job numéro 7 oct/nov/déc 2009 Page 84