Idées Job n°4 jan/fév/mar 2009
Idées Job n°4 jan/fév/mar 2009
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°4 de jan/fév/mar 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 61 Mo

  • Dans ce numéro : gros revenus anti crise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
68 domicile. La première ouverture s'est faite en France en 1993 sur le marché spécialisé de la livraison de pizza. Aujourd'hui, ce sont quasiment une centaine de points de vente qui existent sur le territoire avec un rythme d'ouverture très soutenu. Les conditions sont liées à un droit d'entrée de quasiment 18 000 euros, les redevances de 5,5%, l'apport personnel est de 80 000 euros environ pour un investissement global (hors pas de porte) situé entre 200 et 250 000 euros. La surface du magasin est d'environ 120m2 et il vaut mieux évidemment être sur une rue passante au centre de sa zone de livraison, afin que cela facilite le travail des coursiers. Evidemment, plus l'enseigne est visible, plus il est plausible que les clients pensent à l'enseigne en nombre. La zone de chalandise est relativement importante, puisque le franchiseur demande 35 000 habitants. Le candidat doit également être un excellent manager, susceptible de diriger une quinzaine de personnes. Pour en savoir plus sur Domino's Pizza Contact : Valérie Boniface 19, Av Roger Hennequin - 78190 - Trappes www.dominos.fr 1 PIZZA HUT Leader sur un marché turbulent Ou I « aie. su 0,11con. eX17 f10.r ^•-. et 100 mare : cadnaux Pour votre santé, ev, ez de manger trop gras, trop sucré, trop sale On parle ici du leader du marché même si Domino's Pizza et Speed Rabbit Pizza sont en train de sérieusement mettre au défi cette position. Pizza Hut est une filiale de la multinationale Yum Brands qui connaît bien le secteur puisqu'elle possède déjà des enseignes de restauration rapide et a fait de la restauration thématique le coeur de son business. Le groupe possède un peu moins de 100 unités en France pour ce qui concerne la livraison ainsi que 25 restaurants. Il demande un peu moins de 20 000 euros pour le droit d'entrée, sur un contrat de 10 ans et des royalties de 6%. Le taux pour le marketing est de 4%. Les actions publicitaires et promotionnelles sont nombreuses et adaptées à la saisonnalité. Décembre voit ainsi des actions liées au goût tartiflette. La plus américaine des franchises de pizza s'adapte donc aux goûts locaux ! Pour en savoir plus sur Pizza Hut Contact : Barbara NASCIMENTO - Assistante Franchise 41, rue des Trois Fontanot - 92024 Nanterre wwvv.pizzahutfr LA BOITE A PIZZA Un réseau dynamique et bien français BOO La Boîte à Pizza 0825 800 333 Société toulousaine créée en 1986 et lancée en franchise l'année suivante, elle a commencé à se développer au niveau national, notamment en région parisienne. 26 millions de chiffres d'affaires pour ce challenger plus que dynamique qui détient 70 points de vente. L'apport personnel est de 40 000 euros, pour un investissement d'environ 120 000 euros. Les droits d'entrée sont de 16 500 euros et les redevances de 5%. La surface moyenne se situe légèrement en dessous de 100m2. Mais ce qui intéresse le plus le candidat franchisé est la rentabilité, et ici la Boîte à Pizza est la société qui à présent dispose du meilleur taux de rentabilité du secteur. Le résultat moyen d'exploitation annoncé par l'enseigne est de 20 000 euros et le chiffre d'affaires moyen est de 380 000 euros. Pour en savoir plus sur La Boîte à Pizza Socorest SA BP 252 - LABEGE Cedex www.laboiteapizza.fr Le marché de la pizza a encore de beaux jours devant lui. La meilleure preuve en est que même le groupe Flo, bien typé cuisine française, vient de racheter les six restaurants situés en région parisienne à enseigne Tablapizza. Cet investissement permet au groupe d'avoir un pied sur un autre marché que le sien, avec des repas inférieurs à 20 euros. Pour ce qui est des candidats franchisés, il est clair qu'il leur faut des qualités en cohérence avec la restauration, c'est-à-dire une disponibilité parfaite. Mais enfin tous les entrepreneurs sa- vent que leur temps n'est pas compté et dans ce secteur encore moins qu'ailleurs. Autre point que plusieurs franchiseurs ont noté : l'augmentation du nombre de candidats en provenance de la grande distribution. Apparemment, ce profil convient plutôt bien à ce type de métier. Alors, si le produit vous motive, faites donc votre choix et prospectez les possibilités dans votre région, car les franchiseurs sont tous friands d'ouverture. Idem si vous êtes indépendant et souhaitez passer à une solution différente d'organisation.•
CUIR >• SUCCESS STORY 4 Ils ont fait fortune... Faites comme eux ! Oui, les success stories n'arrivent pas qu'à la Star Ac. Elles existent bel et bien. De par le passé comme au présent. Les histoires de chefs d'entreprises milliardaires partis de rien peuvent nous sembler bien exotiques. Et pourtant aujourd'hui encore, cela est possible. Allons, pour rêver un peu, voyons comment on peut devenir un grand du monde de l'entreprise en prenant deux exemples très parlants. Ralph Lauren + Ralph Lauren Ralph Lauren, cela vous dit quelque chose ? Vous savez les chemises et polos avec l'insigne du sport on ne peut plus select : le polo justement. En bref, la marque est devenue l'emblème du BCBG bien dans sa peau et toujours sportif. Même si l'on s'imagine bien Monsieur dans sa limousine et Madame en train de promener son chien... Si un jour vous avez la chance d'aller à Manhattan, n'hésitez pas à visiter le magasin de la marque à Madison Avenue, le symbole du bon chic pour les Américains. Ce concept store à l'américaine ne présente pas seulement les diverses collections, mais aussi le décor, l'ambiance, le monde en Ralph Lauren. Sans se rendre à New York on peut aussi à présent aller à Londres, à Milan, Moscou ou Paris, où Ralph Lauren a intégré le saint des saints, l'avenue Montaigne. Pourtant la marque reste essentiellement nord-américaine avec plus de 75% du chiffre réalisé sur ce territoire. Un véritable autodidacte Qui est donc ce Ralph Lauren, le riche héritier d'un magnat du textile ou d'un pétrolier texan ? Pas vraiment. Né dans le Bronx en 1939, Ralph Lifschitz de son vrai nom est un fils d'immigrés juifs. Ses parents sont venus de la lointaine Russie pour s'installer sur la terre promise américaine. Son père est peintre en bâtiment, rien à voir donc avec un [t non, nous ne parlerons pas de Bill Gates dans cet article bien qu'il faille reconnaître qu'il est peut-être l'exemple type. Ni des petits génies de You Tube. Et en fait, nous ne parlons pas d'informatique pour le premier exemple, ni pour le deuxième. Non. Nous nous attachons à un secteur pourtant bien chahuté qu'il s'agisse d'hier ou d'aujourd'hui : le textile et d'une façon un peu plus glamour, la mode. ou le rêve américain riche héritier. Un véritable autodidacte donc, parti de rien, un vrai cliché pour la réussite made in America. Très jeune, le petit Ralph est déjà intéressé par « les beaux habits ». Il souhaite en acheter et va donc travailler après l'école pour disposer de l'argent nécessaire. Il faut bien reconnaître que le goût était déjà là, alors que les moyens par contre ne suivaient pas. Dès l'âge de 16 ans, Ralph et son frère Jerry décident de changer leur nom de Lipschitz en Lauren. Cette entente entre les deux frères ne se démentira jamais jusqu'à aujourd'hui. Ce changement de nom représentait un nouveau départ, qui occultait le passé pour aller vers un futur franchement américain. 16 ans ou l'époque des premières petites amies ou aujourd'hui des heures passées sur des jeux vidéo ou sur MSN. Avouons que les préoccupations de Ralph et Jerry étaient déjà différentes pour un ado et un jeune adulte. En effet, penser à changer son nom dès cette époque et dans un quartier comme le Bronx, il fallait déjà y croire. Ralph commence par étudier la gestion, mais part ensuite deux ans dans l'armée américaine de 1962 à 1964. Comme tous les jeunes américains de l'époque. Il se marie dès son retour et commence à travailler pour les frères Brooks, dans le textile donc, mais en tant que vendeur. Il n'a absolument pas étudié le styli sme, mais il faut avouer qu'il est doué. Le métier lui plait et il commence à travailler sur la création. Il crée en particulier le label Polo pour eux qu'il rachète dès 1967. Un première boutique de cravates L'année suivante, il ouvre enfin son premier commerce de cravates, les fameuses cravates rayées, d'une largeur nettement plus importante que ce qui se fait à cette époque. Sous le nom de Polo Fashions, le 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 1Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 2-3Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 4-5Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 6-7Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 8-9Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 10-11Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 12-13Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 14-15Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 16-17Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 18-19Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 20-21Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 22-23Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 24-25Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 26-27Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 28-29Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 30-31Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 32-33Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 34-35Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 36-37Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 38-39Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 40-41Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 42-43Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 44-45Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 46-47Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 48-49Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 50-51Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 52-53Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 54-55Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 56-57Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 58-59Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 60-61Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 62-63Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 64-65Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 66-67Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 68-69Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 70-71Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 72-73Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 74-75Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 76-77Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 78-79Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 80-81Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 82-83Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 84