Gazette des Transferts n°55 juin 2013
Gazette des Transferts n°55 juin 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°55 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 380) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : El Shaarawy pharaon du parc.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Auteur d'une saison en demi-teinte avec Arsenal, l'ancien Tourangeau et Lorientais a choisi Lille pour se relancer. Les Dogues eux veulent profiter de cette arrivée pour compenser le départ d'Aurelien Chedjou. Avares, radins, les dirigeants lillois avaient une bien mauvaise réputation depuis le dernier marché des transferts. Mais la donne est sur le point de changer grâce à une belle enveloppe financière qui arrivera sur le bureau du président Michel Seydoux, toujours président malgré l’appel d’un repreneur. Après les départs successifs de Yohan Le départ de Dimitri Payet semble inéluctable. Rudi Garcia s’est penché sur le cas Rémi Cabella, susceptible de quitter Montpellier à la fin de la saison. Louis Nicollin est même prêt à discuter avec les dirigeants lillois. Arrivé en 2011 (8 million d’euros) pour pallier le départ de Gervinho, Dimitri Payet a longtemps été pointé du doigt pour son irrégularité. Aujourd’hui, fort de son expérience de l’an passé dans le Nord où il a pu côtoyer un certain Eden Hazard, le Réunionnais prouve cette saison que les Lillois champions de France 2011 ont eu raison de casser leur tirelire. Auteur de 11 buts et 10 passes décisives en 33 matches de Ligue 1 (meilleur passeur du championnat), l’ancien Nantais et Stéphanois réalise la meilleure saison de sa carrière. Un avenir européen très incertain et une situation financière à la limite poussent toutefois à la réflexion sur le futur du joueur dont le contrat expire en 2015. Principales causes : le financement du Grand Stade et la masse salariale trop imposante. Seule une qualification pour la ligue des champions peut mettre fin au débat. Selon certaines informations, une alternative a d’ores et déjà été envisagée dans les coulisses du Grand Stade, malgré le désir de Rudi Garcia de conserver son joyau. Sur les ondes radios de Cabaye, Adil Rami, Matthieu Debuchy, Gervinho, Moussa Sow et enfin Eden Hazard pour un montant jackpot de 36 millions d’euros, me LOSC a engendré pas moins de 80 millions d’euros de budget transfert. Si un tiers de ce budget a permis de payer une grande partie du nouveau grand stade, il reste encore un peu de réserve dans le terrier. Aurelien Chedjou sur le départ (Valence et Newcastle sont sur le coup), le LOSC souhaite reconstruire l’effectif à partir d’un groupe jeune et talentueux. C’est pour l’instant bien parti avec la dernière recrue Florian Thauvin. Mais pour que l’alchimie soit parfaite, il va de soi qu’il faut recruter des joueurs d’expérience. Aujourd’hui remplaçant à Arsenal, Laurent Koscielny fait LIGUE 1 KOSCIELNY REPREND DU POIL DE LA BÊTE CHEZ LES DOGUES Le milieu montpelliérain veut franchir un cap figure de successeur idéal dans la colonne vertébrale de la défense des Dogues. Formé à Guingamp avant de se révéler à Tours puis à Lorient, Laurent Koscielny vit aujourd’hui une saison pour le moins compliqué. Si son statut de titulaire important en équipe de France n’est pas fragilisé en vue de ces dernières performances notamment face à l’Espagne ou l’Allemagne, son rôle de titulaire outre- Manche est en revanche remis en cause. Malgré 31 matchs joués pour 26 titularisations, le défenseur tricolore est pointé du doigt par les supporters pour ses maladresses trop répétitives. Les choses semblaient pour le moins positives en début de saison lorsque Koscielny avait signé un contrat longue CABELLA POUR FAIRE OUBLIER STRASS ET PAYET ? 14 - Le Foot gazette des transferts n°55 - Juin 2013 RMC, le coach lillois s’est pourtant montré catégorique : « C’est mon souhait et celui du président. Dimitri sera notre leader d’attaque l’année prochaine. (...) Il a envie d’aller chercher l’Europe. C’est un leader dans tous les sens du terme. » Mais les temps vont vite et une année sans disputer la coupe aux grandes oreilles pourrait être fatales à l’effectif lillois fortement sollicité. En cas de départ de son international français, le Montpelliérain Rémy Cabella pourrait sauter le pas, lui qui s’est entretenu avec les dirigeants nordistes. POUR LOULOU, CE SERA SOIT CABELLA OU BELHANDA POUR UN DÉPART Le jeune international espoir a inscrit 7 buts pour 6 passes décisives au compteur. Grande révélation l’an passé où il a grandement contribué à la quête du titre l’an passé, le milieu offensif héraultais confirme d’année en année toutes les espérances placées en lui. Un bémol peut-être, le président Louis Nicollin, n’est pas vraiment disposé à le laisser partir : « Cabella ne partira pas. On ne peut pas se permettre de vendre tout le monde. C’est comme pour Stambouli, ils représentent l’avenir du club », a-t-il déclaré sur le plateau du Canal Football Club, il y a maintenant un mois. Mais il a tout de même donné un petit message d’espoir au dogues : « Je veux bien Le LOSC se paie un Bleu faire partir Cabella ou Belhanda mais pas les deux ! » Les négociations s’annoncent serrées. En cas de prolongation de contrat pour Belhanda, Cabella devrait pouvoir quitter la Paillade. B.M. durée. La montée en puissance de Mertesacker au niveau de la charnière centrale et la venue de Nacho Monreal cet hiver en attendant de nouvelles arrivées cet été ne laisse pas insensible le natif de Tulle. S’il ne fait pas partie de la liste de joueurs recadrés par Arsène Wenger, il devrait disputer son poste de titulaire avec le Belge Thomas Vermaelen. UN STATUT REMIS EN CAUSE OUTRE-MANCHE Un défi risqué à un an de la Coupe du monde au Brésil qui le pousse à choisir la raison. Côté lillois, les dirigeants seraient prêts à poser dix millions d’euros sur la table pour enrôler le défenseur international tricolore. Avec les prochains départ de Laurent Bonnart et David Rozenhal, Laurent Koscielny éloignerait toute concurrence pour le statut de titulaire indiscutable. S’il débarquait à Luchin en juin, Laurent Koscielny rejoindrait ses camarades de sélections Rio Mavuba et Dimitri Payet. Un autre Bleu sous le maillot Rouge et Blanc. BAPTISTE MARIÉ LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Bonnart 2014 : Mouko, Rozehnal, Pedretti, De Melo 2015 : Elana, Basa, Balmont, Gueye, Mavuba, Klonaridis, Payet, Bruno, Rodelin 2016 : Béria, Chedjou, Soumaoro, Kalou, Ryan Mendes, Roux 2017 : Digne, Sidibé, Martin BRUITS DE VESTIAIRE LA PISTE CHANTÔME RELANCÉE Sous contrat jusqu’en juin 2015 avec le Paris Saint- Germain, Clément Chantôme semble décidé à partir à la fin de la saison. Selon Tuttomercato, trois clubs de Ligue 1 lui feraient les yeux doux. Il s’agirait de Lyon, Marseille et Lille. KHLIFA ARRIVE Au risque de se séparer de Salomon Kalou (Monaco) ou de Nolan Roux (Saint-Etienne), les Lillois ont des vues sur l’attaquant Saber Khlifa dont le contrat expire en juin 2014. Auteur de dix buts cette saison en championnat, l’attaquant international tunisien de 26 ans devrait quitter la Haute-Savoie au terme de la saison. S’il n’y a rien de concret pour le moment, les négociations devraient s’accélérer d’ici les prochaines semaines. NOLAN ROUX SUR LE DÉPART Un an à peine après son arrivée de Brest, l’attaquant français ne fait plus partie des plans de jeux de Rudi Garcia. BeIn Sport rapporte par ailleurs sur son site internet que sa prochaine destination serait Saint- Etienne, club qui anticipe un départ inévitable de Pierre-Emerick Aubameyang. LE LOSC VA-T-IL ÊTRE VENDU ? Outre-Manche, les médias annoncent depuis plusieurs mois par le biais de footballanglais.com qu’un repreneur connu en Premier League s’était manifesté. En effet, le site internet affirme que les Lillois pourraient être repris par l’actuel propriétaire des Queens Park Rangers, Tony Fernandes. VERS UN PRÊT POUR RYAN MENDES ? Afin de disposer d’un temps de jeu plus important, Ryan Mendes pourrait quitter Lille pour rejoindre Montpellier. Des discussions auraient déjà été entamées entre les deux clubs pour un prêt sans option d’achat. SALOMON KALOU SÛR DE RESTER... Auteur d’une saison mi-figue mi-raisin, l’international ivoirien est sur le point de faire un sprint final en trombe. Placé sur la liste des transferts cet hiver pour son salaire trop exigeant, l’ancien joueur de Chelsea ne le voit pas de cette façon : « J’ai un contrat de quatre ans, et j’appartiens au LOSC. Ça se passe bien ici. C’est tout », finit-il par lâcher à La Voix du Nord. De quoi rassurer ses supporters. UN INTÉRÊT POUR TAIWO ? Actuellement prêté avec option d’achat au Dynamo Kiev par le Milan AC, le latéral gauche international nigérian Taye Taiwo (28 ans) susciterait un intérêt des Dogues. Alors que les Rossoneri gardent l’œil ouvert sur Aurélien Chedjou, le président Michel Seydoux se serait manifesté pour l’ancien Marseillais, dont le contrat expire en juin 2014.
Au sortir d’une saison compliqué, le club breton pense en priorité à l’avenir, et notamment au nom de son futur entraîneur. Or, pour plusieurs coachs, le pari brestois pourrait représenter une bonne occasion de s’illustrer. Tour d’horizon. Actuellement plongé dans une série de dix matchs sans gagner depuis fin février, le Stade Brestois a essuyé une huitième défaite d’affilée contre Montpellier à l’occasion de la 35 ème journée de Ligue 1. Lanterne rouge avec seulement 29 points et à six unités du premier non relégable, les Bretons savent d’ores et déjà que leur avenir se jouera en Ligue 2. Et ce ne sont pas les hasards du calendrier qui sauveront la donne. Outre les rencontres contre Sochaux et Nancy, concurrents directs au maintien où les Brestois peuvent espérer s’en sortir, le match contre Paris semble plus que jamais hors de portée. Après une année difficile entre défaites, changement d’entraineur et tensions au sein même de la direction, le Stade Brestois doit se résoudre à préparer la saison suivante. Et la première interrogation à méditer pour les Bretons porte sur le choix du futur entraîneur, qui aura la lourde responsabilité de faire oublier l’épisode 2012-2013. Au vu des derniers résultats du club, il ne fait nul doute que Corentin Martins sera remplacé l’année Après avoir été prêté de force à Troyes, Jean- Christophe Bahebeck, international français des moins de 20 ans, qui arrive à la fin de son prêt en juin 2013, aurait bien aimé réintégrer l’effectif du Paris Saint-Germain. Mais manifestement, il n’entre plus dans les plans de Carlo Ancelotti. Auteur d’une bonne saison avec le club de l’Aube, Bahebeck ne souhaite pas rejoindre la L2 pour autant et compte bien signer un contrat avec Bastia. Voici la question qui est dans toute les bouches du coté de Bastia : qui pour remplacer Florian Thauvin ? Le joueur qui joué 28 matchs pour 9 buts inscrits a d’ores et déjà acté son contrat avec le club lillois. Les dirigeants corses cherchent donc à anticiper au plus vite le trou béant que va laisser leur meilleur joueur cette saison, en lui trouvant un remplaçant le plus vite possible. Et en Corse, on s’intéresse de près au jeune Jean-Christophe Bahebeck, ancien joueur du PSG, et actuel attaquant de l’ESTAC. Il peut jouer ailier droit, attaquant de pointe et surtout ailier gauche pour pouvoir rentrer sur son pied droit et enrouler au deuxième poteau. Frédéric Hantz ne s’y trompe pas il recherche un joueur capable de prendre ses responsabilités et de semer le trouble dans les défenses adverses. Son culot, son aisance technique et son audace lui permettront de débloquer des situations sur l’Ile de beauté. À seulement 20 ans, les LIGUE 1 Tigana et Lacombe tiennent la corde prochaine. Lui qui assurait l’intérim depuis le licenciement de Landry Chauvin au mois d’avril n’a pas su inverser la mauvaise tendance. Il est même porté pour responsable par ses joueurs, désespérés de leur situation des mauvais résultats de leur équipe. Mais qui se risquerait alors à reprendre les rennes d’un club en plein malaise, et qui se devra d’être un acteur majeur en Ligue 2 la saison prochaine ? Même si la proposition porte son lot d’incertitudes, le poste pourrait en intéresser plus d’un. Même relégué, Brest reste un club qui se frotte à l’élite du football français. Habituels pensionnaires de Ligue 2, les Brestois avaient su trouver les moyens en 2010 de se hisser à la seconde place du classement et obtenir leur montée en Ligue 1. Cela étant, nombreux sont les clubs qui chutent dès la première saison après avoir gouté à la crème du championnat de France. Le Stade Brestois a réussi à se maintenir trois années consécutives, symbole d’une solidité, qui cette année leur a fait défaut. Aussi ne serait-il pas surprenant d’assister l’année prochaine à l’arrivée d’un coach d’expérience sur le banc brestois. Entre autres, deux noms pourraient coller à l’étiquette bretonne, deux coachs qui connaissent les rouages du métier et à qui la situation pourrait profiter. Le premier : Jean Tigana. L’ancien entraineur des Girondins de Bordeaux s’était éclipsé du paysage footballistique européen en 2011, après avoir accepté un poste d’entraineur en Chine. Malheureusement pour lui, son escale au Shanghai Shenhua Football Club ne s’était pas terminée dans les meilleures conditions, puisqu’il finit par être remercié en avril 2012. Aux abonnés absents depuis, l’occasion pourrait être belle pour Jean Tigana de signer son retour sur le bord des terrains français. Ainsi, il aurait l’occasion de faire oublier son erreur de parcours et de se racheter en redonnant au Stade Brestois le niveau pour briller de nouveau. Et dans la catégorie blason à redorer, Tigana n’est évidemment pas le seul. C’est pourquoi il est tout à fait envisageable de parler du retour de Guy Lacombe dans le championnat français. En effet, si la « Moustache » compte à son palmarès quelques un des grands clubs français, ses derniers choix l’ont quelque peu fait perdre de sa superbe. Licencié en 2011 après avoir posé ses valises à Monaco, l’ancien entraîneur parisien s’est lancé cette année dans un périple dubaïen, qui a de nouveau mal tourné. Placé sur le banc du Al- Ahli en novembre 2012, il tient le club jusqu’en février avant de se faire licencier de nouveau. Comme pour Tigana, l’occasion semble être belle pour lui de pouvoir se réaffirmer en France. A Brest, il resterait un entraîneur de qualité et d’expérience. Un peu plus à l’abri de la pression médiatique de la L1, il aurait toute une saison pour montrer que la « Moustache » n’est pas encore prête à être rasée. LA RUMEUR DOMENECH S’EST DÉGONFLÉE Au courant du mois d’avril, une rumeur médiatique est venu planer sur le Stade Brestois. Cette dernière laissait entendre que Raymond Domenech était proche de devenir directeur sportif. Il aurait donc formé le duo de l’année prochaine avec sous ses ordres Eric Blahic, ancien collègue de Guy Lacombe au PSG et actuel entraineur adjoint de l’En Avant Guingamp. Même si la relégation du Stade Brestois laisse à penser que Domenech ne sera pas de la partie, pour Blahic, en revanche, la voie reste ouverte. Actuellement, Guingamp a son ticket en poche pour la L1, symbole d’un travail fructueux et de longue haleine de l’entraîneur et son adjoint. Si les choses venaient à rester en l’état, Blahic voudra surement poursuivre l’aventure en première division française. Mais Caen et Angers sont encore prétendants à la montée, à deux points de l’EAG. Une erreur de parcours serait donc fatale et renverrait les Guingampais une année supplémentaire en L2. L’occasion peut-être pour Blahic de changer d’air, et de passer d’adjoint à coach sur le banc brestois. BASTIA, POINT DE CHUTE DE BAHEBECK ? BRUITS DE VESTIAIRE MODESTE DANS LE CHAUDRON Prêté cette saison par Bordeaux, l'attaquant bastiais pourrait filer à Saint-Etienne la saison prochaine. Le club ne pouvant pas assumer le prix de son transfert et son salaire pourrait laisser le champ libre à l'ancien Niçois. Un renfort de taille pour les verts qui pourraient voir ses deux attaquants vedette, Aubameyang et Brandao, quitter le Forez. LUMB FINALEMENT BIENTÔT INTÉGRÉ Le joueur passé par le Feyenoord Rotterdam et le Zenith St-Petersbourg avait été testé au mois de janvier par le staff de Bastia, pour finalement ne pas être retenu. Aujourd'hui, le club cherche à se renforcer offensivement et défensivement. Défenseur central de formation, le joueur pourrait donc effectuer ses débuts en L1 la saison prochaine. Le défenseur danois de 24 ans est actuellement sans club. EL-AZZOUZI FIN DE L'HISTOIRE Très peu utilisé cette saison par Frédéric Hantz à Bastia, Yassin El-Azzouzi etait dans le viseur de Niort cet hiver, club qu'il n'a finalement pas rejoint. Cependant, les Chamois seraient prêt à formuler une offre pour le mercato estival à celui qui sera en fin de contrat en 2013 et qui avait marqué huit fois en 17 rencontres de Ligue 2 l'an dernier avec le club corse. QUI VA PRENDRE LE BANC DE BREST ? LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Cappone, Hartock, Kantari, Culma, Licka, Touré 2014 : Thebaux, Baysse, Coulibaly, Ferradj, Mendy, Dernis, Grougi, Guidileye, Lesoimier, Soumah, Alphonse, Ayite 2015 : Martial, Traoré, Chafni, Khaled, Makonda, Ba 2016 : Sissoko, Benschop, Raspentino La porte est fermée à Paris J.M. dirigeants pourraient bien enrôler le jeune joueur originaire de Persan dans le Val d’Oise pour venir étoffer une attaque qui commence à prendre ses marques en cette fin de saison, à marquer des buts et à engranger de la confiance. À 19 ans, le joueur a besoin d’un challenge et de ne surtout pas bruler les étapes. Auteur de 27 matchs en L1 pour 3 buts et une passe décisive, il a encore besoin de s’affirmer pour pouvoir prétendre rejoindre un club de plus grande envergure. UN RETOUR AU PARC DES PRINCES N’EST PAS ENVISAGEABLE « Ça donne envie de revenir surtout quant on voit des super stars comme David Beckham, Zlatan ou encore Léo Messi qui est venu au Parc avec Xavi et Iniesta. C’est quelque chose de fantastique, d’énorme. Avoir une place dans cette équipe paraît compliquée. Il y a de grands joueurs devant nous pour l’instant, mais je me suis toujours dit qu’il fallait travailler dur pour avoir notre place. Quand on voit Marco Verratti qui avait 20- 21 ans au début de saison, il a joué et il a fait sa place donc pourquoi pas ? A nous de prendre nos chances, s’acharner aux entraînements et ça paiera un jour », LE POINT SUR LES CONTRATS 2013 : Agostini, Bonnefoi, Vincensini, Choplin, Harek, Moizini, El-Azzouzi 2014 : Novaes, Cioni, Marque, Marchal, Mary, Cahuzac, Palmieri, Rothen, Thauvin, Ilan, Maoulida 2015 : Sans, Khazri, Vincent, Yatabaré, Varenne affirme le joueur au micro de RTL. Oui mais voilà, avec la concurrence de Pastore, Lucas, Menez, ou encore Lavezzi, il semble improbable que le joueur réussisse à se faire une place au sein du collectif parisien. Non pas par dépit, le joueur se tourneront BRUITS DE VESTIAIRE RASPENTINO VERS UN RETOUR À L’OM ? Arrivé libre de Nantes sur la Canebière au dernier mercato estival, Florian Raspentino n’a pas su convaincre Elie Baup en première partie de saison. A la pause hivernale, il avait été proposé en prêt au Stade Brestois où il a retrouvé du temps de jeu, et le chemin des filets à quatre reprises. Aussi, l’actuel brestois a clairement affiché son ambition de revenir pour s’imposer chez les Phocéens, grandit de sa demi-saison bretonne. Pourtant, rien ne prouve qu’il rentre l’année prochaine dans les plans du coach marseillais. Peut-être doit-il déjà oublier cet OM qui lui fait briller les yeux. THÉBAUX FUTUR CANARI ? Irrémédiablement condamné à la Ligue 2, le Stade Brestois devrait voir son gardien Alexis Thébaux fuir le terrain de deuxième division en s’engageant avec son ancien club, Nantes. Après une saison sérieuse et maitrisée, les Canaris devraient obtenir leur ticket pour l’élite. Ainsi, ils pourraient profiter d’un retour dans les cages de leur ancien gardien, qui les avait quitté en 2006. TOULOUSE SUR KANTARI AhmedKantari qui voit son contrat avec le Stade Brestois se terminer à la fin de la saison n’a toujours pas décidé de poursuivre l’aventure avec le club breton. Cependant, la relégation devrait rebuter le défenseur franco-marocain quant à un éventuel prolongement. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, le TFC s’est montré intéressé par le profil du défenseur. Le club toulousain reste fidèle à son recrutement après avoir déjà attiré récemment deux Brestois dans ses filets : Jonathan Zebina et Eden Ben Basat. LICKA, LA SUISSE CETTE ANNÉE ? Approché au dernière mercato estival par le club suisse de Lausanne, Mario Licka était finalement resté honoré la dernière année de son contrat avec le SB29. Libre à la fin de la saison, le milieu tchèque de 30 ans devrait cette année quitter le club breton. Lausanne lui tend les bras. donc vers un projet avec moins d’envergure. Et le club corse est prêt à investir sur lui. Le montant du transfert pourrait s’élever à plus de 1,5 millions d’euros, et l’affaire pourrait être bouclé très rapidement si le Troyen répond favorablement aux attentes des dirigeants corses. Bahebeck n’a plus rien à jouer en cette fin de saison, son club va descendre en L2 et son avenir le préoccupe, qu’il ne s’en fasse pas sur l’Ile de beauté on attend avec impatience son arrivée qui pourrait peut-être voit l’éclosion d’un talent pas toujours mis en évidence. JULIEN MONFRAY Le Foot gazette des transferts n°55 - Juin 2013 - 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :