Hockey Express n°66 mai à aoû 2014
Hockey Express n°66 mai à aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de mai à aoû 2014

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Fédération Française de Hockey

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : les finales des Championnats de France jeunes... déjà champions !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ACtUS I Nationales par Charlotte BOUDIEUX I Hocmsy 4 express Plan de féminisation Témoignages Après vous avoir présenté le plan de féminisation dans le Hockey Express n°65, voici un témoignage d’action concrète entre un club parrain et un club filleul. Créée en 1924, la Villa Primrose fête cette année ses 90 ans ! En 1996, seulement 20 filles étaient recensées au sein du club, dont 10 agées de moins de 18 ans ! Aujourd’hui, ce sont 100 femmes dont 80 moins de 18 ans qui prennent la crosse chaque semaine représentant 33% des licences du club. Le plan de féminisation occupe une place primordiale au sein du club, qui s’est fixé l’objectif d’atteindre la parité. Pour y arriver, le club a recruté un cadre féminin diplômé d’état et a créé en 2009 une équipe dames. Le Club a également mis en place des manifestations telles que le « Hockey Filles Cité » dédié uniquement aux filles du quartier du Grand Parc âgées de 6 à 10 ans. Après deux années d’interventions en périscolaire dans le quartier du Grand Parc par Géraldine Bonenfant (Villa Primrose, voir encadré), une forte demande pour jouer au hockey dans le quartier s’est faite ressentir. L’objectif du projet était la création d’un nouveau club. Son succès a donc permis de créer le Sporting Chanteclerc Bordeaux Nord le Lac assez rapidement. « Tout a débuté en 2009 quand Géraldine Bonenfant est arrivée à Primrose avec son expérience du hockey dans les quartiers sensibles. Nous avons lancé le projet « Hockey Filles Cité ». Comme c’était un succès, il nous fallait aller plus loin dans la démarche ! Chantecler a été créé. Géraldine étant la personne référente aux yeux des enfants nous l’avons mise à disposition de ce nouveau club pour son lancement. Il était indispensable pour nous que le club prenne vie et grandisse ! Nous avons également prêté du matériel pédagogique. Actuellement, l’objectif est d’aider le club à devenir autonome » nous confie Thierry Garcia, Directeur Technique du club bordelais. Après un départ timide pour le Club de Chantecler, avec quelques licenciés « loisirs » la première année, cette saison, la section compte 12 enfants dont une équipe moins de 10 ans mixte engagée pour la première fois dans le championnat de Gironde. Maintenant, l’objectif de la saison prochaine est d’avoir une équipe garçon n°66 Mai - Juin - Juil 2015
et une équipe fille à part entière. La part des femmes au sein du Club n’est pour le moment pas très élevée mais elle ne cesse d’augmenter. Au départ au nombre de 3, les filles sont désormais 6. Le club intervient dans les écoles pour se faire connaître et organise chaque année la journée féminine départementale du hockey. Les parents déjà présents sont aussi mis à contribution, le bouche à oreille reste encore le principal atout pour convaincre. « Notre plus grand projet est d’avoir une équipe féminine autonome inscrite en championnat jeune ; ce qui implique que nous ayons au moins une dizaine de licenciées filles à la rentrée 2014 ! Ensuite, nous souhaitons former une nouvelle éducatrice pour aider Géraldine » nous confient les responsables de Chantecler. Petit à petit, le club prend son envol mais un lien fort existera à jamais entre les deux clubs. « Nous sommes fiers de notre club filleul et de ce projet qui a aussi pour but de favoriser la mixité sociale et une ouverture d’esprit entre deux clubs issus de deux milieux sociaux très différents ». Téléchargez l’affiche personnalisable « Hockey Féminin, distinguez vous ! » sur le site internet de la FFH www.ffhockey.org ou sur demande à Charlotte.Boudieux@ffhockey.org Géraldine Bonenfant Hockeyeuse depuis l’âge de 10 ans, Géraldine Bonenfant est l’une des pièces maîtresses du club de la Villa Primrose et de son club filleul, Chantecler. Elle nous livre aussi ses impressions sur le Hockey féminin. Hockey Express : Quelle à été la première impression de tes amies quand elles ont appris que tu pratiquais le Hockey ? Géralidine : « C’est un sport de garçon ! ! Ca te ressemble bien, toi le garçon manqué ! » et à moi de rétorquer : « détrompe toi et viens jouer avec moi car c’est sûrement le seul endroit où tu pourras me voir affublée d’une jupette ! » Hockey Express : Pour toi, quel est l’avenir du Hockey Féminin ? Géraldine : Le hockey féminin aura toujours un bel avenir tant qu’il y aura des pratiquantes ! Même si aujourd’hui le sport masculin est toujours plus médiatisé - donc plus « important » aux yeux de beaucoup de monde - et met dans l’ombre le sport féminin, nous œuvrons, par notre pratique, à le rendre toujours plus présent. Nous sommes loin des médailles mondiales ou olympiques qui propulsent certaines sportives de hautniveau sur le devant de la scène mais celles-ci nous montrent le chemin à suivre... Le travail, la volonté et le collectif sont les meilleurs outils de la performance. La route est encore longue mais elle sera possible si, demain, nos dirigeants font confiance à l’amour que portent les femmes de terrain à leur sport ! Hockey Express : Pourquoi avoir choisi de devenir entraîneur ? Géraldine : Le hockey m’a offert une passion, des souvenirs, des diplômes, un métier et surtout des valeurs. En tant que joueuse de club et de haut niveau avec l’équipe de France, j’ai vécu des moments inoubliables. Aujourd’hui c’est plus qu’un métier, plus qu’un devoir que de vouloir partager mon expérience et offrir la possibilité à d’autres joueuses de vivre ce que j’ai vécu à travers la pratique du hockey : c’est une réelle volonté. Hockey Express : Qu’est-ce qu’il te plaît le plus dans ce métier ? Géraldine : C’est le partage, la communication qu’il impose, le travail en équipe mais aussi l’incertitude qu’il impose. Pour mener une équipe vers un objectif, c’est un travail sur plusieurs saisons, plusieurs générations. Rien n’est jamais acquis d’avance et même sur la plus haute marche du podium, il faut toujours en redescendre et repartir au travail pour le conquérir à nouveau ! Ce qui me plaît encore d’avantage c’est de voir un jeune évoluer et grandir jusqu’à l’équipe 1 voire jusqu’en équipe nationale. Pour ma part, avant d’être entraîneur je cherche avant tout à être un bon éducateur. Ce métier est riche et passionnant, je continue à apprendre tous les jours ». HOCKEY I 5 n°66 Mai - Juin - Juil 2015 express



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :