Gazette des Transferts n°66 juillet 2014
Gazette des Transferts n°66 juillet 2014
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°66 de juillet 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : Di Maria direction Paris Saint-Germain !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Les Verts ont ciblé deux gardiens QUI POUR REMPLACER RUFFIER ? !'L'..s..:s..s w..s Q.â.L Gardien autoritaire et puissant, Stéphane Ruffier est un joueur courtisé par de nombreux clubs. Cet été, il va participer à sa première Coupe du monde en tant que gardien numéro 2, et pourrait dans la foulée quitter le Forez. Christophe Galtier devra donc lui trouver un remplaçant s’il veut que son équipe continue de lutter pour les premières places. Plusieurs noms sont évoqués, dont Benoît Costil et YohannThuram. Depuis son arrivée en 2011, Stéphane Ruffier s’est imposé de suite comme un titulaire indiscutable. Jérémie Janot, portier historique de Saint-Etienne, fut rapidement relégué sur le banc et contraint de quitter le Forez pour retrouver du temps de jeu. Stéphane Ruffier est devenu l’un des leaders de l’équipe et du vestiaire des Verts. Ses performances ont fait de lui l’un des meilleurs gardiens de la Ligue 1. Logiquement, il fait partit du groupe des 30 joueurs de Deschamps pour préparer le Mondial. La blessure lors de la dernière journée de championnat de SteveMandanda l’a catapulté numéro 2 des Bleus. Toutefois, son avenir risque de s’écrire loin de Geoffroy-Guichard. LA SOLUTION THURAM : PLUS ÉCONOMIQUE MAIS PLUS RISQUÉE L’AS Monaco voudrait le voir retourner sur le Rocher. Si Stéphane Ruffier part de Saint-Etienne, qui gardera les buts des Verts la saison prochaine ? La piste interne ne semble pas celle suivie par les dirigeants stéphanois, Jessy Moulin et Baptiste Valette ayant peu ou pas d’expérience en Ligue 1. Pour remplacer l’ancien gardien de Monaco, Dominique Rocheteau est obligé de prendre un portier expérimenté. Plusieurs pistes sont à l’étude. La première mène du côté de Rennes. Benoît Costil présente le profil idéal pour devenir le dernier rempart des Verts. Formé à Caen, puis passé par Vannes et Sedan avant de rejoindre la capitale bretonne, Costil a toujours été numéro 1. A Rennes, il a su parfaitement prendre la place de Nicolas Douchez partie au Paris Saint-Germain en 2011. Le portier breton a multiplié les prouesses cette année, et si Rennes s’est maintenu, il a sa part de responsabilité. Dans un style différent de Ruffier, Costil est un gardien rassurant. Il présente même l’avantage d’avoir disputé neuf matchs de coupe d’Europe lors de sa première saison à Rennes. Pour Saint-Etienne qui retrouve l’Europe la saison prochaine, cette donnée peut faire la différence. YohannThuram est une autre piste étudiée du côté de Geoffroy-Guichard. Formé à Monaco comme Ruffier, le neveu du champion du monde a fait ses classes à Tours, puis à Troyes. Parti cette saison au Standard de Liège, Thuram est devenu remplaçant. ALIADIÈRE LE NOUVEL ANGE VERT Depuis le départ de Pierre-Emerick Aubameyang, les Verts manquent d’un buteur. Brandao et Erding n’ont pas réussi à combler le vide laissé par le Gabonais. Lors du mercato estival, l’attaquant turc pourrait même quitter le Forez qu’il a rejoint en début de saison. Dominique Rocheteau va donc devoir rapidement mettre la main sur 10 - Le Foot gazette des transferts n°66 - Juillet 2014 l’homme capable de faire se lever le Chaudron. Il pourrait s’agir de Jérémie Aliadière. Cet été, les Verts auront deux priorités dans leurs recrutements : trouver un gardien à la hauteur de Stéphane Ruffier, et recruter un attaquant capable de faire oublier Pierre-Emerick Aubameyang, pas remplacé depuis l’été dernier. Le mercato s’annonce donc compliqué. Le secteur offensif stéphanois a été décevant cette saison. Christophe Galtier doit trouver un attaquant capable de lui faire gagner des matchs. Si Erding s’est montré plus efficace en fin de saison, son rendement est encore un peu faible (11 buts). De plus, lors du marché des transferts il sera courtisé par de nombreux clubs turcs. Il ne restera plus que Brandao dans le Forez. Auteur de seulement 5 réalisations lors de l’exercice 2013-2014, l’entraîneur cherche un autre attaquant. Les Stéphanois ne recruteront pas un joueur de la trempe d’Aubameyang. Ils n’en n’ont pas les moyens. Leur seule solution est de recruter un joueur expérimenté en France. La liste est assez courte : Gomis, Gignac, et Aliadière. Gomis aura du mal à revenir dans le Forez après son départ mouvementé à Lyon. De plus, l’attaquant français privilégie les pistes à l’étranger. Bien qu’il soit libre, le salaire qu’il demande, tout comme Gignac, devrait être un frein pour les dirigeants stéphanois. Il ne reste plus qu’Aliadière. L’avant-centre de 31 ans a un parcours particulier, mais il a prouvé à Lorient qu’il n’a pas eu la carrière qu’il méritait. Ses galères du passé semblent être devenues un moteur. Voilà pourquoi les Stéphanois devraient le recruter. La carrière de Jérémie Aliadière est très atypique. Arrivé en 2001 à Arsenal alors qu’il n’a que 18 ans, il est promis à un grand avenir. Il a tout pour réussir, il a LIGUE 1 La solution miracle en attaque signé dans le club d’Arsène Wenger, le manager français est connu pour recruter de jeunes talents et les amener au plus haut niveau. Les années passent et se ressemblent pour le jeune Français, il joue peu et marque quasiment pas. Alors qu’il est entouré des plus grands joueurs français qui devraient faciliter l’intégration du jeune espoir, finalement Arsenal décide de le prêter pour qu’il s’épanouisse ailleurs et qu’il revienne plus fort. LE DÉPART DE GOURCUFF LUI OUVRE UNE PORTE DE SORTIE Rien n’y fait, il quitte le club londonien pour Middlesbrough en 2007. Là, son temps de jeu est plus conséquent mais il marque peu. Après trois ans au sein du club anglais, il n’est pas conservé et passe une saison blanche. Personne ne veut de lui, il semble fini pour le football professionnel, d’autant qu’il est blessé au genou. Arsène Wenger le fait revenir à Arsenal pour qu’il finisse la saison avec la réserve. L’entraîneur alsacien intervient lors de l’été pour son recrutement à Lorient. Alors que sa carrière semble prendre enfin son envol, il se blesse et enchaîne les blessures. Après une saison passée à l’infirmerie, Aliadière prouve qu’on peut lui faire confiance. Lors de la saison 2012-2013, il inscrit 15 buts en Ligue 1 et 4 en Coupe de France. Cette saison, il termine avec 8 buts mais il a encore eu des problèmes physiques. Le départ de Christian Gourcuff lui ouvre une porte de sortie, le président Féry ne manquera pas de faire une belle affaire. A Saint-Etienne de la saisir. M. P.Situation qu’il a mal vécue. Il a rejoint la deuxième division anglaise cet hiver, avec Charlton Athletic. Cette solution serait plus économique pour les Verts, mais plus risquée. Le jeune gardien français n’a connu qu’une saison en L1. Si Saint-Etienne veut continuer à viser le haut de tableau, les dirigeants stéphanois doivent miser sur les bons joueurs aux risques de se retrouver dans le ventre mou. Alors qui de Thuram ou Costil rejoindra le Forez cet été ? Le Rennais semble en pole position, mais pas sûr que le club breton le laisse partir… N ST.ETIENNE TRANSFERTS DU NOUVEAU A L'ASSE ! WASS CHANTÔME BAUTHEAC RABIOT THURAM PEJCINOVIC LARRIVEY... r op NP* Pi% —P Le talentueux buteur du TEC bieni& vers l'ASSE Vl'MrJ C'Lafont presse BRUITS DE VESTIAIRE Ce sera une des attractions la saison prochaine. Pétri de talent, l'attaquant franais veut enflammer Geoffroy-Guichard. NOUVEAU ALIADIÈRE Sainté fait le forcing f MATHIEU PELISSIER ERDING NE SE VOIT PAS PARTIR CET ÉTÉ… Interrogé par nos confrères de But, l’attaquant turc a indiqué qu’il ne souhaitait pas changer de club cet été. Erding n’a jamais caché pas son envie de rejoindre un jour le championnat turc mais il souhaite aussi porter le maillot des Verts la prochaine saison. … MAIS GALATASARAY FAIT LE FORCING L’ancien attaquant rennais serait désiré du côté de Galatasaray. En effet, Mevlut Erding, auteur d’une bonne fin de saison, a vu sa côte monter ces derniers mois. Un retour au pays est plus que probable si les Stambouliotes mettent le prix désiré par les Stéphanois. BEN YEDDER POUR REMPLACER LE TURC ? Si l’attaquant turc venait à quitter Saint-Etienne, les dirigeants stéphanois souhaiteraient le remplacer par Wissam Ben Yedder. L’avant-centre toulousain apporte certaines garanties dont celle d’être un buteur régulier : 15 et 16 réalisations lors des deux dernières saisons. EN CONCURRENCE AVEC SCHALKE 04 POUR WASS… Cette saison, Daniel Wass a réalisé une saison pleine (38 matchs, 9 buts) avec Evian, de quoi attirer les convoitises de plusieurs clubs dont Saint- Etienne. Le défenseur danois, repositionné au milieu de terrain, pourrait être un renfort de choix pour les Verts. Cependant, les Stéphanois devront faire avec la concurrence de Schalke 04. PEJCINOVIC POUR REMPLACER ZOUMA ? Kurt Zouma partant à Chelsea, les dirigeants stéphanois pensent au Serbe Nemanja Pejcinovic pour le remplacer. Toutefois, les Verts ne semblent pas les seuls sur ce dossier qui intéresse aussi le Stade Rennais et l’AS Monaco. TRÉMOULINAS ET RUFFIER, LES DOSSIERS PRIORITAIRES Christophe Galtier reste dans le Forez. Le président Bernard Caïazzo a affirmé de son côté que conserver Stéphane Ruffier et lever l’option d’achat de Benoît Trémoulinas étaient les priorités du club. c’est positif ! PERRIN "Si l'ai des proposihons..." GALTIER Les dessous d'un imbroglio LIGUE EUROPA Les Verts veulent une revancher. St-Etienne Transferts est chez votre marchand de journaux ou sur www.lafontpresse.fr
L’objectif maintien est dans toutes les têtes à Caen pour leur retour dans l’élite. Après deux saisons au purgatoire, ils ne veulent pas faire un aller retour L1-L2 et pour cela, il faut procéder à un bon recrutement, en commençant par un milieu d’expérience en la personne de Claudemir de Souza. La priorité numéro 1 des dirigeants caennais pour ce mercato est la recherche d’un milieu de terrain. Afin de se maintenir en Ligue 1, ils veulent un ou plusieurs joueurs expérimentés qui amélioreront qualitativement leur effectif mais aussi leur entrejeu. Alors que les grosses écuries, comme le PSG ou Monaco, ont déjà commencé leurs emplettes, d’autres clubs en manque de liquidités pourraient se tourner vers d’anciennes gloires de la Ligue 1. En manque de temps de jeu, désireux de quitter un club en crise ou encore en fin de contrat, certains joueurs sont aujourd’hui prêts à s’offrir un nouveau challenge. YANN JOUFFRE 29 ans, milieu du FC Lorient (libre) Pur produit de la formation nîmoise, YannJouffre a assuré une septième saison sous le maillot de Merlus. Ayant joué 31 fois pour 27 titularisations, le milieu de terrain s’est même offert le luxe d’inscrire 6 réalisations soit son meilleur ratio devant les cages. Du coup, certains clubs français pourraient s’intéresser à lui, car il est libre de s’engager où il le souhaite. Jouffre, dont le professionnalisme a toujours été salué, pourrait s’offrir un nouveau challenge en L1, après Nîmes, Guingamp et Lorient. BENOÎT PEDRETTI 33 ans, milieu de l’AC Ajaccio (libre) Dans une carrière en dents de scie, Benoît Pedretti a souvent fait les mauvais choix. Aujourd’hui relégué avec l’AC Ajaccio en Ligue 2 avec ses 14 matches disputés, l’ancien international tricolore n’a jamais réussi s’imposer, comme par le passé sous les couleurs de l’OM et l’OL. Un dernier sursis en Ligue 1 lui permettrait aujourd’hui de terminer une carrière où son passage l’AJ Auxerre reste sa plus belle réussite. Prêt à faire des sacrifices sur son salaire, les offres ne devraient pas tarder arriver jusqu’à son agent. GRÉGORY BOURILLON 29 ans, défenseur central du FC Lorient (libre) Comme son coéquipier Lorient, Grégory Bourillon n’est plus sous contrat avec les Merlus. Après ses premiers Malherbe sur un Brésilien Cet homme pourrait être Claudemir de Souza, un Brésilien de 26 ans qui évolue sous les couleurs du FC Copenhague. Il est en fin de contrat dans un an et ne souhaite pas prolonger son contrat. Le club danois ne voulant pas le céder gratuitement l’été prochain, les dirigeants n’ont d’autre choix que de le laisser partir cet été. Ce serait une excellente recrue pour le SM Caen car c’est un joueur aguerri qui a joué la Ligue des Champions. S’il n’est pas un vrai milieu offensif, il donnerait au jeu des Caennais une nouvelle dimension par son coup de patte et son œil vif qui lui fait faire rarement le mauvais choix ou la mauvais passe. De plus, le championnat de France gagnerait en qualité avec un tel joueur et pour Caen, où son objectif premier reste le maintien dans l’élite, il serait une très LIGUE 1 CAEN AJUSTE CLAUDEMIR belle arme pour le faire avec un peu plus de facilité. Né à Macaubas, au Brésil, le 27 mars 1988, il a très peu évolué dans son pays natal. Il débute sa carrière en 2007, au sein du club Brésilien Sao Carlos Futebol Clube mais très vite il attise les convoitises en Europe et cède face aux sirènes du club néerlandais Vitesse Arnhem en janvier 2008. A son arrivée, il a du mal à s’acclimater mais réalise déjà de belles performances. En 9 matchs de championnat, dont 6 comme titulaires, il inscrit 3 buts. Les deux saisons suivantes, il joue tout les matchs et se montre comme le véritable métronome de cette équipe (71 matchs en deux ans toutes compétitions confondues). En 2010, le Vitesse Arnhem est obligé de le vendre car le club est en proie à de gros problèmes financiers. Il prend donc la direction du FC Copenhague pour la somme d’un million d’euros. UN BRÉSILIEN TRÈS... EUROPÉEN Il est également indispensable sous le maillot danois et le Brésilien enchaîne les très bonnes performances. Il découvre également la Ligue des Champions où, lors de sa première saison, il marque un but face au FC Barcelone. En 4 saisons passées au Danemark, il remporte deux championnats en 2011 et 2013 et fini deux fois à la seconde place et gagne également la Coupe du Danemark en 2012. En 4 ans, il participe à 117 matchs de championnat pour une dizaine de buts plus 35 matchs de Ligue des Champions. C’est donc un joueur accompli qui débarquerait à Caen et qui deviendrai, à n’en pas douter, un élément clé dans l’effectif ainsi que dans l’entrejeu des Caennais. Il a réussi partout où il est passé, il a imposé son style et apporté une nouvelle dimension dans la qualité du jeu. Caen a tout intérêt à ne pas le voir signer ailleurs et à le faire venir pour donner un signe à ses concurrents pour le maintien. Non, Caen ne sera pas à prendre à la légère. R.G. Un coup de pouce aux petits Poucets de la Ligue 1 LES BONS PLANS DU MERCATO ! PEDRETTI LUGANO BOURILLON JOUFFRE BRUITS DE VESTIAIRE CAEN SUR LE COUP POUR BRÜLS A la recherche d’un ou plusieurs milieux offensifs, les Caennais suivaient de près la situation de Christian Brüls. Le joueur belge de 25 ans, prêté par la Gantoise à l’OGC Nice cette saison, à réalisé une bonne saison (34 matchs dont 26 titularisations) mais n’a pas été assez décisif et n’est pas conservé par Nice. Il peut être un bon coup pour Caen soit sous la forme d’un prêt ou alors par un transfert définitif, la Gantoise ne le retenant pas en cas d’offre. DEUX RECRUES POUR LES NORMANDS Le SM Caen a enregistré ses deux premières recrues lors de ce mercato avec l’acquisition du défenseur central de Laval Jordan Adéoti et du milieu offensif du Poiré-Sur-Vie Hervé Bazile. Le premier, âgé de 25 ans, a participé à 35 matchs de Ligue 2 pour 2 buts. Il était en fin de contrat à Laval et a préféré changer d’air pour signer chez le promu Caennais. Le second, âgé de 24 ans et formé à Guingamp, a joué 27 matchs de National cette saison pour 10 buts inscrits. VERCOUTRE À CAEN En fin de contrat en juin 2014, Rémi Vercoutre ne prolongera pas l’aventure lyonnaise. Après 11 années passé dans le Rhône, la doublure de Lopes, qui l’avait fait retrouver le banc de touche après un peu plus d’une saison comme titulaire à décidé de tenter l’aventure avec le SM Caen. Il a signé un contrat de 2 ans avec le club normand et espère ne pas être cantonné au rôle de doublure, même si le numéro 1 est déjà désigné... LE SM PROLONGE DEUX CADRES… Le SM Caen vient d’officialiser la prolongation de deux joueurs cadres de l’équipe. Il s’agit du meilleur buteur de Ligue 2 Mathieu Duhamel, courtisé par de nombreux clubs de Ligue 1, ainsi que son défenseur Alexandre Raineau, au club depuis 2006. Les deux joueurs ont tous les deux paraphé un nouveau bail de deux ans avec le club Normand. Une très bonne nouvelle pour le club qui garde avec eux leur meilleur buteur et arme offensive numéro 1 de l’équipe ainsi que le défenseur qui a tous connu du côté de la Normandie. pas Rennes, le joueur originaire de Laval a tenté l’expérience au PSG. Malheureusement, quelques séjours sur le banc et des titularisations par-ci, par là, Grégory Bourillon décide de s’exiler en Bretagne à Lorient. Auteur de 29 matches sous la houlette de Gourcuff, le défenseur conclut une belle saison qui laisse de l’espoir aux écuries de Ligue 1 de l’engager et renforcer leur effectif moins qu’un départ à l’étranger ne soit envisagé. DIEGO LUGANO 33 ans, défenseur central de West Bromwich Albion (un an de contrat) Personne n’a oublié son passage catastrophique au PSG au début de l’ère Léonardo. Après une Coupe du monde 2010 où la sélection de l’Uruguay, dont il est encore aujourd’hui capitaine, termine sur la troisième marche, le PSG version qatari engage le défenseur. Le transfert tourne finalement au flop puisqu’il ne dispute que 21 rencontres en deux saisons. Dans l’optique de le relancer malgré un physique vieillissant, le club parisien le prête à Malaga mais là encore, Lugano échoue. C’est finalement en Angleterre à West Bromwich Albion qu’il se relance. Aujourd’hui, le défenseur reste apprécié et pourrait proposer ses services en France. Il ne lui reste qu’un an de contrat avec le club anglais et rien n’est impossible alors qu’il dispute actuellement la Coupe du monde au Brésil. JÉRÉMY MÉNEZ 27 ans, attaquant du PSG (libre) Arrivé dans la peau d’un titulaire indiscutable, l’international français n’a pas convaincu Laurent Blanc. Après 16 matches disputés et un long séjour sur le banc, Jérémy Ménez pourrait s’engager dans un club de L1 capable de lui payer son salaire et lui offrir une place de titulaire. Libre après trois saisons dans la capitale, l’ancien Sochalien est aussi sur les tablettes de clubs italiens même si rester en France est la meilleure solution s’il souhaite retrouver rapidement une place en équipe de France. J. G. Le Foot gazette des transferts n°66 - Juillet 2014 - 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :