Gazette des Transferts n°55 juin 2013
Gazette des Transferts n°55 juin 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°55 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 380) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : El Shaarawy pharaon du parc.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Depuis qu’il a débarqué au Real en 2011, le latéral portugais a fait davantage parler de lui pour ses frasques extra-sportives que pour ses performances sur le terrain. Des performances qui se font de plus en plus rares et qui pourraient ainsi précipiter son départ. Abramovitch - avec la force de persuasion qu’on lui connaît - pourrait l’enrôler dès cet été. « L Manchester City a fait du Brésilien Hernanes une de ses priorités en vue du mercato estival. Alors que les buteurs Falcao, Cavani et Lewandowski – véritables têtes de gondole d’un marché qui s’annonce mouvementé – font flamber les compteurs, le milieu de la Lazio n’en fait pas moins parler de lui. FABIO COENTRAO A LE BLUES e Real, parce que je le vaux bien. » Une maxime qui s’accorde parfaitement à Fabio Coentrao. Il y a de cela deux ans, celui que l’on surnomme « Cabelo Massa » s’est vu rejoindre la Maison Blanche, à la grande stupéfaction des Madridistas et de la presse espagnole. Une arrivée initiée par l’entraîneur Mourinho qui avait fini par convaincre un Florentino Perez peu enthousiaste de lever la clause libératoire de 30 millions d’euros d’un joueur le laissant indifférent. Si l’international portugais a d’abord justifié ce transfert en enchaînant les bonnes prestations, ces prouesses s’avérèrent passagères. Ses pulsions juvéniles, à coup de sorties tardives et sa consommation de tabac rendue public par la presse people espagnole calmèrent vite ses ardeurs. Dans le même temps, la montée en puissance du Brésilien Marcelo sur son aile gauche pérennisait un statut de remplaçant et de spectateur (parmi tant d’autres) des fantaisies de l’Auriverde. Ce brin de folie dont manque l’ancien Lisboète (du moins sur le terrain). Résultat des courses, après un énième retard à l’entraînement, The Special One - premier à avoir cru en lui - lui tourne le dos. Difficile de retrouver une place de titulaire dans ce cas-là. Chelsea flaire le bon coup et tente de le faire venir dès l’ouverture du mercato hivernal. Faute de trouver doublure à la pointure de Marcelo, le Real le conserve. Ironie de la situation, le Lusitanien postule de nouveau à une place de titulaire. Trop tard ? Mourinho sur le départ, son protégé devrait en faire autant. En pôle pour recruter le coach portugais, les Blues feraient bien d’une pierre deux coups avec Coentrao. Une opportunité pour eux étant donné le probable départ d’Ashley Cole dont le contrat arrive à échéance en juin 2014. Mais le club merengue n’est prêt à le lâcher qu’en échange d’un cachet de 18 millions de livres… PARIS EST ÉGALEMENT SUR LES RANGS Tiéné, Armand et Camara qui partent. Paris a des raisons de vouloir recruter en défense. À la recherche d’un latéral gauche depuis le début de l’année, les dirigeants parisiens ont déclaré avoir fait du natif de Vila do Conde leur priorité pour suppléer Maxwell. Nasser al- Khelaïfi aurait récemment rencontré son agent Jorge Mendes. Tottenham jetterait également un œil au dossier au cas où Assou-Ekotto rejoindrait l’AS Monaco. Bien qu’étant sous contrat avec Madrid jusqu’en 2017, Coentrao privilégierait l’Angleterre et les Blues de Chelsea. Les représentants du joueur et du club n’ont pas encore officiellement trouvé d’accord. Briller sur les pelouses britanniques serait une forme de rachat pour ce joueur à qui l’on prédisait un avenir à la Cristiano Ronaldo mais qui tarde à prouver un talent pourtant indéniable. Talent qui n’a malheureusement d’égal que sa maturité et son inconstance. La presse anglaise - réputée comme presse à scandales – s’en lèche par avance les babines. Car si le club londonien venait à franchir le rubicon, Coentrao ferait sans aucun doute jaser. Un risque à prendre ? Affaire à suivre… MALO RICHARD Il a choisi l’Angleterre HERNANES UN PROPHÈTE À CITY 20 - Le Foot gazette des transferts n°55 - Juin 2013 Comme dirait le dicton, « nul n’est prophète en son pays ». Pourtant, avant de partir pour la Lazio à l’été 2010, Hernanes était le leader incontesté d’un Sao Paulo à son apogée. Un Premio Craque do Brasileirao (trophée du meilleur joueur du championnat brésilien) en 2008 et deux titres de champion du Brésil avec les Paulistes (2007 et 2008) font de lui un néo Auriverde et un prophète en son pays. O Profeta, un surnom tout trouvé pour le nouveau messie brésilien qui – au lendemain d’une élimination en demi-finale de la Copa Libertadores – prend l’avion, direction l’Italie. Le choix de la Lazio pour 14 millions au détriment de Villareal ou d’un Olympique Lyonnais qui en proposait le double. Il signe alors un contrat de cinq ans pour un salaire de 1,6 millions d’euros. Aujourd’hui, le président Claudio Lotito et l’entraîneur Vladimir Petkovic désirent le faire prolonger jusqu’en 2018. Une volonté qui semble utopique à l’heure actuelle. LA LAZIO RÉCLAME 23 MILLIONS ANGLETERRE Le Portugais veut suivre Mourinho à Londres LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Hilario, Turnbull, Paulo Ferreira Hutchinson, Benayoun, Lampard, Malouda 2014 : Ashley Cole, John Terry 2015 : Romeu 2016 : Cech, Ivanovic, Ba, Mata, Torres 2017 : Azpilicueta, Bertrand, Cahill, David Luiz, Oscar, Ramires, Hazard, Marin, Mikel, Moses 23 millions d’euros. Voilà la somme imposée par les dirigeants biancazzurri pour laisser partir celui qui tente tant bien que mal de tirer vers le haut une équipe à bout de souffle en cette fin de saison. Une plus-value de dix millions d’euros que les dirigeants romains espèrent suffisante pour voir rester leur pépite. Qu’il reste ou qu’il parte, Hernanes pourrait bien ne pas changer de tunique. D’un bleu ciel lazial il passerait d’un bleu ciel mancunien. En effet, les Skyblues de City ont (pres)senti la descente aux enfers des Romains et font tout pour en sortir d’O Profeta. Sa venue pallierait les possibles départs de Touré et Nasri, et coïnciderait avec le probable exil d’un Gareth Barry en fin de contrat l’année prochaine. Un quémandage qui ne cesse depuis une première offre de 18 millions d’euros de la part des Citizens et un « non » catégorique des Aquile. La Juventus étant sur les rangs, l’actuel dauphin des Red Devils n’a pas tardé à renouveler son offre incluant le jeune attaquant suédois John Guidetti, évalué à 6 millions d’euros. Un appel du pied auquel pourrait prochainement céder les Laziali. Il rejoindrait ainsi la Premier League, un championnat qui ne manque pas d’engouement contrairement à la Lazio qui – bien que cinquième en 2011 et quatrième en 2012 – peine à attirer les projecteurs de la presse et des médias italiens. Un départ opportun pour le meneur de la Seleçao à un an d’un mondial à la maison, et qui, à 28 ans, espère voir sa carrière prendre un nouveau tournant. De son côté, détrôné par son ennemi juré United, City rêve de renouveau. Les propriétaires émiratis l’ont bien compris et souhaitent investir d’ici les mois à venir. L’enveloppe de 95 millions d’euros à disposition du coach Mancini en dit long sur la grandeur des ambitions. Avec une somme pareille, les dirigeants mancuniens devraient se montrer assez convaincants pour qu’Hernanes foule dès le mois d’août les pelouses d’outre-Manche. Un salaire de 15,5 millions d’euros annuels serait également à portée de main de l’Uruguayen Edinson Cavani. Il ferait ainsi d’El Matador le joueur le mieux payé de Premier League. Le duo sud-américain ferait sans aucun doute des étincelles dans les défenses. Une prophétie qui pourrait bientôt ne plus en être une. Les Citizens pourront alors faire du prophète leur roi. LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Wright, Touré 2014 : Lescott, Maicon, Barry, Tchuimeni-Nimely, Tevez 2015 : Clichy, Kolarov, Richards, Zabaleta, Milner, Nasri, Rodwell, Dzeko, Guidetti 2016 : Hart, Pantilimon, Agüero, Sinclair 2017 : Nastasic, Garcia, Silva, Touré 2018 : Kompany M.R. BRUITS DE VESTIAIRE APPEL À GARDIEN POUR ARSENAL Arsène Wenger chercherait un remplaçant au duo polonais Fabianski-Szczesny pour garder les cages des Gunners. Begovic (Stoke) et Mignolet (Sunderland) semblent un peu chers (20 millions). Valdès, un temps courtisé, se serait vu proposer 50 millions d’euros sur 5 ans par le Barça, apparemment pas décidé à le lâcher. Les dernières cibles en date : René Hadler et Federico Marchetti, les portiers de Hambourg et de la Lazio. LESCOTT PREND LA MANCUNIAN WAY D’après The Sun et The Guardian, le défenseur citizen, barré par la charnière Kompany-Nastasic, pourrait bien retourner sa veste et rejoindre les Red Devils de Sir Alex Ferguson. Son retour à Everton un temps pressenti, le défenseur des Three Lions serait un remplaçant de luxe – voire un titulaire potentiel – d’un Rio Ferdinand sur la pente descendante. Montant de la transaction : 5 millions d’euros. L’Argentin de Benfica Garay pourrait bien renforcer davantage l’arrière garde mancunienne. LE BAYER ET CHELSEA NÉGOCIENT POUR SCHÜRRLE Ça se précise progressivement pour le jeune international allemand. Des pourparlers ont eu lieu à Londres entre les dirigeants des Blues et le directeur sportif du troisième de Bundesliga, Rudi Voller. Le père et l’agent du joueur étaient également de la partie. Déjà courtisé l’été dernier par le club anglais qui avait proposé 25 millions d’euros, l’attaquant de 22 ans pourrait prochainement signer un contrat de 5 ans. SONG DANS LES PETITS PAPIERS DE TOTTENHAM Deux fois moins utilisé qu’à Arsenal (16 matchs en championnat), le milieu camerounais pourrait retrouver la Premier League un an seulement après l’avoir quittée. Avec Huddlestone, Sandro, Dembele et Parker, la lutte pour les places au milieu de terrain s’annonce féroce chez les Spurs. Une recrue nécessaire pour Villas-Boas en vue d’une qualification pour la prochaine Ligue des Champions. ARSENAL MET UN MILLION POUR SUNDAY MBA Le Nigérian, auteur d’une CAN à la hauteur de celle de son équipe, va incessamment sous peu quitter son club des Warri Wolves, 14e du championnat nigérian. Arsenal serait prêt à proposer un million d’euros pour s’attacher les services du milieu de terrain de 24 ans. Il rejoindrait Mikel, Etuhu, Onuoha, Ameobi, Shittu, Odewingie et Moses, et élargirait ainsi la colonie des Super Eagles outre-Manche. MARIO GOMEZ : CHELSEA OU CITY ? À moins qu’il fasse partie des plans de Pep Guardiola pour la saison 2014-2015, l’attaquant de la Mannschaft ne devrait pas supporter une année de plus le banc bavarois. Un banc des remplaçants qu’il fréquente régulièrement (17 matchs de championnat dont 8 titularisations) depuis l’arrivée de Mandzukic et sa blessure. Suite à cette incertitude le concernant, Manchester City et Chelsea l’ont dans le collimateur afin de pallier les probables départs de Dzeko (Dortmund, PSG) et Torres (Fiorentina, Athletico Madrid). Lié avec le champion d’Allemagne jusqu’en 2016, Gomez pourrait de plus voir le buteur polonais Robert Lewandowski débarquer. FABREGAS DE RETOUR À ARSENAL… AVEC VILLA ? Après un retour en Catalogne en 2011, qu’il avait quitté en 2003 pour Arsenal, Cesc Fabregas pourrait faire le chemin inverse cet été. Loin d’être titulaire indiscutable comme il pouvait l’être à l’Emirates, l’actuel Blaugrana (26 ans) se verrait bien revenir au sein du club qui l’a révélé. David Villa l’accompagnerait. À 31 ans et après quatorze années passées en Liga espagnole, l’attaquant ibérique désirerait changer d’air. Selon The Mirror, ce dernier – en fin de contrat en juin 2014 avec le Barça - souhaiterait rejoindre les Gunners de Wenger.
De moins en moins utilisé au Real Madrid mais toujours aussi efficace, Gonzalo Higuain pourrait être contraint de quitter le club de la capitale espagnole dès cet été. Une condition inévitable pour voir Gareth Bale sous le maillot merengue, et qui n’est pas sans déplaire à Villas-Boas qui en a fait son choix numéro un. L’aventure madrilène d’Higuain n’a jamais été aussi proche de la fin. Logique. Ce qui l’est moins c’est que l’attaquant argentin semble sur le point de prendre le chemin de la Premier League et de White Hart Lane dès l’issue de la saison, trois ans avant la fin de son contrat. Tournant - malgré la concurrence de Karim Benzema - à 0,6 but par match (35 buts pour 58 matchs) depuis deux saisons, Higuain s’agace d’une hiérarchie non établie à la pointe de l’attaque madrilène. Ne jouissant plus pleinement d’une place de titulaire depuis l’arrivée de l’ancien Lyonnais en 2009, le Brestois de naissance en retrouverait vraisemblablement une en s’engageant avec les Lillywhites. Car de son côté, non content de l’apport d’Emmanuel Adebayor, Villas-Boas se verrait bien le dérober à José Mourinho, son ancien mentor à Porto. Germain Defoe s’en sentirait moins esseulé. Cependant, ce transfert de leur numéro 20, les Spurs - comptant s’appuyer sur lui dans les années à venir - n’y adhèreraient pas. Par ailleurs, ces derniers lorgnent à s’en brûler les yeux un Gareth Bale éblouissant, fraichement nommé meilleur joueur de Premier League. Le départ de l’ex buteur de River Plate – évalué à 40 millions d’euros - servirait en partie de monnaie d’échange et permettrait d’alléger le transfert du génie gallois qui s’annonce ruinant (au-delà de 70 millions d’euros). Alors qu’il a pris le dessus sur un Benzema en perdition, Higuain semble bien parti, non pas pour rester donc, mais pour partir. Un transfert à contrecœur qui pourrait ne pas être le seul. Si L’Argentin renonce au Real HIGUAIN FUTURE POINTE DES SPURS ? QPR étant sur le point de descendre en Championship, le Martiniquais se voit bien obligé de quitter le club, six mois à peine après l’avoir rejoint. Arsenal, Newcastle et Liverpool lui font de l’œil. Mais les Reds semblent déjà avoir fait le premier pas et seraient prêts à le faire signer. L’hiver dernier et après une première moitié de saison compliquée (un but en 14 matchs), l’international tricolore s’engageait à la surprise générale avec le dernier de Premier League. Un contre-pied faisant de nombreux sceptiques et un nouveau challenge pour celui qui - suite à une blessure à la cuisse gauche - ne parvient à retrouver son niveau d’antan. Il découvre ainsi les bas-fonds du championnat anglais. Toucher le fond pour mieux rebondir comme on dit. Une optique tout aussi surprenante qu’intéressante donc, qu’il l’est d’autant plus que – bien que dernier – QPR nourrit de grandes ambitions économico-sportives depuis les arrivées de Tony Fernandes (président d’Air Asia) et Lakshmi Mittal à la tête des Hoops. BIS REPETITA POUR LIVERPOOL On pouvait donc voir les choses d’un bon œil pour l’ex Niçois lorsqu’en janvier dernier il signait un contrat de quatre ans et demi en faveur du club londonien. Deux mois plus tard, à l’occasion de la double confrontation contre la Géorgie et l’Espagne, il retrouve l’équipe de France après un an d’absence. Pari réussi donc pour Rémy. Pas tant que ça quand on regarde de plus près. On pourrait dire qu’il s’y ait mis le doigt, dans l’œil. Avec du recul, on constate que son exil britannique lui a permis de recouvrer non seulement du temps de jeu (11 matchs dont 10 titularisations), mais aussi le chemin des filets (5 buts). La confiance retrouvée, c’est un Rémy - qui n’était jusque-là que l’ombre de lui-même - qui attire les lumières de clubs phares de la Premier League. Luis Suarez suspendu pour avoir chiquer le bras d’Ivanovic ne rejouera pas avant la septième journée du prochain exercice. Voulant se débarrasser d’Andy Caroll, prêté à West Ham cette saison, les dirigeants des Reds devraient très probablement le transférer cet été. Pas fait toutefois étant donné qu’ils ne souhaitent le voir partir pour moins de 20 millions d’euros. Le club de la Mersey ne peut se permettre de ne composer qu’avec une seule flèche en pointe comme cela a été le cas avant l’arrivée de Daniel Sturridge au mercato hivernal. Il pourrait très bientôt lever la clause libératoire de 9,5 millions d’euros. Une décision pas si surprenante que cela. En effet, à l’été 2010, le club d’Andfield avait déjà manifesté son intérêt pour l’attaquant alors Aiglon et futur Marseillais, qui s’était dit désireux de jouer pour Liverpool. Nice n’avait donné suite aux négociations. Cette fois-ci son aventure anglaise semble prendre forme. Si cette mésaventure venait à se répéter, Rémy trouverait preneur chez d’autres pensionnaires du championnat anglais. Wenger ayant toujours eu un faible pour lui, saisirait bien l’opportunité de le prendre sous son aile. Newcastle et sa pléiade de Français se verrait bien perpétuer sa tradition en l’enrôlant. Ce qui ne souffre d’aucun doute, c’est qu’à 26 ans, le joueur formé à Lyon s’apprête à connaître son sixième club. Après sept ans passés dans l’élite française, il semble s’être acclimaté relativement vite à la rudesse britannique. La confirmation de ce regain de forme de celui que l’on a souvent comparé à Thierry Henry est tout autant espérée qu’attendue. En espérant donc que son passage de l’autre côté de la Manche soit tout aussi marquant que son digne prédécesseur. M.R. ANGLETERRE L’international français serait proche de Liverpool les négociations tardaient à aboutir, le Real serait même disposé à inclure dans l’échange son compatriote Angel Di Maria. Un duo qui pourrait faire fureur sur les pelouses de Premier League, et qui ne manque pas de convoitises. DI MARIA EN PLUS DANS LA TRANSACTION ? Auréolé de son titre de champion, Manchester United a fait du milieu argentin un remplaçant plus que probable de Nani. Concernant Higuain, ce n’est pas nouveau, Arsène Wenger fait partie d’un de ses fervents supporters. Des sollicitations venant d’outre- Manche qui ne seraient pas sans lui déplaire. L’attaquant de l’Albiceleste a récemment annoncé que son passage espagnol touchait à sa fin. Son père avait auparavant abordé ce possible exil à l’anglaise, le voyant comme une opportunité pour son fils. À un an d’une Coupe du monde, l’occasion sonne comme providentielle. « Pipita » ne s’y est pas trompé en refusant plusieurs propositions de prolongation de contrat. Force est tout de même de constater que son futur dépendra également du nouvel entraîneur, à savoir s’il rentre dans ses plans ou non. Si le Real parvient à attirer dans ses filets la pépite Bale, Tottenham, de son côté, aura sa « Pipita ». RÉMY FAIT DÉJÀ VIBRER ANFIELD M.R. LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Hilario, Turnbull, Paulo Ferreira, Hutchinson, Benayoun, Lampard, Malouda 2014 : Ashley Cole, John Terry 2015 : Romeu 2016 : Cech, Ivanovic, Ba, Mata, Torres 2017 : Azpilicueta, Bertrand, Cahill, David Luiz, Oscar, Ramires, Hazard, Marin, Mikel, Moses LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Carragher, Robinson, Eccleston, Gulácsi 2014 : Skrtel 2015 : Flanagan, Johnson, Downing, Lucas, Gerrard 2016 : Jones, Reina, Coates, Jose Enrique, Assaidi, Suarez 2017 : Agger, Joe Allen, Suso, Borini 2018 : Wisdom, Sterling, Sturridge BRUITS DE VESTIAIRE BURAK YILMAZ VOIT TRIPLE Le buteur turc de Galatasaray, révélation de cette année en Ligue des Champions, a les plus grands clubs de Premier League à ses pieds. Manchester United, Liverpool et Arsenal se seraient distingués. Ce dernier ayant reçu une offre du club d’Istanbul pour Podolski serait le mieux placé. Le joueur, sous contrat jusqu’en juin 2016, n’a pas exprimé son intention de partir. BEN ARFA POUR REMPLACER BALE ? Le Gallois Gareth Bale sur le départ, les Spurs auraient jeté leur dévolu sur l’ancien Marseillais. Même si ce dernier a dit vouloir rester à Newcastle, la situation sportive du club, en lutte pour se maintenir en Premier League, pourrait bien précipiter les choses. Selon Infosport+, les dirigeants de Tottenham et l’entourage de Ben Arfa auraient débuté les négociations. ÇA SE PRÉCISE POUR MOURINHO… ET XABI ALONSO The Special One n’a jamais été aussi proche d’un retour à Londres. Selon The Sun, l’actuel entraîneur du Real aurait récemment diné avec Roman Abramovitch. Un terrain d’entente aurait été trouvé pour un salaire annuel de 12 millions d’euros. Autre condition qu’avait posée Mourinho, Franck Lampard devrait se voir proposer une prolongation de contrat. Une condition remise en question puisque le technicien portugais aurait exprimé son souhait de voir débarquer le milieu espagnol Xabi Alonso, en fin de contrat avec les Merengues. Lampard rejoindrait alors Los Angeles. CITY MISE 28 MILLIONS SUR FERNANDINHO Le milieu brésilien de 27 ans qui évolue au Shaktar Donetsk serait sur le point de s’engager avec les Citizens dès cet été. Bien que sous contrat jusqu’en 2016 avec le club ukrainien, les 28 millions d’euros posés sur la table par les Skyblues semblent avoir définitivement convaincu les Orange et Noir. BENTEKE INTÉRESSÉ PAR L’INTER Avec 22 buts en 37 matchs, l’attaquant belge (22 ans) d’Aston Villa est l’une des révélations de cette année en Angleterre. En terminant la saison en trombe, le natif de Kinshasa à réveiller l’attention de nombreuses grosses écuries. Arsenal, City, Liverpool et Tottenham ont fait part de leur intérêt. Les Villans n’ont pas tardé à calmer le jeu : ce seea 30 millions d’euros pour s’attacher ses services. Celui-ci s’est néanmoins dit intéressé par la Série A et plus particulièrement par l’Inter. En cas de relégation, les Nerazurri tiendraient la corde. CLAUDIO MARCHISIO NOUVEAU MANCUNIEN ? Lié avec la Vieille Dame jusqu’en 2016, le meneur de jeu italien aurait des envies d’ailleurs. Le jouer formé à la Juve aurait été approché par les sbires de Sir Alex. Celui-ci souhaite recruter - lors du mercato estival - de quoi constituer un effectif compétitif pour remporter une quatrième Ligue des Champions tout en conservant le titre de champion d’Angleterre. La transaction serait de l’ordre de 20 millions de livres. GONALONS PRIORITÉ D’ARSENAL Wenger aurait fait de la venue du capitaine lyonnais un de ses principaux objectifs pour la période estivale. L’international français aurait été supervisé à plusieurs reprises par les recruteurs des Gunners. Sous contrat jusqu’en juin 2016, il pourrait néanmoins rejoindre les bords de la Tamise moyennant un transfert de 18 millions d’euros. Si cela venait à tomber à l’eau, le Toulousain Capoue et le Hammers Diamé serait en ligne de mire. KOSCIELNY VERS LE BAYERN ? Grand admirateur du Français, le futur entraîneur bavarois Pep Guardiola espère compter sur lui la saison prochaine. Une perspective que ne souhaite pas envisager Arsenal qui a tiré un trait sur toute possibilité de négociation. Le club londonien qui a fixé à 20 millions de livres le prix du défenseur international s’est dit confiant sur sa conservation. Si le Bayern venait à gagner la Ligue des Champions, il devrait pourtant savoir se faire convaincant et finirait par obtenir le joueur sous contrat jusqu’en 2017. Le Foot gazette des transferts n°55 - Juin 2013 - 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :