Gazette des Transferts n°59 novembre 2013
Gazette des Transferts n°59 novembre 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°59 de novembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,3 Mo

  • Dans ce numéro : Cvitanich vers l'OM.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Hernanes est le maître à jouer de la Lazio depuis trois saisons. Pourtant l’international brésilien pourrait bien découvrir un nouveau championnat dès cet hiver. Monaco ferait en effet tout pour l’attirer en Ligue 1. COENTRAO APRÈS CARVALHO ET MOUTINHO ? Comme Miroslav Klose, Hernanes pourrait se voir proposer rapidement une prolongation de contrat à la Lazio de Rome. Les Biancocelesti envisagent d’offrir un nouveau bail revalorisé au milieu de terrain international brésilien pisté notamment par le Paris Saint-Germain, l’AC Milan, l’Inter et Monaco durant l’été. L’actuel contrat du principal intéressé court jusqu’au 30 juin 2015. Hernanes est un joueur complet. Comme beaucoup de footballeurs brésiliens, il est très technique, capable de dribbles décisifs et de gestes techniques impressionnants. Il est tout d’abord entièrement ambidextre ce qui lui permet d’inscrire des buts du pied gauche impossibles pour un droitier standard. Il est aussi doté d’une exceptionnelle frappe de loin qui lui sert souvent pour marquer bien en dehors de la surface de réparation. Il est également très à l’aise sur coups de pied arrêtés et penaltys ce qui lui vaut d’en être le tireur attitré à la Lazio. LIGUE 1 Monaco est toujours à la recherche d’un latéral gauche de standing international. Les dirigeants de l’ASM auraient jeté leur dévolu sur le Portugais du Real Madrid Coentrao. Décidément, le Portugais a la cote en Principauté ! Le latéral gauche portugais du Real Madrid ne rentre pas dans les plans de Carlo Ancelotti. Florentino Perez, le président du Real Madrid, a bien essayé de l’inclure dans la transaction avec Gareth Bale pour diminuer le prix du transfert du Gallois, mais le Portugais a refusé d’aller à Londres. Il était sur le point de rejoindre les Red Devils sous forme de prêt pour un an lors des dernières heures du Mercato, mais l’opération a échoué. Carlo Ancelotti lui préfère Marcelo. Joueur très technique pour un défenseur, l’ancien joueur de Benfica est pourtant bon défensivement et apporte sa qualité de centres sur les phases offensives. C’est un joueur polyvalent qui est aussi capable de jouer milieu offensif gauche. La meilleure illustration, c’est face à Lyon en phase de poules de Ligue des Champions avec Benfica. Le Portugais, qui jouait latéral gauche, a inscrit un doublé. D’abord une reprise de volée dans la surface de réparation et ensuite un lob de l’extérieur du pied droit de 25 mètres contribuant à la victoire des siens 4-3 face à l’OL. En juillet 2011, le Real Madrid annonce le transfert officiel de Fábio qui était courtisé par Arsenal et le Milan AC. L’opération a coûté environ 30 millions d’euros pour un contrat d’une durée de six ans. Après des débuts mitigés, José Mourinho lui fait confiance dans les matches a priori compliqués comme les clasicos face au Barça ou les matches à l’extérieur en Ligue des Champions. Si Coentrao a tendance à se montrer plus rassurant défensivement que son concurrent Marcelo, son apport offensif est jugé trop faible. Avec l’arrivée d’Ancelotti, la hiérarchie a été remise en cause. Le Portugais n’a semblé jamais aussi proche d’un départ de Madrid. MONACO N’A QUE KURZAWA L’international portugais partage un point commun avec les autres recrues monégasques, Falcao, James Rodriguez, Joao Moutinho, et Ricardo Carvalho, son agent est Jorge Mendes. Un atout considérable pour Monaco qui a l’habitude de réaliser des affaires avec l’agent le plus influent du football mondial. Monaco n’est pas le seul club sur le Portugais. Manchester United, Tottenham (encore) et d’autres clubs sont aussi dans la course. Mais les bonnes relations HERNANES CIAO LA LAZIO, BONJOURNO MONACO LA LAZIO EN DEMANDE ENTRE 25 ET 30 M € International brésilien, Hernanes faisait partie de la sélection qui a remporté la Coupe des Confédérations en juin dernier. Quasiment assuré de faire partie de la liste pour la Coupe du monde, il prendrait un risque de changer de club à six mois du Mondial brésilien. En plus, Monaco ne joue pas de Coupe d’Europe cette saison alors que la Lazio est en Europa League où elle devrait réaliser un très beau parcours. Mais Monaco pourrait lui proposer un meilleur contrat que la Lazio et 12 - Le Foot gazette des transferts n°59 - Novembre 2013 Encore un Portugais sur le Rocher ! Une frappe énorme ! l’ASM est certainement le club en devenir. Il y a donc de grandes chances pour que le club retrouve dix ans après sa dernière participation la plus prestigieuse des Coupes d’Europe, la Ligue des Champions. A 28 ans, le natif de Recife veut franchir un cap en signant dans un très grand club, Monaco ne l’est pas encore, mais pourrait l’être dès l’été prochain. L’ASM est bien fournie au milieu de terrain avec Toulalan et Kongdogbia pour les tâches défensives. Comme Joao Moutinho, l’ancien joueur de Sao Paulo est capable d’évoluer milieu relayeur ou meneur de jeu. Ajouté à cela James Rodriguez et Lucas Ocampos et Yannick Ferreira Carrasco sur les côtés. De quoi avoir une équipe encore plus impressionnante. Claudio Ranieri pourrait avoir quelques maux de tête pour composer son onze de départ. Surtout les possibilités avec de tels joueurs seraient extrêmement nombreuses. Les Romains réclameraient entre 25 et 30 millions d’euros pour lâcher leur international auriverde (20 sélections). Le prophète, comme il est surnommé, avait coûté 14 millions à la Lazio en 2010. Un contrat de cinq ans sur la base de 4 millions d’euros net par saison serait à même de le convaincre de faire l’effort. Même si Vadim Vasilyev, le directeur sportif monégasque, affirme que le club va moins dépenser : « On dépensera moins la deuxième année. On ne peut pas continuer à ce rythme et on veut sortir des jeunes de notre centre de formation. On ne peut pas acheter Falcao et Cristiano (Ronaldo), il faut être humble ». Difficile toutefois de ne pas imaginer Monaco réussir un gros coup sur le marché des transferts. Le Rocher n’a pas fini d’attirer. LA SITUATION DE L'EFFECTIF En fin de contrat en juin 2014 Chabbert, Romero, Roma, Caillard, Carvalho, Abidal, Tisserand, Fabinho En fin de contrat en juin 2015 Raggi, Wolf, Toulalan, Poulsen, Ferreira-Carrasco En fin de contrat en juin 2016 Subasic, Maraval, Coulibaly, Obbadi, Pi, Dirar, Barazite, Martial En fin de contrat en juin 2017 Lopez, Isimat-Mirin, Ocampos, Germain, Rivière En fin de contrat en juin 2018 Kondogbia, Moutinho, Rodriguez, Falcao, Kurzawa A.R. entre Mendes et les dirigeants monégasques pourraient faciliter l’opération. A ce poste de latéral gauche, Monaco ne dispose que du jeune Layvin Kurzawa, 21 ans qui vient de prolonger son contrat avec l’ASM jusqu’en 2018. Mais est-ce suffisant ? Ce dernier ne compte qu’une trentaine de matches chez les professionnels et il n’est pas à l’abri d’un passage à vide en cours de saison. Un club comme Monaco se doit de doubler tous les postes avec des joueurs expérimentés afin d’encadrer les jeunes talents du centre de formation. Et Monaco veut anticiper son recrutement en vue d’une probable qualification pour la C1. Une offre aux alentours des 20-25 millions d’euros pourrait suffire pour convaincre Florentino Perez de laisser Coentrao quitter les Merengue. BRUITS DE VESTIAIRE ALEXANDRE REIGNOUX MONACO TOUJOURS SUR VALDÈS Monaco, qui a pendant longtemps essayé cet été de trouver un remplaçant à Danijel Subasic, n’a semble-til pas abandonné la piste menant à Victor Valdès. Selon la presse espagnole, le gardien du FC Barcelone serait plus que jamais dans le viseur du club de la Principauté. L’ASM aimerait faire signer un contrat au mois de janvier à l’international espagnol, en fin de bail au Barça en juin 2014. KURZAWA JUSQU’EN 2018 Layvin Kurzawa est l’une des grandes satisfactions monégasques du début de saison. Formé à l’ASM, le latéral gauche de 21 ans réussit un bon début de saison. Les dirigeants monégasques ont d’ailleurs prolongé son bail pour trois ans de plus, soit jusqu’en juin 2018. « Je suis très heureux de la confiance que le club me porte. Il était très important pour moi de continuer à apprendre dans mon club et dans ce projet fantastique avec un entraîneur comme Claudio Ranieri qui m’accorde sa confiance et des grands joueurs autour de moi ». MANGALA TOUJOURS PISTÉ Monaco n’a pas abandonné la piste menant à Eliaquim Mangala, le défenseur central du FC Porto, également ciblé par le PSG, Manchester United, Chelsea et Manchester City. L’ancien joueur du Standard Liège a déjà fait l’objet d’une offensive lors du Mercato d’été, mais sans succès. Les Portugais n’ont pas l’intention de le lâcher à moins de 45 millions d’euros, soit le montant de sa clause libératoire. Via l’agent Jorge Mendes, qui a déjà contribué à placer Joao Moutinho ou encore James Rodriguez sur le Rocher, le club de la Principauté reste à l’affût. VINTINHO A FAILLI SIGNER Transféré cet été au CSKA Moscou, l’attaquant brésilien Vitinho (ex-Botafogo) avait aussi été ciblé par Monaco. Le Brésilien s’est finalement engagé jusqu’en juin 2018 avec la formation russe. Après avoir notamment recruté Radamel Falcao et Joao Moutinho lors du Mercato d’été, le club de la Principauté s’est positionné trop tardivement sur le dossier du natif de Rio de Janeiro. UN OEIL SUR LES FUTURS TALENTS Après avoir recruté en masse lors du Mercato d’été, Monaco continue ses missions d’observation à travers le monde. A l’image de Mustapha Hedna (responsable de la cellule de supervision), les recruteurs monégasques arpentent le globe à la recherche des talents de demain. Il surveille notamment Adam Maher (20 ans) et l’attaquant belgo-marocain Zakaria Bakkali (17 ans). Après les Pays-Bas, ce proche de Vadim Vasilyev, le vice-président de l’ASM, a également été vu au Brésil sur Mendes (19 ans, Botafogo) ou encore Kenedy (17 ans, Fluminense). KOULIBALY PISTÉ Ancien joueur du FC Metz (de 2010 à 2012), le défenseur central de Genk Kalidou Koulibaly (22 ans) est observé de très près par l’ASM. FALCAO AU REAL EN JANVIER ? Sous contrat avec l’ASM pour cinq ans, l’attaquant colombien est néanmoins sur les tablettes du Real Madrid qui cherche un remplaçant à Karim Benzema. Si Cristiano Ronaldo militerait pour la venue du Monégasque dès janvier, l’ancienne gâchette de l’Atletico Madrid a peu de chance de bouger sauf (cet été) si l’ASM ne se qualifiait pas pour la prochaine Ligue des Champions. FERREIRA CARRASCO PROLONGÉ ? Sous contrat jusqu’en juin 2015, le milieu de terrain de l’ASM Yannick Ferreira Carrasco s’est vu proposer une prolongation de contrat de trois ans. OCAMPOS PLAÎT À CHELSEA… Si les Blues avaient préféré engager cet été le Brésilien William, les Anglais pourraient faire une offre en janvier pour recruter l’Argentin de l’ASM Lucas Ocampos.
Bastia a pour le moment une des plus mauvaises défenses du championnat. Squillaci et Modesto essaient tant bien que mal de tenir la baraque, mais en cas de coup dur pour l’un des deux, le banc s’avère léger. Un Nordiste pourrait combler cette carence. Le nouvel OM fort de l’ACA ? CHEYROU ÇA VAUT LE COUP D’INSISTER BRUITS DE VESTIAIRE OCHOA GARDE LA COTE EN ITALIE Longtemps pressenti au Milan AC, le portier mexicain est finalement resté en Corse, mais il n’a toujours pas prolongé. Du coup, Ajaccio pourrait être obligé de le laisser partir dès cet hiver. La Fiorentina serait disposée à verser les 6 millions d’euros d’indemnité pour faire venir l’international aztèque. MUTU VEUT PARTIR Sous contrat jusqu’en juin 2014, le Roumain Adrian Mutu devrait faire ses valises dès cet hiver et sans doute dans un des pays du Golfe. YAKOVENKO À AJACCIO Le club corse a officialisé l’arrivée de Yuri Yakovenko, attaquant tout juste âgé de 20 ans. L’Ukrainien, dont le père a joué pour Sochaux en 1993/1994, arrive de Dnipropetrovsk. Le Mercato étant terminé en France, Yakovenko sera utilisé en tant que joker. ZEBINA EN CORSE ? Après une bonne saison à Brest, Jonathan Zebina n’a pas réussi à s’imposer à Toulouse, barré par Abdennour, Yago et maintenant Spajic. Il pourrait du coup rejoindre Ajaccio. NOUVEAU DÉPART POUR POUJOL Loïc Poujol devrait quitter son club formateur ; Sochaux. Le Français de 24 ans pourrait atterrir à Ajaccio, à la recherche d’un joueur capable de faire la sentinelle devant la défense. RAVANELLI VEUT ABDALLAH L’une des priorités de l’entraîneur italien est de recruter un latéral droit de métier. Le club corse se serait donc renseigné sur le Marseillais Kassim Abdallah barré par le superbe début de saison de Rod Fanni à l’OM. Malgré un bon recrutement et l’arrivée de Fabrizio Ravanelli à sa tête, Ajaccio est en difficulté depuis le début de saison. Du coup, l’entraîneur italien souhaite recruter un milieu de terrain d’expérience, avec une cible prioritaire : Benoît Cheyrou. Cet été, on pensait qu’Ajaccio était peut-être l’équipe qui avait le mieux réussi son Mercato, hormis les ogres parisien, monégasque et marseillais. Avec les arrivées notables de Bonnart, E- duardo, Perozo et Pedretti, l’équipe corse semblait taillée pour faire mieux que les saisons précédentes, à savoir assurer son maintien bien avant les dernières journées. Cerise sur le gâteau, l’arrivée de Fabrizio Ravanelli sur le banc allait permettre d’insuffler un vent de fraîcheur du côté de François Coty. Mais les premiers mois de compétition ne sont pas franchement encourageants. Peut-être les conséquences d’une pré-saison éreintante, puisque c’est presque un stage commando qu’a fait vivre Ravanelli à ses joueurs cet été. Cette méthode va peutêtre porter ses fruits sur la durée, mais en attendant, Ajaccio est (encore) en grande difficulté. Le coach italien souhaite donc de nouveau recruter malin, avec la volonté de faire venir un milieu de terrain d’expérience ayant encore faim de ballon. Et un nom circule beaucoup plus que n’importe quel autre, celui de Benoît Cheyrou. UN LEADER SUR ET EN DEHORS DU TERRAIN A première vue, rien ne laisse à penser que le Marseillais pourrait atterrir à Ajaccio. Malgré ses 32 ans, et même s’il n’est plus le premier choix d’Elie Baup (qui lui préfère Imbula et Romao), le milieu de terrain français continue de jouer régulièrement : il a encore disputé 35 rencontres sous le maillot olympien en 2012/2013. De plus, le poste auquel il évolue principalement, à savoir milieu défensif, est un secteur Un Tchèque en or pour le Sporting ROZEHNAL NE PERD PAS LE NORD A33 ans, David Rozehnal est une rareté du LOSC en entamant sa quatrième saison. Le défenseur a déjà connu quatre championnats, des compétitions internationales, des titres (deux Coupes de France en 2006 et 2011, un titre de champion de France en 2011). Mais cette saison plus que les autres, il apparaît comme le troisième homme en défense, barré par la paire Bassa-Kjaer. En 9 journées de championnat et malgré un changement d’entraîneur, le Tchèque le sait bien : son statut de remplaçant n’a pas changé. « Je ne suis pas souvent titulaire, mais quand je rentre, je fais le maximum pour l’équipe ». Cette saison, il comptait après 9 journées 4 apparitions en Ligue 1 dont deux titularisations. Professionnel jusqu’au bout des pieds, on pourrait se demander si le grand gaillard n’est pas lassé de ce statut de remplaçant et ce malgré le changement d’entraîneur lui qui a connu le PSG, LIGUE 1 Newcastle, la Lazio et Hambourg. A l’écouter, Rozenhal se sent bien au LOSC, et sûrement mieux ces derniers mois. Il apprécie le nouveau coach René Girard dont il loue les qualités de psychologue, soulignant que « le technicien fait confiance à toute l’équipe, à tous le joueurs… Il sait quand il peut parler, quand il peut presser les joueurs, quand il peut rigoler ». LE TOUR DE LA QUESTION AU LOSC La page Rudi Garcia qui s’est tournée sonne comme un soulagement pour le défenseur. « Je pense que l’année dernière, le coach n’avait pas confiance en moi ». David Rozenhal se sent bien et n’a pas pour habitude de créer du désordre. Mais si une opportunité comme celle du club corse se présente, ce défi sur l’Île de Beauté pourrait le relancer. Une autre ambiance, un autre monde, à l’opposé de la formation lilloise. En compagnie de François Modesto ou Sébastien Squillaci, deux joueurs aguerris, la mayonnaise devrait prendre rapidement. Reste à savoir si le Tchèque ralliera la Corse dès cet hiver ou plutôt l’été prochain quand il sera en fin de contrat. JÉRÉMIE WOLFMAN LA SITUATION DE L'EFFECTIF En fin de contrat en juin 2014 Landreau, Leca, Vincensini, Mary, Squillaci, Modesto, Cioni, Cahuzac, Sablé, Romaric, André, Raspentino, Krasic, Genest, Maoulida, Bruno, Ilan En fin de contrat en juin 2015 Harek, Diakité, Khazri, Keserü En fin de contrat en juin 2016 Palmieri, Ba, Boudebouz déjà bien rempli, avec des joueurs comme Faty, Pedretti, Pierazzi ou Lasne. Et puis son salaire est un élément à prendre en compte. Alors pourquoi sa venue est-elle de plus en plus crédible ? Eh bien parce que et Cheyrou et Ravanelli y trouveraient leur compte. Même s’il reste un élément à part entière de l’OM, Benoît Cheyrou n’a plus un rôle aussi important que par le passé du côté de la Canebière. Hors le Français est un leader naturel, aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Il a besoin de jouer, de sentir qu’il est un élément fondamental de son équipe. Ravanelli ne s’y trompe pas : il cherche un battant, un joueur qui mouille le maillot, avec du caractère, et qui n’hésite pas à dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Sa position sur le terrain n’est pas non plus un véritable problème pour le coach italien : l’ancien joueur d’Auxerre est un milieu de terrain polyvalent et peut très bien évoluer un cran plus haut. Sa qualité de contrôle, ses passes millimétrées et sa « grinta » (élément cher à Ravanelli) pourraient permettre de fluidifier le jeu d’Ajaccio. Quant à son salaire, c’est un faux débat. Les deux parties pourraient probablement s’entendre sous le coût d’un effort mutuel : Ajaccio en ferait un des joueurs les mieux payés du club (à raison), tandis que Cheyrou pourrait de son côté accepté de diminuer son salaire. Une transaction donc loin d’être inimaginable, et même de plus en plus crédible au fil des semaines. G.B. LA SITUATION DE L'EFFECTIF En fin de contrat en juin 2014 Ochoa, Crescenzi, Faty, Pierazzi, Deville, Cavalli, Diarra, André, Arrache, Mutu, Tallo, Diagne En fin de contrat en juin 2015 Sissoko, Perozo, Tonucci, Zubar, Popescu, Hengbart, Bonnart, Mostefa, Pedretti, Eduardo, Belghazouani, Oliech En fin de contrat en juin 2016 Scribe, Lasne En fin de contrat en juin 2017 Gonçalves BRUITS DE VESTIAIRE FIN DE CARRIÈRE POUR MAOULIDA ? Interrogé lors d’un chat, Toifilou Maoulida s’est confié sur la fin de sa carrière. L’attaquant de 34 ans se voit bien la terminer en Corse, avec le SC Bastia. « Ma carrière de footballeur n’est pas finie, je me sens encore en jambes. Je me vois bien finir à Bastia. J’aimerais bien en tout cas. C’est ma troisième saison ici. Depuis mon arrivée, je vis une aventure humaine et sportive très forte avec la montée de Ligue 2 en Ligue 1 et le maintien l’année dernière. J’arrive en fin de contrat à la fin de la saison, à moi de faire une bonne saison. A moi d’être bon, on verra par la suite. Le football va très vite, la vérité d’aujourd’hui n’est pas celle de demain. » ILAN AU QATAR EN JANVIER Le Brésilien de 33 ans intéresserait le club qatari d’Al Gharafa pour le Mercato hivernal. Il retrouverait là-bas son compatriote Nenê. Ilan a joué pour le moment sept matches avec le club corse et n’a toujours pas inscrit le moindre but. Arrivé gratuit sur l’Île de Beauté l’été dernier, un contrat dans le Golfe serait synonyme de retraite anticipée. MARY EN PRÊT À ISTRES Le défenseur de 24 ans, formé à l’US Créteil, n’a pas disputé la moindre minute avec son club. Istres serait tenté par le prêt de ce joueur vif, athlétique qui a emmené Bastia au titre de champion de L2. On ne sait pas pour le moment si cette demande de prêt est avec option d’achat. JIRES KEMBO CET ÉTÉ ? Très courtisé l’été dernier par de nombreuses formations françaises, l’ancien attaquant de l’équipe de France Espoirs a pourtant décidé de rejoindre en prêt un autre club du Golfe (El Jaish), lui qui appartient à Al Ain. Mais selon nos informations, le Franco-congolais pourrait rejoindre la Corse cet été pour un montant de deux millions d’euros. Le Foot gazette des transferts n°59 - Novembre 2013 - 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :