Gazette des Transferts n°55 juin 2013
Gazette des Transferts n°55 juin 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°55 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 380) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : El Shaarawy pharaon du parc.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Les dirigeants troyens ont jeté leur dévolu sur le milieu de terrain relayeur du Chievo Verone, Rinaldo Cruzado. Lié à son club jusqu’en juin 2014, le Péruvien de 28 ans devrait rejoindre l’Aube et la L2 cet été. BRUITS DE VESTIAIRE JARJAT PROLONGE L’ESTAC vient d’officialiser la prolongation de deux ans de son défenseur central, Florian Jarjat qui était en fin de contrat en juin prochain. L’ancien joueur de Dijon et de Nantes est désormais lié avec le club aubois jusqu’en juin 2015. COLIN ET THURAM SUR LE DÉPART Sous contrat jusqu’en juin 2015, Maxime Colin (21 ans), l’arrière droit de Troyes, est suivi par Saint- Etienne et Monaco. Apparu à onze reprises cette saison parmi l’élite, l’ancien Boulonnais est estimé à 300 000 euros. Quant au gardien troyen, YohannThuram, une des révélations de Ligue 1 cette saison, il devrait prendre la direction de Lille à l'intersaison. À la recherche d’un joueur offensif capable de faire franchir un palier à son équipe, Christian Gourcuff fait de l’international français sa priorité lors du prochain mercato estival. En manque de temps de jeu du côté d’Aston Villa, Charles N’Zogbia ne verrait pas d’un mauvais œil un retour en France, neuf ans après avoir quitté le centre de formation du Havre. On le sait, Christian Gourcuff aime réaliser de bonnes affaires, et relancer des carrières qui paraissent au point mort, ou du moins, qui ont tendance à s’essouffler. Jérémie Aliadiére, en partance pour l’Olympique de Marseille lors de l’intersaison, en est l’exemple parfait. En manque de temps de jeu en Angleterre, l’ancien Gunner a Désireux de faire remonter le club dans un futur très proche au sein de l’élite française, les dirigeants troyens veulent se donner les moyens de plier la L2 le plus rapidement possible. Le club de l’Aube est en effet à la recherche d’options offensives et créatives, en raison des retours de prêt de Jean-Christophe Bahebeck et de MohammedYattara. Point positif malgré tout, le club ne devrait pas subir de grands changements à l’intersaison que ce soit au niveau des départs ou des arrivées. Utile pour un club qui vise une remontée rapide, et qui permettrait au joueur péruvien de s’adapter plus facilement au système de jeu troyen. Avec ce transfert, Troyes réussirait là sa première bonne affaire du mercato puisque la valeur marchande de l’international péruvien aux 27 sélections est estimée à 600 000 euros pour racheter la dernière année de contrat le liant avec Verone. Joueur d’expérience, il est d’une rare polyvalence. IL NE SERAIT PAS CONTRE UNE EXPÉRIENCE EN FRANCE Capable de jouer à tous les postes au milieu de terrain, Cruzado est une valeur sur du football péruvien, mais peine encore à s’imposer en Europe au Chievo, où il a récemment été prêté dans le club argentin des Newell’s Old Boys. Mais selon certaines sources, le joueur de 28 ans ne serait pas contre une autre expérience en Europe dans un club qui ne fait pas de bruits et où il serait sur d’être un titulaire indiscutable de l’effectif de Jean-marc Furlan. Joueur en manque de confiance et de stabilité, il aurait déjà accroché au discours de l’entraîneur troyen, connu pour son côté paternaliste, apaisant et dans sa faculté à transcender son groupe. Longtemps titulaire indiscutable au sein de la sélection péruvienne, et lors de son premier passage en Europe aux Grasshoppers de Zurich, Cruzado aimerait se montrer aux yeux d’un public plu large qu’en Argentine ou au Pérou. En Europe, on ne lui a pas donné sa su faire le choix approprié pour donner un sérieux coup de booste à sa carrière. Et ce profil ressemble à deux gouttes d’eau à celui de l’international français de 26 ans aux deux sélections, Charles N’Zogbia. Comme son compatriote, et avant 2011 et son arrivée à Lorient, N’Zogbia n’a jamais joué en Ligue 1, étant parti à seulement 17 ans du Havre pour rejoindre l’Angleterre et Newcastle. Joueur au profil offensif, rapide et très doué techniquement, il répond parfaitement aux critères types du joueur recherché par le technicien breton. Bien connu outre-Manche pour sa qualité de frappe, Christian Gourcuff voudrait s’appuyer sur le joueur pour faire enfin de Lorient, un candidat crédible sur la durée pour une place européenne en fin de saison. L’international français ne verrait de son côté pas de problème à venir rejoindre l’Hexagone et un club breton qui travail sereinement. Il serait sur d’être un titulaire indiscutable d’une équipe qui manque encore de leader à son poste, Alain Traoré et Maxime Barthélémé, trop irréguliers depuis le début de la saison pour pouvoir prétendre durablement à une place de titulaire. L’air breton pourrait donc lui donner une bouffée d’oxygène après son passage difficile à Aston Villa, ou après son départ de Wigan en 2011, il a enchaîné les blessures et les figurations sur le banc de touche de son entraîneur actuel, l’Écossais Paul Lambert. Résultat, seulement 5 buts inscrits en 60 apparitions sous le maillot des Villains. À 26 ans, il ne compte plus perdre de temps, car arrive une compétition dont il rêve depuis sa première sélection fin 2010, la Coupe du monde au Brésil l’année prochaine. En Angleterre, où la concurrence est soutenue pour un joueur français, on vous oublie assez vite si les performances ne suivent pas. LIGUE 1 Un Péruvien dans le viseur TROYES SUR LES TRACES DE CRUZADO 4 - Le Foot gazette des transferts n°55 - Juin 2013 chance durablement, il n’est resté qu’une saison à Zurich et au Chievo, avant de repartir à chaque fois dans un football qu’il connaît mieux, en Amérique du Sud. Une revanche à prendre donc, sur un continent qui n’a pas encore cru en lui, lui qui est adoubé au Pérou. En France, la motivation est toute trouvée, remonter le plus vite possible en Ligue 1 et venir se frotter à des équipes comme le PSG, Lyon ou l’Olympique de Marseille. Troyes possède les infrastructures pour croire à une remontée dès l’année prochaine. Un entraîneur stable, un stade correct, des objectifs élevés et une grande place pour le centre de formation font les raisons d’espérer du club pour la saison prochaine. Des raisons qui attirent le joueur de Vérone à venir évoluer dans un groupe sain et qui sait où il veut aller pour les prochaines saisons. Le Péruvien, très doué techniquement, pourrait faire le bonheur du public troyen et le malheur des défenses de Ligue 2. Il représente à merveille le joueur sud-américain type avec une hargne et une technicité comme peu de joueurs ont. Très intelligent dans son jeu, il saura sans nul doute LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Bréchet, Monsoreau, Outrebon, Camara, Nivet, Marcos, Gope-Fenepej 2014 : Dreyer, Drouin, Faussurier, N'Sakala, Xavier, Grax 2015 : Thuram, Rincón, Colin, Camus, Enza-Yamissi, N'Goyi 2016 : Saunier Darbion, Othon 2017 : Bahebeck, Yattara distribuer le jeu et rappeler au stade de l’Aube les années YannLachuer. Toujours à la recherche de bonnes affaires à prix réduits, cette arrivée devrait être bouclée très rapidement, soit dès l’ouverture du mercato, à condition qu’aucune autre Auteur d’une année très respectable avec Wigan en 2010 avec neufs buts à la clé, le natif d’Harfleur avait logiquement connu sa première sélection en équipe de France sous l’ère Laurent Blanc en Norvège. Mais depuis son arrivée pour 10 millions d’euros à Aston Villa en 2011 et ses prestations beaucoup plus irrégulières, il n’est jamais apparu dans les listes de Didier Deschamps. LE CLUB IDÉAL POUR RETROUVER L’ÉQUIPE DE FRANCE ? À Villa, N’Zogbia touche actuellement prés de 75 000 euros mensuels, or quand on sait que le meilleur joueur de l’effectif des Merlus, Jérémie Aliadiére, en touche 53 000, son salaire devrait être revu à la baisse, mais en contrepartie, sa place de titulaire serait dans la poche et le joueur d’origine congolaise pourrait se montrer régulièrement au yeux du public français et du sélectionneur, qui l’a un petit peu perdu de vue depuis deux saisons. Club sans pression, pratiquant un football porté vers l’avant avec un entraîneur réputé pour ses valeurs humaines, le Français aurait tous les éléments réunis pour enfin s’épanouir durablement dans un club. Ce serait également pour lui l’occasion de découvrir un autre football, car, à part le championnat rugueux qu’est celui de la Premier League anglaise, il n’a pas connu d’autres championnats, pas même celui de son propre pays. Lui, dont le profil physique (1,7m) ressemble à celui de joueurs comme Ludovic Giuly ou Mathieu Coutadeur, viendrait étoffer un secteur souvent handicapé par les blessures cette saison et qui manque encore d’expérience avec une offre ne parvienne à la table des dirigeants du Chievo, en difficultés financières. Pour le moment, c’est bien l’ESTAC qui tient la corde. Au club de ne pas laisser filer cette belle opportunité et de montrer à ses futurs rivaux de Ligue 2, ses intentions de ne pas faire de vieux os l’année prochaine dans l’antichambre de l’élite. HADRIEN RIVAYRAND Une arrivée pour se relancer LORIENT MISE SUR N’ZOGBIA LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Chaigneau, Le Lan, Mason, Giuly 2014 : Audard, Baca, Bourillon, Koné, Autret, Jouffre, Aliadière 2015 : Pedrinho, Ecuele Manga, Touré, Barthelmé, Coutadeur, Rémi Mulumba, Monnet-Paquet, Quercia, Robert, Sunu 2016 : Gassama, Lautoa, Corgnet, Traoré moyenne d’âge au milieu de terrain de seulement 24 ans. Quand on sait que pour ses 26 ans, Charles N’Zogbia comptabilise 305 matchs en Premier League, nul doute qu’il saura apporter à ce jeune milieu une autre dimension pour espérer enfin jouer l’Europe dés l’année prochaine. Une opération qui devrait se réaliser après la vente prochaine d’Aliadiére à l’OM. Coût du transfert : près de 9 millions d’euros avec un contrat de 3 ans à la clé. H.R. BRUITS DE VESTIAIRE GRANGE EN APPROCHE Le milieu de terrain de Nancy, Romain Grange susciterait un vif intérêt de Lorient. Arrivé l’été dernier, l’ancien Castelroussin, dont le contrat expire en juin 2015 est apparu à dix-neuf reprises cette saison en Ligue 1 pour 2 buts et 3 passes décisives. Une offre de 900 000 euros devrait facilement convaincre les dirigeants lorrains. LECOMTE PROLONGE Deuxième gardien du club breton derrière l’expérimenté Fabien Audard, Fabien Lecomte (21 ans), a prolonge son contrat de 4 années supplémentaire, soit jusqu’en 2018. Représentant l’avenir, le jeun portier français est apparu en Ligue 1 à 10 reprises. EMEGHARA NE DEVRAIT PAS RESTER Actuellement prêté à Sienne, l’attaquant international suisse Innocent Emeghara (23 ans) serait dans le viseur de quelques formations de série A, dont la Lazio Rome. Arrivé en janvier dernier, l’ancien joueur des Grasshoppers, auteur de sept buts cette saison en Italie, est encore sous contrat jusqu’en juin 2015 avec les Merlus, qui n’excluent pas de le récupérer, notamment en cas de qualification en Ligue Europa.
Titulaire indiscutable au Stade Brestois avant de subir une sérieuse blessure en janvier, le jeune défenseur doit se rendre à l’évidence : son équipe ne sera pas en Ligue 1 l’an prochain. Bénéficiant d’un bon de sortie en juin, Paul Baysse plaît aux Girondins de Bordeaux, qui ont flairé la bonne affaire. Les puristes du stade Chaban-Delmas seront unanimes : la charnière Planus-Henrique n’a jamais marché cette saison. Après le départ de Michael Ciani pour la Lazio Rome au mois d’août, Francis Gillot recherche désespérément un successeur à son ex-roc défensif. Si les finances ne vont pas bien comme l’a révélé le président De Tavernost, le départ de YoannGouffran cet hiver pour Newcastle devrait permettre aux Marine et Blanc de recruter un joueur minimum. LE PRÉSIDENT GUYOT PRÊT À NÉGOCIER À 2 MILLIONS D’EUROS Annoncé cet été du côté de la Gironde, Paul Baysse avait finalement décliné l’offre des dirigeants bordelais pour rester une saison supplémentaire à Brest. LIGUE 1 Contraint de recruter à moindre coût, les Girondins auraient un œil sur l’ancien joueur du Paris Saint- Germain, aujourd’hui en perdition en deuxième division anglaise. Dans la série des espoirs déchus, j’ai nommé David N’Gog. Lancé par Paul Le Guen en 2007 au PSG, avant de se faire repérer par Liverpool, le jeune joueur n’est jamais parvenu à s’imposer après l’arrivée de Kenny Daglish sur le banc. Deux saisons plus tard, l’ancien international espoir semble aujourd’hui aux oubliettes, d’autant que son nouveau club, les Bolton Wanderers, devrait rester une saison supplémentaire en Championship (deuxième division anglaise). Déterminé à se relancer dans un club de division supérieure ou dans un autre championnat, l’idée d’un retour en Ligue 1 ne semble pas le déranger. Une opportunité à saisir pour les Girondins, régulièrement critiqués pour leurs carences offensives ces dernières saisons. A la recherche d’un attaquant depuis le départ de YohannGouffran (en attendant le transfert définitif de Jussie), Francis Gillot aurait coché le Un retour au bercail BORDEAUX VALEUR EN BAYSSE ? Agent du joueur international espoir, David Wantier s’était exprimé sur la première tentative de transfert avorté : « Comment imaginer que le club girondin, en manque évident de liquidités, puisse céder Ciani pour 1,75 millions et acheter Baysse à 3 millions ? » Mais aujourd’hui, le statut du jeune joueur a changé. Blessé au genou gauche lors d’un match amical en mars face à Plabennec, le latéral a été officiellement déclaré indisponible six mois par le staff médical. Un énorme coup dur pour un joueur supervisé depuis plus d’un an par les cadors du championnat, notamment par le Paris Saint-Germain la saison passée. Son absence s’est toutefois faite ressentir du côté du Finistère où les Brestois ont enchaîné une série Une opportunité en or pour l’ancien Red LES GIRONDINS OFFRENT UNE 2ÈME CHANCE À N’GOG nom du natif de Gennevilliers pour compléter la futur attaque des girondins de Bordeaux. Si le transfert semble délicat, l’idée d’un prêt avec option d’achat trotterait dans la tête des dirigeants. Mais les performances en coupe cette saison pourrait tout de même sourire au président De Tavernost qui est conscient qu’une victoire finale en Coupe de France ferait gagner le club en crédibilité. LE SUCCESSEUR DE GOUFFRAN Et de ce qu’on peut dire, c’est que l’ancien international espoir ne serait pas indifférent à l’offre des Marine et Blanc. Arrivé à Bolton en 2011 pour un montant de 5 millions d’euros, le Franco-Camerounais n’a marqué que 10 buts en 64 matches. Son arrivée à Bordeaux devrait bonifier le secteur offensif en manque cruel d’efficacité. En 35 matches, les Girondins n’ont marqué que 35 buts soit un seul but par match, un ratio de relégable. B.M. de huit défaites avec en prime la place de lanterne rouge comme bouquet final. Une fin de saison atroce quand on voit le dépit des joueurs sur le terrain, sevré d’espoir et d’orgueil. A Bordeaux, la situation et la valeur marchande du joueur est suivi attentivement par les dirigeants. Toujours en lice en Coupe de France, l’acquisition d’un nouveau trophée devrait permettre au club d’obtenir une dotation suffisante pour recruter Baysse. A Brest, Michel Guyot prépare déjà la saison prochaine et l’allègement de la masse salariale. Pour son protégé, le président brestois serait prêt à négocier à partir de 2 millions d’euros. BAPTISTE MARIÉ LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Henrique, Abdoulaye Keita, Marange 2014 : Olimpa, Chalmé, Planus, Trémoulinas, Poko, Ben Khalfallah, Maurice-Belay, N’Guemo, Sertic, Jussie, Bellion, Saivet 2015 : Carasso, Poundje, Obraniak, Plasil, Sacko, Diabaté 2016 : Mariano BRUITS DE VESTIAIRE MARC PLANUS COMPTE TERMINER EN GIRONDE Titularisé à vingt-cinq reprises cette saison en championnat, le défenseur central bordelais Marc Planus (31 ans) évoque la suite de sa carrière. « Il me reste deux ans de contrat, explique-t-il sur le site officiel des girondins. Je pense et j’espère que je terminerai ici. Je souhaite terminer ma carrière aux Girondins. Quelle reconversion ? Mon objectif est de pouvoir choisir. Je ne veux pas me sentir obligé de travailler dans le milieu du foot. Etre maître de mon choix serait le plus grand luxe. » TOUZGHAR INTÉRESSERAIT BORDEAUX Selon RMC, l’attaquant franco-algérien, YoannTouzghar (26 ans, Amiens) serait suivi par trois clubs de l’élite : Bordeaux, Toulouse et l’Evian TGFC. Prêté cette saison au Racing club de Lens qui espère le conserver. Sous contrat jusqu’en juin 2015 avec les Picards, le joueur a marqué onze buts cette saison en Ligue 2. MARIANO CONVOITÉ AU BRÉSIL Flamengo a un œil sur le latéral droit des Girondins de Bordeaux Mariano (26 ans). Seulement, au micro de Radio Globo, le vice-président du club carioca Wallim Vasconcelos a indiqué qu’il n’avait pas les moyens de le recruter. « Nous devons regarder le côté financier. Nous avons quelques positions à renforcer en priorité. Mariano est un grand latéral droit, il serait un excellent renfort, mais il est bien au-dessus des possibilités actuelles de Flamengo », a-t-il lâché. Bordeaux peut souffler... UN INTERNATIONAL SUISSE DANS LE VISEUR Alors que Benoît Trémoulinas pourrait quitter le club au mois de juin (Bayern ?), les champions de France 2009 suivraient de prêt le joueur suisse Vincent Rüfli. Agé de 25 ans, ce latéral droit passé par l’étoile Carouge, évolue au Servette Genève, où il a disputé 21 matches. Auréolé d’une sélection avec la « Nati », Rüfli a l’avantage d’être libre en juin prochain. PLASIL SUR LE DÉPART Arrivé en Gironde durant l’été 2009, le capitaine bordelais devrait évoluer sous une nouvelle tunique l’été prochain. En vue de faire des économies, Jean- Louis Triaud souhaiterait alléger sa masse salariale et donc se séparer des gros salaires du club dont fait partie l’ancien Monégasque. Le président du club au scapulaire ne libèrera pas pour autant l’international tchèque contre une offre peu alléchante. UN ESPOIR ESPAGNOL SUR LES TABLETTES On le sait, Bordeaux aime bien dénicher quelques talents de l’autre côté des Pyrénées. Dernièrement, le club girondin suivrait activement le grand espoir Fede Vico (18 ans) évoluant à Cordoba (deuxième division espagnole). Pilier des sélections de jeunes de la Roja, le jeune milieu de terrain est considéré comme très talentueux, et devrait quitter son club cet été en raisons des difficultés financières de ce dernier. Pour décrocher la signature du joueur, le club serait prêt à débourser les 3 millions d’euros de clause libératoire... Le Foot gazette des transferts n°55 - Juin 2013 - 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :