Idées Job n°4 jan/fév/mar 2009
Idées Job n°4 jan/fév/mar 2009
  • Prix facial : 6,95 €

  • Parution : n°4 de jan/fév/mar 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 61 Mo

  • Dans ce numéro : gros revenus anti crise.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Idées DOSSIER SPÉCIAL SOLOS capable de créer des produits et concepts intéressants, une offre bien structurée autour de produits traditionnels et pourtant innovants. Ce profil est indispensable dans une entreprise, mais il faut qu'il soit complété par l'aspect commercial et financier. Soit dans la personne de l'entrepreneur, soit par des collaborateurs choisis. Le partenaire financier choisi par le self made man : le fonds Natural, filiale du groupe Suez, décide de le licencier. Manifestement une mauvaise décision, puisque la société commence à perdre de plus en plus d'argent et l'offre a du mal à se renouveler. Une reprise en mains Lorsque Reinold Geiger reprend les rênes, il a un rôle de premier plan en tant que directeur artistique. Reinold Geiger, de nationalité autrichienne, a quant à lui fait fortune dans l'emballage. C'est en 1996, soit vingt ans tout juste après la création de l'Occitane, qu'il prend le contrôle de cette société. Pour une somme d'environ quarante millions de francs à l'époque dont il dispose suite à la vente de sa société AMS Packaging. A l'époque, l'Occitane est une belle aventure, mais qui représente un risque certain puisque pour un chiffre d'affaire de soixante de mil- 12 L'OCCITANE EN PROVENCE sbe Neste 1 0% let I Neer Vooge I Corps IIt, Cheveux ercIerOe ri Parfum I Rai n & Douche I Mal «. I Nomme I Pondant FêtéPensez à vos SOURIES > Ouleue I Nouveau «, I Voyage It===11111 Soies Cepllsires AromachLilelf. 5 huiles essentielles pour des cheveux plus forts..efre NOUVEAUTÉS ER. GRAND JEU L'OCCITANE lions de francs, les pertes se montent à douze millions. La marque change puisque l'Occitane devient l'Occitane en Provence, justement pour acquérir une dimension plus assimilable à l'étranger. Et quitte à prendre un risque en rachetant l'entreprise, il continue en décidant d'ouvrir une première boutique à Manhattan, excusez du peu, qui représente un investissement élevé. Le choix de l'emplacement a prouvé avoir été judicieux puisque le succès a été immédiat, les produits étant considérés par la clientèle américaines comme sains, naturels et de qualité. D'autres boutiques ont suivi sur le territoire américain (qui représente environ 30% des ventes à ce jour), mais aussi ailleurs dans le monde en particulier en Asie (40% des ventes). Aujourd'hui, la société compte près de 1200 salariés et 700 boutiques, tous les produits sont fabriqués sur place à l'exception de la gamme de maquillage (en Italie). Elle fait l'objet de bien des convoitises de la part des grands groupes de luxe, mais Reinold Geiger n'a pas encore cédé à leurs sirènes. Des récompenses méritées Reinold Geiger vient d'être récompensé par le prix Insead d'entrepre- - 5 attLAIRE5 NON Cheveu, So. : A=7 : One.'la par ruai et uNum unaande 01.1 LM -eau- cri Prmantoe Couvent Se. M.., Hôtel IN sua 4145CRIVEZ-VOUS, là" Newsletter NieC.ffno. 13.auummo Soi. du Niue vota I n'es M.y.ox 1 Rerroo 150e P 50,05.1..mm. I redis,. I emvetet I E•Omm R L'Occitane en chiffres Le chiffre d'affaires est aujourd'hui de 400 millions d'euros (contre 15 millions il y a dix ans). neur de l'année. Il a insisté sur les qualités fondamentales dont doit être dotés l'entrepreneur qui veut s'attaquer à l'international : esprit pionnier, aptitude à entreprendre, maîtrise de l'anglais et capacité à être à l'aise dans quasiment tous les pays sans insister sur l'aspect français en termes de management. Il ne faut cependant pas croire que l'Autrichien a toujours connu des succès. Comme il le dit lui-même, il a créé six entreprises dont certaines ont été des échecs. Il est clair qu'il avait la création dans le sang, car il n'a pu être salarié qu'une seule année dans toute sa carrière, juste après ses études d'ingénieur. Première aventure et premier arrêt car les associés ne sont pas entendus : l'un des grands classiques de l'entreprise. Deuxième aventure dam le tourisme : une grève importante vient déstabiliser l'entreprise... la vie continue et autre aventure : l'emballage spécialisé dans le secteur de la cosmétique et du parfum. Immense succès avec une place de leader en Europe et aux Etats Unis. Revente partielle à un grand groupe en restant dans un premier temps dans l'entreprise. carréblanç uAa tIOS PROOUrli Kr,• etulse -Nom.,, ,M1d1131.111%. s Pace. unau « • MB SM. al » •BB Zia, Ramus Mais difficile lorsque l'on a gardé son esprit de défricheur de faire de la politique au niveau des conseils d'administration. Doté de son pécule, il devient donc investisseur notamment avec l'Occitane en Provence dès 1991 avant d'en prendre le contrôle. Le développement continue par la création de filiales et par une attitude modeste par rapport aux concurrents, notamment en ces temps où l'euro est cher. Pour en savoir plus : www.loccitane.fr > Carré Blanc Boosté par la franchise Une entreprise bien connue des Français. Mais finalement peut-être que son fondateur, Bernard Lewinger, reste inconnu. En effet, la société a été créée en 1983. A l'époque, un jeune homme déjà professionnel du textile décide d'ouvrir son premier magasin de linge de maison en dégriffé. 10 000 francs ou 1 500 euros en poche, il a décidé de se lancer à son compte. Tout seul. Chasse aux papillons aie• la "-•T" - à Nouvelles Eponges Acide Lo blanc en 22 couleurs UTALOSUIR > e7ei MORLATIER îlo Liste da Naissante - o ers
Mais le dégriffé ne permet pas de fidéliser la clientèle et il change son fusil d'épaule. Le voici donc parti sur les marques et c'est alors qu'il décide de s'associer avec Dominique Michel. Démarrer en solo ne signifie pas que l'on doit le rester ad vitam aeternam. Une marque en propre Les affaires vont mieux et c'est la franchise qui va permettre à notre enseigne bien française de se développer alors qu'elle a commencé à ouvrir une bonne dizaine de boutiques. Mais l'année clé est 1991 avec le lancement d'une marque propre. Un directeur de réseau est alors embauché. Un gros risque. Mais tout se passe conformément aux prévisions les meilleures et le réseau continue à se constituer avec plus d'une dizaine d'ouvertures annuelles. Un nouveau pas est franchi avec le premier point de vente à l'étranger en 1995. Lors du nouveau millénaire, avec plus de 200 magasins, et à l'aube de la cinquantaine, le fondateur de Carré Blanc décide de profiter de l'opportunité qui lui est donnée de vendre la quasi totalité de l'entreprise à la société de capital rizque 3i. Une vente qui dépasse les 125 millions de francs à l'époque, même si cela ne fait qu'un peu plus de 19 millions d'euros. Elle permet d'envisager l'avenir avec optimisme. On le voit, le textile n'a pas dit son dernier mot ! > Cédric Schreiber Un véritable « Talent des cités » Nominé par le concours Talent des Cités l'an dernier, Cédric Schreiber est un tout jeune entrepreneur de 24 ans, qui a créé son activité en peinture industrielle et pistolet électrostatique. Originaire de Vaulx-en-Velin, il a arrêté les études de façon précoce, trop tôt dit-il lui-même aujourd'hui. Mais pas pour se retrouver à « glandouiller », car il a toujours travaillé. Déçu suite à un licenciement, il a décidé que son destin professionnel ne passerait que par lui et donc de se lancer. Se former à l'entreprenariat Connaissant le métier, mais pas la fonction de chef d'entreprise, il lui fallait acquérir ces connaissances ou du moins se faire accompagné, ce qu'il a fait par l'intermédiaire d'un groupement de jeunes créateurs, et une formation de six mois. En effet, construire un business plan n'est pas si évident, et dans le fait de vouloir acquérir sa liberté, il y a aussi le fait d'être autonome au niveau des finances et de l'administratif. Sinon la liberté devient rapidement limitée même si l'on est le patron sur le papier. Le point fort de ce jeune entrepreneur est d'être un vrai professionnel sur un secteur relativement pointu. Il a donc concouru pour obtenir des prix qui lui ont permis d'avoir accès à des financements. L'activité est donc bien lancée et il insiste sur le fait que les témoignages tels que le sien ne sont pas suffisamment nombreux afin de donner confiance aux jeunes qui veulent se lancer, mais se découragent faute d'avoir fait des études ou d'avoir un diplôme quelconque. Or, il est possible de se former encore faut-il savoir que cela n'est pas une montagne. A condition d'accepter de se faire aider par les nombreuses structures qui sont en place. Il est possible de suivre l'exemple des milliers de créations qui ont eu lieu en zone franche urbaine ou zone urbaine sensible, mais les habitants de ces zones sont souvent trop frileux alors qu'ils disposent souvent des clés pour pouvoir se lancer. L'exemple reste primordial. Difficile de parler d'entreprise en solo sans parler d'Internet. En effet, il est clair que la plupart des startups qui ont connu de beaux succès ont été créées de façon fort modeste par une ou deux personnes maximum au départ. Certaines ont eu du mal à résister dans le temps, d'autres ont été suffisamment malines pour parvenir à se faire racheter par des poids lourds et faire fortune, et l'aventure continue encore aujourd'hui. > Ublo La photo pro sur la Toile www.ublo.com est un site dédié aux photographes professionnels qui a été créé il y a deux ans. Sa créatrice, Aurélie Le Guillon, a tout d'abord effectué des études d'informatique et passé quelques temps à l'étranger avant de se pencher sur une opportunité. Pas de véritable démarche volontariste donc au départ, mais un projet privé qui peu à peu s'est transformé en véritable démarche de création de concept et de lancement de société. PublCréation Web & Solution e-commerce pour Photographes - na accueil Service• Création Web mon site Internet pour présenter mon activité, mon savoir-faire air Je veux faire créer mon site Internet Bor mesure• ‘a, Une histoire de diffusion En savoir plus• références Produit• Photographe ma boutique e-commerce pour vendre En savoir plus mes galeries photos sur Internet oenreult,110elfr.,• eSSa■ Ore. (É) Lauréat 2008 Concours National du Ministère de La Recherche. Ceey•el 0200e-200e Ut. - Toue tiouton*-1.10 nUtrt, Debnuma.r. I çà, Ce sont ses parents photographes qui lui demandent de trouver une solution, afin de diffuser leurs images Peu à peu, en discutant avec des professionnels, il apparaît que le besoin est assez global. La valeur n'attendant pas le nombre des années, le lancement se fait alors qu'Aurélie n'a que 25 ans. En France, difficile de se faire prendre vraiment au sérieux à cette âge-là, mais il faut s'accrocher et se comporter en véritable professionnelle. Elle a été soutenue dans cette démarche par une dizaine de photographes professionnels et par un autre informaticien : Aurélien Appéré. La création n'a pas été très compliquée, car les démarches ont été bien simplifiées depuis quelques années, et en bonne surfeuse, elle a potassé le site de l'APCE, afin de suivre les différentes procédures. La difficulté principale en dehors de l'âge si l'on peut dire, est le souci principal de la vie en solo. Aurélie est encore en pleine lancement de société et de plus elle travaille sur le net. Pas de contacts directs, seulement virtuels, pas de collègues de travail, pas de rencontres régulières avec les clients. En bref, mieux vaut être bien motivée tout d'abord• dème en ligne• tous les tants• ralingue FAQ• contactez,'- 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 1Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 2-3Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 4-5Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 6-7Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 8-9Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 10-11Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 12-13Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 14-15Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 16-17Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 18-19Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 20-21Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 22-23Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 24-25Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 26-27Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 28-29Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 30-31Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 32-33Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 34-35Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 36-37Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 38-39Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 40-41Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 42-43Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 44-45Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 46-47Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 48-49Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 50-51Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 52-53Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 54-55Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 56-57Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 58-59Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 60-61Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 62-63Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 64-65Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 66-67Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 68-69Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 70-71Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 72-73Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 74-75Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 76-77Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 78-79Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 80-81Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 82-83Idées Job numéro 4 jan/fév/mar 2009 Page 84