Idées Job n°4 jan/fév/mar 2009
Idées Job n°4 jan/fév/mar 2009
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°4 de jan/fév/mar 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 61 Mo

  • Dans ce numéro : gros revenus anti crise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
Les métiers favorisés sans ne sont pas suffisamment nistratif qui est ensuite principa- tation. On appelle parfois ce secpar l'intérim nombreux, qu'il s'agisse de ma- lement concerné, avec toutes les teur le management de transition. Il est clair que les entreprises re- crutent essentiellement des in- çons, de plombiers, d'électriciens, voire de simples manoeuvres sur te statut d'intérimaire Principaux avantages et inconvénients rLe statut comporte clairement des inconvénients. Le premier et le plus évident est qu'il est précaire. On entend sans arrêt parler de la précarité autour de nous, mais il est vrai que l'intérim ne garantit rien. Une fois la mission terminée (en admettant que l'on vous en propose une), on peut fort bien se retrouver « le bec dans l'eau ». Il faut donc psychologiquement accepter d'abord cette condition, en créant notamment de bonnes relations avec votre ou vos agences. En effet, lorsque votre valeur est reconnue sur un job donné, ainsi que votre sérieux, l'agence aura tendance à vous appeler en priorité, car elle sait qu'avec vous au moins pas de problèmes, le client devrait être satisfait. Autre point évidemment que l'on a parfois tendance à négliger, il est difficile de tisser des relations avec les collègues de travail, étant donné que les missions sont très courtes. Cette instabilité ne convient pas à tous les tempéraments, ni à tous les stades de la vie. Enfin, mais là encore l'inconvénient est clair dès le départ, il faut sans arrêt changer de lieu de travail, quitte à supporter parfois des déplacements assez longs et il faut s'adapter parfois seulement pour quelques jours à des conditions de travail toujours nouvelles. Parmi les intérêts du statut, on retrouve c'est vrai l'envers du décor : ce n'est pas monotone et même s'il ne faut pas faire la fine bouche, on dispose quand même d'une certaine liberté de choix au niveau des missions. Il n'est pas obligatoire de tout accepter. Enfin, même si cela n'est pas la règle, un bon intérim peut parfois mener à un contrat à durée déterminée, voire indéterminée, en cas de création de poste. L'employeur aura tout intérêt à prendre quelqu'un qui connaît déjà le job et a rempli les conditions du poste de manière satisfaisante. tâches de secrétariat, de compta- bilité, avec parfois des demandes C'est d'ailleurs un phénomène que l'on retrouve globalement térimaires sur des métiers peu de gros chantiers. L'hôtellerie-res- spécifiques si l'activité a lieu dans sur l'intérim : de plus en plus de qualifiés, ou qui sont en sous tauration est également un grand un service exportation par exem- métiers avec qualification sont en effectifs, ainsi que sur tous les pourvoyeur de demandes en inté- ple. demande, alors que traditionnel- travaux saisonniers. On retrouve ainsi une demande élevée dans le BTP, étant donné que les arti- > >) Quel marché ? Même si le marché français de l'intérim est le quatrième au monde, il reste assez classique : une grande majorité d'hommes, un tiers de jeunes de moins de 25 ans, mais pourtant une hausse, plutôt positive, des plus de cinquante ans. A noter que pour 40% des intérimaires, cela représente en fait leur premier emploi. Il est donc clair que l'intérim est une véritable introduction ou réintroduction vers un poste stable. Rares sont les individus qui souhaitent uniquement se consacrer à l'intérim sur plusieurs années, sauf à ne pas trouver d'autres solutions. 78 rim, soit pour des remplacements, soit pour des saisons. Enfin, c'est le secteur de l'admi- Les cadres ne représentent envi- ron que 2 à 3% des intérimaires, mais la tendance est à l'auomen- lement les jobs non qualifiés représentaient facilement la moitié du marché il v a Quinze ans.
Le contrat d'intérim Il faut savoir que l'employeur ne pouvait jusqu'à présent recruter des intérimaires que dans deux cas, le remplacement d'une personne absente et un accroissement d'activité temporaire ou saisonnier de l'entreprise. Ce sont toujours la grande majorité des intérims même si la loi Borloo a rajouté l'emploi de personnes ayant besoin d'un complément de formation, ou de personnes sans emploi ayant des difficultés sociales ou professionnelles particulières. Il peut aussi s'agir de cas moins fréquents comme l'attente de l'arrivée d'un salarié recruté en CDI (durée maximale 9 mois) ou le remplacement d'un chef d'exploitation agricole, d'un chef d'entreprise ou d'une profession libérale. Sinon, il lui faut passer par un contrat CDD ou CDI. En tant qu'intérimaire, vous disposez d'un contrat avec l'agence d'intérim : le contrat de mission. Ce contrat doit préciser la rémunération et la dénomination du poste, les compétences requises, la période d'essai (2 à 5 jours généralement), le nom et l'adresse de la caisse de retraite complémentaire et l'organisme de prévoyance, une clause concernant le rapatriement éventuel de l'employé si la mission s'effectue à l'étranger. A titre de précaution, une clause spécifiant que vous pouvez être embauché par l'entreprise cliente, bien que l'on imagine mal une société d'intérim vous en empêcher. Le contrat peut être renouvelé une fois, ou plus dans le cas où l'absence de l'employé se prolonge. Face à quelques abus constatés sur plusieurs renouvellements, le législateur a obligé l'employeur à respecter un délai de carence entre deux contrats d'intérim ou de travail temporaire. Ce délai est fixé à une période égale au tiers de la durée du contrat de mission qui vient d'être mené à bien, si la mission a excédé deux semaines. Si la mission était plus courte, le délai est de la moitié du contrat précédent (renouvellement inclus). Quelques exceptions comme des travaux urgents en rapport avec la sécurité par exemple. De même, on ne peut prendre un intérimaire sur un poste qui a fait l'objet d'un licenciement économique dans les 6 mois précédant la mission. L'agence intérimaire, de son côté, signe un contrat de mise à disposition avec l'entreprise qui va employer l'intérimaire La rémunération en question classiques, certaines vont même jusqu'à proposer les fêtes d'arbres Cette situation a donc modifié la mentalité des travailleurs qui ont Quelle durée maximum ? La durée du contrat d'intérim ne peut dépasser les 18 mois. Il existe quelques exceptions, comme les missions à l'étranger par exemple, qui peuvent aller jusqu'à deux ans. le luxe de refuser des missions. Ce sont ceux qui font souvent partie La précarité de l'emploi et le fait de Noël comme dans les grandes une approche beaucoup plus in- des programmes de fidélisation des que l'on n'arrive généralement pas sociétés. Il ne reste que certaines dividuelle du marché. L'intérim a grandes maisons d'intérim. Celles-ci à travailler tous les jours ouvrables revendications de la part des in- gagné en popularité de ce fait. leur proposent des programmes ca- du mois est en partie compensée térimaires. Comme le treizième• Pour bien gagner sa vie en intérim deaux, des participations aux voya- par quelques avantages : mois, la réduction du délai de et pouvoir en vivre très conforta- ges, car il s'agit de leurs meilleurs• Une prime de précarité de 10% carence et une aide vis-à-vis des blement, tout en ayant la possi- éléments. Ils sont demandés par les de la rémunération total brute. prêts bancaires portant en priorité bilité de prendre des vacances clients et ne souhaitent pas parti-• Des congés payés majorés de 10% sur l'immobilier. En effet, sur les comme tout un chacun, il faut culièrement revenir à un statut de si on ne peut prendre ses congés prêts plus modestes, le nécessaire avoir un métier qui est fortement salarié normal, étant donné qu'ils pendant la durée du contrat. a déjà été fait. sollicité. travaillent sans arrêt et plus cher. Ces deux majorations ne sont pas Etant donné les majorations ci-des- 4 - "- Certains peuvent même négocier dues si l'intérimaire est embauché sus, autant dire qu'a priori le sort de'des bonus plus importants que les en CDI, ni s'il commet une faute l'intérimaire n'a rien à envier à celui 10% légaux. Il s'agit de jobs qua- grave. des salariés. lifiés dans tous les cas. Par exemple• Le salaire doit être au moins égal à celui que percevrait un autre sa- larié de l'entreprise à qualification Avant de s'engager... Avant de vraiment s'engager dans — - dans certains secteurs de l'aéronau- tique, du BTP, de l'informatique. équivalente sur le même poste. cette voie de façon plus définie, il La situation est claire. Il existe deux Si vous disposez de qualifications• II bénéficie des mêmes avantages faut prendre en compte deux élé- catégories d'intérimaires : la majo- sur un marché en bonne santé où que les salariés de l'entreprise en ments : rité qui travaille peu, voire pas du les compétences sont relativement ce qui concerne les transports, la• Aujourd'hui, le fait d'avoir un tout, ou pas assez et qui se trouve rares, vous pouvez foncer sur l'inté- restauration, les jours fériés... CDI ne vous met plus à l'abri. effectivement dans une situation rim, car vous gagnerez mieux votre• Etant donné que les agences s'or- Les licenciements peuvent arriver précaire et insatisfaisante. Et les vie qu'en CDI. A condition bien en- ganisent aujourd'hui pour four- à n'importe qui et à n'importe petits chouchous de l'intérim qui tendu d'avoir le tempérament pour nir aux intérimaires les mêmes quel âge. Seule la fonction publi- ne cessent de travailler sur des an- ce style de vie active un peu plus avantages que pour des salariés que permet une relative sécurité. nées, qui peuvent même se payer agité que la normale.• 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 1Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 2-3Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 4-5Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 6-7Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 8-9Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 10-11Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 12-13Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 14-15Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 16-17Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 18-19Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 20-21Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 22-23Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 24-25Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 26-27Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 28-29Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 30-31Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 32-33Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 34-35Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 36-37Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 38-39Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 40-41Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 42-43Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 44-45Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 46-47Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 48-49Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 50-51Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 52-53Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 54-55Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 56-57Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 58-59Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 60-61Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 62-63Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 64-65Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 66-67Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 68-69Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 70-71Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 72-73Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 74-75Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 76-77Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 78-79Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 80-81Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 82-83Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 84