Idées Job n°4 jan/fév/mar 2009
Idées Job n°4 jan/fév/mar 2009
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°4 de jan/fév/mar 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 61 Mo

  • Dans ce numéro : gros revenus anti crise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Idées DOSSIER SPÉCIAL SOLOS 6 Réussir Monter sa boîte tout seul ! Monter sa boite tout seul n'est pas rare, car les créations connaissent un bon taux de croissance. Les Français qui connaissent des difficultés professionnelles et se retrouvent au chômage, ceux qui changent de région pour des raisons privées, ou ceux qui veulent prendre un nouveau cap professionnel n'ont souvent pas d'autre choix que de se lancer seul faute de trouver un emploi approprié. Enquête de la rédaction auprès de ces hommes et de ces femmes qui sont partis en solo à la conquête du monde de l'entreprise... La Fédération des Centres de Gestion Agréés étudie chaque année l'activité desTPE, dont un certain nombre n'a eu pour but que de créer l'emploi du dirigeant. Globalement, l'activité des TPE a augmenté en 2006, et encore plus en 2007. Du moins en moyenne, car en fait cela cache des réalités très 80% des créations d'entreprise n'ont pas de salarié au départ ! diversifiées. L'an dernier, c'était encore le bâtiment qui remportait la palme avec une progression de tous les secteurs de l'artisanat concernés, en particulier l'électricité générale. C'est le secteur de la santé qui suivait avec une bonne activité des pharmacies en particulier. Sans surprise, l'hôtellerie-restauration est au troisième rang. L'alimentaire quant à lui ne progresse que parce que les prix ont augmenté, mais en aucun cas le volume des ventes. Les tendances 2008 Pour 2008, les choses s'annoncent nettement plus compliquées. Les pharmacies ont vu Bruxelles s'introduire dans leurs affaires, le bâtiment lié à l'immobilier a tendance à reculer ou du moins à sta- gner, quant aux ventes alimentaires, elles sont en recul depuis le début de l'année. La hausse des prix, y compris celles des carburants, est passée par là et les Français ne veulent pas se résoudre à trop rogner sur leur épargne par précaution. Le budget disponible de chaque foyer est donc inférieur à celui de l'an dernier. Il n'empêche que 80% des créations d'entreprise n'ont pas de salarié au départ. Nombre de Français prennent donc le risque de se lancer, encore et toujours. Quand l'économie se modernise... Quelques nouveautés ont été introduites par la Loi de Modernisation de l'Economie. Votée le 23 juillet de cette année, cette loi introduit quelques éléments importants pour les entreprises, notamment TPE et PME. Le statut de l'auto-entrepreneur Il s'agit d'un nouveau statut qui permet aux porteurs de projet, quelle que soit leur situation (étudiant, retraité, fonctionnaire...) de ne plus avoir à s'enregistrer auprès du registre du commerce ou des sociétés, mais de simplement remplir une déclaration auprès du CFE, centre de formalités des entreprises. Cette procédure simplifiée permet donc à des personnes disposant déjà d'un emploi d'être à même de poursuivre en même temps une activité indépendante. En ce qui concerne les charges et impôts liés à cette activité, elles seront bien entendu limitées à ce que l'entrepreneur gagne, accompagnés d'un prélèvement libératoire sous forme de forfait car bénéficiant d'un taux de 23% du chiffre d'affaires pour les activités de services et de 13% pour le commerce.Auquel se rajoute une exonération de taxe professionnelle pendant deux ans et pas de TVA. Le statut devient caduc à compter du moment où le CA dépasser les 32 000 euros pour les services et les 80 000 euros pour le commerce. Des simplifications La loi inclut également un certain nombre de simplifications pour les entreprises. Les Eurl par exemple vont bénéficier de simplifications comptables, ainsi que d'une protection étendue portant sur le patri-
moine personnel de l'entrepreneur individuel. Pour les entreprises qui passent de 10 à 20 salariés, le palier des cotisations sociales n'augmentera plus de façon immédiate. Enfin, il est prévu un nouveau statut d'entreprise : 1'ETM ou entreprise de taille moyenne qui se situe entre 250 et 5000 salariés. Accès aux commandes publiques Troisième point important destiné à encourager les projets portant sur l'innovation, le texte crée un Small business act, afin de permettre aux PME innovantes d'avoir un accès plus facile aux commandes publiques. Une préférence pourra ainsi être accordée en toute légalité pour ce type d'entreprise qui concourt à un marché de haute technologie, à hauteur de 15% du montant annuel des commandes. Point essentiel qui explique aussi les difficultés présentes au niveau de la réponse des PME sur ces marchés : les délais de paiement seront plafonnés à 60 jours ou 45 jours fin de mois, afin de ne pas mettre en péril la trésorerie de ces entreprises. Les droits de mutation..pour les transmissions d'entreprise à la famille ou aux salariés vont également bénéficier d'un abattement de 300 000 euros. Enfin d'autres dispositions portent sur les négociations entre fournisseurs et distributeurs, les autorisations d'ouverture... Les dates de mise en vigueur ne sont pas toutes décidées même si le ministre de l'Economie, Christine Lagarde, souhaite que la mise en vigueur soit fixée au 1er janvier 2009. Cette loi votée, voyons maintenant autour de nous comment se lancent des TPE, PME et ce qu'il en advient. > Réminiscence Succès autour d'un coup de foudre On peut dire que lorsqu'on s'aime on ne fait qu'un. Or, Réminiscence fut créée par un garçon et une fille qui s'aimaient. Nino Amadeo et Zoé Coste. Le garçon fait des petits métiers et souhaite devenir photographe ; la fille, une créative, vend dans sa boutique des produits de type oriental. Rencontre, coup de foudre et une aventure qui commence : deux enfants et une création nommée Réminiscence... Cette nouvelle marque naît donc en 1970 à Juan-les-Pins. Le succès est immédiat avec des accessoires très féminins tels que chaussures, parfums, bijoux... Un goût certain, et des idées originales qui ont depuis été reprises par d'autres. Par exemple, le fait de parfumer les paquets entourant les achats des clients. N'oublions pas que les années 70 sont celles de la vague hippie, mais il faut reconnaître que c'est Zoé Coste et sa personnalité qui permettaient de lancer de nouvelles modes. L'ambiance est également appréciée et peu à peu le concept s'affine. Le parfum reste l'un des objectifs des créateurs qui ne veulent absolument pas d'une senteur quelconque mais de quelque chose qui colle vraiment à l'offre de la boutique. L'objectif est donné aux nez de la région de Grasse : foin du délicat et du complexe, Zoé veut du brut, de l'extrême. C'est le fameux « Patchouli » qui va finalement naître de cette recherche. Tout à fait en accord avec son temps, il va rencontrer un succès immédiat et se vendre à des millions de beaux petits flacons. Accompagné de deux autres parfums « Ambre » et « Musc » à l'époque sous la marque Ylang Ylang. Avantage important de ce nouveau statut : il est possible d'avoir recours au micro-crédit (jusqu'à présent réservé aux chômeurs et titulaires de minima sociaux). La turquoise comme repère Zoé part alors sur une autre idée, qui va devenir l'un des identifiants de la marque : la turquoise. La pierre et la couleur vont devenir un repère pour les clients. REMINESCENCL PAR I S Q)01.—., Les Notes Gourmandese-te, REMIN1SCENCF truéecnto I ion ne v ; I. L:01111100 00111001 1000010010n" ru,. Du parfum aux bijoux Rapidement, la marque va lancer une collection de bijou, dès 1975. Il faut se remettre dans le contexte : dans les années 70, peu de bijoux fantaisies de qualité. Soit du vrai, soit du toc qui a tendance à s'abîmer un peu trop vite. Le couple choisit donc des motifs ethniques, très spécifiques et nouveaux, en faisant preuve d'un goût et surtout d'un flair hors pair. En effet, là encore le succès est au rendez-vous. La présentation de la collection se fait sur les salons professionnels et les collections s'arrachent. A tel point que la société pourra continuer à se développer pendant des dizaines d'années sans avoir à embaucher aucun commercial. De nouvelles boutiques ouvrent et Nino décide alors de se calquer au mode de fonctionnement des magasins de prêt-à-porter : lancement de deux collections par an, portant chaque fois sur des thèmes bien précis. Les bijoux ont beau être fantaisie ils sont également garantis à vie et un service après-vente est disponible pour les clients. C'est la fille Lilla qui travaille dorénavant avec son père suite à la disparition de Zoé l'an dernier. Le fils Sébastien contrôle la fabrication des bijoux. Toujours une affaire de famille La marque est aujourd'hui bien connue des femmes, en France et en Italie. Elle a décidé de lancer des modèles plus haut de gamme, en or et argent. Sans oublier les nouveaux parfums tels que « Etoile de Rem » et « Les notes gourmandes » cette année. Une aventure qui continue, qui a connu de nombreux hauts et quelques revers, comme pour toutes les sociétés. L'avenir est toujours bleu pour Reminiscence ! > www.24h00.fr Tout le e-shopping au féminin Vous connaissez peut-être déjà le site car en l'espace d'un an, il s'est taillé un succès hors pair en devenant le n°2 des ventes privées avec plus d'un million d'adhérents. Une histoire d'homme : un véritable créateur qui n'hésite pas à aller de l'avant. Patrick Robin n'a cessé de créer des entreprises tout au long de sa vie professionnelle. Aujourd'hui, jeune cinquantenaire, il n'a jamais été com- 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 1Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 2-3Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 4-5Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 6-7Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 8-9Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 10-11Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 12-13Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 14-15Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 16-17Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 18-19Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 20-21Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 22-23Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 24-25Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 26-27Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 28-29Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 30-31Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 32-33Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 34-35Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 36-37Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 38-39Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 40-41Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 42-43Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 44-45Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 46-47Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 48-49Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 50-51Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 52-53Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 54-55Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 56-57Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 58-59Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 60-61Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 62-63Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 64-65Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 66-67Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 68-69Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 70-71Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 72-73Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 74-75Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 76-77Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 78-79Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 80-81Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 82-83Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 84