Idées Femme n°2 jun/jui 2016
Idées Femme n°2 jun/jui 2016
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°2 de jun/jui 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 65,2 Mo

  • Dans ce numéro : être au top tout l'été.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
✼✼✼ Egalité homme-femme l’intérieur de la maison, comme au dehors. Inimaginable il y un siècle, l’épouse peut être le boss à l’extérieur, gagner plus que son mari, décider de changer de voie, dépenser l’argent qui est sur son compte bancaire, voter, autant d’actes évidents aujourd'hui qui étaient impossibles hier. Cette révolution est violente pour le rapport hommes-femmes, car chaque être humain garde en lui une mémoire quasi génétique du rôle qui a été dévolu à chacun pendant des siècles. Mais la science nous a appris aujourd’hui qu’il était possible de modifier bien des choses en l’espace d’une vie, notre cerveau faisant preuve d’une souplesse inouïe, et notre capacité d’adaptation est bien plus importante que ce que l’on aurait pu penser par le passé. Pourtant, la lutte reste bien présente entre le passé et le futur. Réconcilier cela au présent n’est pas toujours facile et un certain mouvement de balancier existe, tant chez les hommes que chez les femmes. Une nouvelle place pour l’homme Dans ce bouleversement, l’homme est souvent obligé non pas de subir, même si cela est parfois le cas, mais surtout de s’adapter et d’apprendre à partager. Dans les années 70, cette notion de partage a été difficile à accepter, on entendait ainsi cette fameuse phrase qui semble si bizarre aux adolescentes actuelles « Mais les femmes prennent la place des hommes (en termes d’emploi) ». Chaque crise ou hausse du chômage se traduisait il n’y a pas si longtemps par ce que l’on a fini par appeler des réactions machistes et qui étaient l’expression d’un regret par rapport à un ordre passé. Au fil des années, l’homme s’est adapté à cette nouvelle donne de façon plus ou moins rapide. En fonction de l’expérience de chacun, de 80 - Idées Femme l’éducation également, de la position de la mère dans le foyer, car l’homme réagit aussi en tant que fils. Divorces et séparations On ne peut passer sous silence ni être indifférent au nombre de divorces et de séparations qui ont fleuri depuis le changement de la condition féminine. Une conséquence facilement explicable de par bien des facteurs : difficulté d’adaptation, nouvelles exigences de la part d’une femme qui travaille et dispose de moins de temps, augmentation de la durée de la vie, moindre pression religieuse, besoin d’avoir tout et tout de suite… Sans oublier que de nombreuses femmes auraient sans doute choisi la séparation en d’autres époques, si elles avaient pu bénéficier des mêmes conditions qu’aujourd’hui. Ce nouveau schéma se traduit bien entendu par des crises, le mouvement est en marche et il est parfois difficile de savoir où l’on se dirige, chacun essayant de créer un nouveau modèle à titre individuel. Les nouvelles familles Ce nouvel état d’équité entre homme et femme a permis des rapports plus libérés, et provoqué aussi quelques modifications en matière familiale. L’homme comme la femme a plusieurs vies amoureuses à présent. Libre de se séparer et de reconstruire une autre famille, il faut désormais compter avec les familles recomposées, de plus en plus nombreuses. Le rapport homme-femme à titre privé ne s’en trouve pas toujours forcément amélioré, et là encore, les efforts d’adaptation sont nombreux de la part de la femme comme de l’homme, sans oublier les enfants. Une nouvelle répartition des rôles Dans l’intimité, hommes et femmes se sont adaptés au changement, prenant à leur tour la responsabilité de certaines charges, liées aux enfants ou au ménage. Certains hommes choisissent aussi de rester au foyer, peu il est vrai, tandis que les couples ont recours aux baby-sitters et autres aides à domicile ou à l’extérieur pour les aider. Une autre forme d’organisation se met en place dans la plupart des foyers français. Tout n’est pas rose, mais la bonne volonté est globalement présente et l’impression qu’un retour en arrière est impossible aide à s’adapter. Gérer l’égalité et la différence Le challenge principal des couples d’aujourd’hui est de parvenir à une relation basée à la fois sur l’égalité et la différence. Chacun est heureusement libre de faire sa mixture personnelle. Les hommes et les femmes manient les deux concepts sans coup férir, passant de l’un à l’autre. Ainsi, si l’égalité salariale ou l’égalité face à la loi, semblent être une simple équité, un principe qu’aucun argument ne peut vraiment détruire, dans la sphère intime, l’égalité est affaire de compromis et de préférences. Les femmes continuent à gérer bien souvent le ménage, la cuisine au quotidien et les enfants. On parle ainsi parfois de « double peine ». Pourtant, nombre d’entre elles ne cèdent pas non plus le terrain. Si l’homme veut s’emparer de ce territoire historique, la femme quant à elle considère que cela n’est pas fait correctement ou elle n’a pas envie de passer moins de temps avec les enfants. De même, l’homme n’a pas non plus toujours envie de ne plus faire son jogging entre copains pour s’occuper du petit dernier. ADOBESTOCK
On le voit, les principes peuvent s’afficher sur des territoires extérieurs, mais la sphère intime est une autre cour où les traditions reprennent souvent le dessus, par habitude, mais aussi parfois par choix. De nouvelles générations Si les jeunes générations de femmes semblent moins revendicatrices que par le passé, c’est aussi qu’elles ont intégré un certain nombre d’acquis. Revenir sur ceux-ci pourrait bien réveiller la féministe qui sommeille. Les jeunes hommes semblent un peu plus perdus que leurs aînés. Acceptant eux aussi l’égalité dans la sphère professionnelle ou politique, du moins sur le principe, ils semblent avoir un peu plus de difficultés à gérer la sphère privée face à des jeunes femmes très sûres d’elles. L’équilibre est encore instable, il reste à trouver, mais certains mouvements se détachent. Il faut du temps pour que les images présentes plus ou moins consciemment en chaque être humain se modifient. Mais le mouvement est assez rapide : un jeune père faisant un câlin à son petit enfant ou faisant la cuisine de tous les jours ne perd plus sa réputation de virilité. Ces jeunes générations doivent aussi intégrer l’officialisation du mariage pour tous, qui va également dans le sens d’un certain flou entre les sexes ; les uns et les autres pouvant donc adopter selon les moments des attitudes et des comportements féminins-masculins, maternels-paternels. On le voit là encore, les questions sur l’évolution des rapports hommesfemmes ne sont pas encore toute posées et il nous faudra encore des siècles pour y trouver des réponses. Dans la sexualité aussi Les femmes ont fait de nombreux pas vers l’égalité des sexes, mais en reprenant le pouvoir sur leur vie, elles ont énormément modifié les rapports hommes-femmes. Beaucoup ADOBESTOCK d’hommes se disent aujourd’hui déstabilisés par ces femmes qui n’ont plus besoin d’eux que pour faire l’amour. Quel pouvoir les femmes ont-elles gagné dans leur vie amoureuse ? Sont-elles vraiment sur un pied d’égalité avec les hommes une fois au lit ? La sexologue Annie Goyer estime que les femmes d’aujourd’hui expriment ouvertement leurs besoins. « Elles attendent beaucoup de leur partenaire ; elles sont en revanche en mesure de repousser ses avances lorsque celles-ci sont indésirables. Elles affichent de plus en plus leur droit de se faire respecter et peuvent maintenant refuser les relations sexuelles plutôt que de les subir sous prétexte qu’il s’agit d’un devoir conjugal », soutient-elle. Cependant, si le pouvoir de décision revient presque exclusivement aux femmes, certaines en font un mauvais usage, pense Annie Goyer. La sexologue avance également que les femmes devraient se concentrer sur leur propre désir et la prise de conscience de leurs besoins et leur expression, indépendamment de ceux de leur conjoint. « Trop de femmes cherchent à satisfaire leur homme plutôt qu’elles-mêmes, ce qui crée une forte pression et les maintient dans le mode « devoir conjugal ». » Et d’ajouter : « Les femmes ont pris conscience qu’elles étaient en droit d’avoir du plaisir sexuel. Mais cette révolution est synonyme de tension et d’attentes pour certaines, surtout pour celles qui veulent plaire à tout prix. L’éducation sexuelle devrait mettre l’accent sur la responsabilité qu’ont les femmes à l’égard de leur propre sexualité et non à l’égard de celle de leur partenaire. » Un couple à réinventer… à deux Selon Paule Salomon, philosophe : « Pour des raisons économiques, politiques et sociales, la femme a affirmé son émancipation. Elle prend les rênes, l'homme recule devant cette charge. L'émergence féminine sous forme d'un masculin dominant et l'évolution masculine vers la féminitude apportent une nouvelle étape et un nouveau risque dans l'évolution du couple... C'est la femme qui émerge dans le couple, qui travaille, si elle restait auparavant à la maison ; elle peut aussi rencontrer quelqu'un, nouer une autre relation. L'homme, lui, est entré dans une profonde remise en cause de lui-même et de son comportement patriarcal dominant, mais il est déstabilisé entre ses habitudes d'hier et sa recherche de nouveaux comportements auprès d'une femme qu'il ne reconnaît plus. Lui qui hier encore se voyait comme le chef tout-puissant de sa famille, qui se permettait des attitudes désinvoltes et même méprisantes avec sa femme, se présente maintenant en quémandeur et se sent le perdant d'une bataille... Ce déséquilibre femme dominante/homme dominé est tout aussi mortel pour l'harmonie du couple et pour l'amour que le déséquilibre patriarcal. » On le voit bien, l’égalité hommefemme est en perpétuelle mutation, car ce qui était vrai hier ne l’est plus forcément aujourd’hui. Et si on laissait à chaque couple la responsabilité du bien vivre ensemble, à égalité de droits… et de devoirs ? n J.B. Idées Femme - 81 FÉMININPSYCHO 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 1Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 2-3Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 4-5Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 6-7Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 8-9Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 10-11Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 12-13Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 14-15Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 16-17Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 18-19Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 20-21Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 22-23Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 24-25Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 26-27Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 28-29Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 30-31Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 32-33Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 34-35Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 36-37Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 38-39Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 40-41Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 42-43Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 44-45Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 46-47Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 48-49Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 50-51Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 52-53Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 54-55Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 56-57Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 58-59Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 60-61Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 62-63Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 64-65Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 66-67Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 68-69Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 70-71Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 72-73Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 74-75Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 76-77Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 78-79Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 80-81Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 82-83Idées Femme numéro 2 jun/jui 2016 Page 84