Gazette des Transferts n°9 janvier 2009
Gazette des Transferts n°9 janvier 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°9 de janvier 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : Drogba en partance pour l'Inter.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Rafa Benitez n’a toujours pas perdu espoir de faire venir Gaby Heinze dans son club. En effet, l’entraîneur de Liverpool suit le stratège argentin depuis longue date. On se souvient que Sir Alex Ferguson avait fait capoter l’affaire il y a environ dix-huit mois de cela, ce qui avait d’ailleurs occasionné le départ de l’ancien joueur du PSG vers le Real de Madrid. Le technicien des Reds est désormais prêt à passer à l’offensive en janvier, en formulant une nouvelle offre. Dietmar Hamann, le vétéran international allemand de 34 ans, se trouve totalement en disgrâce à Manchester City. Avec seulement deux apparitions à son actif depuis le début de saison, son temps de jeu est plus que jamais famélique. Il souhaiterait s’extraire de ce bourbier. Deux autres clubs de Premiership sont par ailleurs intéressés. Il s’agit de Hull City et West Bromwich Albion. Le Sunday Mirror a récemment révélé que Alex Ferguson s’était montré impressionné par les performances de Kyle Naughton (Sheffield United) qui est en train de faire des prouesses avec son club. D’autres clubs que Manchester United font d’ailleurs les yeux doux à ce talentueux et prometteur défenseur central, puisque Everton et Manchester City, l’ont également à l’oeil. L’ancienne légende de Liverpool, Robbie Fowler, aujourd’hui joueur de Blackburn, pourrait très vite devenir entraîneur joueur de l’équipe de l’équipe de Grimbsy (League Two, l’équivalent de notre National) qui actuellement se démène pour ne pas descendre en division inférieure. Le joueur sous contrat avec Blackburn jusqu’à fin décembre attend une réponse de son club actuel, avant de se positionner pour l’année prochaine. 18 - Le Foot gazette des transferts n°9 - Janvier 2009 Le Gunner n’est plus en odeur de sainteté à Arsenal Le Milan AC au secours de Gallas Le richissime club de Lombardie serait disposé à casser sa tirelire pour faire venir au plus vite un William Gallas attaqué de toute part en Angleterre, faisant suite à ses déclarations fracassantes. William Gallas s’exprime rarement dans la presse. Quand il parle, cela fait donc grand bruit. Son interview récemment accordée à l’agence de presse AP ont battu tous les records. L’international français n’y est, il est vrai, pas allé avec le dos de la cuillère. Jugez-en plutôt : « Les jeunes de mon équipe manquent d’expérience mais surtout ils n’ont pas assez de courage sur le terrain pour gagner le titre... «, « Nous ne sommes pas des guerriers », « A la mi temps du match de Tottenham où nous avons fait 4-4, il y a eu une engueulade dans le vestiaire. J’ai du calmer tout le monde et leur dire de régler ces problèmes après la rencontre », « Des joueurs sont venus me voir pour se plaindre de l’attitude d’un des nôtres. Lorsque j’ai été voir ce joueur, il a insulté tout le monde. Je ne dirai pas qui c’est, mais il a six ans de moins que moi ». Les médias anglais n’eurent aucun mal à identifier le malotru et désignèrent prestement le coupable en la personne de Robin van Persie. Bref, tous ces propos, tous ces extraits, accordés par William Gallas à l’agence de presse AP ont suscité un véritable tremblement de terre outre-Manche et au-delà des frontières de la Premier League. Ainsi, faisant suite à ses révélations sur les secrets de vestiaire et l’ambiance délétère au sein des Gunners, le désormais ancien capitaine d’Arsenal, a été la cible d’un véritable lynchage médiatique sans précédent au pays de sa Majesté. Le Sun, le tabloïd le plus vendu dans le pays, n’a pas comme à son habitude, fait dans la demie mesure en titrant « Dehors ! » après les allégations du joueur, allant même jusqu’à qualifier William Gallas de « rat ». Le plus mesuré Times nuançait davantage mais soulignait que Gallas « avait brisé une loi tacite dans le football selon laquelle ce qui est dit dans le vestiaire, doit rester dans le vestiaire ». On serait tenté de penser que l’ancien Olympien s’est forgé une carapace à force de recevoir ITALIE les coups de la presse anglaise à répétition depuis des mois. Mais cette fois le paroxysme et les répercussions atteintes ne furent jamais aussi fortes. Emmanuel Petit qui lui non plus n’a pas sa langue dans la poche, a tenté à l’Equipe TV d’expliquer l’inexplicable : « La presse anglaise essaie de dégager Gallas depuis un an. La presse de caniveau fait son boulot convenablement. Elle s’en donne à coeur joie dès qu’il s’agit de taper sur un Français, et je suis bien placé pour le savoir. Elle s’en est même prise à Cantona. Pourquoi elle essaie de dégager Gallas ? Je n’en sais rien du tout. Mais peut-être aussi que Gallas ne fait pas l’unanimité comme capitaine dans les vestiaires. C’est un problème de génération. Le monde est comme cela. Il ne faudrait ne rien dire du tout ou du bien sur tout le monde. Sa démarche ne part pas d’une mauvaise intention à la base mais elle a été perçue comme cela. Arsenal, Wenger et Gallas ne peuvent pas continuer à travailler ensemble. On tape sur Gallas mais il y a une méforme de beaucoup de joueurs. Pas mal de choses font qu’on occulte souvent la vérité ». Même Arsène Wenger a trouvé le comportement de Gallas déplorable. L’ancien Marseillais a ainsi été sanctionné financièrement, mis à l’écart du groupe, et a manqué le rendez-vous de championnat face à Manchester City (0-3). Une nouvelle défaite qui confirma le pire départ des Gunners depuis l’arrivée d’Arsène Wenger aux commandes. Bref, face à cette tornade, Gallas fut le plus souvent livré à lui même. Pour la majorité des observateurs Arsène Wenger fut également pointé du doigt et rendu coupable dans la mesure où il confiait le brassard de capitaine à un joueur aussi peu digne de pouvoir le porter. Gallas endossait donc son costume de bouc-émissaire parfait. Il semblait d’ailleurs bien seul à rentrer aux vestiaires après pourtant la victoire en Ligue des Champions acquise contre Kiev, alors que ses partenaires se congratulaient. Les bookmakers s’y sont même mis. Il était en effet récemment possible de parier sur les larmes du Français à 100 contre un ou un but de Gallas contre son camp à 45 contre un. Face à un milieu aussi hostile, le Français dévasté par l’ampleur prise par l’événement, songe à se trouver une voie de sortie qui lui apporterait de la sérénité. Le Milan AC apparaît d’emblée comme le club le plus armé pour l’accueillir et ce pour de multiples raisons. En effet, le club lombard dispose de moyens financiers énormes pour pouvoir se permettre de le faire venir, et ce même s’il reste encore deux ans et demi de contrat au Français à honorer, et dont les émoluments sont titanesques (80 000 Livres Sterlings par semaine). Mais Carlo Ancelotti ne semble pas disposé à baisser pavillon. Il a pour objectif dès cet hiver de contrecarrer au plus vite la blessure d’AlessandroNesta et de préparer au mieux l’après Maldini. L’expérimenté coach transalpin reste donc convaincu qu’il peut attirer au plus vite celui dont tout le Royaume souhaite l’exil. D’ailleurs d’après certaines voix en provenance d’Angleterre, le Milan AC serait même prêt à proposer six millions d’euros pour s’attacher les services du Frenchie. LES LARMES DE GALLAS À CENT CONTRE UN Et afin de pouvoir concrétiser cette tractation, le club lombard serait même enclin à relâcher Gourcuff. On a par ailleurs évoqué la piste du PSG pour William Gallas, mais elle demeure purement et simplement impossible sur le plan financier pour le club de la capitale. Alors suite à cette affaire de vestiaire, on a clairement fait comprendre au joueur que la porte lui était désormais grande ouverte ! Le Milan AC pourrait plus que jamais profiter de l’aubaine. Au moins cette histoire aura fait un heureux en la personne de Cesc Fabregas, promu dans la foulée capitaine des Gunners à seulement 21 ans, face à Kiev. Un « honneur », une « consécration » à entendre le jeune prodige et international espagnol dont les performances n’ont cessé d’être sur la montante ces derniers mois. Toujours est il que son aîné William Gallas, lui, ressentit par ricochet tout le poids d’une énorme humiliation. Le Milan AC pourrait alors lui apporter un regain de crédibilité qu’il a tant perdu suite à ce rocambolesque tremblement de terre médiatique. J.-M. A.
Arrivé chez les Blues en 2004, Didier Drogba n’est désormais vraiment plus du tout en odeur de sainteté à Londres. En effet, une kyrielle d’épisodes récents l’envoient plus que jamais vers un autre horizon, lequel s’est de plus en plus assombri dans la capitale anglaise. Alors si l’Ivoirien a fait son temps en Angleterre, il pourrait par contre découvrir un nouveau championnat au sein de l’Inter de Milan qui serait prêt à lui ouvrir les bras. Il y retrouvait son mentor, Mourinho, plus protecteur que jamais... Le temps de Didier Drogba à Chelsea est désormais compté. Le compte à rebours s’est mis en marche. L’ancien buteur de l’OM est très probablement en train de vivre ses dernières heures en Angleterre. D’ailleurs, en date du 25 novembre dernier le Sun titrait un « I am off », ne laissant guère de place à l’équivoque. Une vérité palpable bien plus qu’un titre à sensation, seraiton tenté de dire. Flash back. Bordeaux accueille Chelsea, match ô combien important de Ligue des Champions. Pendant la plus grande partie de cette rencontre, on avait vu l’Ivoirien assis sur le banc, le regard hagard alors que ce rendez-vous devait être le sien, après avoir été suspendu lors de la rencontre aller à Stamford Bridge ! Après coup l’attaquant n’a pas cherché à trouver de faux semblants dans une interview accordée à Sky Sports News. Il vit actuellement une situation des plus délicate et ne s’en cache pas : « Les six derniers mois ont été les pires de ma carrière. Je traverse une période excessivement difficile ces derniers temps. J’ai déjà connu des moments durs dans ma carrière donc je sais comment les gérer. Je veux rester serein et montrer ce que je sais faire de mieux. » Il est vrai que l’ancien « chouchou » du Vélodrome en a vu des « vertes et des pas mûres » ces derniers mois. Lorsqu’il n’était pas blessé, il était malmené par la presse, le traitant de « plongeur ». L’affaire de la pièce en Coupe de la Ligue récemment contre Burnley, lui valant trois matchs de suspension, vint couronner le tout. Rappelons les faits : Pour son grand retour à la compétition, Drogba en voulant fêter son premier but de la saison, reçut un sou en provenance des tribunes. A chaud il renvoya la pièce à son propriétaire. Un geste humain, réactif, mais répréhensible qui mit en émoi tout le Royaume. Ses excuses formulées au coup de sifflet final ne furent pas de nature à empêcher la FA de le sanctionner. « LES SIX DERNIERS MOIS ONT ÉTÉ LES PIRES DE MA CARRIÈRE... » Pour autant, la star ivoirienne tenta de retrouver une forme de crédibilité par le biais de cette interview télévisée diffusée sur Sky Sports News : « Certes ma réaction a été un peu exagérée, a t-il admis. Mais ces dernières semaines, on a écrit tellement de choses sur moi que je ne veux pas revenir sur cette affaire. Il est normal qu’un joueur de football ou une personne publique soit critiquée, mais encore faut il rester lucides et honnêtes. On n’a cherché qu’à se polariser sur mes erreurs sans réellement savoir ce qui se passait vraiment. Alors je l’accorde, j’ai eu une très mauvaise réaction mais désormais je dois vraiment me focaliser sur mon football. » Un désir de rédemption qui honore l’Ivoirien. Certes, mais la réalité du terrain est toute autre. Lors des récentes journées de championnat, Drogba a subi de plein fouet la montée en puissance d’un Nicolas Anelka pleinement retrouvé. Emettre l’idée de voir Didier Drogba quitter Chelsea ne date pourtant pas d’hier. En effet en juin dernier déjà, Drogba propriété des Blues depuis 2004, put se rendre compte que ses dirigeants ne s’accrochaient plus pour le retenir. A cette période, Adriano Gallani, le n°2 milanais, révélait d’ailleurs à La Gazzetta dello Sport que Chelsea avait bel et bien ouvert les négociations avec Milan AC pour le joueur. Finalement l’international ivoirien ne rejoignit pas le septuple vainqueur de la Ligue des Champions qui opta plutôt pour le retour d’Andrei ITALIE Mourinho l’attend à bras ouverts... Drogba se rapproche de l’Inter Chevtchenko. En juillet, Drogba ne se rendit pas non plus avec le reste de l’équipe lors de la tournée estivale au Moyen Orient. Officiellement, il était en Angleterre pour mieux soigner son genou endolori, mais officieusement il tentait surtout de négocier un contrat avec le FC Barcelone qui l’avait en ligne de mire. Désormais c’est en Lombardie mais à l’Inter de Milan que Didier Drogba est attendu. Ainsi, l’attaquant des Blues pourrait en janvier rejoindre son ancien mentor, Mourinho. En coulisses, les événements se sont d’ailleurs accéléré à vitesse V. L’attaquant ivoirien, son agent, celui de Mourinho, Jorge Mendes et Marco Branca, le directeur technique des Nerazzurri, se sont rencontrés dans un restaurant à Fulham pour discuter d’un transfert à l’Inter. Inutile de préciser que cet exil constituerait une véritable aubaine salvatrice pour lui qui demeure plus que jamais barré par la concurrence. Drogba pourrait alors retrouver en Lombardie la confiance qui lui manque tant actuellement. Et du réconfort auprès d’un entraîneur qui le considère toujours comme le meilleur attaquant au monde. Il se dit même que Moratti serait prêt à faire un gros sacrifice pour faire venir la star ivoirienne. Le montant de l’opération a d’ailleurs été fixé par le club de Londres qui en demande 40 M € et Adriano ! Afin de mieux pallier les problèmes physiques d’Ibrahimovic, le président du club lombard serait donc prêt à faire cette folie, d’autant que Scolari ne fait absolument plus rien pour retenir son attaquant et a même déclaré « le mercato hivernal approche, les agents se déchaînent ». Bref, le divorce est plus que jamais consommé entre Drogba et le club de Stamford Bridge. Blessures, acharnement médiatique, accrochages avec les supporters, baisse de forme, mise à l’écart de la part d’un entraîneur qui veut mener son équipe vers les titres...Tous les indicateurs virent au rouge pour Didier Drogba à Londres et pourrait très vite virer au vert à l’Inter. La capitale anglaise ne semble plus un lieu de tranquillité pour lui. L’Italie et Milan pourraient donc être des lieux bien plus accueillants...Qu’il semble lointain ce temps lors duquel Drogba attendait avec assurance une prolongation de contrat avec les Blues... J.-M. A. BRUITS DE VESTIAIRE Le Norvégien John Riise s’éloignerait de la Roma. Le manager de Newcastle, a d’ailleurs affirmé son intention de faire venir le défenseur dans le quotidien Il Romanista. Joe Kinnear : « Nous avons contacté la Roma afin d’obtenir le prêt de Riise. Quelle réponse nous a été donnée ? John est à nouveau dans l’équipe, s’y sent bien et joue. De toutes les façons quand tu appelles un club tu sais pertinemment que les choses peuvent évoluer très rapidement dans un sens comme dans l’autre... « Les conséquences de l’élimination en Ligue des Champions pour la Fiorentina risquent d’être très importantes. Une véritable révolution est attendue dans les rangs de la Viola. A en croire le quotidien la Nazione, le chantier se situerait surtout en attaque dès janvier. En effet, le club toscan dans la perspective de se renflouer économiquement, chercherait à céder au moins un de ses deux joueurs offensifs, à savoir Osvaldo et Pazzini, dans la perspective de récolter 10 millions d’euros Afin de suppléer ces départs on pense énormément au bomber de Parme, Cristiano Lucarelli, joueur expérimenté et digne de confiance à ce niveau. Les blessures au milieu de terrain dans les rangs de la Juventus n’en finissent plus. Un véritable casse tête pour Ranieri. La dernière victime en date fut Tiago lors du récent Inter de Milan-Juve. Devant cette avalanche désastreuse, la direction du club de la Vieille Dame n’a pas tardé à tater le terrain pour janvier. Le nom de Gaetano d’Agostino, joueur de l’Udinese, revient d’ailleurs avec énormément d’insistance d’autant qu’il a récemment été convoqué par Lippi. Agé de 26 ans, ce joueur habile et pierre angulaire de l’Udinese, a visiblement mis en appétit la Juve par ses qualités, et dont la marge de progression est énorme. Coût de l’opération estimé ? Environ 8M €... Selon le quotidien Globoesporte, les dirigeants du Genoa ont plus que jamais les deux attaquants de l’Internacional, Alex et Nilmar, en ligne de mire. En effet, ils ont d’ailleurs supervisé lors du match aller de la Coupe Sudaméricaine à la Plata, opposant l’Estudiantes à l’Internacional, les deux buteurs, dont tout particulièrement Nilmar qui intéresse également Palerme. Le Foot gazette des transferts n°9 - Janvier 2009 - 19 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :