Gazette des Transferts n°61 janvier 2014
Gazette des Transferts n°61 janvier 2014
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°61 de janvier 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,8 Mo

  • Dans ce numéro : Cabaye proche du Paris Saint-Germain.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Un nom imprononçable, mais quel talent ! KRYCHOWIAK PASSE AU VERT I 1. I Depuis deux saisons, le milieu de terrain rémois de 23 ans séduit par sa sécurité et sa régularité au point d’attirer un bon nombre de prétendants. Saint-Etienne en fait partie. Actuellement en discussion avec son club chinois, Dalian Aerbin, pour la résiliation à l’amiable de son contrat, Guillaume Hoarau pourrait arriver libre dans le Forez. Une aubaine pour l’ASSE qui s’attacherait ses services sans avoir à dépenser la moindre indemnité de transfert. Christophe Galtier n’a d’autre choix que de recruter rapidement un attaquant pour pallier la méforme de Brandao. Le coach stéphanois serait très intéressé par le profil de l’attaquant réunionnais qu’il voulait déjà l’été dernier. « J’ai eu Guillaume Hoarau au téléphone pour la possibilité d’un retour » Il a un nom sacrément complexe, pourtant, sur le terrain, Grzegorz Krychowiak est un joueur on ne peut plus simple. Solide, bagarreur, infatigable récupérateur, l’international polonais (9 sélections) est loin, très loin de l’archétype du footballeur hautain, usant d’innombrables passements de jambes et autres chichis pour attirer sur lui les projecteurs et se faire remarquer. Non, Grzegorz Krychowiak est un travailleur de l’ombre. Celui dont on entend le nom deux ou trois fois dans l’année sans jamais parvenir à mettre un visage dessus. Puis qu’on retrouve en fin de saison dans l’équipe type UNFP en se demandant qu’est-ce qu’il fait là. Fougueux, rugueux, hargneux, mais jamais haineux, le milieu aux trois poumons est doté d’un état d’esprit irréprochable sur et en dehors du terrain. En témoigne le nombre famélique de cartons rouges qu’il a reçus depuis qu’il est en Ligue 1 : zéro en deux saisons. Un exploit pour un milieu défensif ! En témoigne aussi le fait de jeu suivant. 14ème journée de Ligue 1, le PSG reçoit Reims. On joue la 68ème minute. Les Rémois, alors menés 2-0, obtiennent un penalty. Krychowiak s’apprête à le tirer. A ce moment, Thiago Motta s’approche et murmure quelques mots à l’oreille du Polonais. On ne saura jamais réellement ce qui est sorti de la bouche du milieu du PSG qui, en guise de défense, prétextera avoir « souhaité bonne chance » à son adversaire. Quoi qu’il en soit, cet acte anti-jeu visant à déstabiliser le milieu polonais fonctionnera puisque ce dernier ratera le penalty. Un joueur ordinaire de Ligue 1 serait aller se plaindre à l’arbitre, exigeant à ce que le penalty soit retiré. Les plus déclarait en juillet l’entraîneur. Le transfert ne s’était pas fait, le club chinois ne voulant pas se séparer de son longiligne avant-centre. Seulement voilà, la situation a clairement évolué. Plus gros salaire du club (4 M €), Hoarau peine à donner satisfaction à ses dirigeants. Pour preuve ses statistiques faméliques : 2 buts en 20 matches de championnat la saison passée, 0 cette année. La rupture entre le joueur et le club de la province du Liaoning est donc consumée. Depuis quelques semaines, le joueur s’entraîne à part et ne joue qu’avec l’équipe réserve. Cette situation ne devrait cependant pas durer. Des discussions entre les deux parties seraient toujours d’actualité dans le but de finaliser le transfert du Réunionnais en janvier. Galtier recherche activement un numéro neuf susceptible de venir suppléer Brandao sur le court LIGUE 1 téméraires s’en seraient directement pris à Motta le fustigeant d’insultes et de menaces... Krychowiak, lui, ne relèvera même pas l’incident. « Je n’ai pas compris ce qu’il m’a dit, mais ça fait partie du jeu. » Encore plus surprenant, il en profite pour combler de louanges le milieu italien… « C’est un des meilleurs milieux qui évolue en France. Il est technique, perd très peu de ballons et oriente énormément le jeu. Il est très important dans l’effectif du PSG ». Humilité quand tu nous tiens... 7 MILLIONS ET ÇA MONTE... Bon défensivement, le Polonais est aussi capable d’apporter offensivement. 4 buts la saison dernière, 2 cette saison, Krycho’peut revêtir l’habit de buteur si le besoin s’en fait sentir. La saison dernière, le chouchou du stade Auguste Delaune a trop souvent HOARAU C’EST (PRESQUE) CADEAU ! 4 - Le Foot gazette des transferts n°61 - Janvier 2014 Le duo avec Erding reconstitué ? terme, puis carrément pour succéder au Brésilien, en cas de départ de ce dernier, l’été prochain. Guillaume Hoarau semble être la piste idéale. Auteur de 56 buts et 16 passes décisives en 5 saisons avec le PSG, le natif de Saint Louis (Réunion) évolue dans le même registre que Brandao c’est-à-dire en pivot. Véritable renard des surfaces, limpide face au but, son grand gabarit lui permet d’être présent dans les duels aériens. OÙ EST PASSÉ BRANDAO ? Chez les Verts, Hoarau retrouverait un certain Melvut Erding, son partenaire sur le front de l’attaque parisienne pendant trois saisons. L’occasion de voir si les automatismes entre les deux joueurs existent toujours. A moins que de coéquipiers ils ne deviennent concurrents... Alignés côte à côte au Parc des Princes, il y a en effet peu de chances de voir les deux ex-Parisiens jouer ensemble à Geoffroy-Guichard. Et pour cause, Christophe Galtier privilégie un système avec deux ailiers (Hamouma, Gradel) et une seule pointe (Brandao). Il est quand même légitime de se demander si l’exil en Chine de Hoarau ne va pas lui porter préjudice. A 29 ans, après une saison chaotique, Guillaume devra vite se remettre dans le bain pour espérer obtenir une place de titulaire dans l’effectif stéphanois. Après avoir délibérément privilégié l’aspect financier à l’aspect sportif, il est bien déterminé à se (re)consacrer pleinement au football. L’exinternational tricolore qui touche actuellement 4 millions d’euros par an en Chine devra néanmoins consentir à réduire considérablement son salaire s’il souhaite rebondir en Ligue 1 (Marseille et Montpellier sont aussi intéressés). J.P. tenu l’équipe champenoise à lui tout seul. Rebelote cette saison. Pas étonnant qu’il soit l’élément le plus utilisé par Hubert Fournier et que Galtier en ait fait sa cible prioritaire pour remplacer Joshua Guillavogui parti cet été à l’Atletico Madrid. « Grzegorz sera sans doute amené à nous quitter. Il a un palier à franchir » dixit son entraîneur qui ne se fait guère d’illusions quant à son avenir. Estimé à 7 M €, sa cote ne cesse d’augmenter. Ce qui devrait pousser les dirigeants stéphanois à vendre Kurt Zouma (Manchester City, Chelsea, Monaco) afin d’avoir les liquidités suffisantes pour passer à l’attaque rapidement. BRUITS DE VESTIAIRE JEREMY PUZOS GHOULAM A LA COTE EN SERIE A Annoncé du côté du Torino ou encore du Milan AC, c’est finalement l’AS Roma de Rudi Garcia qui serait en passe de rafler la mise dans ce dossier. L’ancien technicien lillois devra débourser aux alentours de 3 millions d’euros pour s’attacher les services du latéral gauche algérien. HAMOUMA NIE TOUT CONTACT AVEC L’OL Début septembre, Lyon aurait sollicité le club du Forez en toute fin de Mercato en tentant d’inclure Hamouma dans un échange avec Bafé Gomis. Le principal intéressé a cependant réfuté en bloc tout contact avec les Gones. « Non, non, il n’y a eu aucun contact ». DEUX RENFORTS EN PROVENANCE DU MALI Deux jeunes attaquants maliens issus du Centre de formation Salif Keita partenaire de l’ASSE devraient passer un test cet hiver chez les Verts. Si Aboubacar Toungara et MohamedKéïta donnent satisfaction à Galtier, ils pourraient venir renforcer le groupe stéphanois pour le reste de la saison. UN JEUNE EN PASSE D’ÊTRE PROMU PRO Assim Traoré, jeune Burkinabé déjà mis à l’essai par le club stéphanois en février dernier, serait sur le point de signer un contrat avec le club. MANCHESTER CITY PRÉPARE UNE OFFRE POUR ZOUMA Afin de pallier la blessure de Kompany et de Démichelis, les Citizens sont à la recherche d’un défenseur central. Ils ont récemment envoyé leur recruteur Gary Worthington superviser le jeune international Espoirs et espèrent l’attirer contre un chèque de 12 M €. Monaco et Chelsea sont aussi sur l’affaire. DEUX CADRES PROLONGENT Fabien Lemoine et Ismaël Diomandé sont désormais liés avec le club stéphanois jusqu’en 2017. UN DÉFENSEUR VALENCIENNOIS EN VUE L’ASSE étudierait la piste du défenseur ivoirien Benjamin Angoua. En fin de contrat et estimé à moins de 2 millions d’euros, le natif d’Anyama (Côte d’Ivoire) est également pisté par de nombreux clubs étrangers. UNE JEUNE PÉPITE TUNISIENNE BIENTÔT STÉPHANOISE ? Mis à l’essai, le jeune attaquant Hazem Haj Hassen (17 ans) auteur d’une belle CAN U17 et d’un Mondial U17 intéressant cette année avec la Tunisie, plairait aux dirigeants stéphanois qui devraient le recruter cet hiver. DOUCHEZ SUCCESSEUR DE RUFFIER ? Annoncé sur le départ (FC Valence, Monaco, Milan AC), Stéphane Ruffier devrait laisser sa place dans les cages stéphanoises à la doublure de Salvatore Sirigu au PSG : Nicolas Douchez. Les discussions seraient déjà engagées avec l’agent du portier parisien. SUR LA PISTE D’UN GÉANT DANOIS La cellule de recrutement stéphanoise scruterait avec attention les prestations de l’attaquant international Danois Simon Makienok Christoffersen en vue d’un éventuel transfert. Surnommé le nouveau Peter Crouch, le joueur de 2m01 évoluant cette année à Brondby coûterait aux alentours de 1,5 M €. LE MERCATO D’HIVER 2013 Arrivées : Mollo (Nancy, p.), Laudrup (Nordsjälland, Dan., p.) Départs : aucun
Herrera peine à donner satisfaction aux Montpelliérains qui auraient jeté leur dévolue sur Andy Delort même si la piste Hoarau existe aussi. L’explosif attaquant de 22 ans marche actuellement sur l’eau avec Tours. LIGUE 1 A Monaco, c’est (presque) bouché BORDEAUX SE MET À L’ART MARTIAL ! BRUITS DE VESTIAIRE L’ANGLETERRE S’INTÉRESSE À DIABATÉ… Auteur de 39 buts avec les Girondins (comme Zidane), l’attaquant malien, sous contrat avec Bordeaux jusqu’en juin 2016, pourrait être vendu cet hiver à Newcastle qui serait prêt à mettre 7 M € sur la table pour recruter le nouveau Adebayor. … ET SAINT-ETIENNE À SANÉ Sous contrat jusqu’en juin 2015, le milieu de terrain sénégalais serait dans le viseur de l’ASSE, mais aussi de clubs anglais et allemands (Wolfsburg et Leverkusen). CARRASSO PROLONGE Annoncé sur le départ (Bursaspor le voulait cet été), le gardien des Girondins, qui avait refusé la première proposition du club (un an de plus), devrait finalement prolonger de deux saisons (jusqu’en juin 2017) son bail avec le club. N’GUEMO LIBRE EN 2014 ? International camerounais, Landry N’Guemo n’est plus indiscutable dans l’entrejeu de Francis Gillot où la concurrence avec le jeune Poko bat son plein. Il veut tout de même jouer pour attiser les convoitises dès cet hiver si les Girondins ne veulent pas le voir s’engager librement avec le club de son choix l’été prochain. DAYO À L’ESSAI Le défenseur central burkinabé de l’Etoile Filante de Ouagadougou Issoufou Dayo (24 ans) va être testé par le staff bordelais. SAKHO SUR LES TABLETTES Sous contrat avec Metz jusqu’en juin 2016, l’attaquant Diafra Sakho (8 matches en 14 matches) est courtisé par de nombreux clubs (Lorient, Nice, Marseille…) et aussi par les Girondins. LE MERCATO D’HIVER 2013 Arrivées : Rolan (Defenso Sporting, Uru.), Chevalier (GFC Ajaccio), Faubert Départs : Jussiê (Al-Wasl, EAU), Gouffran (Newcastle, Ang.), Chalmé (Ajaccio, p.) Andy Delort est un pur produit héraultais. Il est né et a grandi à 30 km de Montpellier, dans la ville de Sète. En 2008, il est repéré par l’AC Ajaccio avec qui il finit meilleur buteur du championnat de France U17 (30 buts). S’en suit un parcours plutôt atypique. A 17 ans, direction l’Allemagne et le Borussia Dortmund. Outre-Rhin, le jeune avant-centre découvre les joies du football professionnel aux côtés des Shinji Kagawa et Mario Gotze, excusez du peu. « Götze jouait juste derrière moi, il était déjà extraordinaire. Je m’entendais bien avec lui, je sentais qu’il y avait quelque chose à faire ». UNE FRAPPE D’ENFER, UN TEMPÉRAMENT DE FEU Après un essai concluant dans le club de la Rhür, l’attaquant décide pourtant de s’engager avec le Nîmes Olympique. « Je n’ai pas signé au Borussia parce que je n’étais pas prêt. Non pas au niveau footballistique, mais au niveau de la vie en tant que telle » expliquera-t-il après coup. Après un bref retour à l’AC Ajaccio, le club de son coeur, Delort est transféré au FC Metz. Entre temps, le puissant numéro 9 goûtera aux joies du football de plage avec l’équipe de France de beach soccer entraînée à l’époque par un certain Eric Cantona. Après cette parenthèse sablée, l’athlétique attaquant (1m82, 79 Chipé par l’AS Monaco à l’OL, le prodige français progresse dans l’ombre du Colombien Radamel Falcao sous la rigueur italienne. Mais à l’approche du Mercato, un prêt en L1 est évoqué histoire de gagner du temps de jeu. Anthony Martial et Thierry Henry possèdent trois choses en commun : Monaco, les Ulis et le zouk. Essonnien d’origine antillaise, le jeune Martial a littéralement l’ombre de Titi au-dessus de sa tête lorsqu’il arbore les pelouses du CO Les Ulis en 2001. L’attaquant talentueux d’1m82 évolue à un rythme surprenant. Après une préformation en région parisienne, Anthony débarque à Lyon pour peaufiner son football. Il décrochera son premier contrat professionnel en 2012 et jouera son premier match pro lors d’un match de Ligue Europa face à l’Hapoel Ironi Kiryat Shmona (2-0). Couvé par Rémi Garde, il ne disputera que quatre matches lors de cette saison. Seulement quatre matches avec les Gones et une kyrielle de pions plantés avec les différentes catégories d’âges en é- quipe de France Espoirs, Anthony avait déjà la cote en Europe. Surveillé de très près par la Juventus, en juin 2013, il opta plutôt pour le Rocher a- vec à la clé un contrat de trois ans. Le petit frère du défenseur Brestois Johan Martial suit, malgré lui, les grands pas de Monsieur Henry. « J’AIME PERCUTER ET DRIBBLER » Lorsqu’Anthony se décrit dès son arrivée au Stade Louis II, il nous gratifia kg) revient à son amour de jeunesse, l’AC Ajaccio. Il découvre les joies de la Ligue 1, à seulement 19 ans lors de la saison 2010-2011. A la fin de l’année, il est appelé par Francis Smerecki pour participer au tournoi de Toulon avec l’équipe de France Espoirs, mais se blesse dans la foulée. Il doit déclarer forfait. Depuis cette année, ce fan inconditionnel de Wayne Rooney évolue au Tours FC (Ligue 2) et compte déjà 7 buts en 15 matches. Un départ vers Montpellier, le club qu’il supportait étant enfant, ne serait pas à exclure cet hiver. Ce ne serait pas la première fois que le club de Loulou Nicollin irait piocher chez les Tourangeaux. Rappelez vous l’été 2010, un certain Olivier Giroud débarque en Hérault, après une saison remarquée avec Tours où il finira meilleur buteur de Ligue 2 (21 buts). Si les deux joueurs au gabarit impressionnant ont des caractéristiques communes, leur rôle sur le terrain diffère. Le Gunner est un attaquant en pivot, celui sur qui on s’appuie. Andy Delort, lui, est plus rapide, plus apte à prendre la profondeur. Leur tempérament aussi est totalement différent. Alors que Giroud est un joueur calme qui n’est pas franchement habitué aux coups de sang, Delort est plus explosif, impulsif même. Dans sa courte carrière, il compte déjà plusieurs bagarres à son actif. Quelques-unes du temps où il évoluait en CFA et une plus récemment en Ligue 2, avec Ajaccio, en 2011 face à Nantes. « J’ai vu mon copain se faire frapper, j’y suis allé, mais ça a sali un peu mon image. » La venue de l’attaquant au tempérament de feu viendrait soulager une attaque montpelliéraine à la peine en cette première partie de saison. JEREMY PUZOS d’une litote : « J’aime percuter et dribbler ». En version longue, ça aurait pu donner : je suis puissant dans la percussion, rapide dans l’exécution, j’ai la tête levée une fois la balle aux pieds, je suis bon du droit et correct du gauche, je suis un futur crack. Sa quiétude dans les duels, dans les contrôles, dans la surface de réparation rappelle les débuts d’un autre buteur précoce, l’Italien Mario Balotelli. Le football à l’ère numérique fait de plus en plus confiance aux jeunes joueurs. Tant mieux car celui-là a faim de ballons. Sous le bâton du coach italien Claudio Ranieri depuis le début de la saison, le jeune français a souffert de la rigueur tactique et physique. Sa progression ne peut qu’être exponentielle à seulement 18 ans (depuis le 5 décembre), néanmoins « Toto » veut faire trembler les filets de Ligue 1. Le compteur de buts bloqué à une unité (contre Rennes, 15 ème journée), et la concurrence partiale au sein des Rouge et Noir (seulement quatre matches joués dont trois comme titulaire en L1), Anthony Martial se mettrait même à regretter son départ de Lyon. Quatrième choix de Ranieri après Falcao, Rivière et Germain, « Toto » n’a pas l’impression de pouvoir prouver ce qu’il vaut. « Si j’avais été souvent dans le groupe, cela aurait prouvé qu’il comptait sur moi. Ça n’a pas été le cas, donc… Je vais essayer de trouver un club qui me permettrait de jouer régulièrement et de revenir plus fort. Je pense que je ne suis pas encore prêt à aller à l’étranger. Il me faut du temps de jeu et ce n’est pas là-bas que je vais en trouver beaucoup ». Il a certes joué les quatre dernières journées de championnat (14 ème à 17 ème), Le MHSC a trouvé son nouveau Giroud ANDY... DELORT EN BARRE ! mais Falcao était blessé… Les Girondins de Bordeaux seraient en première ligne pour se faire prêter le jeune espoir français. Mais ils ne sont pas les seuls ! (son ancien club Lyon veut se le faire prêter !) Un prêt jusqu’à la fin de la saison qui serait bénéfique pour toutes les parties au contrat. Il pourra évoluer soit en soutien de Cheick Diabaté en 9 et demi soit sur un des côtés en permutant avec Henri Saivet ou encore seul en pointe devant Sertic, Obraniak et Saivet. Francis Gillot pourrait se retrouver avec une petite merveille entre ses mains, ça sent les fêtes de Noël en Gironde. BRUITS DE VESTIAIRE BON DE SORTIE POUR CABELLA Ayant préféré ne pas aller au clash cet été alors que l’OM le voulait, Rémy Cabella, qui est sous contrat jusqu’en juin 2016, disposerait d’un bon de sortie pour le prochain Mercato… d’été. Naples, la Roma et MU sont aux aguets ! ÇA BOUGE AU CENTRE DE FORMATION En poste depuis 2007, Jean-François Domergue, qui rejoint l’UEFA, a laissé sa place à la tête du centre de formation (il a entraîné l’équipe 1ère de 2004 à 2007) à Henri Stambouli (le père de Benjamin !) le 1er décembre. Ce dernier s’est notamment occupé de la formation à l’OM de 2010 à 2013. STAMBOULI PROCHE DE BORDEAUX Le milieu de terrain de 23 ans, sous contrat avec le club jusqu’en juin 2015 devrait quitter l’Hérault dès cet hiver. En cas de départ, il pourrait rejoindre les Girondins de Bordeaux. Le LOSC et l’Olympique de Marseille suivent également le joueur. COURBIS, UN RETOUR EN HÉRAULT Rolland Courbis a été nommé pour succéder à Jean Fernandez sur le banc montpelliérain. Un retour dans un club qu’il avait déjà fréquenté entre 2007 et 2008. UNE PISTE VÉNÉZUÉLIENNE POUR L’ATTAQUE Le MHSC serait intéressé par l’attaquant vénézuélien du Nacional Madère, Mario Rondon. Agé de 27 ans, ce dernier a signé 6 buts en 12 matches cette saison. Rondon est estimé à 1,5 M €. Le MHSC va toutefois devoir s’activer, car les Turcs de Sivasspor sont également sur le coup. Le Foot gazette des transferts n°61 - Janvier 2014 - 5 J.E. LE MERCATO D’HIVER 2013 Arrivée : aucune Départs : Yanga Mbiwa (Newcastle, Ang.), Tinhan (Arles-Avignon, p.)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :