Gazette des Transferts n°59 novembre 2013
Gazette des Transferts n°59 novembre 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°59 de novembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,3 Mo

  • Dans ce numéro : Cvitanich vers l'OM.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Reims n’a pas encore trouvé son buteur. Sur les sept buts inscrits par le club après 9 journées, tous étaient de buteurs différents. En y ajoutant les débuts difficiles de son nouvel attaquant Gaétan Charbonnier, la volonté de recruter un nouvel avant-centre se fait sentir en Champagne. Et si c’était un ancien chouchou de Sir Alex Fergusson... En délicatesse aux Girondins de Bordeaux, destiné à faire banquette ou à jouer avec l’équipe CFA, David Bellion pourrait rebondir dans la Marne. Le joueur formé à l’AS Cannes n’entre plus du tout dans les plans de Francis Gillot. Mis à l’écart professionnellement, l’attaquant girondin connaît é- galement des soucis dans sa vie hors football. En effet propriétaire d’un restaurant « le maestro », l’établissement est fermé depuis fin juillet. Une situation dure à vivre sur tous les tableaux. L’ancien Red Devil n’a jamais été considéré comme un pestiféré dans ses précédents clubs. Même si celui-ci sort de trois saisons difficiles (il n’a marqué qu’un seul but en 37 matches), David Bellion est un grand professionnel. Passé par l’Angleterre très (trop) tôt, il pose ses valises à Sunderland en 2001. Là-bas, le Bordelais dis- putera 20 rencontres en deux saisons de Premier League et inscrira 1 but. Pourtant, en dépit d’une feuille de stats légère, Sir Alex décide de le recruter en 2003, affirmant à son sujet : « C’est un jeune avec un immense potentiel et qui fera partie de l’avenir du club ». LA SITUATION DE L'EFFECTIF En fin de contrat en juin 2014 Agassa, Tacalfred, Conte, Peuget, Ghisolfi, Ayité, Ghilas En fin de contrat en juin 2015 Malherbe, Fofana, Signorino, Krychowiak, Devaux, Ca, Pereira, Fortes, Courtet En fin de contrat en juin 2016 Placide, Bastien, Turan, Glombard, Oniangué, Albaeck, Ouali, de Préville, Diego En fin de contrat en juin 2017 Weber, Mandi, Atar, Charbonnier Romain Grange pourrait retrouver la Ligue 1 avec Valenciennes. Toujours à Nancy, l’ancien castelroussin pourrait vite quitter la Lorraine. 14 - Le Foot gazette des transferts n°59 - Novembre 2013 FERGUSON AVAIT MISÉ SUR LUI Hélas les espoirs fondés sur lui ne porteront pas leurs fruits. Avec United, Bellion participera à 24 matches en deux ans et seulement 4 petits buts. Il faut dire que jouer sa place face à Ruud Van Nistelrooy, Diego Forlan et Louis Saha n est pas une mince LIGUE 1 Le Bordeaux, c’est fini ! BELLION VEUT SORTIR LE CHAMPAGNE Relégué en Ligue 2 en fin de saison dernière, Nancy a besoin de faire des économies et est obligé de vendre ses meilleurs joueurs. Cet été, Puygrenier, Mollo, Bakar et Sané ont ainsi quitté l’ASNL et permis au club de renflouer un peu ses caisses. Romain Grange et Lossemy Karaboué sont susceptibles de partir cet hiver. Le premier était proche de Lorient cet été et le second de Sochaux. Valenciennes qui a perdu Foued Kadir et Gaël Danic est affaibli sur les côtés. Il ne reste plus que Mathieu Dossevi qui a toujours des envies de départ et l’Israélien Maor Melikson. Un joueur supplémentaire pour apporter un peu de concurrence serait un plus pour les Nordistes. Quasiment pas utilisé par l’entraîneur lorrain Jean Fernandez pendant la première partie de saison, il s’impose comme titulaire dans le système de Patrick Gabriel et contribue à la bonne deuxième partie de saison de Nancy, mais il ne peut éviter la descente en Ligue 2. Au final, il va disputer 20 matches en Ligue 1, mais seulement 10 en tant que titulaire. Nul doute qu’il veut retrouver l’élite au plus vite car il était venu à Nancy l’an dernier pour la découvrir. La Ligue 2, il en a fait le tour durant quatre saisons avec Châteauroux. UN DYNAMITEUR Courtisé par Toulouse, Lille et Nantes et donc Lorient, il devrait changer d’air cet hiver. Valenciennes pourrait se positionner sur le milieu offensif de 25 ans. Acheté 800 000 euros par Nancy à Châteauroux, le club lorrain devrait réussir une belle petite plus-value. Bon dribbleur, bon passeur, accélérateur A Nancy, il porte sa croix affaire. Il sera prêté l’année suivante à West Ham, un prêt qui ne s’avère pas concluant : 8 rencontres pour aucun but. L’attaquant enchaîne un autre prêt de 6 mois dans le Sud de la France, histoire de se refaire une santé et de découvrir par la même occasion le championnat de France. C’est à Nice et sous la houlette d’Antonetti que David Bellion renaît. En 15 rencontres sous le maillot niçois, il trouve les filets à cinq reprises. L’année d’après, il confirme avec les Aiglons en inscrivant 8 buts en 30 matches. C’est à la fin de cet exercice que les Girondins de Bordeaux souhaitent l’enrôler. Il signe en Gironde et connaîtra sa meilleure saison en marquant 12 buts en 37 matches. Sans le savoir, cette année-là restera la plus fastueuse pour le numéro 11 bordelais. Il remporte de jeu, il dispose de qualités intéressantes pour la Ligue 1. Il est également à l’aise pour frapper les coups de pieds arrêtés. Il devrait offrir de bons ballons pour les attaquants. Pujol et Le Tallec devraient apprécier. Valenciennes a besoin d’un joueur offensif car c’est actuellement la plus mauvaise attaque de la Ligue 1. Surtout l’équipe nordiste se crée peu d’occasions car les joueurs de couloirs sont trop inoffensifs. Romain Grange pourrait apporter ce petit brin de folie dont VA a besoin et qui faisait sa force les saisons passées surtout à domicile. Les Nordistes doivent vite engranger des points pour ne pas connaître le même sort que Nancy... Il serait dommage qu’un club qui dispose d’un stade flambant neuf comme celui du Hainault connaisse la descente comme Grenoble ou Le Mans auparavant. Pour le moment, Grange qui était en instance de départ n’est pas titulaire à Nancy. Lors des ses deux rentrées en début de saison, il a surtout récolté un carton rouge à Bastia. Il est à court de forme. Mais voilà un des bons coups à réaliser pour un club de Ligue 1 cet hiver pour un prix plus que raisonnable. Sous contrat jusqu’en juin 2015 avec le club lorrain, le footballeur âgé de 25 ans pourrait être cédé contre un chèque de 2,5 millions d’euros, une somme demandée par l’ASNL afin d’accepter de le vendre cet été. A moins que Nancy, qui a besoin de vendre en urgence, ne le laisse partir pour une somme inférieure. ALEXANDRE REIGNOUX le championnat en 2009 avec Bordeaux, mais ne sera pas un des cadres de l’équipe. Après un retour éclair à l’OGC Nice, sa carrière prend du plombdans l’aile, jusqu’à ne plus jouer avec le groupe pro bordelais. Agé de 30 ans et doté d’une grande expérience, David Bellion peut encore avoir une carte à jouer dans un club familial comme le Stade de Reims. Il peut largement épauler les jeunes attaquants du club champenois en manque d’efficacité. Cet ancien diable rouge n’a pas le droit de faire mentir Sir Alex. GRANGE ÇA VA LE FAIRE À VALENCIENNES LA SITUATION DE L'EFFECTIF En fin de contrat en juin 2014 Angoua, Kagelmacher, Traoré, Mater, Ducourtioux, Doumbia, Saez, Dossevi, Bahebeck, Massampu, Pujol En fin de contrat en juin 2015 Novaes, Kerjean, Lala, Enza-Yamissi, Camara, Da Silva, Melikson, Le Tallec En fin de contrat en juin 2016 Penneteau, Charruau, Rose, Masuaku, Néry, Nguette En fin de contrat en juin 2017 Ciss, Chitu BRUITS DE VESTIAIRE JÉRÉMIE WOLFMAN UN BRESTOIS DANS LE VISEUR Reims se penche de près sur le cas de Benoît Lesoimier (30 ans), le milieu de terrain offensif de Brest, dont le contrat expire en juin 2014. DIEGO A PROLONGÉ Auteur de quatre buts et d’une passe décisive la saison passée en championnat, Diego (25 ans), le milieu de terrain offensif de Reims, a rempilé pour une saison. Le contrat du Brésilien, qui avait été recruté l’été dernier pour environ 1,5 million d’euros, court désormais jusqu’en 2016. Victime d’une rupture du tendon rotulien en mai dernier, l’ex-Tourangeau est actuellement sur le flanc. LEVERKUSEN SUR KRYCHOWIAK Suivi par de nombreuses formations hexagonales (St-Etienne notamment), Grzegorz Krychowiak a aussi été remarqué par certains clubs étrangers, notamment en Bundesliga. Le Bayer Leverkusen a dépêché un émissaire pour superviser l’international polonais contre Bordeaux. Sous contrat jusqu’en 2015 avec le l’équipe champenoise, le président Caillot souhaite au moins le conserver jusqu’à la fin de la saison. BRUITS DE VESTIAIRE LYON SUR ROSE Lyon suivrait avec attention les prestations du défenseur central international Espoirs français Lindsay Rose (21 ans), dont le contrat expire en juin 2016. L’ancien lavallois aurait été placé sous observation par la cellule de recrutement du club du président Jean-Michel Aulas. DOSSEVI TOUJOURS SUR LE DÉPART Dans les dernières heures du Mercato, Mathieu Dossevi aurait pu quitter Valenciennes pour rejoindre Philippe Montanier, son ancien entraîneur dans le Nord, à Rennes. « J’avais envie de partir de Valenciennes. J’avais fait une saison complète au niveau temps de jeu, même si après, c’était moyen au niveau comptable. J’avais quand même fait une bonne saison et je voulais partir là-dessus et découvrir autre chose. » Le milieu de terrain de VA pourrait finalement rejoindre Parme cet hiver… ARIEL JACOBS NOUVEL ENTRAÎNEUR DE VA Limogé en août par le FC Copenhague, l’entraîneur belge Ariel Jacobs (60 ans), double champion de Belgique (2010, 2012) avec Anderlecht, et champion du Danemark la saison passée, devrait s’engager pour deux saisons. LA MISE AU POINT DE DANIEL SANCHEZ « Je préfère toujours prendre un bon joueur plutôt que deux joueurs moyens. Est-ce que l’on pouvait faire autrement ? Je regrette la manière. Si on avait su plus tôt les noms de ceux qui allaient partir, notre recrutement aurait été plus équilibré. Là, on s’est adaptés en fonction des ventes. J’aurais aimé une vraie plus-value. On a remplacé quantitativement nos départs. On est tributaires des autres clubs ». Le message du désormais ex-entraîneur de VA est clair.
On reparle du départ de Gomis BENDTNER CHANGE D’ARSENAL Après le fiasco Gomis, Lyon n’a plus le choix et se doit à tout prix de recruter un attaquant. Faute de moyens financiers, l’OL doit avant tout flairer la bonne affaire. Et elle s’appelle Nicklas Bendtner. Le buteur danois, qui cherche à se relancer, est la cible n°1 du club de Jean-Michel Aulas. Boudé par José Mourinho depuis le début de saison, l’Espagnol devrait rapidement quitter Chelsea. A la recherche d’un latéral droit digne de ce nom, Lyon compte bien en profiter pour faire (re)venir César Azpilicueta en France. C’était le feuilleton de l’été en Ligue 1. Et à l’arrivée, personne n’en est sorti vraiment gagnant. Le club d’abord : Gomis reste à l’OL et quittera les abords du stade Gerland gratuitement en juin prochain puisqu’il a refusé de prolonger son contrat. Quant à l’attaquant lui-même, il a tout simplement été privé de la préparation d’avant saison, et même relégué un certain temps en CFA. Depuis, l’attaquant français a réintégré le groupe professionnel et a même retrouvé sa place de titulaire sur le front de l’attaque des Gones. L’équipe de Rémi LIGUE 1 L’ancien marseillais a le blues Garde peut compter sur la motivation et le professionnalisme de Gomis, modèle du genre. Mais Jean- Michel Aulas doit dès à présent s’affairer à lui trouver un successeur, dès le Mercato hivernal si possible. L’objectif est crucial pour Lyon : recruter un attaquant de grande classe pour ne pas rentrer dans le rang (si ce n’est déjà fait) en Ligue 1 et rehausser les ambitions d’un club qui, il y a encore quelques années, marchait littéralement sur le championnat de France. Sonny Anderson, Elber, Karim Benzema, Fred, John Carew ou encore LisandroLopez. Tous ces grands attaquants ont foulé le pré de Gerland. Or pour jouer les premiers rôles, en Ligue 1 ou en Europa League, Lyon a besoin de recruter un attaquant de ce standing. MOTIVÉ COMME JAMAIS Désormais entré dans un plan de rigueur drastique, le club de Jean-Michel Aulas ne peut plus forcément cibler les mêmes joueurs qu’il y a quelques saisons. Lyon doit donc recruter malin. Et la perle lyonnaise pourrait s’appeler Nicklas Bendtner. Le Danois est la cible prioritaire des Gones. En échec à Arsenal, où il n’a jamais réussi à s’imposer depuis son arrivée en 2004, Bendtner a été régulièrement l’objet de prêts, dont le dernier en date à la Juventus s’est révélé catastrophique, avec un temps de jeu famélique (seulement 11 matches, sans compter des problèmes extra-sportifs). Souvent critiqué pour son manque de réalisme face au but, le géant danois (1m93) a tout de même progressé dans de nombreux compartiments. S’il n’a plus forcément sa place dans l’armada d’Arsenal, Bendtner n’en reste pas moins un joueur à gros potentiel. On l’a dit, les Lyonnais entament un nouveau cycle. L’équipe est rajeunie, mais Rémi Garde veut conserver une philosophie de jeu LA SITUATION DE L'EFFECTIF En fin de contrat en juin 2014 Vercoutre, Gorgelin, Frick, M. Lopes, Malbranque, Briand, Gomis En fin de contrat en juin 2015 Defourny, Dabo, Zeffane, Fofana, S. Koné, Ferri, Gourcuff, Ghezzal, Danic En fin de contrat en juin 2016 A. Lopes, B. Koné, Bisevac, Sarr, N'Gouma, Bedimo, Gonalons, Mvuemba, Grenier, Bahlouli, Fekir, Pléa, Lacazette, N'Jie, Labidi, Benzia En fin de contrat en juin 2017 Umtiti D’emblée, le coach portugais a tranché. Cette saison, exit César Azpilicueta, le titulaire indiscutable sur le flanc droit de la défense londonienne est définitivement Branislav Ivanovic. Un choix qui correspond avant tout au style de jeu prôné par Mourinho : puissance, régularité et défense avant tout. En clair, si Ivanovic est titulaire, c’est parce que l’international serbe est dans un registre plus défensif qu’Azpilicueta. L’Espagnol, lui, n’hésite pas à se projeter vers l’avant pour provoquer et multiplier les centres, tout en ayant une intelligence tactique lui permettant de « défendre debout ». Bref, Azpi ne correspond pas (plus) au style de ce nouveau Chelsea. Et à moins d’un an de la Coupe du monde, l’international espagnol (4 sélections) sait qu’il doit jouer pour espérer aller au Brésil. Parti de Marseille à contre- AZPILICUETA UN CÉSAR POUR L’OL Lorsque José Mourinho débarque dans un club, cœur (l’OM avait un besoin urgent de liquidité), le tous les compteurs sont remis à zéro, et ce pour latéral ne serait pas contre un retour en France, tant tous les joueurs. Le technicien portugais n’a qu’il joue. Et à Lyon, il jouera à coup sûr. Le début de peur de rien et ne craint personne. Après avoir confiné sur le banc madrilène la légende « San » Iker Cadards habituels. LisandroLopez, Lovren, Réveillère saison lyonnais est chaotique. Bien loin de ses stansillas, the special one refait des siennes du côté de et Bastos partis, l’OL manque cruellement d’expérience, notamment en défense. Azpilicueta ferait Chelsea. Outre la mise à l’écart de Juan Mata, élu meilleur joueur des Blues ces deux dernières saisons, un autre Espagnol a perdu gros avec le retour être « que » 24 ans, mais Azpi a déjà du vécu. Lancé donc le plus grand bien aux Lyonnais : il n’a peut- de Mourinho à Stamford Bridge : César Azpilicueta. en Liga à 17 ans, il a disputé plus de cent matches Arrivé en provenance de l’OM lors du Mercato estival 2012, le latéral droit espagnol avait réussi à porté la Ligue 1 et découvert la Ligue des Cham- avec Osasuna. Lors de son passage à l’OM, il a rem- s’imposer comme titulaire sous les ordres de l’intérimaire Rafael Benitez, enchaînant les très bonnes avec Chelsea, remportant au passage la Ligue Europions. Et la saison passée, il a disputé 48 matches prestations. Mais sous le nouveau règne londonien pa. Le joueur a donc de la bouteille, ce qui ne sera de Mourinho, Azpilicueta semble d’avance condamné au banc de touche. depuis la reprise du championnat. Mais au-delà de pas de trop dans une défense lyonnaise aux abois son vécu, Azpilicueta est avant tout un excellent JOUER POUR ALLER latéral. Attaquant durant une bonne partie de sa formation, l’Espagnol a conservé un esprit offensif et À LA COUPE DU MONDE multiplie les montées, proposant toujours une solution à ses coéquipiers. Sa qualité de centre fera elle aussi un bien fou aux attaquant lyonnais qui manquent cruellement de ballons dans la surface. Si l’on parle de défense pure, Azpi est réputé pour avoir la capacité de défendre « debout » : en clair, il ne se jette pas, parvient à garder ses appuis et donc, remporte plus de duels. Un joueur idéal, donc, pour relancer la machine lyonnaise. Seul problème, son prix : Chelsea ne lâchera pas son joueur à moins de 8 millions d’euros. Une donne importante quand on connaît les difficultés financières lyonnaises. Mais s’il y a un joueur sur lequel l’OL peut investir une telle somme, c’est bien César Azpilicueta. G.B. basée vers l’avant, avec des prises de risques. Mais si Lyon se crée beaucoup d’occasions, l’efficacité fait clairement défaut. Gomis retrouve peu à peu ses sensations, Briand, Lacazette et Benzia sont eux encore trop tendres. La venue de l’attaquant danois serait donc plus que bénéfique. Car même s’il n’est pas un renard des surfaces, Nicklas Bendtner est loin d’être maladroit. Sans compter son jeu dos au but et ses déviations, très utiles pour conserver le ballon et faire remonter toute son équipe. Avec des passeurs comme Gourcuff, Grenier et Malbranque, Bendtner devrait rapidement faire trembler les filets de Ligue 1. BRUITS DE VESTIAIRE GEOFFREY BRUN LYON PENSE À JALLET Choix numéro 1 de Carlo Ancelotti la saison passée au poste de latéral droit, Christophe Jallet n’a pas la même confiance de la part de Laurent Blanc au PSG. Barré par la montée en puissance de Gregory van der Wiel, le Français serait pisté par l’Olympique Lyonnais peu convaincu par sa recrue estivale Miguel Lopes. GOURCUFF À L’AS ROME ? Resté à Lyon faute d’offre convaincante, le meneur de jeu intéresserait fortement Rudi Garcia, à la recherche d’un meneur de jeu pour épauler Miralem Pjanic. Seul hic : JMA demande au moins 8 millions d’euros. L’OL pourrait finalement prolonger le contrat de l’ancien bordelais à condition qu’il accepte de baisser son salaire. ROSE COURTISÉ Avec la venue d’un attaquant confirmé, la défense est LE gros chantier de l’OL. Si Koné semble s’affirmer cette saison, Umtiti et Bisevac n’offrent pas de garanties suffisantes en défense centrale. Lyon s’est donc renseigné sur Lindsay Rose. En moins d’un an, le jeune français de 21 ans s’est imposé dans la charnière centrale valenciennoise. Mais VAFC ne lâchera pas sa pépite à moins de 3 millions d’euros. BRIAND CHEZ L’ENNEMI ? Jimmy Briand pourrait passer chez l’ennemi, Saint- Etienne étant prêt à poser deux ou trois millions d’euros sur la table pour récupérer l’ancien espoir français. GIULY POUR LA BONNE CAUSE Retraité depuis la fin de saison dernière, Ludovic Giuly continue de jouer par plaisir dans le tout premier club de sa carrière, aux Monts d’Or Azergues, en CFA. Mais face aux difficultés de l’OL, le Français s’est déclaré prêt à revenir pour aider l’équipe de Rémi Garde. Il y a notamment joué de 1994 à 1998. LA FILIÈRE BRÉSILIENNE RÉACTIVÉE ? En attendant de trouver une pointure en attaque, l’OL commence à réactiver sa filière brésilienne. Et l’une de ses pistes mène au jeune Bruno Mendes. L’attaquant brésilien de 19 ans évolue à Botafogo où il a réalisé un superbe début de carrière : 6 buts et une passe décisive lors des 8 matches qu’il a disputés en 2012. Autre brésilien pisté, le défenseur du Sporting Braga Aderlan Santos (24 ans). MVUEMBA DÉJÀ DE RETOUR À LORIENT ? Arrivé à Lyon en provenance du club breton en janvier 2013, Arnold Mvuemba pourrait déjà revenir à Lorient. Le milieu défensif joue surtout les utilitaires, bien souvent sur les flancs de la défense lyonnaise. Une situation qui pourrait pousser le Français de 28 ans à revenir dans le club dirigé par Christian Gourcuff et pour lequel il a évolué entre 2009 et 2012. DIGARD POUR REMPLACER GONALONS ? Tout proche de rejoindre Naples ou Monaco cet été, le capitaine des Gones devrait bel et bien quitter le navire lyonnais d’ici la fin de saison prochaine (le Real est aussi entré dans la danse). L’OL se penche donc sur Didier Digard pour lui succéder. Après un passage raté en Angleterre en 2009, le milieu défensif français est aujourd’hui le capitaine et pilier de l’OGC Nice, mais aimerait un nouveau challenge. Le Foot gazette des transferts n°59 - Novembre 2013 - 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :