Idées Job n°20 oct/nov/déc 2012
Idées Job n°20 oct/nov/déc 2012
  • Prix facial : 9,90 €

  • Parution : n°20 de oct/nov/déc 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (180 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 112 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Internet... monter un site e-commerce.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
82 projet - e-jobs PROJET E-JOBS 64 Hors-série 2012 CRÉATION D’ENTREPRISE MAGAZINE veaux contenus et gère une équipe de rédacteurs. > Le rédacteur web ou journaliste web Il produit les articles, dossiers, reportages et tous les contenus du site, dans des domaines variés. > Le community manager Il assure la promotion de la marque ou de l’entreprise auprès de la communauté, développe la communauté et gère éventuellement une équipe de modérateurs. > L’animateur/modérateur Il assure le bon déroulement des relations entre les internautes dans les forums, chats, blogs et zones de commentaires. Il assure la « netiquette ». > Métiers « techniques » Héberger, construire et penser logiquement un site, traduire les images, textes et animations pour les mettre en ligne et faire en sorte que tout fonctionne de manière optimale, mettre le site dans un contexte technique sécurisé et optimisé : voilà qui justifie l’intervention de plusieurs professionnels du web. > Programmation et développement > Le développeur Il imagine et développe des sites et des services en fonction du cahier des charges du chef de projet. > L’intégrateur web Il traduit les pages, animations, textes et images créées pour les rendre « vivantes » sur le site. > Infrastructures et réseaux > L’hébergeur Il met à disposition une infrastructure pour la mise en ligne des sites et en assure la maintenance. > Le responsable sécurité web Il met en place l’architecture et tout le système de sécurité des réseaux informatiques. Il travaille avec l’administrateur réseaux, les techniciens et les ingénieurs réseaux. > Conception et gestion de projet > Le chef de projet web Il supervise l’ensemble de la création d’un site, les différents acteurs, le planning et le budget. > L’équipe de gestion de projet Elle peut aussi accueillir des responsables e-formation, jeux, vidéo, mobile… Les métiers « vedettes » du web > Le community manager Le community manager contrôle et développe la présence de l’entreprise ou d’une marque sur le web. Parfois après l’avoir créé, il fait vivre une communauté. En relayant et en assurant la visibilité de l’image sur internet dans son sens large (réseaux sociaux comme Facebook, forums, blogs...), son rôle est de communiquer vers le client, le groupe ou la communauté. Il veille à la e-réputation de l’entreprise. > Le responsable e-commerce Le responsable e-commerce est chargé du suivi d’un site internet dédié à la vente. Son rôle est avant tout de cibler la clientèle acheteuse sur le site, lui proposer les produits les plus adaptés. Il définit les stratégies Web Marketing, crée des plans commerciaux et met en œuvre des opérations commerciales. Mais il gère aussi les campagnes d’emailing, le référencement naturel, peut aussi gérer la campagne de liens sponsorisés, de partenariats, optimise le site pour être facile d’utilisation par la clientèle. > Le traffic manager Le traffic manager dispose d’une connaissance approfondie des outils marketing online et comprend le fonctionnement des applicatifs web afin de pouvoir communiquer avec les spécialistes techniques Web. Il peut participer à la construction des campagnes de communication, analyser les données, effectuer un suivi statistique et optimiser le mix de l’entreprise. Il est responsable des achats de mots clés et du référencement, de la gestion des campagnes sur les réseaux d’affiliation, des comparateurs de prix, des opérations en partenariat, de la location de bases de données… A son quotidien : des tableaux de bord concernant les pages vues, taux de clics, transformation, panier moyen, des recommandations, la veille concurrentielle, le suivi et l’optimisation des pages… > Le consultant e-business Le consultant e-Business est un généraliste de la fonction commerciale et marketing et un spécialiste de l’outil Internet. Il définit les actions e-marketing et la stratégie commerciale en ligne. Il a une vision globale de l’entreprise, il sait identifier les besoins, proposer des solutions techniques, rédiger un cahier des charges, suivre, mettre en place, mesurer et corriger la solution e-business. > Le chef de produit web En accord avec la politique définie par la Direction, le chef de produit web met en place une stratégie de développement pour le produit ou la marque dont il a la charge. Ses tâches vont de l’analyse de l’environnement du produit (concurrence, circuits de distribution) à la proposition d’axes de développement des ventes en passant par la coordination des actions promotionnelles et publicitaires, la préparation des budgets, ou l’analyse des résultats d’actions de lancement. > Le directeur ou responsable (e-)marketing Il est chargé d’élaborer et de proposer à sa Direction les grandes lignes de la stratégie commerciale de l’entreprise. Il recueille les informations sur le marché, sur les besoins et attentes des clients ainsi que sur la concurrence. Il établit une stratégie marketing : publicité et communication, promotion des ventes, distribution. Il lui faudra réaliser des analyses pointues : analyse des ventes, objectifs commerciaux et stratégiques et contribuer à l’élaboration de la stratégie produit et à l’image de marque.
> Le gestionnaire de base de données Ce poste stratégique est placé à la confluence des services marketing mais aussi des services achats puisqu’il permet de déterminer quels types de produits seront le plus en phase avec la clientèle. Mais plus qu’un simple administrateur de l’information, il est aussi en charge de définir la stratégie de l’enseigne en matière de déploiements technologiques, de choix de logiciels par exemple. > Webdesigner, webmarketer, webdevelopper Voici vraiment des métiers en devenir. On peut être un excellent graphiste, inventif, rigoureux et pour autant ne pas maîtriser les contraintes et les usages du Web. Posséder un site Internet esthétique et doté d’une ergonomie originale n’est rien si les pages mettent des heures à s’afficher ou si le code généré n’est pas interprétable par tous les navigateurs utilisés par les internautes. Pour qu’un site de e-commerce puisse se développer, il doit être complet, apporter une expérience utilisateur satisfaisante, tout en répondant à des exigences (de bande passante notamment), très spécifiques. C’est pour cela que de nouveaux métiers ont vu le jour et se structurent peu à peu. Le designer qui exerce en presse ou dans les agences de communication n’a finalement plus grand-chose à voir avec le Webdesigner qui développe en Flash pour un site de vente en ligne. Quant à la rédaction de fiches produits pour un catalogue papier, elle diffère totalement des fiches produits d’un site de vente en ligne. Non seulement l’information est consommée différemment par les internautes, mais une autre contrainte implacable doit être prise en compte : le référencement naturel. L’optimisation de la visibilité d’un site Internet incombe au Webmarketeur qui met en place et gère les programmes de promotion du site, de partenariats. Achat d’espaces sur des sites, adhésion à des programmes d’affiliation, le webmarketer doit aussi gérer le référencement du site au quotidien en partenariat avec le Webdesigner et le Webmaster. En une dizaine d’années, ce qui n’était qu’autrefois que des titres au sein de l’entreprise, sont devenus de véritables métiers, reconnus, parfois même intégrés dans Webdesigner, webmarketer, webdevelopper, voici vraiment des métiers en devenir. les équipes de direction dans certaines entreprises. L’importance de la formation Les technologies associées au Web évoluent sans cesse, tout comme celles du marketing. En matière de e-commerce, les deux aspects sont intrinsèquement liés. Pour suivre ces évolutions, la formation continue est indispensable. Rappelons que la formation professionnelle continue (FPC), a été instaurée en France avec la loi du 16 juillet 1971. Elle est cofinancée par des cotisations patronales, une participation de l’État et des collectivités locales. Parmi les instituts de formation spécialisés, on trouve notamment le GRETA (Groupement d’établissements) 92 Sud, basé à Boulogne-Billancourt, qui a ouvert une section Métiers du Web et dispense des enseignements sur E-JOBS Google Adwords ou encore sur les réseaux sociaux. L’école Multimédia propose également des modules de formation continue, davantage orientés vers les aspects graphiques des métiers du Web (www.ecole-multimedia.com). Retenez avant tout que derrière l’envers du décor, différents acteurs se côtoient sur la toile : les « pure players », (c’est-à-dire les entreprises qui exercent uniquement sur Internet, comme Amazon ou eBay par exemple), les entreprises de ventes à distance, les entreprises traditionnelles et e-commerçants ayant développé leurs activités sur le web, les auto-entrepreneurs… Les besoins diffèrent selon la structure de l’entreprise, les produits et/ou services proposés. Le e-commerce fait donc appel à des métiers variés, qui évoluent au rythme des avancées technologiques. Le secteur nécessite des professionnels de plus en plus qualifiés. Pourquoi pas vous ? ■ F.D. PROJET OÙ SE FORMER ? • Epitech : www.epitech.eu• École multimédia : www.ecole-multimedia.com• EEMI : www.eemi.com• LISAA : www.lisaa.com• HETIC : www.hetic.net• Sup’Internet : www.supinternet.fr• ESCEN : www.escen.fr Quid de la formation continue Hors-série 2012 65 CRÉATION D’ENTREPRISE MAGAZINE 83



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 1Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 2-3Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 4-5Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 6-7Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 8-9Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 10-11Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 12-13Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 14-15Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 16-17Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 18-19Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 20-21Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 22-23Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 24-25Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 26-27Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 28-29Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 30-31Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 32-33Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 34-35Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 36-37Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 38-39Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 40-41Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 42-43Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 44-45Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 46-47Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 48-49Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 50-51Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 52-53Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 54-55Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 56-57Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 58-59Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 60-61Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 62-63Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 64-65Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 66-67Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 68-69Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 70-71Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 72-73Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 74-75Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 76-77Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 78-79Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 80-81Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 82-83Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 84