Gend'info n°411 aoû/sep 2019
Gend'info n°411 aoû/sep 2019

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
es défis de l’été DOSSIER Du 24 juin au 30 août, la gendarmerie a déployé des renforts dans les départements particulièrement touchés par l’affluence saisonnière. Les modes d’action et les créneaux de présence sur le terrain des gendarmes mobiles, des passer ses vacances. gardes républicains ou encore des réservistes, sont adaptés à la spécificité de chaque territoire. Dans le Morbihan, dissuasion, réactivité et inventivité ont été les maîtres mots du dispositif estival de protection des populations. 30 UN ÉTÉ EN TOUTE SÉCURITÉ DANS LE MORBIHAN Qui dit Morbihan, dit notamment Belle-île-en-Mer, immortalisée en son temps par Claude Monet, puis plus récemment chantée par Laurent Voulzy, mais aussi Carnac et ses 3 000 menhirs, ou encore la Presqu’île de Quiberon, réputée entre autres pour ses huîtres et ses spots de surf… Un bien joli cadre pour Et pour que celles-ci restent idylliques, dans le Morbihan, comme dans tous les départements touchés par l’affluence saisonnière, la gendarmerie veille, jour et nuit, sur terre comme sur mer. « La compagnie de Lorient qui, en temps normal, est armée par 205 gendarmes, monte à 280 dans le cadre du dispositif estival de protection des populations (DEPP) », présente le chef d’escadron (CEN) Mathieu Colle, commandant la compagnie de gendarmerie départementale de Lorient (56). La zone côtière, qui compte 60 000 habitants le reste de l’année, passe en effet à 370 000 durant l’été, avec un nombre important de biens locatifs et de résidences secondaires, particulièrement sur le secteur de Quiberon et de Carnac. Cette affluence estivale impose d’adapter le dispositif mais également de faire preuve d’inventivité dans les modes d’action. Ainsi, la zone côtière voit traditionnellement arriver le renfort d’escadrons de gendarmerie mobile, cette année en provenance de Pontivy, de Mont-Saint- Aignan et de Lucé, auxquels s’ajoutent des réservistes. Une nouveauté cet été  : la création d’un poste à cheval provisoire, armé par des militaires de la compagnie et des cavaliers de la garde républicaine. alop d’essai réussi Vous les avez peut-être croisés cet été… Venus directement de Paris après le défilé du 14 juillet, Cyrano, Capitol ou encore Saphir font partie du troisième escadron du Régiment de cavalerie de la garde républicaine. Du haut de leur 1,70 m (au garrot), ces chevaux et leurs cavalières assurent des patrouilles de surveillance générale. Leur mission  : prévenir les vols à la roulotte dans les véhicules garés aux abords des plages, voire sur les serviettes… Et avec plus de 35 kilomètres de côte entre Gâvres et Quiberon, le terrain est vaste ! Basé à Erdeven, le poste provisoire équestre, particulièrement adapté à la zone dunaire, apporte une capacité de projection évidente. « Le cheval offre au cavalier un champ de vision plus vaste. Il est aussi rapide et facilite l’accès à des zones difficilement praticables en véhicule motorisé, confie le colonel Pascal Esteve, commandant le groupement de gendarmerie départementale du Morbihan. L’approche rassurante des cavalières est également propice aux actions de prévention auprès de la population sur les différents risques. » Des chevaux qui ont conquis le cœur des petits comme des plus grands, comme en
Les cavalières du poste provisoire équestre d’Erdeven patrouillent sur la plage. Le détachement de surveillance et d’intervention s’attelle à la prévention de proximité dans les rues de Port-Louis. 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :