Gazette des Transferts n°55 juin 2013
Gazette des Transferts n°55 juin 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°55 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 380) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : El Shaarawy pharaon du parc.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Depuis son départ cet hiver vers Schalke 04, Michel Bastos n’a pas été remplacé. Face aux nombreux départs envisagés cet été, c’est vers un jeune talent français que les dirigeants olympiens ont jeté leur dévolu. Antoine Griezmannsera même leur priorité estivale. Auteur d’une nouvelle saison pleine avec la Real Sociedad, cette année revêt une toute autre importance pour Antoine Griezmannet le club basque. Les hommes de Philippe Montanier sont en tant train de créer la surprise en Liga, en rivalisant avec les plus grands afin d’obtenir une place qualificative en Ligue des Champions. Formé à l’UF Mâcon, le club de sa ville natale, à 60 km de... Lyon, Antoine En manque de temps de jeu chez les Gunners, l’attaquant ivoirien pourrait faire son retour en France, là où il s’était fait un nom. C’est vers Lyon, à la recherche d’un attaquant pour la saison prochaine, qu’il pourrait retrouver un nouveau challenge. Griezmanna pourtant été recalé de plusieurs grands centres de formation français. « J’ai fait beaucoup d’essais dans des clubs français. Mais personne ne me voulait parce que j’avais un petit gabarit. Du coup, ils ne voulaient pas me prendre. » Rembarré parce que jugé trop frêle (1m75, 64kg), voilà de quoi avoir pas mal de regrets aujourd’hui, quand on connaît le talent du gaucher et ses prestations cette année. C’est donc à 15 ans qu’il s’exile au pays basque, repéré par des émissaires de la Real Sociedad, pour y parfaire sa formation. Aujourd’hui, il est un élément clé du onze type de Philippe Montanier, l’entraîneur du club de Saint Sébastien depuis deux saisons : « C’est un joueur qui a un très gros potentiel. Je pense qu’il a un grand avenir. Et c’est vrai qu’on en parle peu en France mais c’est l’un des LIGUE 1 jeunes prometteurs de la Liga », expliquait le technicien dans un entretien accordé à Ouest-France. UN AVENIR EN BLEU S’ils veulent enrôler l’espoir tricolore, les Lyonnais devront accrocher une place en Ligue des Champions. On voit mal le milieu offensif quitter la Real Sociedad pour un club qui ne jouera pas l’épreuve reine des compétitions européennes. Pourtant après trois saisons pleines, Griezmannpourrait changer d’air. Lyon, qui souhaite recruter malin tout en misant sur l’avenir, en a fait sa priorité. Une aubaine pour remplacer des joueurs partant tels que Lisandro, Grenier... et venir garnir le secteur offensif. Polyvalent, Griezmannpeut aussi bien jouer sur un côté que dans un rôle de meneur de jeu. Aujourd’hui, le joueur aspire à connaître les A, comme d’autres joueurs de sa génération tels que Corchia, Lacazette ou Grenier. Le milieu, à qui il reste trois ans de contrat, a une valeur marchande estimée à 12 millions d’euros. Une somme qui semble conséquente pour le club de Jean-Michel Aulas en proie à des restrictions budgétaires ces derniers temps, mais qui pourrait être compensée par la vente d’un joueur majeur. Avec sa patte gauche, le joueur effectue sa meilleure saison, avec 8 buts inscrits en 29 matches. Les Gones devront se montrer malin, car la concurrence risque aussi d’être féroce sur ce dossier. Plusieurs grands clubs ont fait de Griezmannune priorité. C’est le cas de Tottenham, qui, en cas de départ de Gareth Bale, songerait au Français, tout comme le FC Barcelone qui cherche dorénavant un nouveau visage. Une chose est sûre, c’est qu’aujourd’hui, aucune porte sportive n’est fermée pour l’espoir français. L'OL vise un espoir français LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Lopes, Réveillère, Novillo 2014 : Vercoutre, Gourcuff, Malbranque, Benzia, Briand, Gomis, Lopez 2015 : Dabo, Umtiti, Ferri, Fofana, Ghezzal, GRIEZMANN S'EMPARE DU RHÔNE 8 - Le Foot gazette des transferts n°55 - Juin 2013 Malgré le départ de Robin van Persie cet été, Gervinho n’a pas trouvé une place plus importante au sein de l’effectif d’Arsène Wenger. Lui préférant souvent Olivier Giroud en pointe, il alterne sur les côtés avec Oxlade Chamberlain et Theo Walcott. Avec seulement 12 titularisations en Premier League (au soir de la 36ème journée), même s’il n’a pas ouvertement clamé son envie de partir, les dirigeants seraient disposés à le céder en cas d’offre intéressante. Utilisé comme ailier à ses débuts, aux côté de Van Persie, Arsène Wenger l’a utilisé cette année en temps qu’attaquant de pointe : « Il nous donne quelque chose de différent. Il peut dribbler et provoquer. Ces temps-ci, j’ai senti qu’il manquait de confiance parce que lorsqu’il est devant le but, vous pouvez voir qu’il ne joue pas spontanément. J’espère que ce but lui donnera beaucoup de confiance », expliquait récemment le technicien français à l’issue d’une victoire face à Swansea, grâce à un but de Gervinho, qui n’avait plus trouvé le chemin des filets depuis plusieurs mois. DEUX SAISONS DANS CHAQUE CLUB S’il a commencé en Belgique, dans le club de Beveren, c’est au Mans qu’il fait connaissance avec la Ligue 1, en 2007. Après deux saisons convaincantes dans la Sarthe, Rudi Garcia en fait sa priorité pour animer l’attaque lilloise. Acheté près de 6,5 millions d’euros, il ne tarde pas à faire ses preuves et contribue grandement au doublé coupe–championnat des Dogues lors de sa seconde saison. Avec 15 buts au compteur en L1, c’est Arsène Wenger Un Éléphant à Lyon GERVINHO VERS LES GONES qui l’attire dans ses filets en juin 2011. Habile techniquement, rapide et adroit devant le but, il séduit aussi avec la sélection ivoirienne : « C’est le meilleur footballeur de Côte d’Ivoire. Personne n’a fait mieux que lui cette saison. Il est le plus fort et le meilleur d’entre tous », déclarait son entraîneur Rudi Garcia en 2011, en marge de ma remise du trophée de meilleur joueur ivoirien. Finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 2012, il fait également parti de l’équipe type. Cette année, si les Éléphants ont été éliminé en quarts de finale par le Nigeria, futur vainqueur, Gervinho a été un élément clé du groupe, avec deux buts et quelques passes décisives. Sous contrat jusqu’en juin 2015 avec les Gunners, les dirigeants londoniens seraient prêts à le lâcher pour 14 millions d’euros cet été. Une somme qui paraît aujourd’hui exorbitante pour les dirigeants lyonnais, sauf s’il réussissent à se départir de leurs plus gros salaires (Lisandro, Gourcuff, Gomis). Avec Gervinho - « petit Gervais », surnom donné dans sa jeunesse en portugais -, l’OL trouverait là un attaquant capable d’évoluer dans plusieurs registres et qui connaît parfaitement la Ligue 1. Reste à Jean-Michel Aulas de trouver les moyens nécessaires pour s’attacher les services d’un joueur qui ne reste pas plus de deux ans dans ses clubs. 2013, l’année du départ ? Le club turc de Galatasaray, sacré champion de Turquie, en aurait également fait sa priorité. A suivre… K.R. KÉVIN RICOUL 2016 : Bisevac, Kone, Lovren, Monzon, Gonalons, Mvuemba, Lacazette BRUITS DE VESTIAIRE CACAPA-JUNINHO DE RETOUR ? C’est une place dans le staff sportif que l’ancien défenseur brésilien, aujourd’hui à la retraite souhaiterait intégrer. « Avec Juninho, on aimerait toujours revenir un jour à l’OL. On va déjà laisser Juni finir sa carrière », expliquait-il fin avril dans Le Dauphiné. Comme aux plus belles heures de l’Olympique Lyonnais, où ils avaient raflé 6 titres de champions de France ensemble ? RÉMY A LE MAL DU PAYS Loïc Rémy qui avait rejoint QPR cet hiver a déjà le mal du pays. Relégué avec le club londonien, c’est vers Lyon qu’il pourrait rebondir. « J’ai grandi à Lyon, j’ai été formé là-bas, toute ma famille y réside, j’y ai signé mon premier contrat pro... Lyon me manque », a déclaré Rémy lors d’un entretien publié sur le site de la Fifa. MOUNIER RETOUR AU BERCAIL Lui qui avait quitté son club formateur il y a quatre ans pour Nice envisagerait un retour à Lyon cet été. Auteur d’une saison décevante avec Montpellier, il est sous contrat avec le club de Nicollin jusqu’en juin 2016. Un transfert qui pourrait se négocier autour de 3 millions d’euros. LA VIEILLE DAME SUR GRENIER Etincelant cette saison, le meneur de jeu de 22 ans attire les regards de l’autre côté des Alpes. Outre la Juventus qui s’est déjà montré intéressée, l’Inter Milan et Parme l’aurait aussi ciblé. LISANDRO AUX SPURS ? C’est quasiment certain, cet été verra le départ de LisandroLopez, mais où ? Déjà annoncé en Italie et à la Juventus, cette fois c’est Tottenham qui serait prêt à dégainer. Les Spurs pourraient lâcher 6, 5 millions d’euros pour s’attacher les services de l’attaquant international argentin de 30 ans, sous contrat jusqu’en juin 2014. GAMEIRO, C’EST CHAUD On le sait l’attaquant français de Paris est déçu par son manque de temps de jeu. Mais Rémi Grade apprécie tout particulièrement le profil de l’ancien merlus : « Je l’aime bien, ses déplacements sont très intéressants pour lui et son équipe. » Sous contrat avec le PSG jusqu’en 2015, reste à savoir à quel prix les dirigeants qataris pourraient le lâcher à un adversaire direct. LYON SUIT KNOCKAERT Le milieu gauche Anthony Knockaert est dans le viseur des recruteurs lyonnais. Cet espoir français de 21 ans évolue actuellement à Leicester City en L2 anglaise, club qu’il avait rejoint l’été dernier après avoir évolué sous les couleurs de Guingamp.
On l’avait perdu de vue. C’est normal : l’ancien international français s’était exilé outre-Atlantique chez les Portland Timbers. Avant de mettre un ultime point à sa carrière, c’est bien en France que Frédéric Piquionne pourrait faire son retour. Des clubs, Frédéric Piquionne en a connu quelques-uns tout au long de sa carrière. C’est à Nîmes, en Ligue 2 qu’il se fait remarquer par les dirigeants rennais. Des premiers pas en Ligue 1 difficiles lors de sa première saison, mais le déclic vient avec l’arrivée de Vahid Halilhodzic. Avec lui, Piquionne inscrit 10 buts et évite la relégation aux Rouge et Noir. La troisième saison est marquée par l’arrivée de Boloni et sonne l’heure du départ de Piquionne (vers Saint-Etienne). En effet, c’est Elie Baup qui s’attache ses services. Après trois saisons chez les Verts, dont une seconde en demie teinte, ses performances attirent le regard de nombreux clubs. C’est à Monaco qu’il est prêté avec option d’achat. Il est jugé comme un mercenaire, s’attirant les critiques des dirigeants stéphanois et du public. UN DERNIER CHALLENGE A Monaco, pourtant il ne brille guère, mais se maintient en L1, levant automatiquement son option d’achat de l’ordre de 6 millions d’euros. Après un an et demi en principauté, il file chez l’ennemi juré de l’ASSE : Lyon. Ce qui ne manque pas d’attiser un peu plus les critiques sur le Martiniquais. Là-bas, la concurrence est féroce, avec Karim Benzema et Fred. C’est finalement vers l’Angleterre qu’il s’expatrie pour retrouver un second souffle à sa carrière, en juillet 2009. Il est prêté à Porstmouth avant de signer pour trois saisons à West Ham. Il effectue une saison Il traverse l’Atlantique pour la Ville Rose TOULOUSE LE CHOIX DE PIQUIONNE complète mais le club est relégué en Championship. Sa seconde saison est insipide, il est donc prêté à Doncaster, avant de filer aux Etats Unis en janvier dernier. Les dernières années de carrière de Piquionne ont donc été difficiles, et ce souvent à cause de mauvais choix sportifs. Il est donc temps pour lui, de finir sa carrière sur une belle Pascal Berenguer ne fait plus l’unanimité du coté de l’AS Nancy Lorraine. Preuve en est le joueur a été prêté successivement ces deux dernières années, tout d’abord à Lens puis cette année à Tours. Ce milieu de terrain de formation aimerait poser ses bagages pour de bon dès cet été pour y voir plus clair dans sa fin de carrière. Reims serait prêt à l’accueillir dans ses rangs la saison prochaine. LIGUE 1 À31 ans, Pascal Berenguer approche donc de la fin de sa carrière. Habitué de la Ligue 1, le joueur n’entre plus dans les plans de Patrick Gabriel. Le joueur est chaque année placé sur la liste des transferts et son ras le bol commence à se faire sentir. Bien placé pour se maintenir en Ligue 1 Reims aimerait renforcer son milieu en faisant venir dans une équipe assez jeune un homme d’expérience. Tout au long de sa carrière, Berenguer a passé dix années en L1, et 6 en L2. Ce serait un renfort de poids pour des Rémois qui viennent d’atteindre le top niveau français et qui aimerait s’y maintenir. D’autant plus qu’il a retrouvé la forme du coté de Tours. Titulaire durant 26 matchs avec son équipe, il a inscrit 3 buts et délivré 3 passes décisives durant cette saison 2012/2013. Il s’inscrirait donc dans la continuité du projet du Stade de Reims, de construire une équipe solide pour se maintenir parmi l’élite ces prochaines saisons. Le joueur pourrait donc opter pour la région Champagne-Ardenne sous forme de transfert définitif. Une aubaine pour des Rémois en manque flagrant de moyens financiers puisque le joueur est en fin de contrat au mois de juin 2013. Berenguer pourrait donc avoir l’occasion de s’exprimer à note. Toulouse est à la recherche d’un attaquant d’appoint, avec le départ possible de Daniel Braaten. Manquant souvent d’alternative aux avants postes avec Ben Basat et Ben Yedder, le TFC aurait la possibilité d’élargir sa palette technique. A la fois vif et combatif, Piquionne peut également jouer dans un rôle de pivot, avec un autre attaquant à ses côtés tournant autour de lui. « Mon objectif n’est pas forcément de rester en Angleterre. C’est surtout de jouer au football, de renouer avec la compétition. Je pense que j’ai encore les jambes pour jouer de belles années. J’ai commencé très tard, je n’ai pas eu de grosses LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Aguemon, Ben Bassat, Braaten 2014 : Blondel, Vidal, M'Bengue, Zebina, Adrien Regattin, Sirieix, 2015 : Ahamada, Ninkov, Capoue, Didot, Rabiot, Tabanou, Yedder 2016 : Akpa Akpro, Aurier, Yago, Djalo 2017 : Abdennour Reims réalise un gros coup blessures, je suis encore prêt physiquement et mentalement pour affronter tout ça. Je veux retrouver un challenge intéressant et montrer ce que je sais faire », déclarait l’attaquant martiniquais cet hiver. Sous contrat jusqu’en février 2014 avec les Portland nouveau en L1, après avoir fait ses débuts en 1999 avec Bastia. Il pourrait aussi accepter de revoir son salaire à la baisse pour retrouver un temps de jeu conséquent parmi l’élite, ce qui lui manque énormément. Avec un salaire estimé à moins de 50,000 euros, c’est un nouveau défi qui attend l’ancien Bastiais. Alors, certes le président et le nouveau coach pourraient décider de prolonger le contrat du Marseillais de naissance, mais pas sûr qu’avec le traitement qu’on lui ait réservé ces dernières années Berenguer accepte de rempiler avec Nancy. REIMS POUR FINIR EN BEAUTÉ Avec 176 matchs de L1 au compteur et 166 matchs de L2, il possède une sacrée expérience du championnat de France et des clubs français. Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2006 avec Nancy, le joueur est donc en haut de la liste des dirigeants rémois. Des approches auraient déjà était faites avec le joueur qui semblerait opter pour un transfert définitif du coté du Stade de Reims. Le club serait prêt à lui offrir le temps de jeu qu’il souhaiterait pour terminer sa carrière sur une bonne note. Berenguer est un joueur peu médiatisé mais dont le talent a été reconnu de tous. À Reims, le joueur n’est pas passé inaperçue et a tapé dans l’œil des dirigeants et de l’entraineur Hubert Fournier. Malgré un une pelouse dans un état pitoyable, Reims aime jouer au football, avec une belle politique selon le credo : « Le résultat passe par le jeu ». On l’a remarqué cette année face aux grosses écuries les Rémois ont démontré de belles choses, notamment face au Paris Saint- Germain. Pascal Berenguer entre donc parfaitement dans la politique du club, lui qui possède la vision de jeu et la qualité Timbers, une pige en France pourrait être un dernier challenge intéressant, lui qui souffrait tant de son manque de temps de jeu à West Ham. Ce transfert s’effectuerait sans frais, avec un salaire qui pourrait être revu à la baisse… Voilà de quoi apporter l’expérience nécessaire dans un groupe assez jeune. BERENGUER SABRE LE CHAMPAGNE LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Liébus, Ramaré, Peuget 2014 : Agassa, Signorino, Tacalfred, Ca, Ghisolfi, Ayité, Ghilas, Toudic 2015 : Malherbe, Fofana, Souare, Devaux, Pereira, Krychowiak, Courtet, Rigonato, Fauvergue, Fortes 2016 : Glombard, Mandi BRUITS DE VESTIAIRE K.R. EL ARABI FAIT SON RETOUR L'attaquant marocain de 26 ans, qui évolue actuellement sous les couleurs de Grenade, intéresse le TFC. Lui qui a déjà évolué à Caen est sous contrat avec le club andalou jusqu'en juin 2016. VENA PASSE PROFESSIONNEL Le défenseur central issu du centre de formation a signé début mai son premier contrat pro. Agé de 20 ans, il a figuré pour la première fois sur la feuille de match face à Lille, lors de la victoire 4 à 2 au Stadium. TABANOU VERS SAINT-ETIENNE A la recherche d'un milieu gauche, c'est vers le prometteur Franck Tabanou que les Stéphanois se sont tournés. Supervisé par Galtier et critiqué en mai par son président, le milieu de terrain espoir aurait envie de changer d'air : « Pour les Bleus, il faudrait déjà qu’il mette des buts. S’il se concentrait un peu plus, ce serait mieux », avait déclaré Olivier Sadran à propos de son joueur de 25 ans, en avril dernier. UNE PISTE ROUMAINE Mihai Roman, le milieu de terrain international roumain du Rapid Bucarest intéresse Olivier Sadran. Supervisé plusieurs fois, des négociations auraient déjà eu lieu. Agé de 28 ans, il compte 10 sélections avec l'équipe de Roumanie. de passe pour faire briller ses partenaires. Il ne manque plus que l’accord du joueur pour que Reims frappe un premier coup sur le marché des transferts. Une arrivée imminente qui pourrait encourager Reims dans sa lutte pour le maintien. Les portes sont ouvertes M. Berenguer. BRUITS DE VESTIAIRE YANNIS LOUAHCHI JOHANN LIÉBUS, LE RAS LE BOL Figure emblématique du Stade de Reims, JohannLiébus devrait quitter la Champagne en fin de saison. La faute à un temps de jeu quasiment nul en Ligue 1 (une seule titularisation depuis l'été dernier), l'arrivée récente du Havrais Placide n'ayant rien arrangé à l'affaire. Et à 34 ans, le gardien de but pourrait effectuer un retour au bercail cet été, du coté de Tours. KRYCHOWIAK PLAIT À LYON Auteur de l'unique but de la rencontre Reims-Lyon, les Gones sont tombés amoureux de leur bourreau. Selon le média polonais Fakt.pl, les Lyonnais n’auraient pas été insensibles aux qualités de Krychowiak. À 23 ans, l’ancien pensionnaire de Bordeaux (1m86, 83kg) est lié au club champenois jusqu’en 2015 et correspond au profil de joueur prometteur accessible financièrement pour un OL moins dépensier. UN JEUNE BRÉSILIEN EN TEST Après avoir réalisé des essais peu concluant avec le LOSC, le jeune Brésilien Bressan arrivera dés la fin du championnat pour un test de plusieurs semaine avec le Stade de Reims. Ce défenseur centrale de grand talent, reconnu au Brésil, n'a que 19 ans et évolue à la Juventude. Il fait aussi partie de l'équipe nationale du Brésil des moins de 18ans. Le Foot gazette des transferts n°55 - Juin 2013 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :