Gazette des Transferts n°9 janvier 2009
Gazette des Transferts n°9 janvier 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°9 de janvier 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : Drogba en partance pour l'Inter.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Jean-Michel Aulas est comme tous les présidents de clubs français : il aimerait bien voir YoannGourcuff rejoindre son effectif. Il l’a récemment expliqué sans détour dans les colonnes de Sud-Ouest. « Il faudra voir avec Claude Puel. La décision lui revient. Mais vous savez, quand Yoanna quitté le Stade Rennais, il était très près de venir à Lyon. J’étais allé moimême le voir à Rennes, ainsi que son papa. Je n’avais pas été suffisamment convaincant. Ceci étant, il a toujours fait partie des joueurs que notre cellule de recrutement aurait voulu engager. Laurent Blanc et Jean-Louis Triaud ont été plus efficaces sur ce coup-là que nous, puisqu’ils l’ont récupéré en prêt. Mais évidemment, c’est un joueur qui intéresse l’Olympique Lyonnais, je dirais quel que soit le prix » a confié le président de l’OL. Reste que pour l’heure YoannGourcuff est toujours sous contrat avec le Milan AC et que Bordeaux dispose d’une option d’achat de 15 millions d’euros. Cela fait plusieurs saisons que le nom de Mathieu Bodmer est associé au PSG quand l’ouverture du mercato approche. Avec raison. En effet, l’ancien Lillois vient de révéler qu’il avait failli quitter l’Olympique Lyonnais pour rejoindre Paris durant le dernier été. « C’est récurrent de me voir envoyer du côté de Paris. Cet été, ce n’est pas passé loin. Malheureusement, cela ne s’est pas fait » a-t-il expliqué à Le Foot Paris. Tout évidemment est dans le « malheureusement ». Bodmer a en effet toujours clamé qu’il était un amoureux du PSG. Cet hiver ou l’été prochain peut-être ? Quand il était en poste à Lille, Claude Puel avait inscrit le nom de Simon Kjaer sur ses tablettes. A l’époque son agent nous avait même assuré que Puel était un grand fan du jeune arrière (aujourd’hui à Palerme). Même si c’est désormais l’effectif lyonnais qu’il dirige, il n’a pas pour autant oublié le défenseur central danois. Celui-ci qui est également pisté par Monaco et la Juventus Turin aurait ainsi été récemment supervisé par un membre de la cellule de recrutement de l’OL… Il y a quelques semaines, le quotidien italien Tuttosport a évoqué l’intérêt de l’Olympique Lyonnais pour David Trezeguet. L’attaquant international français de la Juventus Turin est sous contrat jusqu’en juin 2011. Ses dirigeants seraient néanmoins disposés à le laisser partir en juin prochain. Les dirigeants de l’OL, du Barça mais aussi du Real se tiennent donc aux aguets… 6 - Le Foot gazette des transferts n°9 - Janvier 2009 Le buteur brésilien a rencontré les dirigeants de l’Olympique Lyonnais. Les deux parties ont envie de prolonger leur aventure commune. Pourtant, l’accord sera très difficile à conclure. Fred adore Bernard Lacombe : « C’est mon papa français » avoue l’international auriverde. La réciproque est vraie : en public comme en LIGUE 1 Un dossier compliqué Fred : stop ou encore ? privé, Bernard Lacombe ne tarit pas d’éloges sur Fred, une analyse partagée par un autre ancien grand buteur lyonnais, Fleury Di Nallo, régulièrement présent au stade de Gerland et au camp d’entraînement de Tola Vologe. « Je ne comprends pas que certains supporters ne l’aiment pas » avoue celui qui était surnommé « le petit prince de Gerland ». Claude Puel, car c’est tout de même lui l’entraîneur général de l’OL, apprécie énormément le registre technique du Brésilien. Pour le coach, il n’est pas question de laisser partir Fred. Sauf que Puel réclame un latéral Chimbonda proposé à l’OL Le septuple champion de France va recruter un arrière droit durant l’hiver. A en croire son agent Roger Boli, Pascal Chimbonda est bel et bien candidat. est intéressé par l’Olympique Lyonnais, comme n’importe quel joueur « Pascal le serait : c’est un grand club, qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, avec un bon entraîneur » nous a expliqué Roger Boli. L’agent de Pascal Chimbonda a téléphoné à Bernard Lacombe pour lui proposer son poulain. Le conseiller sportif de Jean-Michel Aulas est intéressé mais Claude Puel doit valider cette idée. Confronté aux graves blessures de François Clerc et d’Anthony Réveillère, l’entraîneur de l’OL ne cache pas son envie de recruter un défenseur latéral : « Il est évident qu’avec les échéances qui arrivent, même si John (Mensah) a fait un bon match contre la Fiorentina et que les jeunes (Lamine Gassama et Thimothée Kolodziejczak, Ndlr) peuvent apporter, nous aurons besoin de quelqu’un. On recherche un latéral. Il faudra qu’il puisse jouer la Ligue des Champions. Sinon, cela n’aura aucun intérêt. » Pascal Chimbonda correspond au portrait-robot. Agé de 29 ans, il présente l’avantage d’être français : son intégration s’en trouvera donc facilitée. Elu meilleur latéral droit de la Première League en 2006, il a techniquement le niveau pour évoluer à Lyon, en attendant les retours de Clerc (en février) et Réveillère (la saison prochaine). N’ayant pas disputé de coupe d’Europe cette saison, il pourrait être qualifié par l’OL pour jouer les huitièmes de finale de la Champions League fin février. « PASCAL EST INTÉRESSÉ… » Après avoir été écarté par Roy Keane (qui vient de démissionner), Pascal Chimbonda est réapparu sur les feuilles de matchs de Sunderland, actuellement très mal en point en Première League. L’été dernier, les Blacks Cats avaient déboursé environ 4,5 millions d’euros pour s’attacher les services du français, alors à Tottenham. Malgré ses déboires récents, Pascal Chimbonda a toujours brillé au sein d’une Premier League qui l’a sorti de l’anonymat et lui a permis d’intégrer le giron des Bleus. Le départ de Roy Keane peut par ailleurs lui permettrait de rebondir dans son club actuel. Son agent nous a cependant clairement indiqué que le défi lyonnais l’intéressait. Sous contrat jusqu’en juin 2011, le guadeloupéen rêve toutefois que son agent parvienne à lui ouvrir les portes de l’OL : « Qui refuserait Lyon ? Moi j’y viens à pied pour signer. Lyon, c’est la Ligue des le contrat du joueur à l’OL s’achèvera en juin 2009. A partir du 1 er janvier, l’avant-centre sera donc libre de signer où il le souhaite pour la prochaine saison, sans que le club concerné n’ait à verser un seul centime à l’Olympique Lyonnais ! Ce qui serait un véritable camouflet pour Jean-Michel Aulas qui a déboursé 15 M € pour le transfert de Fred en 2005. LE BRÉSILIEN VOUDRAIT UNE PRIME À LA SIGNATURE DE 5 MILLIONS On comprend mieux pourquoi les décideurs lyonnais ne cessent de flatter l’orgueil du Brésilien. Le 21 novembre, au siège de la CEGID- l’entreprise de Jean-Michel Aulas-, une première réunion a eu lieu entre les différentes parties. Une discussion intéressante si l’on en croit le président de l’OL : « On a eu une bonne réunion. Je voulais l’entendre de vive voix nous dire qu’il avait envie de rester chez nous. » Une volonté à laquelle Fred s’est plié : « J’ai très envie de rester. J’ai encore envie de marquer beaucoup de buts avec l’Olympique Lyonnais. » Sauf que l’argent n’est pas encore entré dans les discussions, le frère et agent du joueur n’était d’ailleurs même pas présent à cette première réunion ! Désormais, le dossier est entre ses mains. C’est avec lui que les dirigeants lyonnais vont devoir trouver un accord financier. Pas une mince affaire. Des rumeurs complètement folles circulent : il se murmure que l’OL devrait verser à Fred une prime à la signature de près de 5 millions d’euros ! Un chiffre qui peut paraître hallucinant mais qui permettrait à l’OL de prolonger le joueur jusqu’en 2012 ou 2013. Un transfert- à court, moyen ou long terme- offrirait alors au club la possibilité de récupérer une bonne partie de la somme investie en 2005. Dans ce dossier, Fred est en position de force et il en joue à la perfection. L’OL a jusqu’au 31 décembre pour convaincre le Brésilien. Après, il sera peut-être trop tard. Marseille, Tottenham, Naples, l’AS Roma… rêvent d’en profiter. JULIEN HUËT Champions et le titre de L1 tous les ans. L’OL, pour un joueur comme moi, ce serait une très bonne solution. » L’avenir de Chimbonda semble désormais suspendu au bon-vouloir de Claude Puel. J. H.
Le président des Girondins n’a pas l’intention de se séparer de son buteur argentin... ni d’aucun joueur-majeur de son effectif. Dans le même temps, il n’envisage aucune arrivée au mercato d’hiver. Président, des rumeurs annoncent Fernando Cavenaghi du côté de Tottenham. Ce transfert est-il envisageable ? Je ne sais pas d’où sortent ces informations. Je peux dire qu’un tel départ n’est pas d’actualité. Je n’ai pas été contacté par Tottenham, ni d’ailleurs par Manchester City dont on dit qu’il serait intéressé par Marouane Chamakh. Mais il semble que ce dossier soit en réalité une histoire ancienne qui remonte Si plusieurs clubs de l‘élite songeaient à renforcer leur secteur offensif en recrutant le Lensois Razak Boukari en Ligue 2, ils devront à coup sûr chercher une solution ailleurs. L’international espoir est en passe de signer une prolongation de contrat en Artois. Razak, avec vos quatre buts inscrits et de belles prestations à mi-saison, plusieurs clubs de l’élite lorgnent vos performances. Un départ est-il à l’ordre du jour ? Pour commencer, je dois dire que je me sens bien et qu’il s’agit très certainement de mon meilleur exercice depuis que je suis arrivé au RC Lens. A partir de là, je sais que des clubs de Ligue 1 comme Nice ou Le Mans me suivent. Mais avant tout j’aspire à confirmer sur la durée. C’est-à-dire que vous pourriez accepter la prolongation de contrat que vous ont proposé les dirigeants lensois ? J’ai effectivement rencontrer les dirigeants ces derniers temps et ils m’ont effectivement proposer de prolonger mon bail à Lens. C’est une perspective Le président, JEAN-LOUIS TRIAUD, met les points sur les « i » « Le départ de Cavenaghi n’est pas d’actualité » déjà à plusieurs mois et qui a ressurgi récemment. On dit aussi que le montant du transfert de Cavenaghi pour Tottenham qui serait d’environ 16 millions d’euros permettrait aux Girondins de lever l’option d’achat de Gourcuff qui est d’un montant équivalent. Qu’en pensezvous ? Si Tottenham dit partout qu’il est prêt à mettre 16 millions, c’est donc que l’on doit pouvoir lui en demander un peu plus... Je répète que je n’ai reçu aucune offre de Tottenham concernant Cavenaghi. Vos dossiers prioritaires sont donc ceux de Laurent Blanc et de YoannGourcuff ? Pour Laurent Blanc, cela va devenir d’actualité alors que nous avons encore quelques mois devant nous qui me tente et je pense donc que dans les prochains jours ou semaines, cela devrait se faire. Pourquoi ce choix et non celui d’un club de Ligue 1 ? LIGUE 1 en ce qui concerne YoannGourcuff. RAZAK BOUKARI parle de prolonger à Lens mais… Sentez-vous chez votre entraîneur un désir de prolonger son bail aux Girondins ? Je n’en sais rien puisque nous n’en parlons pas en ce moment. Nous allons aborder la question très bientôt et tranquillement. Avec Laurent Blanc, nous avons convenu d’en parler pour la fin d’année et le début de l’année 2009. Nous y sommes. Aucun départ d’un joueur-majeur n’est donc envisagé durant ce mercato hivernal ? D’autant moins que, je le répète, nous n’avons jamais été sollicités. Mais pourriez-vous profiter du mercato pour vous renforcer ? Nous n’en avons pas parlé avec Laurent Blanc. Il ne m’a d’ailleurs fait aucune demande en ce sens. Que vous inspirent les déclarations de Jeremy Menez qui a récemment dit tout le bien qu’il pensait des Girondins ? Cela relève du domaine de notre entraîneur. Mais il me semble que l’on ne manque pas de milieu offensif ou de deuxième attaquant dans notre effectif. Et quand William Gallas s’exprime, lui aussi, très positivement à l’égard des Girondins ? Je ne vois pas William Gallas quitter Arsenal ! (Rires). Mais il est toujours agréable d’avoir des commentaires positifs émanant de grands joueurs comme lui. Peut-on s’attendre tout de même à certains ajustements chez les Girondins dans les prochaines semaines avec notamment Florian Marange qui va sans doute chercher du temps de jeu sous d’autres cieux ? Il est tout à fait possible qu’il soit prêté. Je pense aussi à d’autres de nos jeunes qui ne jouent pas beaucoup et qui pourraient avoir un peu plus de temps de jeu ailleurs. Laurent Blanc souhaitera peut-être les voir jouer davantage, surtout s’il prépare son futur à Bordeaux. Ce peut être le cas d’un garçon comme Pierre Ducasse. PROPOS RECUEILLIS PAR FÉLIX CHIOCCA « Nice et Le Mans me suivent… » Dans une carrière, il faut savoir faire des choix. Or aujourd’hui je suis à Lens et je mise sur la stabilité. Non seulement je suis dans un club où il y a tout pour réussir mais en plus, nous avons ce projet de remonter en Ligue 1. Dans ces circonstances, je n’ai pas envie de partir pour partir. D’autant plus qu’un changement de club implique une période d’adaptation. Or changer régulièrement de club n’est pas la meilleure solution pour progresser. « JE N’AI PAS ENVIE DE PARTIR POUR PARTIR… » Est-ce aussi pour profiter des bons résultats actuels du Racing ? C’est un tout. Non seulement, je souhaite encore apporter ma pierre à l’édifice cette saison, mais j’ai aussi la confiance du groupe et du coach. Or ce dernier point n’est pas négligeable. Ensuite, il y a aussi Kévin Monnet-Paquet qui vient de prolonger à Lens. Nous sommes très proches et cela peut-être de bon augure en cas de remontée en Ligue 1. Après je dois dire qu’il y a également un bon état d’esprit dans le groupe cette saison. Contrairement à l’année dernière, tout le monde tire dans le même sens. C’est donc un plaisir de venir tous les jours pour travailler. BRUITS DE VESTIAIRE Cela fait des mois que Jacques Rousselot le répète : l’AS Nancy Lorraine se montrera active durant le mercato d’hiver. Il l’a redit lors d’une récente conférence de presse : « Nous sommes à la recherche d’attaquants. Dès janvier, nous allons certainement faire signer trois attaquants, peut-être quatre… » a-t-il expliqué. Quant aux critiques qui pointent du doigt la frileuse politique de recrutement estival de son club, il n’en a cure : « Qu’est-ce qu’un recrutement réussi ? On aura la réponse à la fin de la saison. C’est vrai que des joueurs sont arrivés et ont du mal à s’intégrer. Nous avons cédé deux joueurs, Puygrenier et Kim, qui nous ont rapporté 12,5 millions d’euros brut. Nous les avons utilisés dans le compte d’exploitation pour assurer la pérennité du club, c’est-à-dire que nous avons procédé au renouvellement de presque tous les contrats. Et nous avons investi six millions d’euros dans les infrastructures… » a-t-il rétorqué aux critiques. Francis Decourrière, le président (renouvelé) du VAFC a indiqué qu’il cherchait un directeur sportif et qu’il songeait à Marc Keller. « On réfléchit à la meilleure formule. Il n’y a plus un club où l’entraîneur a tous les pouvoirs. Concernant Marc Keller, oui, j’ai des contacts amicaux avec lui… » a expliqué le dirigeant nordiste. Keller occupait les mêmes fonctions la saison passée à l’AS Monaco… Conformément à ce que nous a indiqué le président Triaud dans l’interview ci-contre, Tottenham ne tient pas encore Fernando Cavenaghi. L’Argentin lui-même le dit bien volontiers : « Je suis déçu de ne pas jouer tous les matchs de Ligue des Champions mais ce n’est pas pour ça que je vais quitter Bordeaux. J’ai envie de rester. S’il y a des propositions, on va bien évidemment les écouter. Mais je suis très heureux d’évoluer dans ce club. Je ne suis pas pressé de partir » a-t-il expliqué à la presse girondine. Jean-Luc Ettori vit très mal les rumeurs colportées sur son compte. L’ancien gardien de l’ASM qui a été limogé de son poste de directeur sportif l’été dernier a donc souhaité tapé du poing sur la table. Il l’a fait dans les colonnes de Nice- Matin : « Après avoir été le gardien du temple, je serais devenu un escroc ? Je veux dire aux supporters, aux Monégasques, que j’ai toujours été un homme honnête et loyal. Piqué dans la caisse ? Je n’avais pas la signature du club. Les commissions ? Non, je n’ai pas touché d’argent sur les transferts (…) ». Le Foot gazette des transferts n°9 - Janvier 2009 - 7 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :