Idées Job n°20 oct/nov/déc 2012
Idées Job n°20 oct/nov/déc 2012
  • Prix facial : 9,90 €

  • Parution : n°20 de oct/nov/déc 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (180 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 112 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Internet... monter un site e-commerce.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Spécial créateurs nels qui prennent des participations minoritaires et temporaires dans le capital d’entreprises naissantes ou très jeunes. Il arrive fréquemment que ces investisseurs occupent une fonction dans l’entreprise. L’intervention du capital-risque est de ce fait ponctuelle et limitée dans le temps ; la sortie se faisant par le rachat des titres à un prix convenu. D’autres solutions sont aussi possibles telles que l’introduction en Bourse ou la revente à un groupe industriel ou financier. 13. Les concours Les concours sont ouverts aux créateurs souvent en fonction de certains critères : femmes, jeunes, innovation. Le fait d’être lauréat de l’un de ces concours permet de crédibiliser sa demande de prêt bancaire. Il en existe de très nombreux, que ce soit au niveau national ou régional. Parmi ceux-ci, on retrouve Cré’Acc, qui est un concours sur Internet et récompense les créateurs. Le BGE organise aussi des concours : Concours Talents et Talents des Cités. Les Chambres de commerce ont également parfois recours à ce type de promotions. Il convient en fait de choisir un ou plusieurs concours en fonction d’un thème particulier. Pour choisir, il convient de se renseigner sur les règlements en détail, bien préparer le dossier sans hésiter à rajouter certains éléments si nécessaire. Les qualités personnelles sont importantes notamment pendant la présentation orale. Si les dotations sont modiques, il s’agit d’un coup de pouce intéressant qui se traduit par exemple par des dons en matériels, des formations, des publicités gratuites. Sans oublier que l’on peut ainsi rencontrer d’autres chefs d’entreprise. 14. Les caisses de retraite La plupart des caisses de retraite ainsi que le régime général accordent des aides sous forme de conseils en particulier pour les plus de cinquante ans, EXEMPLES DE CONCOURS• Concours de création d’entreprises de biotechnologies environnementales, la 13 e édition du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes, Concours Diversitelles Business Awards, Prix de l’Entrepreneuse, etc.• Les grandes écoles en particulier de commerce et de gestion ont également des concours avec bourses pour création d’entreprise, l’Essec par exemple.• Le concours Créez’ACCompagné sous le patronage du secrétariat d’Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur se déroule sur Internet avec l’aide de l’ordre des experts comptables et de l’APCE pour des créateurs n’ayant pas encore immatriculé leur entreprise ou l’ayant fait depuis moins de six mois.• En bref, de nombreuses initiatives existent au niveau local. Là encore, les Chambres de commerce ou des Métiers peuvent aider à obtenir les coordonnées. C’est le cas par exemple dans certains départements, régions voire technopoles comme Sophia Antipolis. « SPÉCIAL CRÉATEURS » et les retraités. Car l’on peut tout à fait créer son entreprise ou devenir autoentrepreneur en étant à la retraite. D’autant que certains métiers permettent de partir de façon précoce. Les conseils sont particulièrement précieux afin de bien se renseigner sur le bon statut à adopter et de ne pas perdre les avantages acquis par ailleurs. De même, il existe quasiment partout en France, en particulier dans les grandes villes, des associations de bénévoles retraités qui conseillent et accompagnent les porteurs de projet. Ces personnes ont souvent eu l’expérience de la création et leurs remarques peuvent être d’un grand secours. Quelques sites sur le sujet : www.egee.asso.fr, www.pivod.org, www.ecti-vsf.org. 15. Les fondations d’entreprise De nombreuses fondations et associations liées aux grandes entreprises existent et ont pour objet de faciliter la naissance d’entreprises dans certains domaines. Elles ont en effet des vocations spécifiques qui ne permettent pas à n’importe quel porteur de projet de faire acte de candidature. Le plus difficile est de parvenir à les connaître, car si elles contactent assez régulièrement les universités et 12 Février/Mars 2012 CRÉATION D’ENTREPRISE MAGAZINE 27 IDéEs DES SITES UTILES Voici quelques autres adresses de sites à consulter sur le sujet : www.concours-talents.com, www.creacc.com (avec l’aide des experts comptables qu’il ne faut d’ailleurs pas hésiter à consulter), www.recherche. gouv.fr, www.enviedagir.fr entre autres.
28 IDéEs Février/Mars 2012 CRÉATION D’ENTREPRISE MAGAZINE « SPÉCIAL CRÉATEURS » les grandes écoles, elles sont parfois moins présentes au niveau local et professionnel. On peut bien entendu contacter en direct les grandes entreprises qui sont dans le même secteur économique que le projet concerné. Ainsi, Auchan dispose d’une fondation et s’intéresse à certains projets liés à la distribution, BMW aide à financer des créations en rapport avec le développement durable, EDF, les banques, etc. 16. Le Fonds de revitalisation économique Ce fonds intervient en particulier dans l’aide au démarrage sous certaines conditions : le projet doit inclure un personnel d’au moins cinq salariés, être installé dans une zone urbaine sensible et être assujetti à la taxe professionnelle. Il est donc assez difficilement applicable pour la plupart des commerces. La demande doit être faite à la préfecture. Il existe d’autres aides spécifiques pour l’installation sur certaines zones géographiques telles que La Prime d’aménagement du territoire. Les collectivités locales disposent également de subventions ou de possibilités d’aides. 17. Le crédit-bail Ce crédit permet de financer à 100% un bien professionnel. Il s’agit légalement d’une location assortie de la possibilité de devenir propriétaire du bien loué en fin de contrat pour un prix fixé d’avance. Une sorte de leasing en quelque sorte. Une somme est versée au départ qui sert de dépôt de garantie. Cela signifie que globalement, ce financement est assez onéreux par rapport à un achat simple. Il présente cependant des avantages. En premier lieu, il permet de bénéficier d’un matériel que l’on n’aurait peut-être pas la possibilité d’acquérir sans cette solution. Dans la même veine, il évite le problème de la récupération de la TVA payée sur les investissements de départ. Pendant toute la durée de la location, le bien n’est pas inscrit au bilan de l’entreprise, les crédit-bailleurs restant propriétaire du bien. 18. Les garanties Le ministre Frédéric Lefebvre avec François Drouin, Président d’OSEO et Alain Audouard, Président de la SIAGI. Différentes garanties sont possibles assorties avec les dispositifs divers tels que ceux proposés par OSEO ou NACRE. France active et le Fonds de garantie spécifique pour les Femmes propose tous deux ce type d’aides : A titre d’exemple, France Active accorde des prêts d’un montant maximal de 30 500 euros pour une durée de cinq ans maximum. Une bonne solution à condition de présenter un dossier argumenté avec tous les tableaux financiers et qui donne aussi lieu à un suivi post création. Edmond Maire est président de la société d’investissement France Active. Les sociétés de caution mutuelle telles que la SIAGI proposent aussi des garanties à hauteur minimale de 50%. D’autres fonds existent qui ont des vocations différentes comme le Fonds de garantie à l’initiative des femmes qui aident les femmes créateurs d’entreprise à obtenir leur financements, tout comme Racines ou l’ARAF (aide à la reprise d’activité des femmes). Pour info : www.franceactive.org 19. L’ouverture de capital Le premier réflexe du chef d’entreprise qui a lancé sa société est bien entendu de conserver son autonomie et son indépendance. Mais ouvrir son capital est souvent la meilleure solution. Un autre cas pour l’ouverture du capital : Un entrepreneur proche de la retraite et sans repreneur évident travaille en fait la plupart du temps à la pérennisation de son entreprise en vue de son futur départ à la retraite. Il s’agit d’augmenter les fonds propres de la société. Ce mouvement permettra de fait de pouvoir emprunter ensuite si nécessaire puisque les critères d’endettement seront bien entendu nettement améliorés. Le fait d’avoir attiré un nouvel investisseur rassure en effet les banquiers qui se disent avec raison que la société se trouve confortée par cet apport. D’autant que les parts sociales ne sont pas à rembourser quant à elles avant la dissolution, à moins qu’un terme ne soit prévu dès le départ dans le pacte d’actionnaires signé par les parties. Un argument de poids pour motiver un associé possible qui aurait encore quelques hésitations à investir : si la société est soumise à l’impôt sur les sociétés, le ou les futurs associés pourront bénéficier d’une exonération d’impôt progressive sur les plus-values réalisées lors de la cession de leurs titres. Passé huit ans, l’exonération est totale. Le dispositif Madelin peut également être mis en avant : Pour les particuliers ayant souscrit à une augmentation de capital d’une PME en lancement ou en développement, une réduction d’impôt équivalant à 25% des sommes investies est possible sous certaines conditions. Le plafond est de 50 000 euros pour une personne seule, et le double pour un couple. 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 1Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 2-3Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 4-5Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 6-7Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 8-9Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 10-11Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 12-13Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 14-15Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 16-17Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 18-19Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 20-21Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 22-23Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 24-25Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 26-27Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 28-29Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 30-31Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 32-33Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 34-35Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 36-37Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 38-39Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 40-41Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 42-43Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 44-45Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 46-47Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 48-49Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 50-51Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 52-53Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 54-55Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 56-57Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 58-59Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 60-61Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 62-63Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 64-65Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 66-67Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 68-69Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 70-71Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 72-73Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 74-75Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 76-77Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 78-79Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 80-81Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 82-83Idées Job numéro 20 oct/nov/déc 2012 Page 84