Gazette des Transferts n°66 juillet 2014
Gazette des Transferts n°66 juillet 2014
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°66 de juillet 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : Di Maria direction Paris Saint-Germain !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
BRUITS DE VESTIAIRE VERCAUTEREN ET HULT DÉBARQUENT L’OGC Nice n’a pas traîné pour recruter. Niklas Hult, latéral gauche suédois d’Elfsbord, et Julien Vercauteren, jeune milieu offensif belge de Lierse, évolueront sous les ordres de Claude Puel la saison prochaine. Deux recrues qui vont sans nul doute amener des départs du côté de l’Allianz Riviera. DIGARD BIENTÔT LYONNAIS ? Le capitaine Didier Digard va sans nul doute quitter l’Allianz Arena après cinq années de bons et loyaux services. Courtisé par Saint-Etienne, l’ancien joueur du PSG pourrait rebondir à l’Olympique Lyonnais en cas de départ de Maxime Gonalons du côté de Naples. Le milieu de terrain n’a pas digéré le manque de franchise du club à son égard alors qu’il se disait prêt à continuer l’aventure jusqu’en 2015. PEJCINOVIC A LE CHOIX Libre de tout contrat, le défenseur de l’OGC Nice Nemanja Pejcinovic n’a pas prolongé sur la Côte d’Azur. A 26 ans et après quatre saisons chez les Aiglons, le Serbe est courtisé par le Stade Rennais, le Toulouse FC mais aussi l’AS Saint-Etienne et l’AS Monaco, tous deux qualifiés pour jouer respectivement l’Europa League et la Ligue des Champions. BRACIGLIANO À LA PLACE D’OSPINA ? Persona non grata à l’Olympique de Marseille, le gardien Gennaro Bracigliano pourrait rebondir à l’Allianz Riviera pour remplacer David Ospina sur le départ. En fin de contrat à Marseille, l’ancien portier de l’AS Nancy relèverait un dernier challenge à 34 ans. Après une saison délicate, les Niçois, qui étaient parvenus à décrocher une quatrième place en Ligue 1 en 2013, commencent à dresser les grandes lignes de leur mercato. Si certains départs semblent inévitables, le Gym pourrait profiter des bonnes affaires de l’été afin de recruter des joueurs libres. Parmi eux, Déjà courtisé par Evian lorsqu’il évoluait encore sous les couleurs de l’Olympique de Marseille, Vitorino Hilton avait finalement pris la décision de s’engager avec Montpellier. Un choix payant. Mais aujourd’hui, et après deux saisons passées dans l’Hérault, le Brésilien pourrait défendre les couleurs d’Evian à la recherche d’expérience. A36 ans, Vitorino Hilton da Silva fait sans nul doute partie des défenseurs les plus expérimentés de la Ligue 1. Conscient de l’apport qu’il pourrait avoir au sein de son effectif, l’entraîneur d’Evian Pascal Dupraz reste toujours intéressé par 6 - Le Foot gazette des transferts n°66 - Juillet 2014 le Brésilien Tulio de Melo qui se trouve en tête de liste. L’OGC Nice voit grand : retrouver les valeurs qui lui ont permis d’accrocher le haut de tableau en mai 2013 et éviter de retomber dans les travers de la dernière saison où la relégation a failli avoir raison du club. Car depuis le début des années 2000, le club sudiste a réussi à se stabiliser en Ligue 1. S’appuyant sur l’expérience de Gernot Rohr, Frédéric Antonetti et plus récemment Claude Puel, Nice réussit de joli coup sur le marché des transferts : Marama Vahirua, Bakary Koné, Ederson, Rod Fanni, Florent Balmont, Loïc Rémy. Autant de joueurs qui ont su apporter une plusvalue au club et offrir de bons résultats. Personne n’a oublié Hugo Lloris, révélation dans les cages niçoises et chouchou du public du stade du Ray avant son envol à Lyon et son actuel capitanat sous le maillot des Bleus. Aujourd’hui, la donne a changé. Sous la présidence de Jean-Pierre Rivière, le club s’est vu doté d’un nouveau stade : l’Allianz Riviera et ses 35 000 places. Ravis de cette nouvelle enceinte, les supporters profitent des infrastructures et du spectacle offert par les Aiglons. Et malgré les départs de cadres comme Anthony Mounier et François Clerc en 2012, l’actuel entraîneur Claude Puel a réussi à imposer sa patte au club. De Valentin Eysseric à Romain Genevois, en passant par Dario Cvitanich et Eric Bauthéac, tous ont eu une importance dans cette fameuse quatrième place décrochée avec brio il y a tout juste un an. UN SUD-AMÉRICAIN PEUT EN CACHER UN AUTRE Mais cette malheureuse dix-septième place va sans nul doute conduire à une vague de départs synonyme de fin de cycle. Claude Puel et son président Rivière s’activent donc à trouver des solutions pour pallier la perte de cadres dans le but d’améliorer l’efficacité LIGUE 1 Vent de samba sur l’Allianz Riviera UN MÉLI-MÉLO À NICE offensive de son groupe où Darío Cvitanich n’a été que l’ombre de lui-même (8 buts seulement contre 19 la saison précédente,ndlr). Malgré cette baisse de régime, l’Argentin bénéficie toujours d’une belle côte de popularité et pourrait quitter la Côte d’Azur au cours du mercato. Si l’information venait à être confirmé, Claude Puel pourrait se tourner vers un autre Sud-Américain : Tulio de Melo. Après un passage incognito sous les couleurs d’Evian (0 buts en 5 matches disputés) et un départ du LOSC en janvier dernier alors qu’il restait sur un bilan mitigé dans le Nord (30 buts en 136 rencontres disputées), le joueur est aujourd’hui libre de tout contrat. L’occasion pour le Brésilien, âgé de 29 ans, de donner un nouveau Le Brésilien veut porter sa croix HILTON ÇA COULE DE SOURCE ! son profil. Lui qui le voulait déjà en 2010 alors que son club était tout juste promu en Ligue 1. Sérieux et discipliné, le Brésilien n’a rien à envier à ses compatriotes du PSG Thiago Silva et Alex. Son palmarès est là pour le prouver. Après un passage remarqué à Lens, Hilton est transféré à Marseille où il décroche le titre de champion de France 2010, réalisant un triplé historique Ligue 1 – Coupe de la Ligue – Trophée des Champions. Moins utilisé par Didier Deschamps alors entraîneur de l’OM, il finit par perdre patience et décide de quitter la Canebière en 2011 à la suite d’un cambriolage dont il est victime en compagnie de ses proches. A la recherche d’un club, deux pistes s’ouvrent à lui : Montpellier et Evian. « Ma priorité était de rentrer au Brésil, malheureusement, je n’ai pas réussi à trouver un club avant la fermeture du mercato ». Alors tout juste promu en Ligue 1, Evian-Thonon- Gaillard lui fait les yeux doux mais le Brésilien choisit finalement Montpellier et son entraîneur René Girard à la grande déception d’Evian et de Dupraz pourtant bien décidé à apporter de l’expérience à son groupe. Choix néanmoins payant puisqu’il termine à nouveau champion de France lors de la saison 2010-2011. Mais aujourd’hui et après trois saisons dans l’Hérault où il reste l’un des piliers du système de René Girard puis plus récemment de Rolland Courbis, Hilton est tenté par un nouveau challenge. Comme en 2010, Pascal Dupraz, fidèle à ses principes, s’accroche toujours à obtenir la signature du natif de Brasilia. IL EST PRÊT À FAIRE DES EFFORTS FINANCIERS Au courant de l’intérêt que lui porte Evian, Vitorino Hilton a toutes les chances d’évoluer au sein du stade d’Annecy en août prochain. Avec le club haut savoyard, récemment maintenu après un combat remporté à l’ultime journée sur le terrain de Sochaux, l’ancien Olympien relèverait un dernier challenge en France avant de prendre une retraite bien méritée. Lui, qui a disputé une vingtaine de matches en Coupe d’Europe (C1 et C3 confondues), apporterait une plusvalue à un club qui tend désormais à mûrir en s’appuyant sur ses jeunes pouces issus du centre de formation. De Clark Nsikulu en passant par Nadjib Baouia, pour ne citer qu’eux. Et si par le passé, le salaire du joueur (125.000 euros mensuels) constituait un frein pour les plus petits clubs comme Evian, Vitorino Hilton serait prêt à faire des efforts. Il l’avait déjà fait lors de sa signature à Montpellier. Une nouvelle rassurante pour les supporters d’Evian-Thonon- Gaillard qui verraient d’un très bon œil l’arrivée d’un joueur expérimenté. Pascal Dupraz et Annecy sont déjà prêts à danser la samba pour leur futur défenseur brésilien. J. G. souffle à sa carrière, lui qui avait pourtant été révélé au Mans entre 2005 et 2008. Il ne faut pas oublier que le joueur a de l’expérience et faisait partie de l’effectif des Dogues ayant réalisé le doublé Coupe de France-championnat en 2011 sous les ordres de Rudi Garcia. De quoi donner des idées à Claude Puel pour composer son onze titulaire en combinant à la pointe de l’attaque le Brésilien à Alexy Bosetti et Neal Maupay, issus du centre de formation. Comme l’a répété Jean-Pierre Rivière, « le club a de l’ambition ». Ne reste plus qu’à convaincre Tulio de Melo et le laisser enflammer l’Allianz Riviera au rythme de la samba. BRUITS DE VESTIAIRE JONATHAN GUENOUN DÉPART DU PRÉSIDENT TROTIGNON En conflit avec les actionnaires majoritaires d’Evian, le président Patrick Trotignon a quitté son poste. Après cinq années passées au club savoyard, le sexagénaire est remplacé par Joël Lopez, un de ses collaborateurs, en attendant la nomination d’un futur président. Il pourrait rebondir du côté de Grenoble. PLACE À LA JEUNESSE SAVOYARDE Connu ces dernières années pour avoir eu dans ses rangs des anciennes gloires de la Ligue 1 comme Jérôme Leroy ou encore Sidney Govou, la stratégie d’Evian-Thonon-Gaillard risque de changer. Avec un effectif actuel de 30 joueurs, le club souhaite dégraisser et envisage d’intégrer des jeunes du centre de formation au sein du groupe professionnel pour la saison à venir à l’image d’Nsikulu et Nadjib Baouia. Le vent tourne à Annecy. SOUGOU PARTI POUR RESTER ? Prêté sans option d’achat par l’Olympique de Marseille depuis le mois de janvier, Modou Sougou ne serait pas contre l’idée de rester à Evian. Un temps décisif sous les ordres de Pascal Dupraz, l’international sénégalais peine à retrouver un bon niveau sur les pelouses de Ligue 1. Habitué à cirer le banc de touche lors de son passage à l’OM, l’attaquant verrait d’un mauvais œil un retour sur la Canebière. DUPRAZ, STOP OU ENCORE ? Longtemps pointé du doigt alors qu’Evian-Thonon- Gaillard s’est maintenu à l’issue de la 38ème journée de Ligue 1 malgré une fin de parcours difficile, Pascal Dupraz n’a pas tardé à s’exprimer sur son avenir : « J’ai confiance en mes actionnaires, en mon président. Si eux décident de se priver de mes services ou que je ne suis pas l’homme de la situation, je suis tout à fait capable de me retirer. »
On prend les mêmes et… KAKUTA DE RETOUR DANS LE NORD ? LILLE LOSC En fin de contrat avec West Ham, Joe Cole n’a pas vu son bail prolongé par les Hammers. Selon plusieurs médias d’outre- Manche, l’international anglais pourrait faire son retour au LOSC après un premier passage en 2011-2012. Revenu à West Ham à l’été 2012 après deux saisons avec Liverpool, Joe Cole n’aura pas convaincu au sein du club londonien. Jamais titularisé en Premier League en 2014, l’Anglais quitte par la petite porte le club de ses débuts. « Ma relation avec West Ham est bonne, même si elle s’est détériorée vers la fin, où je n’avais pas assez de temps de jeu », a regretté l’ancien Blues. À 32 ans, l’international anglais (56 sélections) n’entend pourtant pas mettre en terme à sa carrière et cherche un nouveau contrat. « À ce niveau de ma carrière, l’argent n’a pas d’importance, je recherche simplement un club où je peux prendre du plaisir et jouer », a-t-il martelé. Formé chez les Hammers, Joe Cole a passé l’essentiel de sa carrière dans un autre club londonien. En 2003, il rejoint le Chelsea de Roman Abrahamovic contre 10M € après avoir décliné une offre de Manchester United. En sept saisons à Stamford Bridge, il se distingue comme l’un des meilleurs ailiers de Premier League. Technique, rapide et excellent dribbleur, il remporte trois titres de champions d’Angleterre (2005, 2006, 2010), trois FA cup (2007, 2008, 2010) et deux League Cup (2005, 2007). Ses belles performances lui ouvrent les portes de la sélection anglaise avec laquelle il participe aux Coupes du monde 2002, 2006 et 2010 ainsi qu’à l’Euro 2004. En 2010, il quitte Chelsea à l’issue de son contrat et rejoint Liverpool. Chez le Reds, le joueur n’est plus que l’ombre de lui même. Freiné par plusieurs blessures, il peine à s’imposer dans l’effectif de Roy Hodgson. À la surprise générale, il choisit de rejoindre Lillie à l’été 2011 pour un prêt d’une saison. Chez les Dogues, l’Anglais se découvre une seconde jeunesse. Il dispute 32 matchs de championnat et inscrit 4 buts. « J’ai adoré cette expérience. C’était un pari risqué, un vrai défi que de quitter la Premier League. » « J’AI BEAUCOUP APPRÉCIÉ MON ANNÉE À LILLE » Et Cole de poursuivre : « Je n’avais jamais joué dans un autre championnat, mais j’ai eu envie de tenter cette nouvelle aventure avec ma famille. J’ai apprécié ce football, on a connu une belle saison. L’objectif était pour nous de terminer troisième, on y est arrivé. C’est un bon groupe de potes, et une vraie belle équipe. J’avais toujours voulu jouer à l’étranger, donc j’ai vraiment apprécié cette expérience. » À l’issue de son prêt Lillois, Rudi Garcia souhaitait absolument le conserver mais Brendan Rodgers, entraîneur de Liverpool a décidé de le rapatrier chez les Reds. « Joe Cole est non seulement un homme formidable mais aussi un joueur de talent », s’était émerveillé Garcia. « Après, si on n’a pas pu le conserver, c’est aussi bien évidemment pour des raisons économiques. Cela peut être rédhibitoire sur le fait de revoir Joe à Lille. Sportivement et humainement, je serais ravi de le voir revenir », a déclaré le coach de la Roma. Joe Cole a laissé une bonne image dans le Nord de la France. Les dirigeants lillois seraient très intéressés par un retour de l’ex-Hammer. La piste menant LIGUE 1 La carrière de l’espoir français de Chelsea peine à décoller. Celui qui enchaîne les prêts successifs depuis cinq saisons pourrait se stabiliser au LOSC. Tout le monde lui promettait un grand avenir. Quand il débarque à Chelsea en 2007, à tout juste 16 ans, Gaël Kakuta impressionne immédiatement tout les observateurs du club londonien. Intégré à l’équipe réserve, il devient très rapidement le joueur majeur de l’effectif des jeunes londoniens, au sein duquel il est désigné en fin de saison joueur de l’année. Sa vitesse et sa patte gauche font des ravages : 12 buts en 24 matchs pour l’équipe B des Blues. Convaincu de son talent, ses dirigeants lui font signer son premier contrat professionnel en 2009. Le Français fait ses débuts en Premier League la même année contre Wolverhampton. Carlo Ancelotti, alors manager des Blues est sous le charme du Français. « Il possède un excellent caractère. À cet âge, je n’ai jamais vu un joueur de ce talent. Il n’est pas très puissant mais, techniquement, il est prêt à jouer », assure l’entraineur italien. En févier, Gaël se fracture gravement la jambe et la cheville lors d’une séance d’entrainement et doit être écarté des terrains pendant huit mois. À son retour à la compétition, il enchaînera les prêts foireux, d’abord à Fulham, puis à Bolton ensuite à Dijon, au Vitesse Arnhem (1er div. Pays-Bas) avant de rejoindre la Lazio Rome en janvier 2014. Tout au long de ses prêts le Français n’aura jamais réussi à s’imposer et à retrouver le niveau de ses débuts. De retour à Chelsea cet été, l’attaquant n’entre pas dans les plans de José Mourinho. La direction des Blues songerait à se séparer définitivement du joueur dont le contrat expire en 2015. LILLE, UNE DESTINATION IDÉALE POUR SE RELANCER ? Lille, qui disputera la Ligue des Champions la saison prochaine et pourrait perdre Salomon Kalou, serait intéressé fin par l’ancien espoir français. En proie à des sou- cis talents cis financiers, le club chercherait à recruter des joueurs talentueux fait à bas prix. Né à Lille, l’attaquant de 22 ans terre a fait ses classes à Lens avant de migrer vers l’Angleterre à la suite d’un transfert polémique : il s’était engagé avec gé av avec I Chelsea alors qu’il était toujours sous contrat avec la si les Sang et Or. Les Blues lui avait versé une prime à la signature de 1M € et promis un salaire de 30.000 euros de euros la par mois. Lens avait déposé une plainte auprès de recrut la FIFA. Initialement condamné à une interdiction de sentit recrutement pendant un an, Chelsea a finalement consentit à verser 3M € aux Lensois en guise de compen- sation au sation litii pour la formation du joueur, mettant un terme au litige entre les deux clubs. En 2011, Le LOSC avait déjà b déjà tenté de se faire prêter le joueur, mais le Français L’Anglais garde de bons souvenirs du LOSC ET SI JOE COLE... avait préféré rejoindre Bolton. Marseille avait également sondé l’entourage du joueur et tenter de l’attirer sur la Canebière. À un an du terme de son contrat, le joueur est conscient qu’il n’a plus d’avenir à Chelsea et aimerait enfin s’installer dans un club. Doté d’une bonne cote en France, il pourrait intéresser plusieurs clubs de Ligue 1. Lille, où vit toujours quelques membres de sa famille serait une destination idéale pour relancer une carrière qui ne décolle pas. Le LOSC pourrait obtenir la signature du Français contre 4M €. BRUITS DE VESTIAIRE ONTIOU DASYLVA CORCHIA ACTE II Le latéral droit sochalien devrait bien porter les couleurs lilloises la saison prochaine. Le joueur âgé de 23 ans qui avait vu son contrat refusé par la DNCG en janvier dernier alors qu'il avait signé au LOSC va donc (re)poser ses valises dans le Nord. Pour son agent, la signature n'est qu'une question de jours : « Il n’y avait pas de raison que ça ne se fasse pas. Pour nous, c’est OK ! Désormais, le LOSC doit s’entendre avec Sochaux". YANGA-MBIWA POUR REMPLACER BASA ? L'international français Mapou Yanga-Mbiwa pourrait venir se relancer à Lille. En effet, les dirigeants lillois penseraient à lui en cas de départ de leur défenseur central Marko Basa qui pourrait retrouver Rudi Garcia à l'AS Rome. En difficulté à Newcastle, le joueur âgé de 25 ans ne rentre plus dans les plans de son entraîneur Alan Pardew. BRUNO VEUT RESTER À BASTIA Prêté avec option d'achat par le LSOC au club corse, le jeune attaquant Gianni Bruno souhaite rester à Bastia. Le Belge de 22 ans a marqué 8 buts cette saison avec le Sporting. Formé à Lille, il n'a été titularisé qu'a six reprises chez les Dogues. STAMBOULI POURRAIT RETROUVER GIRARD À LILLE L'entraineur lillois René Girard aimerait recruter Benjamin Stambouli qu'il a côtoyé lors de ses années montpelliéraines. Le LOSC qui va disputer le tour préliminaire de la Ligue des Champions pourrait proposer 8M € au champion de France 2012. En fin de contrat en 2015, Stambouli dispose d'un bon de sortie. Lyon, Everton et Aston Villa sont sur les rangs pour le Français de 23 ans. à l’Anglais permettrait au club lillois dont les comptes sont dans le rouge de réaliser une excellente opération. Le club nordiste n’aurait aucune somme à verser et pourrait compter parmi leur effectif un joueur d’expérience qui viendrait encadrer une jeune écurie lilloise qui disputera la Ligue des Champions l’année prochaine. Le Foot gazette des transferts n°66 - Juillet 2014 - 7 O.D.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :