Idées Job n°20 oct/nov/déc 2012
Idées Job n°20 oct/nov/déc 2012
  • Prix facial : 9,90 €

  • Parution : n°20 de oct/nov/déc 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (180 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 112 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Internet... monter un site e-commerce.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
E-COMMERCE E-COMMERCE - COMMERCE & FRANCHISE 70 Hors-série 2012 102 CRÉATION D’ENTREPRISE MAGAZINE COMMERCE & FRANCHISE AVENIR & CROISSANCE Mixer boutiques physiques et en ligne ! Les avis divergent : Il y a ceux qui pensent que le web annonce la fin des magasins « physiques » et d’autres, au contraire, qui croient que le digital fournit aujourd’hui des outils marketing à fort potentiel pour développer le trafic en magasin, pour animer les ventes, et pour fidéliser la clientèle. Que faut-il en penser aujourd’hui ? La limite entre e-commerce et commerce n’a jamais été aussi ténue. Par Eric Santini Le e-commerce a séduit les consommateurs par son inépuisable éventail d’offres, sa documentation à foison, sa comparaison facilitée des prix et sa livraison à domicile. Grâce à lui, vous avez accès au dernier produit de votre marque préférée que vous viviez au fin fond de la campagne, que vous n’ayez aucun moyen de locomotion ou que vous soyez handicapé. Fini le temps où une expédition dans la grande capitale régionale était nécessaire. Les consommateurs les plus mobiles et favorisés en points de vente physiques sont également séduits. Ils utilisent désormais le magasin comme un lieu de renseignements complémentaires et de test. Ils se déplacent pour toucher, sentir et ressentir instinctivement si cela leur est adapté ou non. Tandis que les pure-player tels qu’Amazon ou Pixmania investissent dans des points de vente physiques, les distributeurs traditionnels développent leur plateforme e-commerce. La limite entre e-commerce et commerce n’a jamais été aussi ténue. Cette porosité entre le monde de la distribution physique et celui de l’achat dématérialisé est résumée par cette déclaration de John Donahoe, le patron d’eBay courant octobre : « Le e-commerce n’existe plus ». Pour toucher un maximum de clients, un distributeur doit aujourd’hui être présent sur Internet et posséder des points de vente physiques. Vers la fin ou non des boutiques physiques ? Les exemples ne manquent pas pour étayer les deux théories, même si la
réalité et l’avenir sont à l’utilisation combinée des deux modes de distribution. « Entre les acteurs du online et ceux du offline, un vrai phénomène de convergence est en train de s’opérer », confirme Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, la fédération du e-commerce et de la vente à distance. > 3 SUISSES : Fermeture de 35 points de vente physiques En 2012, les 35 points de vente physiques du groupe 3 Suisses fermeront définitivement leurs portes, entraînant le licenciement de 149 personnes employées dans ces boutiques, dont une centaine contestent leurs licenciement devant les Prud’hommes de Lille. Ces magasins, qui avaient pour vocation de permettre la consultation des catalogues, d’assister le passage des commandes et de servir de point de retrait, ont peu à peu perdu de leur intérêt, dépassés dans leur mission par Internet et par le réseau de 4 300 points relais dont dispose 3 Suisses en France. > Amazon : Des boutiques physiques en préparation Amazon, le leader mondial de la vente en ligne, envisage l’ouverture de boutiques physiques, sur le modèle des Apple stores d’Apple. A titre de test, l’entreprise devrait ouvrir, dans les prochains mois, un premier magasin à Seattle (nord-ouest des États-Unis), où est situé son siège. Cette boutique serait principalement consacrée aux objets technologiques, et notamment aux liseuses Kindle de l’entreprise. A la fin de 2011, lors d’une conférence, plusieurs partenaires d’Amazon avaient laissé entendre que l’entreprise pourrait ouvrir des espaces de test de ses produits pour les consommateurs. L’entreprise n’a pas souhaité confirmer ou infirmer ces rumeurs. Les liseuses d’Amazon sont déjà en vente dans certaines chaînes de grands magasins, dont Target et Best Buy aux Etats-Unis. Mais si l’entreprise lançait de nouveaux produits, elle pourrait tirer pleinement parti d’espaces de vente physiques. Si Amazon ne possède actuellement aucun magasin physique, certaines de ses filiales ont déjà testé cette formule. Quidsi, un distributeur en ligne racheté par Amazon en 2010, a ouvert à New York un « Beauty Bar » pour promouvoir ses produits de beauté. Vers une généralisation du modèle Click&Mortar Pour Marc Lolivier de la FEVAD : « les consommateurs sont devenus des consonautes. Ils vont sur Internet avant COMMERCE & FRANCHISE d’aller en magasin et en magasin avant d’aller sur Internet ». Pour bien comprendre le marché, il existe aujourd’hui trois grands types de positionnement pour un distributeur : • Brick&Mortar Cela désigne les distributeurs classiques (vente via un réseau de magasins). E-COMMERCE 2012 L’E-COMMERCE BOUILLONNE C’est Catherine Barba, créatrice de l’entreprise Malinea, qui le dit : PriceMinister est devenu japonais, Amazon fait des ventes privées, Vente- Privée va aux USA, eBay rachète l’acteur majeur de la délégation e-commerce GSI ; la concurrence est mondiale. Facebook est en train de devenir plus important que Google pour les e-marchands, les réseaux, le social shopping et le mobile s’invitent dans les mix media, les marques et les enseignes physiques arrivent en masse sur Internet… La convergence est là, indéniable, et ne va que s’accroître dans les prochaines années. Ce formidable essor est réjouissant. EN LIGNE… 1 E-COMMERÇANT SUR 5 SOUHAITE UNE BOUTIQUE PHYSIQUE ! On croyait que l’ecommerce allait enterrer le commerce physique... Mais la bonne vieille boutique, ayant pignon sur rue, n’a pas dit son dernier mot et séduirait 18,9% des pure players, qui aimeraient ouvrir un point de vente physique. Tel est l’un des enseignements de l’étude réalisée par Oxatis menée sur 2 140 e-commerçants ayant opté pour une boutique clés en main. Un pas qu’ont déjà franchi un certain nombre d’acteurs de l’e-commerce comme Pixmania, MeilleurTaux.com ou encore Mistergooddeal. Preuve que le virtuel a ses limites. Le relationnel et la faculté de voir et toucher le produit acheté sont des avantages indéniables du commerce physique. Hors-série 2012 71 CRÉATION D’ENTREPRISE MAGAZINE 103



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 1Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 2-3Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 4-5Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 6-7Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 8-9Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 10-11Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 12-13Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 14-15Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 16-17Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 18-19Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 20-21Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 22-23Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 24-25Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 26-27Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 28-29Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 30-31Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 32-33Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 34-35Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 36-37Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 38-39Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 40-41Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 42-43Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 44-45Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 46-47Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 48-49Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 50-51Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 52-53Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 54-55Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 56-57Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 58-59Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 60-61Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 62-63Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 64-65Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 66-67Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 68-69Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 70-71Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 72-73Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 74-75Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 76-77Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 78-79Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 80-81Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 82-83Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 84