Gazette des Transferts n°66 juillet 2014
Gazette des Transferts n°66 juillet 2014
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°66 de juillet 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : Di Maria direction Paris Saint-Germain !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
M DROIT AU BUT Avec son officialisation au poste d’entraîneur de l’Olympique de Marseille, Marcelo Bielsa a déjà pu inspecter afin de préparer la prochaine saison. Au-delà des premières pistes ayant déjà filtré dans la presse, l’Argentin pourrait faire venir Ivan Piris et Marcelo Estigarribia. M DROIT AU BUT Pour son premier mercato marseillais, Bielsa a décidé de s’attaquer au chantier de l’attaque. Ainsi, si André-Pierre Gignac va finalement être conservé dans l’effectif, l’ex-sélectionneur de l’Albiceleste ne serait pas contre la venue d’un autre buteur en la personne d’Eduardo Vargas. Ce n’est pas une surprise : si Marcelo Bielsa aimerait faire signer ce jeune attaquant du Napoli. A 21 ans seulement, l’attaquant écrit une belle page dans le livre des records de la Copa Sudamericana, compétition entre les clubs d’Amérique du Sud et de la CONCACAF, en inscrivant le plus grand nombre de buts avec 11 réalisations en 2011. Nombreux sont ceux qui le compare à son illustre prédécesseur : Marcelo Salas. Et la comparaison n’est pas scandaleuse. Sur la forme déjà : comme El Matador, Vargas est un enfant de l’Universidad de Chile, et comme Marcelo, il traverse l’Atlantique pour le championnat italien. Et sur le fond aussi : dans la finition, Edu est tout aussi chirurgical, et son positionnement est des plus méticuleux. 32 réalisations en 79 apparitions. NAPLES NE LE RETIENDRA PAS Ce qui le distingue des autres avant-centres latinos, c’est aussi son incroyable vitesse et la justesse de ses dribbles, la capacité de créer quelque chose à partir de rien. « El Loco » connaissait le joueur avant qu’il ne réalise de telles performances et n’atterrisse à Naples. Sans avoir été dans un centre de formation, le natif de Santiago, plus précisément de la banlieue pauvre de Renca, se révèle en 2006. Lorsqu’Eduardo Vargas est élu meilleur buteur d’un tournoi amateur, l’attaquant attire l’attention du club de Deportes Cobreloa – là où la carrière de Alexis Sánchez a commencé. Le jeune fait ses débuts professionnels la même année, à 17 ans, et deviendra vite un incontournable dans l’équipe première durant ses trois saisons chez les oranges. C’est à cette période que le sélectionneur national de 12 - Le Foot gazette des transferts n°66 - Juillet 2014 Le changement, c’est maintenant. C’est ce qu’espèrent les supporters phocéens, déçus de cette sixième place obtenue par leur club et synonyme de non participation aux compétitions européennes, Ligue des Champions comme Ligue Europa. Afin de redresser la barre, le nouvel entraîneur Marcelo Bielsa compte apporter sa touche personnelle à un effectif en manque d’identité et de meneur d’hommes. Il est loin le temps où Lorik Cana ou Gabriel Heinze représentaient les poumons du club phocéen. Capables d’impulser la grinta sur le terrain qui reflète si bien l’état d’esprit de l’OM et de sa ville. Soucieux d’apporter de la qualité à un collectif aussi rajeuni (Thauvin, Imbula, Lemina, Mendy), Bielsa aurait dans l’idée de faire signer le défenseur Iván Piris et le milieu de terrain Marcelo Estigarribia. Le premier cité est un latéral capable d’apporter à la fois de la solidité défensive et un apport offensif, deux atouts qui ont cruellement manqué à l’arrière-garde de l’OM cette saison. Que ce soit Morel, Fanny, Mendy ou Dja Djédjé. Après ses débuts au Cerro Porteno, Ivan Piris est prêté par le Club Deportivo Maldonado successivement au FC São Paulo puis à l’AS Rome. Des voyages qui lui apportent une belle expérience et lui permettent d’atterrir en Europe. Effectuant plus d’une trentaine de rencontres dans chacun de ces deux clubs, le Sporting Club Portugal lui fait les yeux doux et obtient à son tour un prêt de l’arrière droit, aussi capable de jouer à gauche. Peu utilisé malgré des prestations remarquées, Piris n’est pas conservé à LIGUE 1 Deux Paraguayens dans les valises de Bielsa PIRIS-ESTIGARRIBIA DE LA GRINTA À REVENDRE La pépite chilienne en approche VAMOS VARGAS ! l’époque Marcelo Bielsa l’intègre à l’équipe du Chili vice-championne et championne du Tournoi de Toulon, éditions 2008 et 2009. Transféré début 2010 à l’Universidad de Chile, Vargas est à deux doigts de partir en Russie en juin. Au CSKA Moscou plus précisément pour 6,5 millions d’euros. Mais les dirigeants ont décidé de garder Edu à bord. Résultat : deux nouvelles couronnes pour son club et un transfert en 2012 vers Naples à 13 millions d’euros. Malheureusement, son temps de jeu à San Paolo n’est pas suffisant. Lui qui souhaite progresser se voit alors prêter au Grêmio une saison avant de revenir en Europe à Valence au début de l’année 2014 où il participe à la campagne en Ligue Europa jusqu’en demi-finale. Aujourd’hui, l’attaquant est âgé de 24 ans et n’a plus de temps à perdre. Le Napoli a d’autres joueurs en tête et ne s’opposerait la suite du dernier exercice. L’occasion rêvée pour l’Olympique de Marseille de Marcelo Bielsa de se jeter sur cette belle affaire. Le challenge de l’entraîneur pourrait convenir à l’international paraguayen de 25 ans et aurait toutes ses chances de postuler dans le onze titulaire pour ses qualités offensives comme défensives. D’UNE PIERRE DEUX COUPS Conscient que la défense n’est pas l’unique secteur à améliorer, l’ancien sélectionneur de l’Argentine pourrait aussi convaincre le milieu de terrain Marcelo Estigarribia de rejoindre son compatriote Piris. Eux qui se sont croisés au Cerro Porteno dans leur pays natal. A 26 ans, le joueur n’est pas inconnu de la Ligue 1 puisqu’il a passé trois années au Mans avant de tenter sa chance chez les Newell’s Old Boys, club de cœur de Marcelo Bielsa. Point commun qui aurait son importance dans la signature du joueur. Et comme Piris, il est acheté par le Club Deportivo Maldonado qui le prête successivement à la Juventus Turin, où il remporte le Calcio en 2011, à la Sampdoria Gênes et au Chievo Vérone. Avec cette expérience de la Série A et sa connaissance du championnat français, Marcelo Bielsa ne se trompe pas en le plaçant dans sa liste des transferts alors que les milieux comme Benoît Cheyrou et Alayxis Romao sont aujourd’hui indésirables par « El Loco ». Une belle carte à jouer pour Marcelo Estigarribia et Iván Piris afin d’intégrer le groupe olympien et lui apporter la grinta qui manque cruellement. Pas qualifiés à la Coupe du Monde avec leur sélection, les deux hommes ont une certaine complémentarité et entente sur le terrain qui pourraient être un atout considérable alors que l’OM a été souvent pointé du doigt pour son manque d’implication et de motivation sur le gazon vert. La méthode Bielsa commencerait ainsi à porter ses fruits. JONATHAN GUENOUN pas à un départ. Si Marcelo Bielsa était depuis passé à la tête de l’Athletic Bilbao, il a pu continuer à superviser son ancien protégé de la sélection chilienne en Liga. Et l’idée de le voir fouler prochainement la pelouse du stade Vélodrome pourrait bien prendre forme. « El Loco » est convaincu du talent du joueur et de son apport offensif au collectif marseillais. Eduardo Vargas formerait une jolie paire aux côtés d’André-Pierre Gignac et le duo aurait de quoi faire saliver les supporters marseillais. Eux qui attendent de voir du spectacle et du beau jeu sur leur pelouse. Entre ses dribbles, sa rapidité et sa finition, Vargas aurait de quoi faire vibrer le nouveau Vélodrome. Reste à savoir le montant qu’est prêt à investir l’OM pour se l’offrir. J.G. BRUITS DE VESTIAIRE CVITANICH FINALEMENT À L'ÉTRANGER ? Longtemps suivi par l'OM, l'attaquant de l'OGC Nice ne devrait pas suivre son compatriote Marcelo Bielsa. L'Argentin devrait toutefois quitter la Côte d'Azur mais un départ à l'étranger n'est pas à impossible puisqu'il a même déclaré être prêt à retourner dans son pays, ET CE alors que le Dauphiné Libéré a annoncé la signature d'un précontrat du joueur sur la Canebière ! PAS CONCLUANT POUR LE JEUNE CHILIEN Joueur du Deportes Iquique, Brandon Olivares, a été mis à l’essai par l’Olympique de Marseille. Jeune milieu de terrain de 19 ans, son profil est similaire à celui d’Alexis Sanchez du FC Barcelone mais il ne sera pas conservé par la direction marseillaise. Supervisé aussi par Angers, le Chilien ne rentre pas dans les plans de Bielsa à la recherche de joueurs plus physiques. PAYET POUSSÉ VERS LA SORTIE Pointé du doigt par une partie du public, Dimitri Payet n’a pas franchement convaincu ses dirigeants. Malgré ses huit réalisations, l’international français n’a pas été sélectionné par Didier Deschamps à la Coupe du Monde et l’Olympique de Marseille est tenté de le céder pour 10 millions d'euros. D'autres joueurs sont dans le même cas de figure : Jérémy Morel, Benoît Cheyrou, Alayxis Romao ou encore Rod Fanni. ISLA EN DÉFENSE ? Alors qu'il ne lui reste qu'un an de contrat sous les couleurs de la Juventus Turin, Mauricio Isla pourrait rebondir à l'Olympique de Marseille. Capable d'évoluer défenseur droit et milieu défensif, l'international chilien a un profil qui plaît à Marcelo Bielsa, son ancien sélectionneur. UN MEXICAIN SUR LES RANGS Latéral gauche des Tigres, Jorge Torres Nilo est dans la short list d'El Loco pour reprendre le flanc gauche de la défense marseillaise. Actuellement au Brésil avec la sélection mexicaine, le joueur âgé de 26 ans pourrait découvrir l'Europe après avoir évoluer jusqu'à présent dans son pays natal. KHALIFA SUR LE DÉPART Peu efficace après son arrivée l’été dernier à Marseille, Saber Khalifa ne devrait pas être conservé par le staff olympien. Auteur d’une réalisation cette saison, l’ancien joueur d’Evian pourrait rebondir au Qatar du côté du Sporting Club de Lekhwiya. MANDANDA PRÊT À RESTER POUR BIELSA ? Privé du voyage pour la Coupe du monde après un terrible choc à la tête sans trop de gravité, SteveMandanda pourrait se laisser séduire par le projet de Marcelo Bielsa. Malgré son envie de découvrir un autre championnat, l’international français enchaînerait une huitième saison dans les cages de l’Olympique de Marseille. QUATRE DESTINATIONS POUR VALBUENA Homme de base du onze de Didier Deschamps, Mathieu Valbuena n’a certes pas réalisé sa meilleure saison sous les couleurs de l’OM mais reste une valeur sûre de l’équipe de France et du dispositif olympien. Conscient des qualités de « petit vélo », le Napoli en fait l’une de ses priorités pour la saison prochaine à l’heure où l’international français gambade au Brésil. Fenerbahçe, Galatasaray et Al-Jazira, où entraîne Eric Gerets, sont aussi sur le coup.
Il a beau avoir un nom qui sonne à la Française, Jean Beausejour n’en reste pas moins un joueur inconnu au sein de la Ligue 1. En fin de contrat avec Wigan, le milieu international chilien intéresserait l’Olympique de Marseille dans le cadre du recrutement « made in Am-Sud » lancé par Marcelo Bielsa. Véritable globe-trotter, Jean Beausejour porte bien son nom, lui qui ne craint pas les voyages. A 30 ans, ce fils d’un père haïtien et d’une mère chilienne d’origine mapuche a déjà connu une dizaine de clubs au cours de sa carrière. Un nomadisme qui l’a amené à jouer d’abord au Chili, son pays natal, puis en Suisse, au Brésil, en Belgique, au Mexique et en Angleterre. Avant de pourquoi atterrir en France où Marcelo Bielsa serait bien tenté de le faire signer. « El Loco » ne doute pas de sa capacité à pouvoir apporter à son groupe et à un poste où Brice Dja Djédjé n’a pas été une assurance tout risque malgré de la bonne volonté depuis son arrivée d’Evian. Formé au poste d’arrière gauche, Beausejour, originaire de Santiago, fait ses premières classes à l’Universidad Católica. Après un passage à la Concepción, le défenseur s’envole vers la Suisse au Servette qui n’a pas été une réussite puisqu’il décide de tester le championnat brésilien sous les couleurs du Grêmio. Mais s’il est dans le viseur de l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, c’est surtout après ses belles performances sous les couleurs de sa nation : le Chili. Lors de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, pour le premier match de son équipe depuis 1998 ; ce milieu offensif gauche, technique malgré un physique massif, inscrit le seul but de sa sélection synonyme de victoire face au Honduras. Repéré par certains clubs européens, le joueur s’engage à Birmingham City, en Premier League, où il enchaîne deux saisons pleines Comme à chaque intersaison, le nom de Didier Drogba revient avec insistance du côté de la Canebière. À 36 ans et maintenant libre de tout contrat après un bail à Galatasaray, l’international ivoirien serait tenter d’effectuer une dernière pige à l’Olympique de Marseille sous les ordres de Marcelo Bielsa. Les supporters peuvent croire au rêve de revoir l’ancien Blues fouler la pelouse du Vélodrome. Alors que le stade Vélodrome s’apprête à faire peau neuve en août prochain, les supporters olympiens verraient d’un bon œil le retour de leur ancienne vedette à l’OM. Si le principal intéressé n’a jamais caché son intérêt de porter à nouveau le maillot ciel et blanc, la rumeur pourrait vite devenir réalité. Le projet de Marcelo Bielsa de reconstruire un effectif capable de titiller le PSG et sa pléiade de stars tenterait fortement l’Ivoirien, lui qui dispute sa troisième Coupe du monde avec les Éléphants au Brésil. Parti il y a tout juste dix ans pour découvrir la Premier League et un José Mourinho, devenu rapidement son mentor, Didier Drogba a laissé un souvenir impérissable aux fans de l’Olympique de Marseille. Avec ses 36 réalisations en 2003-2004, l’ancien attaquant de l’En-Avant-Guingamp reste l’un des derniers goleadors à avoir marqué le Stade Vélodrome de son empreinte. La Drogbamania pourrait redémarrer de nouveau si les dirigeants du club parviennent à convaincre le joueur, formé au Mans, d’accepter un dernier challenge avant une retraite bien méritée. Personne n’a oublié le parcours de l’OM en Coupe de l’UEFA où il reste comme le héros qui a permis au club d’atteindre la finale en 2004 malgré une lourde défaite contre Valence à Göteborg (0-3). Mais le footballa ses limites. Le salaire déjà. Car l’Olympique de Marseille n’en est pas à sa première tentative pour faire revenir son héros dans la cité phocéenne. Après avoir Un globe-trotter sur la Canebière avant de filer à Wigan. Son jeu colle parfaitement avec les exigences du championnat anglais et Beausejour s’impose là encore dans son nouveau club malgré une rétrogradation en Championship, deuxième échelon national. L’ÂGE DE LA MATURITÉ Si l’aventure anglaise est une réussite pour l’international chilien, ses premiers pas en Europe n’ont pas été un franc succès. En 2004, alors qu’il n’a que 20 ans et quelques rencontres de première division chilienne dans les jambes, Beausejour atterrit au Servette de Genève. Désillusion puisque le club suisse est en faillite et descend en ligue amateur. Après quinze matches disputés, il repart à l’aventure. A la recherche d’un nouveau challenge. Là encore, pas le temps de s’installer et d’ouvrir ses valises pour le Chilien, que ce soit au Grêmio (Brésil) et à la Gantoise (Belgique). Et après un retour au Chili, c’est finalement au Mexique qu’il franchit un cap. Au Club América, l’une des principales équipes d’Amérique latine. Sa carrière ne décollera qu’après la Coupe du Monde 2010 même si elle suit toujours une courbe sinusoïdale. Suspendu pour dix matches pas la Fédération Chilienne avec d’autres joueurs pour avoir été en retard et éméché à un rendez-vous de l’équipe nationale. Regrettant son acte, Beausejour est aujourd’hui au Brésil pour défendre les couleurs de sa nation. Et s’il attendra la fin de l’exercice pour s’exprimer sur son avenir, nul doute que l’intérêt de Marcelo Bielsa, décroché la Ligue des Champions face au Bayern Munich, l’Éléphant n’a jamais caché son amour pour Marseille même si son salaire a toujours été un frein aux négociations menées successivement par Pape Diouf puis Jean-Claude Dassier. Même cas de figure lorsque le joueur a effectué une pige en Chine avant de revenir en Europe. Aujourd’hui, le président Vincent Labrune a conscience que le joueur serait prêt à faire des concessions sur son salaire quitte à faire rêver une dernière fois un stade flambant neuf et redresser la barre d’un club à la dérive. Toujours aussi proche du public et des résultats du club, Didier Drogba se verrait bien évoluer dans une enceinte digne d’un club comme l’OM. A JAMAIS MARSEILLAIS Concentré à défendre les couleurs de sa sélection, l’Ivoirien prendra sa décision une fois la Coupe du Monde terminée. Mais nul doute que son apport, sur le terrain comme dans le vestiaire, serait un atout non négligeable pour le groupe de Marcelo Bielsa. Son placement, son jeu de tête et sa précision pourraient permettre à d’autres joueurs de se mettre en évidence. La dernière saison a montré les limites d’un collectif en manque de leader charismatique et voir Didier Drogba jouer ce rôle ne serait une surprise pour personne. La Drogbamania est en marche et les supporters sont prêts à chanter pour le retour de leur idole. Comme il a pu le faire récemment pour le défenseur Souleymane Diawara, Vincent Labrune aurait la légitimité de retirer son numéro. Le 11. Didier Drogba n’a jamais été aussi proche d’un retour sur la Canebière. L’OM peut y croire. Le Vélodrome en rêve. LIGUE 1 UN BEAUSÉJOUR À LA BONNE MÈRE ? Une dernière pige pour le Marseillais d’adoption ? LA DROGBAMANIA FAIT VACILLER LE VÉLODROME... J.G. in nvimono ancien sélectionneur de la Roja entre 2007 et 2010, ne le laissera pas insensible. Découvrir un nouveau club n’a pas de quoi faire peur le joueur, véritable globe-trotter comme son nom l’indique, et alors qu’il a soufflé récemment ses trente printemps. Sa polyvalence, en défense, au milieu comme en attaque, ferait les beaux jours de l’Olympique de Marseille. J.G. RETOUR D’AMALFITANO ? Après un passage compliqué à Marseille, Morgan Amalfitano a retrouvé un second souffle du côté de West Bromwich Albion. Conscient de ses qualités, l’entraîneur Marcelo Bielsa souhaite en faire une pièce maîtresse de son système. Un projet qui pourrait séduire l’international français jusqu’ici en désaccord avec les systèmes mis en place par Didier Deschamps puis Elie Baup. JORDAN AYEW REVIENT POUR MIEUX REPARTIR Critiqué pour son manque de maturité, Jordan Ayew s’est exilé dans le Doubs sous les ordres d’Hervé Renard. Aujourd’hui de retour à Marseille, l’international ghanéen ne se sent toujours pas prêt à refouler la pelouse du Vélodrome et souhaite acquérir davantage d’expérience dans la peau d’un titulaire. ANDRÉ AYEW SE LAISSE DU TEMPS A l’image des internationaux de l’OM appelés en sélection, André Ayew hésite à prolonger l’aventure à Marseille. Longtemps convoité par de grosses écuries européennes et aujourd’hui contacté par Naples, l’aîné des Ayew attend la fin de la Coupe du monde pour donner une réponse définitive à Marcelo Bielsa. ABANDON DE LA PISTE GOMIS ? Longtemps annoncé à Marseille, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais Bafétimbi Gomis est libre de s’engager où il le souhaite. Malgré l’intérêt que lui a porté l’OM, l’international français est suivi de près par les clubs anglais comme Newcastle. Galatasaray est aussi sur le coup et pourrait obtenir sa signature. DJILOBODJI À LA PLACE DE DIAWARA Afin de remplacer le départ d’un Souleymane Diawara vieillissant et probablement celui de Nicolas Nkoulou à l’issue de la Coupe du monde au Brésil, les dirigeants de l’Olympique de Marseille pourrait se tourner vers Papy Djilobodji. Auteur d’une saison remarquable sous les couleurs du FC Nantes, promu et assuré du maintien, l’international sénégalais serait tenté par un nouveau challenge après quatre années passées à la Beaujoire. ENFIN LA CHANCE DE SAMBA ? Rarement titulaire sous les couleurs de l’OM, Brice Samba pourrait avoir sa chance la saison prochaine. Malgré la récente blessure de SteveMandanda, ce dernier serait malgré tout tenté d’accepter un nouveau challenge dans sa carrière même si le projet Bielsa ne le laisse pas de marbre. Plébiscité par les supporters, le jeune Samba aurait ainsi les cartes en main pour assurer les arrières de l’Olympique de Marseille. CASSARD, ENTRAÎNEUR DES GARDIENS Jusqu'ici entraîneur des gardiens à Valenciennes, l'ancien portier du RC Strasbourg s'est engagé pour la prochaine saison avec l'Olympique de Marseille. Avec l'arrivée de Marcelo Bielsa au poste de coach, Stéphane Cassard vient remplacer Laurent Spinosi dans le rôle d'entraîneur des gardiens que ce dernier a occupé de 2004 à 2010 et plus récemment de 2012 à aujourd'hui. aa7 Op awwoy un,p sLalaas 3 VSl3I8 A : 1111061 r el !). ! weld NVlI8 Âs SLOZ.a waniA m'3Wo., 7/ ; a,a ! rvei $S30N I8W 3 allia4.ielff a7 Luâ assa.id WW1i, ; ua}ed a c’est positif ! BRUITS DE VESTIAIRE "'ogle aewnbr e6aue8 epage3 siwoo mIGB-eueN S1113jSNtla1 Le Foot Marseille Magazine est chez votre marchand de journaux ou sur www.lafontpresse.fr Le Foot gazette des transferts n°66 - Juillet 2014 - 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :