Gend'info n°406 oct/nov 2018
Gend'info n°406 oct/nov 2018

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Magazine Tous investis pour la sécurité ! Mise en place dans les secteurs particulièrement touchés par les cambriolages et les incivilités, la participation citoyenne consiste à associer les habitants à la sécurité de leur commune ou de leur quartier. Ce dispositif encourage ainsi la population à adopter une attitude solidaire et attentive, ainsi qu’à informer les forces de l’ordre de tout fait particulier. Revenant aux pratiques de contact, à l’instar des Anglo- Saxons (neighbour watch), la démarche consiste à associer les habitants à leur sécurité, par une participation citoyenne. Ce dispositif tend à renforcer les liens entre la population et la gendarmerie. Signalement de véhicule ou d’individu suspect, de démarcheur douteux, surveillance mutuelle des habitations en l’absence de leurs occupants, information et prévention auprès de la population, les citoyens sont les alliés des forces de l’ordre. Si la sécurité de la population relève de la responsabilité de l’État, il n’en demeure pas moins que chaque citoyen doit y contribuer. Une démarche partenariale et solidaire Initiée en 2006, la participation citoyenne instaure une coopération renforcée entre la gendarmerie, la mairie et les habitants d’une commune ou d’un quartier, qui se trouvent alors associés à la sécurité de leur espace. « Ce concept est fondé sur la volonté de la population d’apporter sa contribution à l’effort collectif de sécurité et vise à développer un comportement de nature à mettre en échec la délinquance, explique le chef d’escadron Thomas Lallemand, en charge du dispositif de participation citoyenne au sein du bureau de la sécurité publique. Consistant à se rapprocher de la population et des élus pour mieux répondre à leurs attentes, la participation citoyenne s’inscrit pleinement dans le cadre de la police de sécurité du quotidien. » L’association de la population, des élus et des forces de sécurité de l’État permet d’ailleurs à ce dispositif de se distinguer de la vente d’applications proposées aux collectivités par des entreprises privées (Voisins vigilants, Neocity). À ce jour, des dispositifs de participation citoyenne sont actifs partout en France. Plus précisément, 4 370 communes ont signé un protocole, en lien avec leur préfecture et la gendarmerie, et de nouvelles sont régulièrement signées. Une adhésion réelle La délinquance évolue. Les vols et les tentatives d’escroqueries des démarcheurs peu scrupuleux se multiplient. Il faut donc redoubler de vigilance. La commune de Dardilly (69) a privilégié la cohésion, le partage d’informations et le bien vivre ensemble pour veiller les 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :